Nous avons trouvé du travail dans un endroit éloigné

Connu comme une destination de vacances populaire, le Mont-Tremblant offre quelque chose pour tout le monde tout au long de l’année. En hiver, la ville, nichée dans les Laurentides au Québec, offre des pistes parfaites pour les skieurs et les planchistes passionnés. En été, les activités nautiques remplissent les journées et les spectacles en direct animent la nuit. Cependant, pour des personnes comme Jennifer Thorne et Simon Gascon, le Mont-Tremblant est plus qu’une simple escapade. C’est un chez-soi. Ils possèdent chacun 20 ans d’expérience au sein du gouvernement du Canada (GC); Jennifer travaille actuellement comme conseillère principale au Bureau du Conseil privé (BCP), tandis que son autre moitié, Simon, est directeur à Emploi et Développement social Canada (EDSC). Toutefois, sachez que tous deux travaillent à temps plein et à distance depuis leur domicile de Tremblant, où ils sont entourés de magnifiques paysages. Je peux en témoigner, car j’ai eu la chance de voir la vue lorsqu’ils m’ont fait visiter les lieux par vidéoconférence.

Le coup de foudre

Imaginez un peu : Vous prenez votre café le matin, vous vous asseyez à votre bureau et en un clin d’œil, votre journée de travail est terminée. Vous êtes assis là à vous gratter la tête en vous demandant : « Où est passé le temps? » Sauf que vous ne vous grattez pas vraiment la tête parce que vous n’avez pas le temps pour ça. Au lieu de cela, vous sortez en courant pour arriver à temps pour aller chercher vos enfants à l’école. Vous l’avez fait. Vous étiez peut-être le dernier parent présent, mais vous l’avez fait. Vous rentrez et vous vous rendez compte que vous avez oublié de sortir le poulet du congélateur. On dirait que c’est encore des pâtes pour le souper. Vous soupirez.

Beaucoup d’entre nous ont vécu des jours comme celui-ci. Et pour Jennifer et Simon, c’était devenu leur quotidien. Pour équilibrer leurs journées de travail mouvementées, ils ont décidé de passer leurs week-ends à Tremblant chaque fois qu’ils le pourraient. Ce qui était censé n’être qu’une simple escapade semblait vraiment améliorer leur santé mentale et leur qualité de vie en général. « Nous devons trouver un moyen de rester à Tremblant, » a conseillé Jennifer à son mari. Et c’est ce qu’ils ont fait!

La santé est une richesse

« Il y a cette idée que si nous ne pouvons pas voir nos employés, alors nous ne savons pas s’ils travaillent réellement et je pense que c’est absolument faux. »

« Lorsque vous atteignez les niveaux de direction, tout le monde suppose généralement que vous aspirez à devenir un jour sous-ministre adjoint, » constate Simon. Et c’est vrai, nous sommes tous coupables d’être tellement absorbés par le travail et d’avoir l’envie d’obtenir la promotion suivante que nous négligeons parfois notre propre bien-être. Lorsqu’on discute avec Jennifer et Simon, on trouve cela rafraîchissant de voir les gens faire passer leur bonheur en premier et faire ce qui leur convient le mieux. Il s’agissait de renoncer à des avancements, mais les deux étaient heureux de le faire pour avoir la chance de vivre pleinement leur vie.

« Nous utilisons tous la même technologie et dès que nous avons des employés travaillant dans des édifices séparés, ce serait la même chose qu’ils travaillent dans une autre province. »

« Il y a cette idée que si nous ne pouvons pas voir nos employés, alors nous ne savons pas s’ils travaillent réellement et je pense que c’est absolument faux, » explique Simon. Et c’est vrai : est-ce vraiment important qu’un employé travaille dans un autre édifice, dans une autre région ou une autre province? En fin de compte, comme l’explique Jennifer, « nous utilisons tous la même technologie et dès que nous avons des employés travaillant dans des édifices séparés, ce serait la même chose qu’ils travaillent dans une autre province ». Je ne peux m’empêcher d’être d’accord. Si un employé est performant et que son travail peut être effectué à distance, alors pourquoi ne pas lui donner la possibilité de travailler de n’importe où? Nous accordons trop souvent plus d’importance à la présence physique qu’au rendement réel. Simon m’explique les avantages de permettre aux employés de travailler à distance en expliquant que « si je donne à quelqu’un quelque chose à faire en cinq jours, je le récupère généralement en trois jours. Et cela est lié au fait que si vous faites confiance à vos employés et leur donnez cet espace pour travailler confortablement avec moins de distractions, ils seront plus performants ».

« Être en mesure de commencer notre journée de travail tout de suite et savoir que lorsque nous nous arrêtons à 17 h, nous sommes exactement là où nous devons être est un sentiment incomparable. »

« Être en mesure de commencer notre journée de travail tout de suite et savoir que lorsque nous nous arrêtons à 17 h, nous sommes exactement là où nous devons être est un sentiment incomparable, » affirme Jennifer. Moins de soucis pour arriver à l’heure au travail, moins de stress sur ce qui doit être fait après le travail et plus de temps avec ceux que vous aimez. Cela ne me paraît pas trop minable.

En discutant avec l’heureux couple, je me demandais comment c’était de travailler à distance avec son partenaire dans une telle proximité. Simon a répondu à cette question : « Cela va vous sembler banal, mais si je pouvais passer 25 heures par jour avec ma femme, je le ferais ». Et avec ces mots, j’ai senti mon cœur naturellement froid fondre un peu. « Nous sommes tellement occupés pendant la journée de travail que, même si nous sommes dans la même pièce toute la journée, nous n’avons pas beaucoup de temps pour parler pendant que nous travaillons. En se déconnectant, on a le même sentiment que lorsqu’on termine sa journée de travail et qu’on rentre à la maison pour voir sa famille pour la première fois, » confie Jennifer.

La crainte de l’inconnu

« Les gens ne craignent pas le changement, ils craignent ce qu’ils ne connaissent pas, » explique Simon. Le télétravail ou le travail à distance comporte beaucoup de choses que les gens ne connaissent pas, ce qui pourrait expliquer les nombreux mythes qui l’entourent. « Nous essayons de repousser les limites et de faire en sorte que plus de gens puissent en profiter, déclare Jennifer. Nous sommes fiers de ce que nous faisons et heureux de notre situation, mais nous saisirons toutes les occasions qui se présenteront pour faire tomber les préjugés ».

Simon tourne la caméra pour me montrer son écran d’ordinateur, où je peux voir toute son équipe de gestion affichée sur des flux vidéo. « J’ai mon adjoint administratif, deux gestionnaires et un conseiller principal ici avec moi. Il est possible de travailler avec une équipe essentiellement virtuelle ». De l’autre côté, l’équipe de Jennifer est surtout au bureau. « Tout le monde a enregistré mon nom et mon numéro de vidéoconférence, ce qui nous permet de discuter à tout moment. Ce n’est pas différent du travail de bureau, » explique-t-elle.

Tout au long de la semaine de travail, Simon et son équipe ont 3 points de contact de 20 minutes, où chacun passe en revue ce sur quoi il travaille et ce qui s’en vient. Cela m’a fait penser à une autre histoire de La vie en numérique où nous nous sommes assis avec Todd Scanlan, qui nous a expliqué qu’un point de contact est l’une des techniques permettant de devenir plus agile. Ces courtes réunions peuvent avoir un effet important et positif pour les employés, car elles permettent de s’assurer que personne n’est débordé ou surchargé de travail.

Un esprit joyeux pour un travail épanouissant

Bien que le travail à distance présente de nombreux avantages, quel est le meilleur que vous pourriez demander? « Je suis un meilleur père maintenant. J’ai plus de temps avec mes enfants et je suis mieux en mesure d’équilibrer ma vie, » me dit Simon. Ah voilà, les glaçons sur mon cœur continuent de fondre.

Il y avait quelque chose de vraiment spécial dans cette entrevue. Pendant que nous parlions, j’ai remarqué que Jennifer et Simon riaient ou souriaient. Il me semble évident que le couple rayonne de positivité et je ne pouvais m’empêcher de ressentir leur bonheur depuis une salle de conférence à Ottawa. Je leur ai dit de but en blanc qu’ils semblaient très heureux et, bien sûr, ils ont ri et ont dit « nous le sommes! »

Malgré tout, Jennifer et Simon sont optimistes quant à l’avenir du travail à distance au sein du GC. Ils se rendent compte qu’il existe un appétit pour des méthodes de travail modernes et avant-gardistes et, en partageant leur expérience, ils espèrent encourager plus de gens à faire ce qui les rend vraiment heureux. Qu’il s’agisse de travailler dans un bureau désigné tous les jours, de faire du télétravail une fois par semaine ou de travailler à distance à plein temps, sachez que tout cela est possible. Cependant, il est important de se rappeler que chaque situation et chaque service est différent, alors demandez ce qui est possible dans votre bureau. Ce dont je suis sûr, c’est que le fait de donner la priorité à notre santé mentale nous permet d’être la meilleure version de nous-mêmes. Au bureau et en dehors.

 
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :