Notes d’allocution de L’honorable Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale -  Cérémonie nationale de commémoration de l’Holocauste

Discours

Musée canadien de la guerre
Ottawa (Ontario)
Le 18 avril 2018

Seul le texte prononcé fait foi

Monsieur le juge en chef, Monsieur le Président, Vos Excellences, Rabbins et membres du clergé, Honorables juges de la Cour suprême, Mesdames et Messieurs les députés, Honorables sénateurs, Mesdames et Messieurs, Bonjour.

C’est un grand honneur de représenter le premier ministre et le gouvernement du Canada à l’occasion de cette cérémonie nationale de commémoration de l’Holocauste. 

C’est un plus grand privilège encore de le faire en présence de survivants de l’Holocauste.

Aujourd’hui, nous rendons hommage aux six millions de Juifs qui ont été tués dans les camps de la mort nazis, simplement parce qu’ils étaient juifs.

Nous nous remémorons leur vie.

Nous pleurons leur mort.

Nous promettons d’incarner la devise des survivants et des gens décents du monde entier : « Plus jamais ».

La cérémonie d’aujourd’hui nous donne aussi l’occasion de saluer le travail accompli par les survivants.

Malgré l’extraordinaire douleur que cela leur cause, ils relatent leur propre histoire et l’histoire de ceux qui ne sont plus là pour le faire.

Grâce à leur engagement et à leur sacrifice, nous avons pu instruire les jeunes générations sur l’une des périodes les plus sombres de l’histoire de l’humanité.

Certains de ces survivants sont avec nous ici aujourd’hui.

Plus tôt cet après-midi, plusieurs ont pris part au programme Ambassadeurs du changement. Ils ont dévoilé leur passé à plus de 250 élèves et enseignants en provenance de Montréal, d’Ottawa et Toronto, qui se trouvent parmi nous en ce moment.

Notre reconnaissance va à toutes les personnes qui ont livré leur témoignage. Malheureusement, je n’ai que le temps de souligner les contributions de quelques-unes d’entre elles aujourd’hui.

Le courage et la force dont ont fait preuve ces personnes se manifestent chez tous les survivants qui m’ont fait l’honneur de me raconter leur histoire.

Judy Young Drache [dr-AY-tch] a perdu presque toute sa famille pendant l’Holocauste. Elle a survécu parce que ses parents ont eu la présence d’esprit de la confier à un cousin ayant fait un mariage mixte juste avant d’être déportés de leur Hongrie natale à Auschwitz.

Devenue adulte, elle a immigré au Canada, où elle a servi avec distinction dans la fonction publique pendant 30 ans.

Son travail était axé sur la lutte contre le racisme et la promotion de la tolérance dans le cadre des programmes de multiculturalisme du Canada.

Pouvez-vous concevoir une plus brillante réfutation de la haine qui a nourri l’Holocauste?

En plus de partager l’histoire de sa famille avec les élèves et étudiants de diverses écoles et universités, Mme Young Drache a aussi favorisé la sensibilisation à l’Holocauste à l’échelle du Canada pendant de nombreuses années.

David Moskovic est né en Tchécoslovaquie. Emprisonné au camp de travail forcé Buna et au camp de concentration Buchenwald de l’âge de 10 à 15 ans, il est parvenu à survivre.

Son histoire témoigne de la force du genre humain, de sa volonté de survivre et de son extraordinaire capacité de pardonner.

M. Moskovic s’est déplacé dans plusieurs villes du Canada pour raconter son histoire à des élèves et à des adultes.

Il a ainsi contribué aux efforts vitaux pour recueillir les témoignages personnels des survivants de l’Holocauste avant qu’il ne soit trop tard.

Enfin, Jessica Fiskel, une Juive polonaise, a survécu à l’Holocauste en se cachant dans une fosse-réservoir près d’une grange pendant 22 mois, alors qu’elle n’était qu’enfant.

Elle raconte courageusement son histoire pleine de détails si atroces et déchirants qu’il est difficile de bien se les figurer.

Des longs mois passés dans ce trou sombre tout juste de la taille d’un lit double à son rêve d’enfance de recevoir une pomme pour sa fête.

Son histoire nous aide à commencer à saisir l’ampleur de la tragédie qu’elle et les autres survivants ont vécue.

Le thème de l’activité de cette année est « l’importance du souvenir ».

Chaque survivant qui nous a raconté son histoire l’a fait avec générosité malgré la douleur qui y est associée.

Chaque survivant qui livre son témoignage contribue à garantir que nous n’oublierons jamais.

En tant que Canadiens et Canadiens, nous devons en particulier faire la lumière sur des moments sombres de notre histoire, qui sont relatés dans le cadre d’une exposition émouvante présentée au Musée aujourd’hui, et ne jamais les oublier.

Cette exposition raconte l’histoire du refus du Canada d’accueillir les 907 réfugiés qui fuyaient l’Holocauste à bord du MS St Louis.

Elle nous force à reconnaître que ce rejet a causé la mort de 254 personnes parmi ces innocents passagers juifs.

Aussi pénible que soit cette histoire à raconter, nous avons le devoir de l’enseigner aux jeunes générations actuelles et futures.

Prise dans le contexte d’une telle tragédie, la réussite qu’ont connue les survivants canadiens de l’Holocauste et l’incroyable impact qu’ils ont eu sur notre pays semblent presque relever du miracle.

Confrontés au pire de l’humanité, vous avez survécu pour incarner le meilleur de celle-ci.

Contre toutes attentes et dans une révolte spectaculaire contre ceux qui ont tenté d’anéantir le peuple juif, vous avez « choisi la vie ».

En tant que survivants :

  • vous avez choisi de refaire vos vies;
  • vous avez choisi de venir au Canada;
  • vous avez choisi de manifester chaque jour de la compassion et de l’amour pour vos prochains;
  • vous avez choisi  de contribuer à toutes les facettes de la société canadienne;
  • vous avez choisi d’élever des enfants qui feront de même.

En ce jour de commémoration nationale de l’Holocauste, nous rendons hommage au peuple juif, à sa force et à sa résilience, ainsi qu’à tous ceux et celles qui se sont battus contre les horreurs de l’Holocauste.

Cette année, nous soulignons le 70e anniversaire de la création de l’État d’Israël, ainsi que le symbole d’espoir et de renaissance qu’il représentait pour les survivants de l’Holocauste et les Juifs de partout dans le monde.

Au quotidien, nous promettons de retenir les leçons que nous ont enseignées les récits de l’Holocauste et cette tragédie afin que l’histoire ne se répète pas.

Nous ne pouvons oublier, et nous n’oublierons jamais.

Merci.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :