Étape 4. Reconnaître les avantages de l’emballage primaire (p. ex. : supports et emballage de protection)

L’emballage primaire peut varier, allant d’un emballage simple à des supports de transport complexes qui peuvent restreindre un objet dans tous les sens. Ce type d’emballage élémentaire ne vise pas à atténuer les chocs ou les vibrations de façon adéquate. Il facilite cependant la manutention et l’empaquetage d’un objet difficile. En outre, il peut rendre l’objet moins vulnérable aux forces exercées. On réduit ainsi l’emballage nécessaire à l’expédition, mais on rend également l’objet moins vulnérable aux dommages lors de sa manutention à l’interne. Au tableau 5, on présente quelques exemples d’emballage primaire.

Tableau 5. L’emballage primaire facilite l’empaquetage et peut grandement rehausser l’efficacité globale d’un emballage de protection.
ExempleFonction

Emballage simple avec un matériau intercalaire et recouvert par du polyéthylène (p. ex. : un emballage de tableaux tel que décrit au º 10/16 des Notes de l’ICC).

Éviter les perforations, les bosselures et l’abrasion et offrir une protection contre les impacts légers.
Un emballage de polyéthylène raisonnablement serré qui entoure un tableau ou un tableau et son cadre déjà recouverts de carton peut atténuer les changements d’humidité relative et protéger la surface de l’œuvre.

Armatures ou autres dispositions destinées à supporter un article présentant des surfaces fragiles dans des zones non critiques.

Prévenir les contacts directs entre les surfaces fragiles de l’article et le matériau de calage.
Éviter l’abrasion d’une surface fragile contre le matériau de calage.
Offrir une structure ou une forme intermédiaire que l’on peut facilement caler.

Bandelettes de momie pour une surface fragile (utiliser un papier mince sans réserve alcaline, fait de fibres d’abaca).

Protéger légèrement une surface fragile en vue d’un calage direct de l’objet (déconseillé pour les tableaux).

Support négatif (une forme ajustée, découpée dans un matériau de mousse ferme, par exemple de la mousse de polyéthylène). On peut disposer un matériau intercalaire entre l’objet et le support afin d’améliorer l’ajustement du support ou de protéger les surfaces fragiles d’objets.

Créer une charge par unité de surface inférieure à celle des points de supports individuels, ce qui est particulièrement important pour des surfaces fragiles d’objets.
Permettre de découper des espaces autour des petites projections qui peuvent s’endommager facilement durant l’emballage et le déballage, ainsi que pendant l'empaquetage et le dépaquetage.
Restreindre le mouvement le long de la surface de contact entre l’objet et le support (le composé objet/support est rigide, contrairement au calage), réduisant les problèmes associés, comme l’abrasion.

Objets durs (des bouteilles ou de la vaisselle), emballés dans une même boîte et séparés les uns des autres et des surfaces intérieures de la boîte par un matériau intercalaire, comme un carton mince ou de minces feuilles de mousse de polyéthylène.

Éviter les chocs entre des objets durs.

Plusieurs articles emballés ensemble de manière compacte dans un contenant, avec des éléments intercalaires convenables entre eux, ou avec des partitions, dans le cas d’articles lourds, de sorte qu’ils ne se déplacent pas les uns par rapport aux autres.

Protéger plusieurs articles à l’aide d’un seul matériau de calage.
Simplifier la conception du matériau de calage.
Assurer un meilleur rendement du calage.
Permettre une utilisation économique de matériaux de calage coûteux.

Rembourrage/support pour articles à parois minces comme des objets ethnographiques (chapeaux, boîtes).

Restreindre et immobiliser des articles fragiles et favoriser la conservation de leur forme pendant l’expédition.

L’emballage primaire peut également servir à atténuer les effets de l’humidité relative contre‑indiquée ainsi que de la poussière, des insectes, de l’eau et du contact avec des matériaux incompatibles. Au tableau 6, on présente quelques exemples de matériaux d’emballage primaire utiles. Il en existe de nombreux autres.

Tableau 6. Exemples de matériaux d’emballage primaire et de leurs utilisations.
MatériauDescriptionUtilisations

Feuille de polyéthylène à haute densité (PEHD)

Polyéthylène à haute densité.
Densité plus élevée que le polyéthylène à basse densité, offre une meilleure protection en raison de pellicules plus minces.
Peu de démoulants et de plastifiants.
Offert par les fabricants de sacs sous forme de petits sacs de qualité alimentaire ou en rouleaux de plus grande taille.
En vente dans les centres de rénovation, sous l’appellation plastique de peintre.

Emballer des formes irrégulières (plus mince, plus lisse et plus souple que le polyéthylène à basse densité et peut mieux s’adapter aux formes irrégulières sans créer un volume ou des plis excessifs).

Feuille de polyéthylène à basse densité (PEBD)

Polyéthylène à basse densité.
Chimiquement stable, mais présence possible de talc ou d'autres démoulants, et la surface peut également comporter un résidu huileux.

Emballer des tableaux (avec un matériau intercalaire entre le polyéthylène et le tableau) et des caisses intérieures.

Ruban à joints à fils de Téflon

Fluoropolymère synthétique fabriqué par Dupont.
Chimiquement stable et non toxique.
Très extensible, il s'adapte à diverses formes.
S’adapte facilement aux cavités dans les supports, sans ajouter de volume.

Couvrir des cales en mousse.
Utiliser avec du matériel d’emballage en polyester pour tapisser des cavités dans des supports.

Polyéthylène recouvert d’aluminium (Marvelseal 360)

Matériau-barrière en aluminium revêtu de nylon collé à du polyéthylène.
Empêche de façon efficace la pénétration de l'eau, des gaz et des polluants.

Doubler l’intérieur des caisses d’expédition, surtout si on prévoit un long entreposage.
Fabriquer des sacs pour contenir des objets.
Doubler des caisses intérieures d’emballages à double caisse.

Papier mince d’abaca sans réserve alcaline

Papier mince sans réserve alcaline, fait de longues fibres d’abaca et semblable au papier Japon.
Coûteux.

Caler des objets très fragiles.
Intercaler des articles fragiles, là où on doit s’adapter à des formes complexes.
Emballer des objets comportant des surfaces fragiles avec des « bandelettes de momie », en les recouvrant de plusieurs bandes minces.

Tissu à structure souple Tyvek

Tissu filé-lié fait de fibres de polyéthylène à haute densité.
Léger, chimiquement stable, non abrasif et résistant aux déchirures.
Peut être thermosoudé sur lui-même ou cousu.

Couvrir du matériel d’emballage en polyester pour former des cales.
Matériau intercalaire pour tapisser des cavités et couvrir des cales en mousse.

Feuille de polyéthylène réticulé (Volara)

Fabriquée par Voltek. Volara est la marque de commerce de la mousse de polyéthylène à alvéoles fermées de Voltek.
Produit très lisse et non abrasif.
Densité habituelle de 33 kg/m3 (2,2 lb/pi3).
Épaisseur varie entre 3 et 12 mm (1/8 et 1/2 po); épaisseur habituelle de 6 mm (1/4 po).

Thermosouder à des supports en mousse de polyéthylène pour offrir une surface non abrasive aux points de contact.
Doubler des boîtes et des caisses.
Caler des tableaux de petite taille non encadrés dans des cadres de transport.

Film étirable

Polyéthylène à basse densité linéaire (PEBDL).
Souple, il s’étire pour emballer des objets de diverses formes.
Utilisation optimale avec un matériau barrière.
Offert en rouleaux d’une largeur de 50 mm (2 po) à 760 mm (30 po).
En vente aux magasins de matériaux de déménagement et d’emballage.

Maintenir en place des objets fragiles ou des parties d’objets.
Fixer des boîtes les unes aux autres.
Sceller des emballages afin de protéger leur contenu contre l’eau, les insectes et animaux nuisibles, etc.

Feuille de mousse de polyéthylène

Mousse de polyéthylène à alvéoles fermées et chimiquement stable; marques de commerce habituelles : Ethafoam et Polyplank.
Facile d’utilisation; peut être thermosoudé sur lui-même.
Densité habituelle de 33 kg/m3 (2 lb/pi3).
Épaisseur habituelle de 50 mm (2 po).

Fabriquer des supports d’entreposage de longue durée et des supports de transport.

Papier mince sans acide et sans réserve alcaline

Papier mince sans acide fabriqué à partir de pâte de haute qualité sans lignine.

Emballer des métaux pour éviter une éventuelle condensation.
Emballer des matières organiques minces pour favoriser la stabilisation de l’humidité après l’emplacement dans un endroit clos.

Ouatine matelassée en polyester

Vendue en rouleaux pour la fabrication de matelas.
Peut être posée en couches.

Rembourrer des surfaces irrégulières ou complexes.

Planche de mousse de polystyrène extrudé (styromousse)

Vendue en général comme isolant.
Utilisation restreinte pour le calage, car le produit n’est pas résilient (ne reprend pas sa forme d’origine après un impact).
Excellent isolant.
Chimiquement stable.

Doubler l'intérieur des caisses d'expédition ou des caisses intérieures d’emballages à double caisse en vue d'une protection contre les fluctuations de température.

Pour d’autres propositions de matériaux et des lignes directrices concernant leur utilisation, se reporter à l’ouvrage Supports pour objets de musée : de la conception à la fabrication, deuxième édition, et au Bulletin technique 14, Travail de la mousse de polyéthylène et des feuilles de plastique cannelé. Le site Web du Packing, Art handling and Crating Information Network (PACIN), dont l’adresse figure à la fin de ce texte, offre en outre une longue liste de matériaux. Toutefois, bien que de nombreuses possibilités soient offertes, la plupart des emballeurs ont leur propre liste de matériaux privilégiés.

Température et humidité

On peut réduire les effets des fluctuations de température pendant l’expédition en revêtant l’intérieur du contenant d’expédition, ou encore les surfaces intérieures de la caisse intérieure d’un emballage à double caisse (voir la figure 1), d’une planche de polystyrène isolant. Signalons que le matériau de calage est également un bon isolant. Ainsi, les articles qui sont complètement emballés dans un matériau de calage sont également protégés contre les changements de température.

Figure 1. Emballage à double caisse comprenant une caisse intérieure soutenue par des cornières et placée dans une caisse extérieure

Pour réguler l’humidité pendant l’expédition de matières organiques, on peut les emballer dans un matériau intercalaire puis dans une feuille de polyéthylène, et recouvrir les joints à l’aide de ruban. Signalons que ce traitement n’est efficace que si l’espace libre autour de l’objet est minime – l’objet doit être emballé de manière relativement compacte, bien qu’un ajustement véritablement serré ne soit pas nécessaire. On peut alors placer l’objet ainsi emballé dans la caisse intérieure d’un emballage à double caisse.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :