Venez avec nous à l’Académie du numérique de l’EFPC!

Vous avez probablement entendu parler de l’École de la fonction publique du Canada (EFPC), l’établissement d’enseignement du gouvernement du Canada (GC). Faites maintenant connaissance avec le plus jeune membre de leur famille : l’Académie du numérique. L’Académie du numérique de l’EFPC a été lancée en 2018, pour permettre aux fonctionnaires d’apprendre des compétences numériques et de les améliorer afin de mieux servir notre pays et sa population.

Lorsque vous vous promenez dans Bayview Yards, le bâtiment novateur qui accueille l’Académie numérique de l’EFPC, vous êtes exposé à des murs végétaux, à des salles de présentation à aire ouverte et à une architecture rouge vif. Mon collègue et moi prenons l’escalier tournant pour rencontrer Chris Allison, directeur général de l’Académie du numérique.

Perfectionner ses compétences

« C’est un institut qui permet aux fonctionnaires, comme vous ou moi, de renforcer ses compétences numériques afin de suivre l’évolution du numérique dans le monde d’aujourd’hui. »

Il est tôt un lundi matin et, comme d’habitude, j’ai du mal à ne pas renverser du café sur moi-même. Pourtant, Chris sourit comme si nous étions un vendredi après-midi. Nous nous asseyons dans son bureau où je lui demande de tout me dire sur l’Académie. Il explique que « c’est un institut qui permet aux fonctionnaires, comme vous ou moi, de renforcer nos compétences numériques afin de suivre l’évolution constante du monde numérique. En améliorant nos compétences numériques, cela nous permet de fournir le genre de services numériques auxquels s’attendent les Canadiens. » Que ce soit par l’utilisation de téléphones intelligents pour commander une tasse de café, des médias sociaux pour réseauter avec les personnes du monde entier, ou des applications qui peuvent déverrouiller nos voitures, il est évident que notre monde devient de plus en plus numérisé. Avec la naissance d’endroits comme l’Académie numérique, il est clair que le GC donne la priorité à son engagement de servir les Canadiens de la meilleure façon possible et de la plus récente.

Nous devons tous commencer quelque part

« Il est important de reconnaître que tout le monde a un parcours différent. Tout le monde n’a pas les mêmes connaissances numériques. »

« L’objectif de l’Académie est d’améliorer les compétences numériques de la fonction publique » déclare Chris. L’Académie a pour but de découvrir comment nous pouvons travailler plus intelligemment, pas plus fort, en faisant l’apprentissage des outils qui nous sont disponibles et en les comprenant. Il s’agit de trouver une technologie qui appuie le travail que nous faisons maintenant et d’apprendre comment nous pouvons permettre à ces outils de mieux fonctionner à l’avenir. Nous pouvons tous mieux comprendre la technologie et ses répercussions sur notre travail, nos employés et nos citoyens. Cependant, il faut garder à l’esprit qu’une grande partie de nos vies deviennent numériques. Comme Chris l’a souligné, « il est important de reconnaître que tout le monde a un parcours différent. Tout le monde n’a pas les mêmes connaissances numériques. » L’Académie est tout à fait consciente que les compétences numériques varient d’une personne à l’autre, car elle encourage la croissance et l’apprentissage continu pour tous les niveaux de fonctionnaires.

Passer du rêve à la réalité grâce au travail préparatoire

Chris explique que l’Académie du numérique offre trois volets d’apprentissage :

  1. Fondamentaux du numérique : c’est un apprentissage pour tous les fonctionnaires. Il vise à fournir une compréhension fondamentale des tendances, des outils et des approches numériques afin de créer une base sur laquelle repose un apprentissage plus complexe.
  2. Excellence numérique : cet apprentissage est destiné aux praticiens et porte sur l’apprentissage plus profond et expérientiel des données, de l’intelligence artificielle (AI) et de l’apprentissage automatique, u design et Développement et Exploitation (DevOps) (opérations de développement). Il est axé sur le renforcement des capacités, le comblement des lacunes dans les compétences et l’apprentissage intensif. Il met l’accent sur les mentalités : parler aux utilisateurs et comprendre l’EU (expérience utilisateur) et être agile.
  3. Leadership numérique : ce volet porte sur le développement des compétences numériques chez nos dirigeants et nos gestionnaires. Ce volet se concentre sur les changements qui se produisent dans notre environnement et vise à aider les dirigeants à adopter l’état d’esprit nécessaire pour que leurs organisations réussissent dans un monde en mutation.

Si vous souhaitez participer à l’un des cours de formation spécialisée de l’Académie, vous êtes invité à vous inscrire à la liste d’envoi de l’AN pour les mises à jour. Si le volet Excellence vous intéresse, amorcez dès aujourd’hui une conversation avec votre gestionnaire pour vous préparer à la cohorte 3 (qui sera lancée en 2020) et intégrer ce volet à votre plan d’apprentissage.

« Au début du programme, les gens ne savaient pas comment accomplir une tâche. À la fin du programme, ils la maîtrisaient parfaitement. Certaines personnes passaient de la peur de ne pas y arriver au bonheur d’en être capable en l’espace de quelques jours. C’était fantastique! »

Quelle est la composante de l’apprentissage que préfère Chris? Il répond qu’il préfère l’expérience de l’Excellence. Pourquoi ce volet en particulier? Voici sa réponse : “Au début du programme, les gens ne savaient pas comment accomplir une tâche. À la fin du programme, ils la maîtrisaient parfaitement. « Nous avons eu des gens qui traversaient les montagnes russes de la panique en ne pouvant absolument rien faire pour ensuite s’exclamer ‘wow, je peux le faire!’ après quelques jours. C’était fantastique! »  Il nous dit que le potentiel des gens à apprendre dans un environnement de collaboration et d’autonomisation et à se faire une nouvelle idée de leur propre capacité est vraiment significatif pour lui.

Bien que le changement soit inévitable, il est évident que l’Académie numérique de l’EFPC fait un pas dans la bonne direction. Grâce aux programmes de formation spécialisés qu’elle offre, elle aide à doter les fonctionnaires des compétences et du soutien dont ils ont besoin pour réussir. Il s’agit d’accepter que le fait de travailler différemment peut améliorer le GC et, en fin de compte, nous permettre de mieux servir les Canadiens.

 
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :