Conservation en archéologie : techniques de chantier

Cet atelier porte sur les étapes à suivre pour mettre sur pied un laboratoire de chantier, de la planification avant saison aux questions pratiques liées aux procédés élémentaires de conservation sur le terrain. Il renseigne sur les méthodes utilisées pour retirer les artéfacts fragiles de divers milieux d'enfouissement, sur les effets de l'enfouissement, ainsi que sur l'examen et l'identification des matériaux. On y discute des méthodes élémentaires de conservation auxquelles on peut avoir recours dans un laboratoire de chantier, y compris l'emballage et la protection des artéfacts.

Objectifs d'apprentissage

À la fin de l'atelier, les participants pourront :

  • planifier un laboratoire de chantier et l'équiper;
  • comprendre les effets des milieux d'enfouissement sur divers matériaux;
  • déterminer la meilleure méthode à adopter pour retirer les artéfacts fragiles des divers milieux d'enfouissement;
  • appliquer des méthodes simples d'examen, d'identification et de documentation;
  • appliquer des procédés élémentaires de conservation dans un laboratoire de chantier, y compris l'emballage et la protection d'artéfacts.

Modules

Planification avant saison

Les facteurs qui influent sur la conservation des matériaux archéologiques. L'élaboration d'une stratégie de conservation qui cadre avec les objectifs de recherche d'une fouille. La planification et l'équipement d'un laboratoire de chantier. L'établissement du budget d'approvisionnement.

Risques pour la santé

Les risques pour la santé associés aux fouilles archéologiques et leur atténuation. Les problèmes de santé et sécurité dont il faut tenir compte dans un laboratoire de chantier.

Examen et identification

La terminologie servant à décrire l'état des artéfacts. Des essais simples permettant d'identifier les matériaux et les artéfacts. Les dommages causés par l'usure par opposition à ceux causés par l'enfouissement et comment les distinguer.

Traitements simples

Les outils et les techniques de nettoyage d'artéfacts. Comment déterminer le degré de nettoyage approprié. Assécher les matériaux humides sur place. Les méthodes et les matériaux servant à consolider les artéfacts friables. L'enlèvement des sels solubles : déterminer s'il y a lieu d'y procéder et ce qui peut être fait sur place.

Soulever des artéfacts fragiles

Les principes et techniques des levées en bloc. Les matériaux de soutien convenant aux différents artéfacts et aux conditions de fouille. Improviser des solutions aux problèmes rencontrés pendant les fouilles.

Entreposage et emballage

Les matériaux qui requièrent des conditions particulières d'entreposage une fois retirés du sol. Les contenants d'entreposage faits sur mesure. Les contenants fabriqués commercialement. Les matériaux servant à l'étiquetage des artéfacts. La conception de supports pour protéger les artéfacts pendant leur transport.

Public cible

Les archéologues, étudiants en archéologie, conservateurs et restaurateurs qui pourraient être appelés à s'occuper d'artéfacts fraîchement retirés de fouilles.

Langue(s)

Anglais et français

Nombre de participants

Minimum 10, maximum 20

Durée

Deux jours

Exigences particulières

Accès à des éviers, à de l'eau courante et à des prises de courant. Un projecteur de diapositives et un tableau noir ou un tableau de papier. Il serait préférable d'avoir des hottes, mais ce n'est pas essentiel.

Options de personnalisation

On encourage l'organisateur à prendre contact avec les animatrices pour discuter des détails concernant le contenu de l'atelier.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :