#ImmigrationÇaCompte à St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador

Deux immigrants à Terre-Neuve-et-Labrador se sont associés pour créer HeyOrca, une entreprise de technologie prospère qui emploie maintenant 25 personnes et contribue à la communauté des entreprises en démarrage de St. John’s.

Innover et recruter à Terre-Neuve

Joe Teo (gauche), Sahand Seifi (droite)

Joe Teo vient de Malaisie et est arrivé à St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador, en 2009, tandis que Sahand Seifi vient d’Iran et est arrivé en 2012. Tous deux étaient des étudiants étrangers à l’Université Memorial et se sont rencontrés en 2015. Ils ont rapidement découvert qu’ils partageaient un intérêt pour l’entrepreneuriat. Avec des permis de travail postdiplôme en main, ils se sont mis à la recherche d’un problème à résoudre qui pourrait mener à la création d’une entreprise.

Leur première étape a consisté à interroger des propriétaires d’entreprises. Au cours de ces discussions, Joe et Sahand ont découvert qu’un certain nombre d’entreprises avaient besoin d’aide avec les médias sociaux. Une idée est née : ils allaient créer une entreprise qui aiderait les agences de marketing à travailler avec leurs clients sur leurs campagnes dans les médias sociaux. Peu de temps après, le duo a lancé son entreprise de médias sociaux en démarrage, HeyOrca.

HeyOrca aide les agences de marketing numérique à organiser et à programmer du contenu de médias sociaux pour leur clientèle d’affaires. La capacité de prévisualiser le contenu élimine le risque d’erreurs, ce qui aide les agences de marketing à gagner la confiance de leurs clients.

« Ce sont tous les deux des leaders éclairés et ils redonnent beaucoup à la communauté. Ils prennent souvent la parole lors de groupes de discussion, se présentent aux marathons de programmation et passent leurs fins de semaine à travailler avec d’autres entrepreneurs. »

Michelle Simms, présidente et directrice générale, Genesis

Aujourd’hui, HeyOrca compte plus de 500 agences de marketing parmi ses clients et a 25 employés, dont bon nombre sont des diplômés récents de l’Université Memorial qui occupent leur premier poste professionnel.

« Notre objectif est de contribuer à l’écosystème technologique local, de recruter au niveau local et de développer le talent. Nous ouvrons la voie à d’autres entreprises en démarrage afin d’apporter de nouvelles perspectives dans la région », déclare Sahand.

Michelle Simms, présidente et directrice générale de Genesis, une entreprise de Terre-Neuve-et-Labrador qui aide les entreprises de technologie en démarrage à prendre leur envol, est reconnaissante pour le soutien qu’apportent Joe et Sahand aux jeunes entrepreneurs. « L’histoire de HeyOrca a apporté beaucoup à la scène technologique de Terre-Neuve-et-Labrador. Joe et Sahand appuient concrètement la croissance du secteur de la technologie, et ils encouragent d’autres personnes à se joindre à eux. »

Joe siège au comité de sélection du prestigieux programme Enterprise de Genesis, qui met à la disposition d’entrepreneurs prometteurs des lieux de travail et leur offre la possibilité d’établir des partenariats. Lui et Sahand encadrent également un certain nombre de clients de Genesis.

Sahand, qui siège au Board of Computer Science Co-op Committee de l’Université Memorial et à l’Industry Advisory Committee du Collège de l’Atlantique Nord, affirme qu’il éprouve un « intérêt personnel » à aider tout étudiant en informatique.

« Je veux les aider à regarder vers l’avenir, à trouver un emploi et à prendre des risques, dit-il. HeyOrca fait sa part en encourageant une communauté d’entreprises en démarrage ici à St. John’s. Nous sommes des mentors, des entrepreneurs et nous offrons une occasion d’évolution afin que Terre-Neuve se tourne vers la technologie. »

Il y a 10 ans, lorsque Joe est arrivé à St. John’s, il pensait retourner en Malaisie après ses études universitaires. Mais avec le succès de HeyOrca, il a commencé à apprécier l’effet qu’il avait sur la collectivité et l’économie locale, et il s’est rendu compte qu’il voulait rester.

« Pour moi, il s’agit d’en apprendre le plus possible, de cultiver le talent, d’apporter de nouvelles perspectives et d’utiliser HeyOrca pour redonner à la communauté », dit-il.

Profil d’immigration : St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador (région métropolitaine de recensement)

Faits en bref

  • À St. John’s, les immigrants représentent 4 % de la population.
  • Le Royaume-Uni est le plus important pays source d’immigrants à St. John’s, suivi des États-Unis et de la Chine.
  • De tous les immigrants arrivés à St. John’s entre 1980 et 2016, plus de la moitié (53 %) étaient des immigrants économiques. L’autre partie (46 %) était composée à parts égales d’immigrants parrainés par leur famille et de réfugiés.

Le saviez-vous?

  • L’immigration en provenance d’autres régions que le Royaume-Uni n’est pas nouvelle dans la province. Des immigrants chinois, libanais et juifs sont également arrivés à Terre Neuve et Labrador à la fin du XIXe siècle.

Ce qui pourrait aussi vous intéresser ...

Créer des liens entre les forces de l’ordre et la communauté noire

Le gendarme Fredrick Mubiru de la Gendarmerie royale du Canada contribue au pays qui lui a offert une protection en protégeant les autres.

Accueillir les femmes dans les technologies

Née en Allemagne, Ulrike Bahr-Gedalia a immigré au Canada en provenance d’Israël en 2002. Depuis, elle fait partie intégrante des efforts de la Nouvelle-Écosse pour faire augmenter le nombre de femmes occupant des emplois dans le secteur des technologies.

Donner un nouveau souffle au club de patinage de Charlottetown

Un nouveau souffle est donné à un club de patinage sur le point d’être fermé à Charlottetown par la participation enthousiaste de la communauté chinoise.

Voir tous les récits

Suivi de l’immigration au Canada

Que fait l’immigration pour notre pays?

En savoir plus

Système d’immigration du Canada

Comment sélectionne-t-on les immigrants et favorise-t-on leur réussite?

En savoir plus

Assurer la croissance du Canada

Comment les immigrants contribuent-ils dans les champs du sport, des affaires et de la santé?

En savoir plus

L’immigration et nos économies locales

Quel rôle joue l’immigration dans les économies locales?

En savoir plus

 Obtenez des mises à jour par courriel

Obtenez les nouveaux récits de l’#ImmigrationÇaCompte, des infos sur des activités et des mises à jour.

Abonnez-vous

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :