Vitrines d’exposition

Les vitrines d’exposition, si elles ont bien été conçues, peuvent permettre de réguler les conditions ambiantes (par exemple, l’humidité relative et les polluants) qui entourent les collections d’objets précieux et vulnérables, en plus d’aider à réduire les risques de dommages aux objets exposés (par exemple, dommages causés par la lumière, le vol et le vandalisme). Ce contrôle des conditions ambiantes place toutefois les concepteurs devant le défi de respecter plusieurs exigences en matière de rendement, tout en mettant au point une vitrine d’exposition qui met en valeur des objets particuliers et qui raconte leur histoire. Les vitrines d’exposition des musées pouvant être utilisées de différentes façons, leur mise au point suscite toujours de nombreuses questions auprès des concepteurs, des restaurateurs et des professionnels des musées :

  • Devrais-je rénover les vitrines existantes? Dans l’affirmative, comment?
  • Existe-t-il des approches durables en matière de conception de vitrines d’exposition?
  • Pourquoi ne puis-je pas utiliser certains matériaux? Existe-t-il des solutions de conception à ces problèmes?
  • Comment puis-je savoir si l’étanchéité de la vitrine est suffisante pour empêcher les fuites d’air? Comment puis-je la mesurer?
  • Quand dois-je utiliser d’autres matériaux dans la vitrine tels que des matériaux tampons régulateurs d’humidité et des sorbants? En quelles quantités dois-je les utiliser?
  • Quels sont les avantages de la création d’un microenvironnement dans la vitrine par rapport au contrôle de l’humidité et des polluants dans la salle?
  • Les nouvelles techniques d’éclairage changent-elles les anciennes règles d’éclairage des vitrines?
  • De quelle manière dois-je communiquer mes exigences aux autres spécialistes participant à la conception et à la fabrication de vitrines d’exposition?

Objectifs d’apprentissage

À la fin de l’atelier, les participants auront une meilleure compréhension d’un grand nombre de facteurs liés aux vitrines d’exposition pour les musées. Ces facteurs comprennent notamment :

  • les effets de l’humidité relative, de la lumière et des polluants sur les objets, ainsi que les mesures d’atténuation des risques associés à ces effets;
  • les questions liées à la rénovation des vitrines d’exposition existantes;
  • les spécifications relatives à la conception et à la fabrication de vitrines d’exposition en fonction des besoins propres aux objets ou encore des conditions imposées par le prêteur et du budget alloué;
  • l’équilibre entre la préservation, l’accès et la visibilité de même qu’entre la durabilité et le coût.

Modules

Humidité relative

Sensibilité des objets à l’humidité relative. Contrôle actif et passif. Mesure de l’humidité.

Éclairage

Survol des pratiques générales en matière d’éclairage des objets exposés : estimation de la sensibilité à la lumière, gestion de la dose totale d’exposition et de l’exposition aux ultraviolets, et qualité de la lumière. L’utilisation d’une technologie d’éclairage moderne, comme les diodes électroluminescentes (DEL), et les méthodes d’éclairage à l’intérieur d’une vitrine d’exposition.

Polluants

Sensibilité des objets aux polluants intérieurs et extérieurs. Stratégies de contrôle courantes.

Produits

Examen des produits habituellement destinés aux vitrines d’exposition.

Sécurité

Pratique exemplaire en matière de présentation sécuritaire des objets de musée, y compris les considérations relatives aux matériaux et à la conception pour différents niveaux d’exigences en matière de sécurité.

Fuite d’air

Détermination du débit de fuite. Amélioration de l’étanchéité. Incidence sur l’humidité relative et les polluants.

Conception et spécifications

Principes de conception. Exigences relatives à une exposition permanente, temporaire ou itinérante.

Public cible

Employés et conservateurs de musée responsables de la conception, de la fabrication et de l’entretien de vitrines d’exposition ou participant à ces activités.

Langue(s)

Anglais et français

Nombre de participants requis

Minimum 10, maximum 20

Durée

Deux jours

Exigences particulières

L’établissement hôte doit fournir :

  • une salle de réunion où les participants pourront travailler en groupe d’environ quatre personnes;
  • un tableau de papier ou un tableau blanc pour les animateurs;
  • un ordinateur portatif et un projecteur (et toutes les rallonges électriques nécessaires à leur installation) ainsi qu’un écran de projection (ou un mur blanc);
  • une table pour le projecteur (au besoin) et une table pour le matériel de l’ICC.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :