ARCHIVÉ – Discours – Notes en vue d’une allocution de l’honorable Jason Kenney, C.P., député, ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme

dans le cadre d’une conférence de presse conjointe à Beijing pour annoncer l’expansion du Projet canadien d’intégration des immigrants afin d’inclure les candidats des provinces destinés au Manitoba
Beijing (Chine), le 14 septembre 2010

L’allocution définitive fait foi

Bonjour. Au nom du premier ministre Stephen Harper et du gouvernement du Canada, j’ai le plaisir de me joindre à vous aujourd’hui, en cette occasion.

Le Canada entretient des relations solides avec la Chine. Nos pays ont une relation de travail active dans les forums internationaux, comme les Nations Unies, l’APEC et l’OMT.

Au cours de la visite du premier ministre Stephen Harper en Chine, en décembre dernier, votre pays nous a accordé le « statut de destination approuvée » (SDA). Le SDA permettra à la Chine et au Canada de renforcer leurs relations et d’accroître le flux de touristes, d’étudiants et de gens d’affaires entre les deux pays.

De puissants liens existent également entre nos peuples : plus de 1,3 million de personnes d’ascendance chinoise vivent au Canada. La Chine est aussi le principal pays source d’immigrants au Canada depuis 2008, et chaque année, nous continuons d’accueillir de plus en plus de personnes en provenance de la Chine.

De plus, notre gouvernement s’engage à aider les immigrants à obtenir un emploi par la reconnaissance de leurs titres de compétences. Nous continuons à travailler avec les provinces, les territoires et les parties intéressées pour améliorer le processus de reconnaissance des titres de compétences étrangers. Nous voulons faire en sorte que les nouveaux arrivants puissent mettre à profit leurs compétences et travailler dans leur profession le plus tôt possible, une fois arrivés au Canada.

En 2007, notre gouvernement a formé un partenariat avec l’Association des collèges communautaires du Canada pour lancer le Projet canadien d’intégration des immigrants (PCII). Ce projet a permis d’aider les immigrants à se préparer à intégrer le marché du travail canadien alors qu’ils se trouvaient encore dans leur pays d’origine.

Le PCII a déjà permis d’aider des milliers d’immigrants, et je suis heureux d’annoncer aujourd’hui que ce projet sera élargi afin d’aider également les candidats des provinces.

En vertu du Programme des candidats des provinces, chaque province sélectionne des personnes qui désirent immigrer au Canada et qui aimeraient s’établir dans cette province particulière. Ce programme de plus en plus important constitue une des meilleures façons de devenir résident permanent.

En résumé, cette expansion ciblera un groupe plus vaste d’immigrants, y compris les catégories des travailleurs qualifiés et des candidats des provinces, ainsi que leurs personnes à charge.

À compter de cet automne, les candidats destinés à la province du Manitoba pourront maintenant passer plus rapidement le processus de reconnaissance des titres de compétences et transférer leurs compétences sur le marché du travail canadien peu de temps après leur arrivée.

Ce projet devrait bientôt être à la disposition des candidats de l’ensemble des provinces et des territoires du Canada.

En plus des séances d’orientation sur la reconnaissance des titres de compétences, les candidats des provinces auront accès à un large éventail de services, aussi bien à l’étranger qu’au Canada.

Les services préalables à l’arrivée jouent un rôle essentiel dans notre stratégie pour aider les nouveaux arrivants à réussir. Le partenariat entre le PCII et le Manitoba, en vue d’innover et de créer des renseignements et des services propres aux provinces, est une prochaine étape importante de notre engagement à mieux préparer les immigrants avant leur arrivée au Canada. J’ai moi-même eu l’occasion de visiter le bureau du PCII en Inde, en 2009; ce fut une très belle expérience, et le succès du projet est évident.

Ce projet montre aussi l’engagement continu de notre gouvernement à l’égard de la reconnaissance des titres de compétences étrangers. Depuis 2007, nous avons établi un Bureau d’orientation relatif aux titres de compétences étrangers, investi 50 millions de dollars en reconnaissance des titres de compétences étrangers par le truchement du Plan d’action économique, mis la reconnaissance des titres de compétences à l’ordre du jour de la réunion des premiers ministres, et établi avec les provinces et les territoires un Cadre pancanadien d’évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l’étranger.

Le gouvernement du Canada désire donner aux nouveaux arrivants une longueur d’avance sur le marché du travail canadien et les aider à s’intégrer à leur nouvelle collectivité avant leur arrivée.

L’Association des collèges communautaires du Canada vient en aide aux travailleurs qualifiés du gouvernement fédéral depuis plusieurs années déjà. Les immigrants qui ont participé à ce projet sont mieux préparés à la vie au Canada, car ils comprennent le processus de reconnaissance des titres de compétences, le marché du travail et le processus global d’établissement.

Le PCII est venu en aide à près de 9 000 personnes, et elles sont mieux préparées à contribuer à l’économie croissante du Canada.

Grâce à l’annonce d’aujourd’hui, les candidats des provinces auront maintenant accès à ces ressources de soutien.

Ces services permettent de préparer les immigrants à la vie au Canada. Nous espérons aussi les aider à réussir et à continuer à contribuer à la prospérité du Canada.

Merci.

En vedette

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :