Étape 6. Trouver ou fabriquer de bonnes caisses d'expédition

Les caisses d’expédition constituent le principal moyen de protection contre les dangers pendant l’expédition. Il est facile de trouver de bons ébénistes, mais les constructeurs de caisses chevronnés sont plus rares. Une caisse fabriquée par des spécialistes en fonction des normes industrielles reconnues peut s’avérer un bon investissement.

Il existe deux genres de caisses d’expédition que l’on peut facilement fabriquer soi-même : la caisse de carton ondulé à triple cannelure et la caisse de bois. Le 1/4 des Notes de l’ICC décrit en détail la fabrication d’une caisse de carton ondulé à triple cannelure. Quant à la caisse de bois, on décrit sa fabrication et son assemblage ci-dessous.

L’épaisseur des panneaux d’une caisse de bois doit être d’au moins 9,5 mm (3/8 po). De nombreux fabricants préfèrent choisir du bois plus épais (12 mm, 0,5 po), parce que les feuilles plus épaisses sont plus planes et plus faciles à manier, et la différence de coût est minime.

La présence d’éléments comme des poignées et des patins peut faciliter le déplacement des caisses manuellement ou à l’aide d’une machine. De plus, la disposition soigneuse de poignées permet de réduire des dangers en diminuant la hauteur à laquelle on soulève le colis pour sa manutention.
Pour une protection supplémentaire, on peut coller une couche de polyéthylène recouvert d’aluminium (Marvelseal) sur l’intérieur de la caisse à l’aide d’un fer à repasser. Cette méthode procure plusieurs avantages :

  • empêcher la pénétration de l’eau;
  • fournir une barrière contre les composés organiques qui se dégagent du bois;
  • permettre de ranger la caisse dans un milieu non contrôlé;
  • permettre de glisser aisément le matériau de calage dans la caisse;
  • améliorer le rendement thermique de la caisse.

Le choix de peindre l’intérieur de la caisse constitue une solution à moindre coût que l’utilisation du Marvelseal. Un tel choix est à conseiller si les objets seront entreposés dans la caisse pendant de longues périodes. Les peintures suivantes conviennent à cette fin :

  • peinture-émulsion acrylique;
  • peinture-émulsion acrylique-uréthane;
  • résine époxyde à deux composants ou polyuréthane à deux composants;
  • polyuréthane durci à l’humidité.

Signalons que ces peintures doivent sécher complètement (on recommande un séchage de quatre semaines) avant d’utiliser la caisse.
Certaines peintures et certains enduits ne doivent jamais être utilisés à l’intérieur de caisses d’expédition, car ils dégagent des composés qui peuvent réagir avec les matériaux de l’objet. Sauf dans le cas d’un emballage à double caisse, éviter d’utiliser des enduits obtenus par oxydo-polymérisation, notamment les produits suivants :

  • peinture à l’huile;
  • alkyde;
  • résine époxyde à un composant;
  • huile uréthane.

On peut laisser les parois intérieures de la caisse non couvertes et non peintes si on emballe les objets qui y sont placés et si on ne laisse pas les objets dans la caisse pendant de longues périodes. Il faut toutefois accorder une attention particulière à la fabrication de caisses non couvertes et non peintes à l’intérieur, afin d’empêcher la pénétration d’eau, d’insectes et d’animaux nuisibles, ou d’autres agents.
On peut utiliser n’importe quelle peinture et n’importe quel enduit sur l’extérieur de la caisse d’expédition.

Tableau 9. Deux solutions pour la fabrication interne de caisses
Type de caisseDescriptionUtilisations


Caisse de carton ondulé à triple cannelure

Carton ondulé à triple cannelure avec cadre en bois tendre. Les instructions détaillées de la caisse en carton ondulé à triple cannelure sont présentées dans le 1/4 des Notes de l’ICC. La fabrication de la caisse prend à peine vingt minutes. Elle est légère et étonnamment solide.

Déménagements locaux et déménagements sur de grandes distances avec mode de transport de grande qualité.


Caisse d’expédition élémentaire, faite de bois

Contreplaqué (poncé sur un ou deux côtés) d’une épaisseur de 9, 12 ou 18 mm (3/8, 1/2, ou 3/4 po) avec des barreaux (cadre) de 19 sur 64 mm (1 sur 3 po) ou de 19 sur 80 mm (1 sur 4 po). On peut y ajouter des poignées et des patins. On peut modifier la forme (pour en faire une boîte, par exemple).

Caisse solide, convenant à l’expédition de colis pesant jusqu’à 450 kg (1 000 lb) au pays et à l’étranger. Pour des charges plus lourdes, utiliser un contreplaqué plus épais pour les panneaux de la base et des parois.

Nota : Les emballages en bois expédiés vers des pays étrangers autres que les États-Unis peuvent être régulés afin de prévenir la prolifération d’espèces d’insectes qui peuvent s’attaquer aux industries agricole et forestière. Au moment de rédiger ce texte, il n’existe aucune restriction touchant l’utilisation de bois manufacturés comme le contreplaqué, les panneaux de particules et les panneaux de copeaux agglomérés. Toutefois, les composants d’emballage faits de bois tendre font l’objet d’une certaine réglementation. On peut obtenir de l’information à jour auprès de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, qui gère le Programme canadien de certification des matériaux d’emballage en bois (voir le lien à la fin du document).

Caractéristiques d’une bonne caisse

  • Poignées bien placées pour faciliter la manutention et réduire au minimum la hauteur à laquelle la caisse doit être soulevée pour sa manutention. Pour un homme debout, la distance entre le sol et la main est d’environ 825 mm. Pour une femme, elle est d’environ 780 mm.
  • Patins pour éviter que la caisse touche le sol et, si la caisse est lourde, pour faciliter sa manutention avec de l’équipement de déménagement.
  • Fermetures de type capsules à vis, ou de type verrou.
  • Fixations dissimulées qui ne se cassent pas.
  • Apparence soignée.
  • Étiquette imprécise : « Fragile » ou « Manipuler avec soin », et non « Objet d’art ».
Figure 3. Au moment de fabriquer ou de concevoir des caisses lourdes ou de grande taille, tenir compte de leur manipulation par un chariot à palette. Prévoir une largeur (L) de 710 mm (28 po) pour les chariots larges et de 580 mm.

Caisse d’expédition élémentaire, faite de bois

Figure 4. Caisse d'expédition élémentaire, faite de bois.

La figure 4 indique comment on fabrique les panneaux d’une caisse d’expédition élémentaire faite de bois et comment on assemble les panneaux pour former la caisse.

La fabrication du coin superposé (détail A) ajoute une grande force à la caisse.

L’image agrandie ci-dessus présente une orientation verticale et étroite de la caisse, qui convient bien aux tableaux. En retournant la caisse sur le panneau arrière (à l’opposé du couvercle amovible illustré) et en changeant l’emplacement des patins, on peut la transformer en boîte. La caisse ainsi modifiée est illustrée dans l’image ci-dessus.

Fabrication d’une caisse d’expédition élémentaire faite de bois

  1. Construire d'abord les panneaux. Mettre de la colle, poser les barreaux sur les panneaux et fixer en place à l'aide d'agrafes ou de clous posés aux extrémités, à une distance d'au moins 10 mm (3/8 po) du rebord du barreau (voir la figure 5a)
  2. Retourner le panneau et fixer le barreau depuis le côté du panneau à l'aide de deux rangées de fixations décalées d'environ 150 mm (6 po), à une distance d'au moins 10 mm (3/8 po) du rebord du barreau (voir la figure 5b).

Si on utilise des clous, leur longueur doit être 12 mm (1/4 po) de plus que l'épaisseur combinée du panneau et du barreau. Les enfoncer dans le bois depuis le côté du barreau, et recourber leur extrémité. Si on utilise des agrafes, elles doivent être divergentes (conçus pour augmenter la force de retenue) et il faut les poser à un angle de 45°, tel qu'illustré.

  1. Assembler les panneaux à l’aide de vis ou d’agrafes. Veiller à ce que les fixations soient d'une longueur suffisante pour pénétrer le contreplaqué et se fixer solidement dans les barreaux. Poser les fixations en rangées et prévoir une distance d'environ 150 mm (6 po) entre elles. Si la largeur des barreaux est supérieure à 80 mm (2 po 1/4), poser deux fixations aux extrémités.
  2. Si la caisse ne doit servir qu’à quelques envois, on peut fixer le couvercle de façon simple, au moyen de vis. Cependant, si la caisse doit servir plusieurs fois,
    fixer le couvercle au moyen d’écrous imperdables ou de verrous.

On peut ajouter des tasseaux d’arrêt à l’intérieur du couvercle (ci-contre) afin d’améliorer l’étanchéité de la caisse et d’augmenter sa résistance à la déformation.

Figure 5. On peut également poser des poignées et des patins, tel qu’illustré à la figure 4.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :