Entrée express : Création d’un profil Entrée express et exigences relatives à l’entrée dans le bassin

Cette section contient des politiques, des procédures et des instructions destinées au personnel d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. Elle est publiée sur le site Web du Ministère par courtoisie pour les intervenants.

Entrée express est un système électronique de gestion des demandes. Les candidats créent un profil Entrée express en ligne, dans leur compte en ligne et, s’ils sont invités à présenter une demande, présentent leur demande de résidence permanente (DRP) par l’entremise de leur compte. Tout au long du processus, la communication avec les candidats à l’Entrée express et les demandeurs se fait exclusivement par l’entremise de leur compte en ligne sécurisé.

Création d’un profil Entrée express

Les étrangers qui souhaitent exprimer leur intérêt à venir au Canada doivent remplir un profil en ligne dans leur compte MonCIC. Le profil est un formulaire dynamique qui demande au candidat des détails sur son âge, son expérience de travail, ses études, les langues qu’il parle, sa capacité d’adaptation, son époux ou conjoint de fait (le cas échéant), et la composition de sa famille. Il s’agit de renseignements autodéclarés et non vérifiés par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) à ce stade (c.-à-d. qu’aucun document justificatif n’est demandé à l’appui d’un profil Entrée express).

Les candidats sont avertis du fait que s’ils présentent enfin une DRP et ne sont pas en mesure d’étayer les renseignements figurant dans leur profil Entrée express et leur DRP à ce moment, leur demande sera refusée. Si on découvre qu’ils ont fait de fausses déclarations dans leur profil et leur DRP, ils pourraient se voir interdire la présentation d’autres demandes d’immigration au Canada pendant cinq ans.

Lorsque les candidats terminent leur profil dans leur compte en ligne, le système leur attribue un numéro de profil Entrée express et un code de validation de chercheur d’emploi (sauf s’ils ont une offre d’emploi admissible). Les candidats utiliseront ces codes pour s’inscrire au Guichet-Emplois, selon le cas.

Accès au bassin d’Entrée express

Lorsque le profil d’un candidat montre qu’il répond aux critères d’admissibilité minimaux (CAM), le système intègre automatiquement son profil au bassin d’Entrée express. Une fois inscrit auprès de Guichet-Emplois, le cas échéant, le candidat peut recevoir une invitation à présenter une demande (IPD) au titre du programme dont il satisfait aux exigences.

Critères d’admissibilité minimaux

Pour remplir les CAM, un candidat doit :

Dans la plupart des cas, l’employeur du candidat doit avoir obtenu une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) afin que des points soient accordés dans Entrée express pour une offre d’emploi.

Cependant, certains emplois sont dispensés de l’EIMT.

À compter du 19 novembre 2016, une EIMT ne sera pas nécessaire si le candidat :

  1. travaille à temps plein pour son employeur depuis au moins un an (ou l’équivalent à temps partiel) en vertu de son permis de travail;
  2. possède une offre valide pour un emploi qui durera au moins un an;
  3. détient un permis de travail propre à un employeur valide dispensé de l’obligation d’une EIMT au titre des alinéas R204a) ou c) ou de l’article R205, par exemple :
    • ententes internationales;
    • ententes fédérales-provinciales;
    • avantage important pour les candidats du Canada, y compris la mobilité francophone.

Remarque : Dans les cas de métiers spécialisés visés au paragraphe 87.2(1) du Règlement, une offre d’emploi peut être présentée par un ou deux employeurs, et l’expérience de travail d’un an doit avoir été accumulée en travaillant pour l’un ou l’autre des employeurs qui présentent l’offre d’emploi (ou les deux).

Les demandeurs qui n’ont pas besoin d’une offre d’emploi réservé pour satisfaire aux exigences du programme ne sont pas tenus d’en obtenir.

Les candidats qui satisfont aux exigences de la CTQF, de la CTMSF ou de la CEC disposent de 30 jours civils, à partir du moment où ils soumettent leur profil, pour satisfaire à toutes les autres exigences, comme s’inscrire au système Guichet-Emplois, sans quoi le système n’activera pas leur profil au bassin.

Inscription au Guichet-Emplois du gouvernement du Canada

Le système Guichet-Emplois du gouvernement du Canada est un site Web offrant un service de jumelage entre les employeurs canadiens, les Canadiens, les résidents permanents et les candidats à l’Entrée express. Par l’intermédiaire de Guichet-Emplois, les candidats d’Entrée express peuvent voir les possibilités d’emploi, y postuler, et configurer des alertes selon certains paramètres. Les employeurs canadiens qui ne sont pas en mesure de pourvoir un poste vacant avec des travailleurs canadiens et qui satisfont aux conditions pour demander une EIMT seront en mesure d’utiliser le Guichet-Emplois pour recruter des candidats à l’Entrée express qui répondent à leurs besoins.

Les candidats qui ne possèdent pas d’offre d’emploi réservé valide d’un employeur canadien ou de désignation d’une province ou d’un territoire validée en soumettant leur profil doivent s’inscrire au Guichet-Emplois (à l’aide de leur numéro de profil Entrée express et de leur code de validation de chercheur d’emploi dans les 30 jours civils à compter de la soumission de leur profil Entrée express. Guichet emplois confirme automatiquement ces renseignements dans le système Entrée express d’IRCC, qui met ensuite à jour le profil d’un candidat, lui permettant d’être intégré au bassin.

Offre d’emploi réservé admissible

Un candidat peut déclarer dans son profil Entrée express qu’il possède une offre d’emploi réservé admissible au Canada. L’offre d’emploi réservé admissible est définie au paragraphe 29(2) des instructions ministérielles concernant le système Entrée express. Selon le programme d’immigration, la période est différente.

Dans la catégorie des travailleurs qualifiés (fédéral) et dans la CEC, une offre d’emploi est considérée comme étant une « offre d’emploi réservé admissible » s’il s’agit d’un poste à continu, à temps plein, rémunéré et non saisonnier correspondant au type de compétence 0 ou au niveau de compétence A ou B de la matrice de la CNP, s’il s’agit d’une offre pour au moins un an à compter de la date délivrance du visa de résident permanent et si elle satisfait à l’ une des trois conditions suivantes :

  1. l’offre d’emploi de l’employeur est appuyée par une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) effectuée par Emploi et Développement social Canada, laquelle approuve l’offre et nomme le candidat et son poste;
  2. le candidat :
    • occupe actuellement un poste au Canada du type de compétence 0 ou du niveau de compétence A ou B de la CNP en vertu d’un permis de travail délivré à la suite d’une EIMT,
    • travaille pour un employeur inscrit sur le permis de travail,
    • a été autorisé à travailler au Canada lorsqu’il a présenté sa demande et au moment où le visa a été délivré,
    • a reçu une offre d’emploi de son employeur pour un emploi à temps plein correspondant au type de compétence 0 ou au niveau de compétence A ou B de la CNP pour une période d’au moins un an, s’il est admis à titre de résident permanent;
  3. le candidat possède un permis de travail valide pour un emploi correspondant au niveau de compétence 0, A ou B de la CNP dispensé de l’obligation d’obtenir une EIMT (au titre d’une entente internationale comme l’Accord de libre-échange nord-américain, une entente fédérale-provinciale ou d’autres cas qui soutiennent les intérêts canadiens) et s’il :
    • travaille actuellement pour un employeur précisé sur le permis de travail,
    • a accumulé un an d’expérience de travail à temps plein (ou l’équivalent à temps partiel), et
    • possède une offre de la part de cet employeur en vue d’un emploi d’une durée d’au moins un an à compter de la date de délivrance de son visa de résident permanent.

Dans la catégorie des travailleurs de métiers spécialisés (fédéral), une offre d’emploi est considérée être une « offre d’emploi réservé admissible » si elle est présentée par au plus deux employeurs et vise un emploi continu rémunéré à temps plein d’au moins un an dans un métier spécialisé (emploi dont le code commence par les chiffres 72, 73, 82, 92 ou 632 et 633 dans la matrice de la CNP), et si elle satisfait à l’une des trois conditions suivantes :

  1. l’offre d’emploi de l’employeur (des employeurs) est appuyée par une EIMT effectuée par Emploi et Développement social Canada, laquelle approuve l’offre et nomme le candidat et son poste;
  2. le candidat occupe actuellement un poste au Canada dans un métier spécialisé susmentionné en vertu d’un permis de travail délivré à la suite d’une EIMT et :
    • travaille pour l’un ou l’autre des employeurs (ou les deux) inscrits sur le permis de travail,
    • a été autorisé à travailler au Canada lorsqu’il a présenté sa demande et au moment où le visa a été délivré,
    • a reçu une offre d’emploi de son employeur pour un emploi à temps plein s’il est admis à titre de résident permanent, pour une période d’au moins un an, dans un emploi correspondant à la même catégorie à trois chiffres de la CNP que son emploi actuel;
  3. le candidat possède un permis de travail valide pour un emploi dans un métier spécialisé susmentionné dispensé de l’obligation d’obtenir une EIMT (au titre d’une entente internationale comme l’Accord de libre-échange nord-américain, une entente fédérale-provinciale ou d’autres cas qui soutiennent les intérêts canadiens) et :
    • travaille actuellement pour l’un ou l’autre des employeurs (ou les deux) précisés sur le permis de travail,
    • a accumulé un an d’expérience de travail à temps plein (ou l’équivalent à temps partiel) en travaillant pour l’employeur (les employeurs) précisé(s) sur le permis de travail qui présente(nt) l’offre d’emploi (un ou deux employeurs tout au plus peuvent présenter l’offre);
    • possède une offre de la part de cet employeur en vue d’un emploi d’une durée d’au moins un an à compter de la date de délivrance de son visa de résident permanent.

Remarque : Si plus d’un employeur est visé par une EIMT favorable, le candidat n’a besoin de recevoir une offre d’emploi que d’un seul d’entre eux. Dans tous les cas, une EIMT générique peut être utilisée, du moment que le nom du candidat est mentionné. Cependant, une EIMT générique qui ne comprend pas les noms des travailleurs (c’est-à-dire qu’aucun travailleur étranger n’est mentionné) ne peut être acceptée.

Dans le cadre des trois programmes, l’employeur qui fait une offre d’emploi ne peut être une ambassade, un haut-commissariat ou un consulat au Canada ni un employeur mentionné dans les sous-alinéas 200(3)h)(i) à (iii).

Afin d’obtenir des points dans le Système de classement global en raison d’une offre d’emploi réservé admissible (dans tous les programmes) et afin de répondre aux exigences du programme (les candidats pour des postes de travailleurs de métiers spécialisés ont besoin d’une offre d’emploi réservé admissible s’ils n’ont pas de certificat de désignation d’une province ou d’un territoire; un candidat qui est un travailleur qualifié [fédéral] peut obtenir des points dans la grille du travailleur spécialisé parce qu’il a une offre d’emploi), les candidats doivent téléverser une preuve de leur offre d’emploi et soumettre le numéro de l’EIMT dans leur profil Entrée express, si l’offre d’emploi exige une EIMT.

Exigences d’EIMT pour les travailleurs étrangers temporaires posant leur candidature pour Entrée express

Un candidat d’Entrée express qui est employé au Canada aux termes d’un permis de travail de résident temporaire qui a été délivré sur la base d’une EIMT favorable produite par EDSC n’a pas à obtenir une nouvelle EIMT pour appuyer sa déclaration d’intérêt, même si la date d’expiration indiquée sur son EIMT est passée, s’il satisfait aux exigences ci-dessous.

Un candidat qui travaille actuellement au Canada dans un poste de niveau 0, A ou B de la CNP et qui satisfait aux exigences de la CTQF ou de la CEC n’a pas besoin que son employeur demande une nouvelle EIMT à l’appui de son offre d’emploi aux termes de l’Entrée express, pourvu que toutes les conditions suivantes soient remplies :

  • Le permis de travail du candidat est valide lorsqu’il soumet son profil.
  • Le candidat travaille actuellement pour l’employeur précisé sur le permis de travail.
  • L’employeur actuel du candidat a offert de l’employer à temps plein au Canada dans un poste de niveau 0, A ou B de la CNP de 2011 une fois que celui-ci se sera vu délivrer un visa de résident permanent, le cas échéant.
  • L’offre d’emploi est du même employeur que celui indiqué sur le permis de travail.
  • L’employeur n’est pas une ambassade, un haut-commissariat ou un consulat au Canada et ne figure pas sur la liste visée aux sous-alinéas R200(3)h)(i) à (iii).

Si le candidat occupe actuellement un poste au Canada dans un métier spécialisé et ne satisfait pas aux exigences ci-dessus, il pourrait se qualifier au titre d’une autre voie d’accès. S’il satisfait aux exigences de la catégorie fédérale des métiers spécialisés, il n’a pas besoin que son employeur demande une nouvelle EIMT à l’appui de son offre d’emploi au titre d’Entrée express, pourvu que toutes les conditions suivantes soient remplies :

  • Le permis de travail du candidat est valide lorsqu’il soumet son profil.
  • Le candidat travaille actuellement pour un maximum de deux employeurs précisés sur son permis de travail.
  • Le ou les employeurs actuels du candidat ont offert de l’employer à temps plein au Canada pendant au moins un an dans un poste de même code de groupe intermédiaire de la CNP (trois chiffres) que celui pour lequel il s’est vu délivrer son EIMT originale, une fois qu’il se sera vu délivrer un visa de résident permanent, le cas échéant.
  • L’offre d’emploi est du ou des mêmes employeurs que celui ou ceux indiqués sur le permis de travail.
  • Aucun des employeurs n’est une ambassade, un haut-commissariat ou un consulat au Canada et ne figure sur la liste visée aux sous-alinéas R200(3)h)(i) à (iii).

Remarque : Si plus d’un employeur est visé par une EIMT favorable, le candidat n’a besoin de recevoir une offre d’emploi que d’un seul d’entre eux. Dans tous les cas, une EIMT générique peut être utilisée, du moment que le nom du candidat est mentionné. Cependant, une EIMT générique qui ne comprend pas les noms des travailleurs (c’est-à-dire qu’aucun travailleur étranger n’est mentionné) ne peut être acceptée.

Maintenir la validité de son profil Entrée express

Un profil Entrée express est valide pour une année, tant que le candidat continue de satisfaire aux critères d’admission minimaux (CAM) et ne se voit pas offrir d’invitation à présenter une demande (IPD) durant cette période. La durée de vie (ou période de validité) d’un profil ne redémarre pas si le profil est mis à jour ou si le candidat retourne dans le bassin en refusant une IPD. Une année comporte 365 ou 366 jours, selon que l’année en cours est ou non une année bissextile (le système calcule automatiquement les années bissextiles).

Des résultats expirés d’un test de langue officielle (lesquels sont valides pour deux ans) ou une attestation d’équivalence expirée (laquelle est valide pour cinq ans) pourraient donner lieu à l’expiration du profil.

Si un candidat ne se voit pas offrir d’IPD après un an, son profil est automatiquement retiré du bassin pour l’Entrée express. Le candidat devra les entrer de nouveau dans un nouveau profil s’il souhaite faire une nouvelle déclaration d’intérêt.

Le candidat doit remplir les CAM lorsqu’il soumet son nouveau profil et, s’il y a lieu, se réinscrire au Guichet-Emplois du gouvernement du Canada à l’aide de son nouveau numéro de profil Entrée express et de son nouveau code de validation de chercheur d’emploi.

Le candidat doit s’assurer que les renseignements de son profil Entrée express sont exacts et à jour en tout temps, car il se verra évaluer en fonction de ces renseignements si on lui envoie une IPD.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :