#ImmigrationÇaCompte à Yellowknife, aux Territoires du Nord-Ouest

De paysagiste à pompier volontaire, puis d’ambulancier à fondateur d’une troupe de danse, il y a peu de choses que Louis Gaëtan n’a pas faites pour sa communauté depuis son arrivée à Yellowknife en 2012.

Animer toute la ville grâce au pouvoir de la danse

Louis Gaëtan, Multicultural Dance Gala en 2018.

Originaire de Madagascar, Louis Gaëtan a réussi à faire vibrer sa ville d’accueil en tant qu’ambulancier, mais c’est surtout grâce au rythme de musiques et de danses multiculturelles qu’il a animé les cœurs de la population de Yellowknife.

C’est en tant que paysagiste que Louis a remarqué la diversité culturelle de Yellowknife. L’ouverture d’esprit des gens locaux lui a permis de s’intégrer rapidement, tout en contribuant à sa nouvelle communauté en faisant du bénévolat au bénéfice de divers projets francophones de la région.

En 2014, Louis a donné de son temps comme pompier volontaire. Il affirme que les gens s’entraident et ne sont pas individualistes malgré la grandeur de la ville, ce qu’il apprécie beaucoup. Voulant approfondir ses connaissances et redonner au prochain, Louis a commencé un cours d'ambulancier en 2016 et il travaille à temps plein en tant que pompier-ambulancier depuis ce temps. Son travail correspond à ses valeurs, mais son intérêt à l’égard des différentes cultures l’a amené à s’impliquer dans un projet plus récréatif.

« Il se donne à 300 % dans tout ce qu’il fait et toujours avec grand enthousiasme. Il rayonne, il va aller loin : il a tout ce qu’il faut. »

Angélique Ruzindana Umunyana, qui a rencontré Louis grâce à son implication auprès de la Fédération franco-ténoise

Louis a cofondé la Yellowknife Community of Dance en 2016 pour mettre en avant la richesse multiculturelle de cette région. Cette troupe donne gratuitement des cours de danse inspirés de différentes cultures, en plus d’organiser un gala de danse rassemblant environ 300 personnes chaque année. C’est l’un des plus grands évènements de la ville.

La mairesse de Yellowknife, Rebecca Alty, reconnaît l’engouement que cet évènement crée dans la communauté. « Il y a beaucoup de diversité à Yellowknife, mais le gala annuel de danse a été un excellent moyen de célébrer publiquement les nombreuses cultures de notre collectivité. Louis a pu combler cette lacune. Grâce à la création du groupe de danse, il a pu mettre en valeur de nombreuses cultures du monde entier. »

Jean Tuyishime, coordonnateur des services en français de l’Administration des services de santé et des services sociaux des Territoires du Nord-Ouest, s’est dit d’accord et a ajouté qu’un évènement comme celui-là « manquait à Yellowknife. Ça a créé un trait d’union entre la communauté francophone et les autres communautés. Ça a amené une grande visibilité pour les communautés francophones et immigrantes, car ça montre les cultures de partout dans le monde. Il a élevé le standard culturel à un autre niveau. »

Plus que de la simple danse, les danseurs profitent de leurs rencontres hebdomadaires pour tisser des liens et échanger des conseils. La mairesse reconnaît que Yellowknife a de la chance d’avoir un résident aussi positif et humble dans leur collectivité. Louis ne cesse de travailler sur différents projets pour le bien-être des citoyens.

Profil d’immigration : Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest

Faits en bref

  • Les immigrants à Yellowknife représentent près de 15 % de la population.
  • À Yellowknife, les immigrants viennent principalement des Philippines, puis du Royaume-Uni et du Vietnam.
  • Plus de la moitié (53 %) des immigrants arrivés à Yellowknife entre 1980 et 2016 étaient des immigrants économiques, tandis qu’un tiers (33 %) étaient parrainés par leur famille et près de 13 % étaient des réfugiés.

Le saviez-vous?

  • À Yellowknife, un plus grand nombre d’immigrants sont arrivés d’Afrique que de toute l’Amérique du Nord et du Sud.

Ce qui pourrait aussi vous intéresser ...

Promouvoir les soins aux patients à Iqaluit

Une infirmière qualifiée a peut être confondu l’île de Baffin et la ville de Banff, mais c’est ce qui l’a conduite à promouvoir la continuité des soins dans les collectivités du Nord du Canada.

La lutte contre l’insécurité alimentaire dans le Nord canadien

La banque alimentaire Arctic Food Bank – fondée par le Muslim Welfare Centre et dont le personnel se compose d’immigrants et d’Autochtones bénévoles – fournit des services à des centaines de résidents d’Inuvik depuis 2015.

La scène musicale fleurit à Whitehorse

Le parcours d’Olivier de Colombel l’a mené au Yukon. La seule école élémentaire française de Whitehorse compte maintenant un professeur de musique et un bénévole dévoué.

Voir tous les récits

Suivi de l’immigration au Canada

Que fait l’immigration pour notre pays?

En savoir plus

Système d’immigration du Canada

Comment sélectionne-t-on les immigrants et favorise-t-on leur réussite?

En savoir plus

Assurer la croissance du Canada

Comment les immigrants contribuent-ils dans les champs du sport, des affaires et de la santé?

En savoir plus

L’immigration et nos économies locales

Quel rôle joue l’immigration dans les économies locales?

En savoir plus

 Obtenez des mises à jour par courriel

Obtenez les nouveaux récits de l’#ImmigrationÇaCompte, des infos sur des activités et des mises à jour.

Abonnez-vous

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :