Areef Abraham, un immigrant originaire de la Tanzanie, travaille avec les collectivités autochtones en Alberta et en Colombie-Britannique pour améliorer l’efficacité et la consommation énergétiques.

#ImmigrationÇaCompte dans l’Ouest du Canada

Areef Abraham aide les collectivités autochtones à devenir plus écoénergétiques, une maison à la fois.

Permettre aux collectivités d’économiser argent et énergie

Donny Van Somer, chef de la nation Kwadacha, en compagnie d’Areef Abraham

Areef est né au Pakistan et a été élevé en Tanzanie. Puis, à l’âge de 16 ans, il s’est installé au Royaume-Uni, où il a étudié le génie mécanique à l’Université de Londres. Il a travaillé dans le secteur de l’énergie au Royaume-Uni avant de venir au Canada en 1993 avec sa femme et ses 3 enfants, persuadé qu’il y trouverait de nouvelles possibilités.

Moins d’un mois après son arrivée, Areef a trouvé du travail au sein du programme Power Smart Inc. de BC Hydro, qui aidait les consommateurs résidentiels et commerciaux à être plus écoénergétiques. Après avoir occupé pendant plusieurs années un poste de direction dans une filiale de BC Gas chargée de l’efficacité énergétique, il a alors travaillé au sein du Groupe des stratégies d’apprentissage de l’Université Simon Fraser, visitant des communautés autochtones et étant témoin de première main des mauvaises conditions de logement et des problèmes de chauffage auxquels elles font face. Dans les régions éloignées comme le nord de la Colombie-Britannique, les hivers rigoureux peuvent engendrer des coûts de chauffage pouvant aller jusqu’à 5 000 $ par an.

Voyant une occasion d’aider ces collectivités à rendre leurs maisons plus écoénergétiques, Areef et son regretté partenaire commercial, Tom Smith, ont lancé Community Power en 2008. Sous la direction d’Areef, Community Power a pris de l’expansion et elle emploie aujourd’hui une équipe de 35 personnes. L’entreprise travaille en partenariat avec les collectivités pour élaborer, financer et mettre en œuvre un plan personnalisé visant une meilleure gestion de la consommation d’énergie. De tels plans peuvent inclure le renforcement des capacités locales en vue d’améliorer et de moderniser les bâtiments et les systèmes énergétiques.

« Areef reconnaît que chaque collectivité autochtone a des besoins uniques en matière d’énergie et de logement et qu’elle est capable de rallier les gens autour d’un but commun, explique Michelle Corfield, ancienne vice-présidente du Conseil tribal Nuu-chah-nulth. Il a aidé pratiquement toutes les collectivités avec lesquelles il a travaillé à économiser de l’argent en délaissant le diésel pour l’alimentation des génératrices. C’est aussi un avantage majeur pour l’environnement. »

Jusqu’à présent, grâce aux conseils d’Areef, plus de 60 collectivités autochtones de l’Alberta et de la Colombie-Britannique sont sur la voie de l’autosuffisance énergétique. L’une d’entre elles, la nation Kwadacha, a reçu le prix Clean Energy Award for Environmental Stewardship and Community Improvement de la Colombie-Britannique en 2014 pour son leadership en matière d’énergie.

« Dans la nation Kwadacha nous avons amorcé notre démarche d’efficacité énergétique avec Community Power il y a 7 ans, et nous avons réduit notre consommation d’énergie de 40 %, indique Donny Van Somer, chef de la nation Kwadacha. Nous avions une vision forte de l’autosuffisance et nous avons travaillé ensemble pour la concrétiser. »

Faisant appel à sa propre expérience en tant qu’immigrant, Areef a également lancé Empower Me en 2012 pour éduquer les nouveaux arrivants, les aînés, les familles à faible revenu et les peuples autochtones sur les façons d’utiliser l’énergie plus efficacement. En général, les membres de ces communautés constatent une réduction de 30 à 50 % de leurs factures de services publics après les améliorations.

Mais ce qu’Areef a accompli est tout aussi remarquable que la façon dont il s’y prend. En mettant l’accent sur le développement des compétences et les possibilités de formation locales, il donne aux collectivités les connaissances et les outils nécessaires pour améliorer continuellement leur consommation d’énergie.

« Areef procure aux collectivités les moyens d’agir, affirme Mme Corfield. Ses efforts mènent à un avenir plus viable et durable pour ces populations ».

Profil d’immigration : District régional de Peace River, Colombie-Britannique

Faits en bref

  • Les immigrants représentent plus de 8 % de la population de la région de Peace River.
  • Les Philippines sont le plus important pays source d’immigrants dans la région, suivies des États-Unis et de l’Allemagne.
  • Environ les 2 tiers (64 %) de tous les immigrants arrivés dans la région de Peace River de 1980 à 2016 étaient des immigrants économiques, tandis que 29 % étaient parrainés par un membre de leur famille et près de 6 % étaient des réfugiés.

Le saviez-vous?

  • De 2006 à 2010, seulement 650 personnes dans la région de Peace River, en Colombie Britannique, étaient des immigrants. Le nombre d’immigrants dans la région a plus que doublé de 2011 à 2016 pour atteindre 1 570 personnes.

Ce qui pourrait aussi vous intéresser ...

Lutter contre le gaspillage alimentaire tout en nourrissant la collectivité

Un immigrant serbe et son groupe enthousiaste de bénévoles recueillent des aliments non vendus pour des gens dans le besoin à Coquitlam.

La scène musicale fleurit à Whitehorse

Le parcours d’Olivier de Colombel l’a mené au Yukon. La seule école élémentaire française de Whitehorse compte maintenant un professeur de musique et un bénévole dévoué.

Manœuvrer pour l’obtention d’une eau plus propre dans les collectivités éloignées

Le programme RES’EAU-WaterNET, lancé par Madjid Mohseni, originaire d’Iran, a aidé 4 collectivités des Premières Nations à lever les avis concernant la qualité de l’eau potable et 8 petites collectivités à améliorer la qualité de leur eau potable.

Voir tous les récits

Suivi de l’immigration au Canada

Que fait l’immigration pour notre pays?

En savoir plus

Système d’immigration du Canada

Comment sélectionne-t-on les immigrants et favorise-t-on leur réussite?

En savoir plus

Assurer la croissance du Canada

Comment les immigrants contribuent-ils dans les champs du sport, des affaires et de la santé?

En savoir plus

L’immigration et nos économies locales

Quel rôle joue l’immigration dans les économies locales?

En savoir plus

 Obtenez des mises à jour par courriel

Obtenez les nouveaux récits de l’#ImmigrationÇaCompte, des infos sur des activités et des mises à jour.

Abonnez-vous

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :