Talents émergents : Andy Carrozza

Durée : 7 minutes, 00 secondes.

Le téléchargement prendra peut-être un moment. Pour maximiser la fonctionnalité de cette page, veuillez activer le JavaScript.

Andy Carrozza
Andy Carrozza

De l’extérieur, entamer une carrière au sein du gouvernement du Canada peut sembler intimidant – un véritable exploit, dont le parcours est jonché d’obstacles. D’une part, les possibilités sont infinies, et les ministères parmi lesquels faire son choix sont nombreux. D’autre part, le processus de demande d’emploi en soi peut être assez exigeant. Malgré tout, lorsque vous réussissez à entrer au gouvernement, l’expérience peut être extrêmement enrichissante. Et c’est exactement ce qu’a vécu Andy Carrozza, récemment diplômé.

L’expérience étudiante

Nous rencontrons Andy pour la toute première fois dans le cadre d’une discussion virtuelle. Celui-ci nous salue d’un grand sourire. Il est ici pour nous parler de son parcours, en tant que nouveau diplômé qui lance sa carrière au GC à la Commission de la fonction publique (CFP).

« Je me suis joint à la CFP comme étudiant il y a deux ans alors que je terminais mes études de premier cycle à l’Université Carleton. C’était mon tout premier emploi au gouvernement, et j’étais très heureux de commencer à travailler », commence‑t‑il. Travailler au GC est passionnant, surtout en tant qu’étudiant; il s’agit non seulement d’une excellente expérience, mais en plus, il y a la possibilité d’être embauché après l’obtention de son diplôme. « Après avoir travaillé comme étudiant, j’ai été intégré quand j’ai obtenu mon diplôme », nous raconte Andy. L’intégration des étudiants désigne l’embauche d’un étudiant qui a déjà travaillé dans la fonction publique dans le cadre d’un programme pour étudiants.

« Je suis entré à l’université et j’ai commencé un programme en communications, et c’est à ce moment que j’ai su que je voulais travailler au sein des communications du GC, mais mes demandes d’emploi restaient sans réponse, et je commençais à être découragé. »

Avant de travailler comme étudiant à la CFP, Andy essayait depuis des années d’entrer dans la fonction publique : « Dès que j’ai terminé mes études secondaires, j’ai commencé à poser ma candidature, et je l’ai fait continuellement dans les années qui ont suivi. » Lorsque nous lui avons demandé comment il savait que ce serait un bon choix pour lui, Andy nous a répondu : « Je suis entré à l’université et j’ai commencé un programme en communications, et c’est à ce moment que j’ai su que je voulais travailler au sein des communications du GC, mais mes demandes d’emploi restaient sans réponse, et je commençais à être découragé. » Je pense que nous sommes plusieurs à comprendre comment Andy se sentait, surtout en ce qui a trait à l’entrée au gouvernement. Bien que le processus de demande d’emploi peut être difficile, il est important de persévérer et de ne jamais abandonner. Il suffit qu’un gestionnaire voie votre potentiel et retienne votre candidature. Et c’est exactement ce qui s’est passé pour Andy.

« Un jour, je parcourais les possibilités d’emploi, et quelque chose a attiré mon attention. Il était écrit “Occasion d’emploi pour étudiants en situation de handicap (OEESH)”. Au départ, j’étais hésitant, car mon handicap n’est pas visible. J’avais peur de m’autodéclarer comme personne en situation de handicap. Mais je savais que j’avais un handicap, donc j’ai pris le risque, et je suis tellement heureux de l’avoir fait. Un mois plus tard, mon gestionnaire actuel a communiqué avec moi, et c’est là que ma carrière a démarré. Le programme d’OEESH a changé ma vie. » Les programmes comme l’OEESH aident non seulement les étudiants en situation de handicap dans leur recherche d’emploi au sein de la fonction publique, mais ils sont aussi un tremplin vers un GC plus inclusif; nous avons tous une contribution à apporter, et lorsque nous avons une chance égale de contribuer, nous devenons une plus grande force.

Les communications mènent le monde

« Je peux toucher à tout et le travail évolue sans cesse; ce sont des aspects de mon emploi qui me plaisent énormément. »

Fort de ses études en communications, Andy se plaît beaucoup à travailler comme agent des communications, qu’il s’agisse d’aider à répondre aux demandes des médias sociaux, d’assurer la liaison avec l’équipe Web, ou encore de coordonner les éléments visuels avec l’équipe multimédia. « Je peux toucher à tout et le travail évolue sans cesse; ce sont des aspects de mon emploi qui me plaisent énormément », dit-il.

Je demande à Andy comment son travail actuel au sein d’une équipe de communications stratégiques en tant qu’employé diffère de ce qu’il faisait quand il était étudiant. « Même si je travaille toujours au sein de la même équipe, quand j’étais étudiant, mon travail était centré sur l’aide que je pouvais apporter. Dès que quelqu’un avait besoin d’un peu d’aide, j’étais prêt à me rendre disponible. Cependant, en tant qu’employé, j’ai maintenant beaucoup de responsabilités; j’ai même mes propres clients et mes propres projets. Et j’ai l’impression d’apprendre chaque jour », nous confie-t-il.

Bien que son travail continue d’évoluer, je sais qu’il doit y avoir quelque chose de spécial à propos de son équipe actuelle, étant donné qu’il travaille à ses côtés depuis maintenant deux ans. Je lui demande donc ce qui l’a attiré vers son équipe et comment il a su que c’était l’équipe pour lui, question à laquelle il répond ceci : « Il peut être intimidant de commencer un nouvel emploi, surtout comme étudiant. Lorsqu’on se joint à la fonction publique, on se joint à une organisation à multiples facettes, et on peut parfois se sentir dépassé quand on est nouveau dans le domaine. Mais tout le monde était très accueillant et prêt à m’aider. Mes collègues s’assuraient régulièrement que tout allait bien pour moi et que je comprenais les tâches à accomplir. Lorsque je ne les comprenais pas, ils prenaient le temps de s’asseoir avec moi et de me les expliquer. Je leur suis très reconnaissant de leur aide. »

La persévérance est la clé de la réussite!

« J’aimerais bouger, explorer le travail dans d’autres ministères. Je pense qu’il est important de se diversifier, d’apprendre comment différents ministères fonctionnent et d’ajouter des cordes à mon arc. »

Alors que nous terminons notre conversation, je demande à Andy où il se voit dans cinq ans, et il répond : « J’aimerais bouger, explorer le travail dans d’autres ministères. Je pense qu’il est important de se diversifier, d’apprendre comment différents ministères fonctionnent et d’ajouter des cordes à mon arc. » C’est un autre aspect formidable du GC : on n’est jamais coincé à un seul endroit, il y a toujours la possibilité de bouger. Lorsqu’on lui a demandé s’il avait des conseils à donner aux étudiants ou à ceux qui envisagent une carrière au GC, Andy nous a répondu : « Si vous êtes comme moi et que vous essayez d’entrer au gouvernement, persévérez. Si j’y suis arrivé, vous le pouvez aussi! N’abandonnez jamais. »

 
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :