Harvey Cenaiko

Le 31 juillet 2009, Harvey Cenaiko a été nommé membre à temps plein et président de la Commission des libérations conditionnelles du Canada. Il a été nommé pour la première fois à la Commission le 7 juillet 2008, à titre de vice-président de la région des Prairies.

Avant de se joindre à la Commission en 2008, M. Cenaiko était député de la circonscription de Calgary-Buffalo au sein du gouvernement de l’Alberta, de mars 2001 à avril 2008, et il a été solliciteur général et ministre de la Sécurité publique de 2004 à 2006. Il a amorcé l’établissement de l’Alberta Sheriff Division, de l’Integrated Child Exploitation Unit, de l’Alberta Law Enforcement Response Team (ALERT), qui combat le crime organisé et les activités des gangs, en plus de mener des activités d’application de la loi liées aux drogues, et de l’Alberta Serious Incident Response Team (ASIRT), organisme chargé de la surveillance publique des questions liées aux incidents graves associés à la police.

Avant d’assumer des fonctions publiques, M. Cenaiko a mené pendant 25 ans une carrière distinguée au sein du Service de police de Calgary et occupait le poste d’inspecteur au moment de prendre sa retraite. M. Cenaiko a reçu la Mention élogieuse du chef pour son travail d’infiltration en tant que policier, une Médaille de service décernée par la ville de Calgary, une Médaille pour long service attribuée par le gouvernement de l’Alberta et une Médaille pour services distingués remise par le gouverneur général du Canada. M. Cenaiko s’est également vu décerner par ce dernier la Médaille du jubilé d’or et la Médaille du jubilé de diamant de la reine.

En tant que président de la Commission, M. Cenaiko siège à plusieurs comités, dont l’Association of Paroling Authorities International et le Comité sur les victimes d’actes criminels de l’Association canadienne des chefs de police, en plus de faire partie des responsables des services correctionnels.

Pendant qu’il occupait le poste de président et de premier dirigeant de la Commission des libérations conditionnelles du Canada, M. Cenaiko a restructuré le Cadre d’évaluation du risque, a simplifié les processus relatifs à la prise de décisions et les politiques connexes, qui mettent l’accent sur les modèles de décisions fondés sur les données probantes qui sont équilibrées, proportionnelles et équitables, à l’appui de la réinsertion sociale réussie et en temps opportun de personnes respectueuses des lois dans les collectivités canadiennes.

M. Cenaiko a aussi modernisé la Commission et changé la culture, tout en offrant des services aux Canadiens d’une façon plus efficiente. Il a dirigé et mis en œuvre des solutions de rechange écologiques afin de favoriser l’utilisation de la technologie dans tous les aspects des activités de la Commission, en plus d’atteindre l’objectif ambitieux de mettre en œuvre un système de décisions sans papier.

Actuellement, la priorité de M. Cenaiko est de mener la Commission dans sa réponse aux « appels à l’action » à la suite du rapport de la Commission de vérité et de réconciliation, et d’appuyer l’engagement du gouvernement visant l’établissement de relations renouvelées, de nation à nation, entre le Canada et les peuples autochtones. Il s’est engagé à promouvoir un milieu de travail positif et sain en offrant un milieu ouvert, inclusif et respectueux qui reflète les valeurs et la diversité du Canada.

Président de la Commission des libérations conditionnelles du Canada

Coordonnées

harvey.cenaiko@pbc-clcc.gc.ca
Commission des libérations conditionnelles du Canada
410 avenue Laurier ouest
Ottawa, Ontario
K1A 0R1
Téléphone : 613-954-7474

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :