Paul Marcon

Scientifique principal en conservation et ingénieur, Division des services de préservation

Spécialités ou principaux domaines de travail

  • recherche sur le transport des œuvres d'art
  • emballage de protection des biens culturels
  • ateliers de formation sur l'emballage de protection
  • systèmes de contrôle climatique actif pour les vitrines et les enceintes
  • génie mécanique
  • conservation préventive
  • sources, effets et contrôle des vibrations
  • planification des projets de patrimoine bâti et services de supervision
  • démontage, transport et remontage des monuments en pierre et en bronze
  • stabilisation sismique des composants

Biographie

Paul Marcon a obtenu un baccalauréat en génie mécanique de l'Université d'Ottawa en 1983. Ingénieur accrédité en Ontario, il travaille avec la Division des services de préservation de l'Institut canadien de conservation (ICC) depuis 1984. Ses spécialités comprennent la recherche appliquée touchant la conservation préventive, le contrôle de l'ambiance, les effets et le contrôle des vibrations, ainsi que les emballages protecteurs des biens culturels. Paul travaille avec des artistes et des clients canadiens et internationaux dans le domaine muséal depuis plus de 30 ans. Au fil des ans, il a offert des services de consultation et de conception et il a coordonné des projets avec maintes organisations, dont la Direction de la Cité parlementaire de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.

Il a présenté plus de 50 ateliers sur les emballages protecteurs pour les biens culturels au Canada et à l'étranger. Il a conçu des systèmes mécaniques spécialisés de contrôle de l'humidité pour les vitrines d'exposition et des systèmes d'emballage pour les œuvres d'art fragiles. Parmi les services récents en soutien technique que Paul a offerts, mentionnons le travail accompli sur les statues de la reine Victoria (Bibliothèque du Parlement - démontage et enlèvement en 2002, réinstallation en 2005), de Sir Robert Borden et de John Diefenbaker (Colline du Parlement - démontage en 2011, installation temporaire en 2012) et de Cartier et Mackenzie (Colline du Parlement - démontage en 2013). Il a également offert des services de consultation sur les sources et les effets des vibrations dans les bâtiments et il a formulé des critères pour de nombreux projets, dont la réfection de l'édifice Wellington à Ottawa afin d'assurer la protection d'aspects importants du patrimoine bâti pendant les travaux de construction.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :