Étudiants – Travail : Exécution des programmes sur la COVID-19

Cette section contient des politiques, des procédures et des instructions destinées au personnel d’IRCC. Elle est publiée sur le site Web du ministère par courtoisie pour les intervenants.

Du 18 mars 2020 au 31 août 2020, les étudiants étaient autorisés à travailler plus de 20 heures par semaine au cours d’une session, dans la mesure où leur emploi consistait à offrir un service essentiel.

La politique d’intérêt public correspondante demeure en place afin d’éviter que les étudiants ayant travaillé plus de 20 heures par semaine au cours d’une session, dans un emploi consistant à offrir un service essentiel, soient pénalisés au moment de la présentation d’une future demande d’immigration (par exemple, une demande de prolongation d’un permis d’études ou une demande de permis de travail postdiplôme).

Travail sur le campus et hors campus

En date du 1er septembre 2020, les étudiants doivent étudier à temps plein, être inscrits dans un établissement d’enseignement désigné (EED) et respecter tous les critères d’admissibilité du programme de travail sur le campus et hors campus afin de pouvoir travailler au Canada.

Les étudiants qui sont admissibles à occuper un emploi sur le campus peuvent continuer de travailler à distance pour un employeur situé dans les limites du campus de l’établissement d’enseignement où ils sont inscrits. On recommande que les employeurs fournissent une entente de télétravail aux étudiants à titre de confirmation.

Permis de travail coop

Les étudiants visés par le code de dispense C32 (stage coop postsecondaire) ou C33 (stage coop au secondaire) sont dispensés du paiement des frais de traitement d’une demande de permis de travail.

À l’étranger

Les étudiants qui sont à l’extérieur du Canada peuvent travailler pendant le traitement de leur permis d’études et de leur permis de travail coop. Si leur établissement d’enseignement et leur employeur donnent leur accord, les étudiants peuvent :

Au Canada

Les étudiants qui se trouvent déjà au Canada et qui ont demandé un permis de travail coop peuvent commencer leur stage coop grâce à leur autorisation du programme à travailler sur le campus et hors campus, à condition de respecter tous les critères d’admissibilité.

Aucune limite n’est imposée quant au nombre d’heures de travail que les étudiants peuvent effectuer sur le campus. Les étudiants peuvent accepter un emploi sur le campus de l’université ou du collège qu’ils fréquentent à temps plein conformément à l’alinéa 186f) du Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés (RIPR). Dans le cadre de l’autorisation du programme de travail hors campus, conformément à l’alinéa 186v), les étudiants peuvent travailler jusqu’à 20 heures par semaine pendant un trimestre ou un semestre, ce qui comprend à la fois les heures prévues au stage coop et les heures consacrées à leur emploi rémunéré normal (s’ils en ont un), dans l’attente de l’obtention de leur permis de travail coop. Ils peuvent également travailler à temps plein pendant les congés prévus au calendrier d’études.

Toutefois, si la demande de permis de travail coop est refusée, l’étudiant doit immédiatement quitter son stage coop.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :