Anaida Deti, présidente-directrice générale de DentalX, contribue à sa communauté au moyen des partenariats qu’elle tisse avec des organisations caritatives locales de Toronto et de Mission KIND, l’organisme qu’elle a fondé.

#ImmigrationÇaCompte à Toronto, en Ontario

Anaida Deti est passée de la formation d’hygiéniste dentaire au Canada à l’acquisition d’un cabinet dentaire qu’elle utilise pour soutenir sa communauté.

Ramener le sourire aux familles vulnérables

Anaida avec un client.
Crédit photo : Lgh Art Photography

Anaida et son époux ont immigré au Canada depuis l’Albanie en 2002, rejoignant leur famille à Toronto. Comme elle avait interrompu ses études en dentisterie pour faire le grand saut, elle est allée à la faculté de dentisterie de l’Université de Toronto en espérant trouver un moyen de continuer.

« J’ai quitté cette réunion en pleurant », dit Anaida. « D’où je viens, le système pour devenir dentiste est différent. Il n’y a pas autant de niveaux d’études à suivre, et les frais de scolarité sont beaucoup moins élevés. »

« Mais les gens ici m’ont donné des renseignements sur le métier d’hygiéniste, et j’ai décidé que j’avais le choix : je pouvais continuer à pleurer ou trouver un autre moyen de régler la situation. »

Composer avec la situation a demandé beaucoup de travail acharné, mais 10 ans plus tard, Anaida est non seulement hygiéniste dentaire autorisée, mais elle est également propriétaire et PDG de DentalX, une clinique dentaire offrant des services complets dans la proche banlieue de Toronto, à North York. L’entreprise compte 11 employés et offre des services à quelque 2 500 patients.

« Nous essayons de prendre notre temps, parce que certains sont nerveux à l’idée de voir un dentiste », explique Anaida. « J’avais 7 ans quand je suis allée pour la première fois chez un dentiste en Albanie et je n’y suis pas retournée avant mes 19 ans. Je n’ai jamais oublié mes propres sentiments de phobie dentaire et je comprends le stress que cela peut provoquer chez certaines personnes. »

En plus de créer une entreprise prospère, Anaida a fondé Mission KIND (Kids in Need of Dental Care) (mission pour les enfants ayant besoin de soins dentaires), un programme permanent visant à fournir des soins dentaires gratuits aux jeunes issus de familles ayant des difficultés financières.

En 2017 et 2018, DentalX s’est associée à des organisations caritatives locales pour organiser Giving Back Smiles, une campagne visant à fournir des services de nettoyage dentaire, des traitements au fluor, des radiographies et des traitements d’urgence à leurs clients. Deux organisations en ont bénéficié : Red Door Family Shelter et Jessie’s Centre, qui aide les adolescentes enceintes, les jeunes parents et leurs enfants.

Sinéad Dunphy, de Jessie’s Centre, dit savoir où trouver des soins dentaires gratuits pour les enfants, mais avoir plus de mal à en trouver pour les jeunes adultes.

« Sans assurances, les soins dentaires ne sont pas une priorité pour les gens, et c’est un problème », dit-elle. « Nous devons pouvoir leur dire, voici un dentiste partenaire, prenons rendez-vous, parce que vous devez y aller maintenant. »

Howard Ma, hygiéniste chez DentalX, explique que les efforts de l’entreprise pour soutenir les personnes vulnérables sont le travail d’Anaida. L’année dernière, il l’a mise en nomination pour le prix de superhéros décerné par l’Association canadienne des hygiénistes dentaires.

« Anaida s’est donné pour mission d’éduquer les patients sur l’importance de la santé dentaire », a-t-il noté dans la nomination. « Elle aime aider les personnes qui ont des difficultés financières, car elle connaît le combat et sait combien il est difficile. »

Malgré les difficultés qu’elle a rencontrées en tant que nouvelle arrivante, Anaida est passionnée par les possibilités qui existent au Canada. Elle reste déterminée à apporter sa propre contribution à l’ensemble de la communauté, un sourire à la fois.

Profil d’immigration : Toronto, Ontario (région métropolitaine de recensement)

Faits en bref

  • Les immigrants dans la région de Toronto représentent près de la moitié (46 %) de la population.
  • L’Inde est le principal pays d’origine des immigrants s’installant dans la région de Toronto, suivi de la Chine et des Philippines.
  • La moitié de tous les immigrants qui se sont établis dans la région de Toronto entre 1980 et 2016 appartiennent à la catégorie de l’immigration économique. Plus d’un tiers (34 %) sont parrainés par leur famille, et 15 % sont des réfugiés.

Le saviez-vous?

  • Les immigrants représentent 39 % de tous les dentistes au Canada. Pour en savoir plus sur les effets de l’immigration sur le système de santé canadien, lisez Assurer la croissance du Canada.

Ce qui pourrait aussi vous intéresser ...

Amasser des fonds pour subvenir aux besoins des citoyens de Sudbury

Inspirée par sa mère, Bela Ravi travaille sans relâche pour amasser des fonds pour faire une différence dans la vie de citoyens de Sudbury.

Nourrir le suivant, un sandwich à la fois

Le propriétaire d’un restaurant de Toronto offre aux clients une façon unique d’aider à nourrir les personnes dans le besoin et à bâtir une communauté forte – le tout pour moins de 4 $.

Soutenir les auteurs, promouvoir l’alphabétisation et créer des emplois

Allen Lau, un immigrant de Hong Kong, a cofondé Wattpad, une jeune entreprise technologique qui connaît un immense succès et qui aide les auteurs à trouver des publics partout dans le monde.

Voir tous les récits

 Obtenez des mises à jour par courriel

Obtenez les nouveaux récits de l’#ImmigrationÇaCompte, des infos sur des activités et des mises à jour.

Abonnez-vous

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :