Le gouvernement canadien s’attaque à la crise des opioïdes par la recherche

Communiqué de presse

Un investissement de 1,8 M$ dans le CRCHUM (Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal) réaffirme les vertus salvatrices de la recherche au Québec et dans les Maritimes

11 décembre 2017 – Montréal (Québec) – Instituts de recherche en santé du Canada

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a aujourd’hui rencontré des chercheurs du pôle Québec-Maritimes de l’Initiative canadienne de recherche sur l’abus de substances (ICRAS) à Montréal. Cette équipe de recherche s’emploie à faire progresser la réponse du gouvernement du Canada à la crise des opioïdes.

La ministre a récemment annoncé l’octroi de 7,5 millions de dollars pour soutenir les travaux importants de l’ICRAS. Ce financement est divisé également entre quatre pôles régionaux. Le pôle Québec‑Maritimes, basé au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal, s’est vu accorder 1,8 million de dollars.

Dirigé par la Dre Julie Bruneau, le pôle Québec-Maritimes vise à renforcer la capacité de recherche et à rassembler les chercheurs et les partenaires autochtones dans cinq provinces. Entre autres priorités, ce pôle met l’accent sur les initiatives de réduction des méfaits et s’attaque aux obstacles systémiques aux interventions et au traitement des troubles de santé mentale et d’abus de substance.

La ministre a rencontré l’équipe de recherche pour discuter des plus récentes découvertes cliniques en matière de traitements efficaces, par exemple un programme de formation sur l’administration de naloxone dans la communauté destiné aux consommateurs et à leurs pairs, et les efforts de réduction de la stigmatisation.


Citations

« Le travail réalisé par l’équipe de recherche de l’ICRAS ici à Montréal est représentatif de la réponse du Canada à la plus urgente des crises de santé publique. Les connaissances et les stratégies créées se traduiront par des interventions plus efficaces et permettront en fin de compte de sauver des vies à la grandeur du pays. »
Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

« Les investissements dans l’ICRAS permettront d’accélérer la mise au point et l’adoption d’interventions fondées sur la science et d’ainsi prévenir les décès attribuables aux surdoses, d’offrir un traitement efficace aux personnes aux prises avec une dépendance aux opioïdes et de rejoindre les populations les plus à risque. »
Dr Samuel Weiss
Directeur scientifique, Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies des IRSC

« Nous sommes fiers de travailler à trouver des solutions à ce problème de santé des plus urgents. Nos chercheurs s’emploient à mettre au point des traitements et des méthodes efficaces pour remédier aux nombreuses difficultés que présente la consommation de substances nocives. »
Dre Julie Bruneau
Chercheuse principale désignée, ICRAS

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de l’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563
relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Privacy statement

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :