#ImmigrationÇaCompte à
Sudbury, en Ontario

Inspirée par sa mère, Bela Ravi travaille sans relâche pour amasser des fonds pour faire une différence dans la vie de citoyens de Sudbury.

Amasser des fonds pour subvenir aux besoins des citoyens de Sudbury

Amasser des fonds pour subvenir aux besoins des citoyens de Sudbury

Cette vidéo est aussi disponible en HD sur YouTube. Commentez-la, partagez-la dans votre réseau social ou incorporez-la dans votre site.

Transcription : « L’immigration ça compte à Sudbury, en Ontario »

Durée de la vidéo : 2 minutes, 56 secondes

Tout au long de la vidéo, on entend une mélodie au piano et aux instruments à cordes.

Vue du lac Ramsey couvert de neige, situé près du centre de Sudbury.

Texte affiché : « L’immigration, ça compte à Sudbury, Ontario »

Bela Ravi lève les yeux et sourit.

Bela : Je m’appelle Bela Ravi. Je suis venue au Canada de l’Inde en 1973. Des gens ont frappé à ma porte, sachant qu’ils avaient une nouvelle voisine, pour voir s’ils pouvaient m’aider de quelque manière que ce soit.

Depuis une voiture, on voit des maisons et des arbres de Sudbury et le soleil qui brille à travers.

Bela : Je n’avais jamais connu ça.

Fondu au noir.

On voit la façade d’une école. Bela se promène dans les couloirs de l’école.

Bela : Ma première activité de financement a été à l’école publique MacLeod, où allaient mes enfants. L’aire de jeux de l’école n’était pas clôturée.

On voit une rue où passent des voitures.

Bela : J’ai demandé à des amis et suis allée voir les parents pour leur dire qu’il s’agissait d’un enjeu de sécurité, et la commission a déclaré qu’elle verserait un dollar pour chaque dollar que je recueillais, et nous avons recueilli suffisamment d’argent pour installer une clôture.

Bela parle à un directeur d’école. Ils marchent ensemble dans un couloir de l’école. Bela sourit.

On voit la clôture d’une école.

Fondu au noir.

John Richer sourit à Bela.

Texte affiché : « John Richer, directeur, Centre ParkSide pour personnes âgées »

La pancarte sur une porte indique « The ParkSide Centre »; une personne âgée franchit l’une des portes.

Bela parle à John avec enthousiasme. Bela se penche pour parler à une personne âgée assise à une table. Elle lui parle en lui tapotant le dos.

John : Bela Ravi soutient depuis longtemps le centre ParkSide. Lorsqu’elle voit un problème, elle cherche à y remédier. C’est ainsi qu’elle a commencé à organiser des collectes de fonds ici au centre.

Fondu au noir.

Bela se promène dans la cuisine du centre.

Gros plan sur le poêle. Bela pointe le poêle. Bela ouvre les portes du four à convection et les referme.

John : Elle a constaté que l’équipement de notre cuisine n’était pas adéquat pour le service de repas offert à nos membres. Elle a approché la direction pour informer ses membres qu’il fallait obtenir un four à convection et qu’il faudrait organiser pour ce faire une collecte de fonds. Et c’est précisément ce qu’elle a fait.

Des gens jouent au billard dans la salle principale du centre. John parle avec l’une des personnes âgées.

John : À l’arrivée de Bela, le centre n’allait pas très bien. Grâce aux collectes de fonds que Bela et sa famille ont organisées ici, la situation financière du centre s’est vraiment améliorée, ce qui nous a permis d’offrir toutes sortes de programmes : cours d’art et d’artisanat, danse en ligne, jeux, cartes…

John et Bela marchent dans le couloir du centre.

Une personne âgée joue au billard. Une salle d’artisanat est pleine de personnes âgées qui peignent à l’aquarelle.

Une salle est remplie de personnes âgées qui dansent. Une table de personnes âgées jouant à un jeu. Une autre table de personnes jouant aux cartes.

John sourit pendant que Bela parle. Bela hoche la tête et sourit.

John : Bela était venue nous aider, elle avait des idées et de la détermination pour recueillir des fonds et faire de cet endroit un centre qui est maintenant très différent.

On voit des cours d’art avec des personnes en train de peindre. Une personne âgée parle d’une manière expressive et d’autres personnes âgées rient.

Fondu au noir.

On voit la façade d’un immeuble ornée d’un drapeau canadien et d’un panneau sur lequel est écrit : « Rainbow District School Board, Centre for Education » (commission scolaire du district Rainbow, centre d’éducation)

Norm Blaseg marche en parlant avec Bela.

Texte affiché : « Norm Blaseg, directeur de l’éducation, commission scolaire du district Rainbow »

Bela est au volant d’une voiture. Bela et Norm parlent dans le bureau de la commission scolaire.

Norm : Si vous veniez à Sudbury sans connaître Bela, vous découvririez très rapidement qui elle est. Elle a eu un impact dans notre ville et dans notre communauté scolaire, et elle est une ardente partisane de musique.

On voit la façade d’une école, où un élève descend les escaliers. Bela marche dans le couloir d’une école et entre dans un bureau.

Dans une salle de conférence, Bela serre la main d’un membre du conseil d’administration de la fiducie Joan Mantle. Norm écoute un autre membre du conseil assis à la table de la salle de conférence. Les 5 membres du conseil parlent ensemble.

Une bannière dans la salle de conférence indique : « Joan Mantle, Music Trust » (fiducie Joan Mantle pour la musique).

Norm : Les commissions scolaires doivent souvent faire des choix en matière de budget. Bela avait approché le conseil, y compris moi-même, alors nous avons pris le temps d’écouter son idée : pourquoi ne pas créer une fiducie pour la musique?

Un professeur de musique dirige un cours de musique. Les élèves tournent les feuilles de leur partition. Un élève prépare son saxophone. Un autre élève joue de la flûte. Le professeur de musique dirige l’orchestre d’élèves interprétant une pièce.

Un élève joue du xylophone. Plus d’élèves jouent de la trompette. Une jeune fille joue de la flûte. Bela sourit. Bela et le professeur de musique applaudissent la classe.

Norm : Nous pensons vraiment que de donner aux enfants ces possibilités est essentiel, car on remarque un véritable amour pour la musique. Chaque fois que je vois un groupe de l’école jouer de la musique, je sais que c’est grâce à Bela.

Bela montre une photo de famille. On voit une photo d’archives des parents de Bela. Bela regarde la photo et sourit.

Une pierre de granit indique « The Bela Ravi Hall of Fame » (Le temple de la renommée Bela Ravi) et porte la photo de Bela.

Bela parle à John dans le couloir. Bela parle au directeur de l’école dans la salle de musique. Bela serre plusieurs membres du conseil d’administration dans ses bras.

Bela : Mon désir de redonner vient de ma mère. Ma mère aurait aidé n’importe qui. Ce n’est pas toujours une question d’argent; vous pouvez donner de votre temps, donner de l’amour à une personne qui en a besoin. Vous pouvez redonner de bien des façons.

Lors d’un dîner, un ballon indique : « Société Alzheimer Society ». Bela rigole avec une autre femme. Un groupe de femmes, dont Bela, prend une photo ensemble dans une cabine photo. Bela est en train de socialiser à sa table lors du dîner. Bela sourit.

Photos d’archives de ses jeunes filles, de Bela et son mari, de Bela et ses filles adultes.

Des drapeaux, y compris le drapeau canadien, soufflent dans le vent sur le pont des Nations de Sudbury.

Vue aérienne d’une route de Sudbury et du lac Ramsey au coucher du soleil.

Bela : Cette ville, Sudbury, est l’endroit où je vis; c’est là où j’ai élevé mes enfants. Ce que nous avons autour de nous et ce que mes filles sont devenues, c’est entièrement lié à cette ville. Je souhaite donc redonner à la communauté qui m’a donné tout cela.

Fondu au noir.

Texte affiché : « Les immigrants enrichissent nos collectivités. »

Fondu au noir.

Texte affiché : « Partagez votre histoire #ImmigrationÇaCompte Facebook : @CitImmCanFR; Twitter : @CitImmCanFR; Instagram : @CitImmCanFR »

Fondu au noir.

Texte affiché : « Canada.ca/immigration-ca-compte »

La signature d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada et l’avis du droit d’auteur « Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, 2019. » s’affichent à l’écran, suivi du mot-symbole « Canada ».

Profil d’immigration : Sudbury, Ontario (région métropolitaine de recensement)

Faits en bref

  • Les immigrants à Sudbury représentent près de 6 % de la population.
  • L’Italie est le principal pays d’origine des immigrants s’installant à Sudbury, suivi du Royaume-Uni et de la Finlande.
  • Plus de la moitié (51 %) des immigrants arrivés à Sudbury entre 1980 et 2016 étaient de la catégorie de l’immigration économique, tandis que près du tiers (37 %) étaient parrainés par leur famille, et 12 % étaient des réfugiés.

Le saviez-vous?

  • Le français est la deuxième langue la plus parlée à Sudbury en tant que langue maternelle et langue parlée à la maison.

Ce qui pourrait aussi vous intéresser ...

Nourrir le suivant, un sandwich à la fois

Le propriétaire d’un restaurant de Toronto offre aux clients une façon unique d’aider à nourrir les personnes dans le besoin et à bâtir une communauté forte – le tout pour moins de 4 $.

Promouvoir les soins aux patients à Iqaluit

Une infirmière qualifiée a peut être confondu l’île de Baffin et la ville de Banff, mais c’est ce qui l’a conduite à promouvoir la continuité des soins dans les collectivités du Nord du Canada.

Mieux détecter le cancer du sein

Alla Reznik, Ph. D., développe de nouvelles technologies d’imagerie dans le but d’améliorer le diagnostic du cancer du sein et le suivi des traitements.

Voir tous les récits

Suivi de l’immigration au Canada

Que fait l’immigration pour notre pays?

En savoir plus

Système d’immigration du Canada

Comment sélectionne-t-on les immigrants et favorise-t-on leur réussite?

En savoir plus

Assurer la croissance du Canada

Comment les immigrants contribuent-ils dans les champs du sport, des affaires et de la santé?

En savoir plus

L’immigration et nos économies locales

Quel rôle joue l’immigration dans les économies locales?

En savoir plus

 Obtenez des mises à jour par courriel

Obtenez les nouveaux récits de l’#ImmigrationÇaCompte, des infos sur des activités et des mises à jour.

Abonnez-vous

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :