Suivez-moi aux Parcs

« Ô Canada, terre de nos aïeux! » Tous les matins à l’école et avant chaque événement sportif, j’ai chanté cet air, en chantant un peu faux, mais avec fierté. Bien que j’aie fait de mon mieux pour égaler Beyoncé, ma voix avait plus de chance de faire éclater le verre que de plaire à un public. Mais peu importe mon manque de voix, le Canada est un pays dont j’ai toujours été fière. Qu’il s’agisse des gens, de la poutine ou de la nature, on a beaucoup de raisons de s’enorgueillir. Pour garder un ton positif, je ne mentionnerai pas nos hivers à moins 30 degrés Celsius… ce sera notre petit secret.

Célébrité Insta

Ma collègue et moi nous assoyons dans un café à Gatineau pour discuter avec Megan Harvey, agente de soutien des programmes à Parcs Canada et la passionnée qui a mis sur pied Parcs à vie.

Parcs Canada offre un magnifique jeu sur les médias sociaux, qui compte près de 300 000 abonnés sur Instagram seulement. Ils font partie de certains de vos influenceurs préférés. Et écoutez bien, ils ont atteint cette popularité sans faire la promotion de thé minceur ou de produits de blanchiment les dents. Impressionnant? Je crois que oui. Justifié? Certainement! On retrouve sur leur fil des photos époustouflantes de nos parcs et de nos lieux historiques nationaux, alors il n’est pas surprenant qu’ils aient un grand nombre d’abonnés.

Pour ce qui est de Parcs à vie, Megan est la personne-ressource. Parcs à vie est un groupe jeunesse en ligne qui se consacre au partage de la nature et de la culture de notre pays avec d’autres jeunes. Comptant plus de 80 000 abonnés sur Facebook et Twitter, il s’agit d’une plateforme incontournable pour l’inspiration touristique, les histoires de conservation et les occasions passionnantes pour les jeunes.

Une nouvelle vague de fonctionnaires

« Mon travail consiste à établir des liens entre les jeunes Canadiens et à les mobiliser au moyen de nos plateformes de médias sociaux »

Alors, où a commencé le voyage de Megan? En lisant un message Facebook de Parcs Canada (tout le pouvoir des médias sociaux!), Megan se sent attirée par les possibilités qu’offre un ministère. L’idée de combiner son diplôme en médias et en affaires et sa passion pour le plein air l’incite à postuler. C’est là qu’elle est embauchée pour travailler avec l’équipe de mobilisation des jeunes, où elle organise des événements locaux, comme l’activité d’initiation au camping, où on peut apprendre exactement ce qu’il faut pour réussir un voyage de camping. « Mon travail consiste à établir des liens entre les jeunes Canadiens et à les mobiliser au moyen de nos plateformes de médias sociaux », explique-t-elle. Megan a eu l’occasion de parcourir le pays et de visiter des sites de Parcs Canada pour faire connaître l’extraordinaire patrimoine naturel et culturel du Canada. Je ne sais pas si vous pensez comme moi, mais je crois qu’elle pourrait bien avoir l’un des emplois les plus intéressants au gouvernement du Canada (GC).

Expliquant ses voyages à des destinations canadiennes, Megan admet « qu’elle oublie parfois être une fonctionnaire ». Je pense qu’on se fait tous une image des « fonctionnaires », mais entre moi et Megan, et tant d’autres postes à l’échelle du GC, cette image traditionnelle est en évolution constante. Les fonctionnaires peuvent visiter des parcs nationaux et parler de l’importance de protéger et de conserver nos terres, ou aller à la rencontre de collègues et rédiger des articles de style journalistique sur leurs projets du moment!

YOLO (on ne vit qu’une fois) - c’est la devise, n’est-ce pas?

Je demande à Megan ce qu’elle pense de l’incidence du numérique sur la participation des jeunes. Elle explique qu’à Parcs Canada, ils ont deux devises :

  1. On doit rencontrer les Canadiens et les jeunes là où ils se trouvent : en ligne. Même si nous n’aimons pas l’avouer, nous sommes tous coupables de passer du temps sur nos écrans. Nous vivons à l’ère numérique, où nous pouvons entrer en contact avec des gens que nous n’avons jamais rencontrés, et obtenir en quelques secondes de l’information provenant de l’autre bout du monde.
  2. N’essayons pas de réinventer la roue : cela prendra un temps infini. Au lieu de cela, nous pouvons nous inspirer des technologies existantes pour mobiliser nos utilisateurs.

Pour les gens et par les gens

« Si vous faites confiance aux jeunes pour former des liens avec d’autres jeunes, cela va fonctionner »

« Si vous faites confiance aux jeunes pour former des liens avec d’autres jeunes, cela va fonctionner », dit Megan, et je ne peux qu’être d’accord. Qui est mieux placé que les jeunes d’aujourd’hui pour savoir ce qu’ils veulent? Lorsqu’on confie aux gens le contenu qui leur est destiné, il est certain que cela va correspondre à leurs intérêts. C’est ce que je ressens quand je rédige des articles pour La vie en numérique, j’écris en pensant à vous, à des façons de vous maintenir mobilisés.

Lorsque vous voyez une photo que votre ami a publiée au sujet de sa récente visite dans un parc national, vous allez probablement l’aimer ou la commenter. Avec Instagram, Twitter, Facebook, etc., nous avons vu comment une plateforme mettant en vedette du contenu généré par l’utilisateur se fait amplement connaître sans aide. Bien que les tendances soient en constante évolution, le gouvernement du Canada continue d’être plus souple et adaptable pour garder le rythme, particulièrement lorsqu’il s’agit de former des liens avec les Canadiens.

« Parfois, je dois porter l’uniforme de Parcs Canada, et cela me remplit de fierté. En reconnaissant l’uniforme, les gens viennent spontanément nous raconter leur histoire »

« Parfois, je dois porter l’uniforme de Parcs Canada, et cela me remplit de fierté. En reconnaissant l’uniforme, les gens viennent spontanément nous raconter leur histoire », dit Megan. Cela ne fait que renforcer le fait qu’il existe un ministère qui vous permettra d’explorer vos intérêts, qu’il s’agisse de l’environnement, de la santé, des communications, etc. Même si je ne peux pas porter cet uniforme et même si je ne chante pas très bien, je suis comme Megan et je suis fière d’être Canadienne et de travailler à la fonction publique.

Si vous avez aimé cet article et que vous pensez que vous pourriez être un bon candidat pour l’équipe de Parcs Canada, cela pourrait être votre moment de chance. Le processus d’embauche pour le programme Jeunes ambassadeurs a été lancé officiellement le . Les personnes intéressées peuvent présenter une demande par l’entremise de Parcs à vie. La date limite est le . Bonne chance! Que la chance soit toujours de votre bord.

 
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :