Les Forces armées canadiennes participent à l’édition 2017 de l’exercice TRADEWINDS

Communiqué de presse

Le 2 juin 2017 – Ottawa – Défense nationale/Forces armées canadiennes

Les Forces armées canadiennes (FAC) ont été déployées dans les Caraïbes pour s’entraîner avec des partenaires régionaux et pour prendre part à l’édition 2017 de l’exercice TRADEWINDS, qui se déroulera du 6 au 17 juin.

Dans le cadre de l’exercice auquel participaient 19 pays, les FAC ont déployé des éléments de la Marine royale canadienne et de l’Armée canadienne – environ 90 personnes en tout. TRADEWINDS 2017 donnera lieu à des exercices d’intervention régionale à la suite de catastrophes naturelles, d’actes de terrorisme et de des groupes criminels organisés transnationaux. Cet exercice dirigé par les États‑Unis se déroulera dans les pays insulaires de la Barbade et de Trinité‑et‑Tobago.

L’exercice TRADEWINDS présente une occasion importante pour les FAC d’améliorer leur disponibilité opérationnelle et de renforcer les liens en matière de défense entre les pays partenaires au chapitre des interventions en cas de catastrophe dirigées par les autorités gouvernementales civiles. Il vise également à consolider les capacités de défense régionale visant à contrer les menaces envers la sécurité et la stabilité dans les Caraïbes.


Citations

« Les Forces armées canadiennes jouent un rôle important dans le cadre des activités menées par le gouvernement du Canada dans la région des Caraïbes, comme l’exercice TRADEWINDS et l’opération CARIBBE. TRADEWINDS nous permet de contribuer de manière significative au renforcement des capacités de nos partenaires régionaux et donne aux Forces armées canadiennes la possibilité de travailler avec ses principaux alliés pour faire face à de multiples défis. »

—    Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense

« L’exercice TRADEWINDS est une excellente occasion pour les FAC de partager leur expertise et d’aider leurs partenaires des Caraïbes à renforcer leurs capacités. Que ce soit par l’entremise d’exercices comme TRADEWINDS ou dans le cadre d’opérations antidrogue, nous sommes déterminés à favoriser la coopération en matière de sécurité dans la région. »

—    Le lieutenant-général Steve Bowes, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada

Faits en bref

  • La contribution de la Marine royale canadienne consistera d’un navire côtier (le Navire canadien de Sa Majesté Kingston) et d’une équipe de formation de plongeurs de l’Unité de plongée de la flotte (Atlantique). Le soutien additionnel comprend une équipe d’instruction en matière d’opérations maritimes tactiques.

  • Le NCSM Kingston, dont l’équipage est formé d’environ 40 personnes, appuiera diverses tâches navales pendant l’exercice, y compris l’utilisation d’un véhicule de surface sans pilote Hammerhead. L’unité de plongée de la Flotte (Atlantique) dirigera l’entraînement donné aux plongeurs provenant de dix nations partenaires dans des domaines comme les circuits de recherche, les techniques d’exploration de coque et de jetée, la recherche d’éléments de preuve et les opérations de plongée nocturnes. Cela comprend l’établissement de partenariats avec le U.S. Federal Bureau of Investigation pour leur enseigner des techniques de récupération de preuves sous-marines. 

  • L’Armée canadienne fournira deux contingents de six personnes provenant de la 2Division du Canada et de la 5e Division du Canada. Juste avant l’exercice, ils fourniront de l’instruction essentielle en matière de planification opérationnelle aux membres du personnel des nations partenaires. Une fois l’exercice commencé, ils serviront à titre de conseillers et de mentors pour le personnel alors qu’ils seront chargés de la gestion des interventions dans le cadre de scénarios complexes.

  • L’Équipe canadienne d’évaluation des catastrophes (ECEC) déploiera aussi des ressources en réponse à une crise humanitaire simulée au cours de l’exercice. L’équipe mixte des FAC et d’Affaires mondiales Canada perfectionnera sa coordination avec ses partenaires régionaux.

  • Le Canada travaille en partenariat avec Trinité-et-Tobago pour mettre à l’essai un scénario dans le cadre de l’Initiative de sécurité contre la prolifération des armes. Cela comprendra une composante de lutte contre la prolifération simulant l’interception d’un navire marchand soupçonné de transporter du matériel illégal lié aux armes de destruction massive (ADM). 

  • Voici les pays participants : Antigua et Barbuda, Bahamas, Barbade, Belize, Dominique, République dominicaine, Grenade, Guyane, Haïti, Jamaïque, Saint‑Kitts‑et‑Nevis, Suriname, Saint‑Vincent‑et‑les‑Grenadines, Trinité‑et‑Tobago, de même que du personnel militaire des États-Unis, du Canada, de la France, du Mexique et du Royaume-Uni.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-2353
Sans frais : 1-866-377-0811
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca    


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :