Dialogue Shangri-La :  de L’honorable Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale : Désamorcer la crise nord-coréenne

Discours

Distingués invites, collègues et amis,

Nous nous réunissons à un moment opportun, porteur d’espoir, mais aussi d’incertitude pour cette région.

Permettez-moi de vous assurer que le Canada demeurera toujours solidaire de ses partenaires. Nous défendrons toujours la paix et la sécurité internationales.

Nous croyons qu’une solution diplomatique à l’instabilité dans la péninsule coréenne est possible et demeure la meilleure option.

Comme nous l’avons dit, l’escalade rapide du développement d’armes nucléaires et de missiles balistiques en Corée du Nord contrevient aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU. Cette escalade pose une menace croissante pour la région, de même que pour le monde entier.

La communauté internationale a répondu d’une seule voix à ces gestes d’agression.

Nous sommes unis par notre foi inébranlable en un ordre mondial fondé sur des règles.

Le Conseil de sécurité a imposé ses sanctions les plus sévères et les plus restrictives à ce jour.

Partout dans le monde, de fortes voix s’élèvent pour réclamer une campagne de pression maximale afin d’inciter la Corée du Nord à s’engager de manière complète, vérifiable et irréversible à abolir ses programmes d’armement nucléaire et de missiles balistiques.

Au cours des derniers mois, nous avons observé des signes encourageants de progrès vers un dialogue productif.

Nous avons été témoins de rencontres de haut niveau, de deux visites de Kim Jong-Un en Chine et d’un sommet entre les dirigeants de la Corée du Nord et de la Corée du Sud.

Le moratoire annoncé par la Corée du Nord sur les essais d’armes nucléaires et de missiles balistiques, ainsi que sa promesse de démanteler ses installations d’essais nucléaires ont encouragé la communauté internationale.

Bien qu’il s’agisse de pas dans la bonne direction, nous ne devons pas oublier que toute alternative à une dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible demeure inacceptable.

Le Canada est encouragé par les développements concernant les pourparlers prévus entre les États-Unis et la Corée du Nord et espère que cette dynamique positive se poursuivra.

Afin de préserver un climat propice aux discussions, la Corée du Nord doit montrer qu’elle est disposée à prendre des mesures concrètes en vue de remplir ses obligations internationales.

Toutefois, la possibilité que la Corée du Nord ne renonce pas de bonne foi à ses armes nucléaires et à ses missiles balistiques illégaux contribue à maintenir le climat d’instabilité ainsi que l’urgence de s’attaquer au problème.

Alors que nous réfléchissons à la meilleure façon de remédier au problème, nous ne devons jamais oublier qu’une Corée du Nord dotée de l’arme nucléaire pose une menace réelle et croissante pour le monde entier et met des millions de vies en danger. 

De plus, le mépris du pays à l’égard de l’opinion et des pressions internationales pourrait avoir d’autres conséquences.

L’exemple de la Corée du Nord pourrait notamment inciter des pays ne disposant pas d’installations nucléaires à tenter de mettre sur pied leurs propres programmes.

La sécurité mondiale assurée par la technologie et les armes nucléaires pourrait se détériorer et enhardir des États et des acteurs qui misent sur la terreur et la déstabilisation.

Une voie pacifique vers un dénouement positif, pour le monde entier et pour la Corée elle-même, a toujours existé et demeure envisageable.

Les États-Unis et la République de Corée ont clairement fait connaître leurs intentions.

Ils ne planifient aucunement de favoriser un effondrement ou un changement du régime en Corée du Nord.

Ils ne planifient aucunement d’accélérer le processus de réunification.

Ils ne cherchent pas d’excuses pour envoyer des troupes au nord du 38e parallèle.

Si la Corée du Nord rectifie le tir, elle jettera les bases pour bâtir un avenir meilleur… à la condition que le pays s’engage à renoncer à son programme de développement d’armes nucléaires et de missiles balistiques et à ramener la stabilité dans la péninsule.

Le Canada croit qu’une solution pacifique et diplomatique est  possible et vitale.

Mais l’expérience nous enseigne que la communauté internationale doit se montrer prudente.

La Corée du Nord n’a pas toujours tenu ses promesses dans le passé, et le monde devrait juger de sa sincérité en fonction de ses actions.

Le pays a signé un traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, mais a aussi développé un programme clandestin d’armement nucléaire.

Des promesses subséquentes faites par la Corée du Nord, notamment dans le cadre des Pourparlers à six en 2005, ainsi  qu’un accord sur la dénucléarisation en 2007 ont mené à un assouplissement des sanctions et à un engagement de la communauté internationale à respecter la souveraineté du pays.

Toutefois, la Corée du Nord a continué de développer sa technologie nucléaire et des missiles balistiques, d’abord en secret, puis ouvertement. Voilà pourquoi la dénucléarisation ne doit pas seulement être complète et irréversible; elle doit aussi être vérifiable.

Nous devons rester unis dans la réalisation de cet objectif et dans les mesures prises pour l’atteindre.

Peu importe où nous vivons dans le monde, les gens que nous représentons ont tous intérêt à trouver une solution. Nous devons donc continuer à faire preuve de solidarité.

Un message multilatéral, fort, clair et cohérent est essentiel pour s’assurer que le gouvernement nord-coréen comprend que le monde s’opposera à son développement du nucléaire et des missiles balistiques.

Néanmoins, notre message commun doit être appuyé par des mesures mettant fin aux efforts illégaux pour se soustraire aux sanctions. Il doit aussi être appuyé par des mesures empêchant la prolifération de la technologie nucléaire, tant dans la péninsule qu’ailleurs.

Afin de soutenir la pleine application des sanctions, les pays dont les structures sont plus développées doivent fournir de l’aide aux autres pays pour améliorer leurs infrastructures et leurs cadres réglementaires. Ensemble, nous devons continuer à faire pression sur le gouvernement nord-coréen pour qu’il prenne part à des négociations sincères et responsables.

Ensemble, nous devons partager l’information sur le contournement des sanctions afin que cette pratique soit rendue publique et que les personnes impliquées soient tenues responsables.

Ensemble, nous devons surtout saisir toutes les occasions diplomatiques offertes pour faire valoir aux dirigeants nord-coréens les avantages de renoncer à la voie de l’hostilité… et de devenir un membre responsable de la communauté internationale.

La Corée du Nord disposerait ainsi d’une nouvelle souplesse pour se concentrer sur l’amélioration de la vie de ses citoyens…

… elle bénéficierait d’une liberté lui permettant d’améliorer sa situation économique, à sa façon et selon ses propres conditions…

… elle serait en mesure de progresser vers une réconciliation avec son voisin du Sud...

… et elle tirerait parti de la normalisation de ses relations avec la communauté internationale.

Je peux vous dire aujourd’hui que le gouvernement du Canada appuie pleinement, et a entièrement mis en œuvre, toutes les sanctions approuvées par le Conseil de sécurité de l’ONU.

De plus, nous avons mis en place d’autres sanctions de notre propre chef afin d’encourager la Corée du Nord à abandonner son programme nucléaire et à se joindre à la communauté internationale.

Plus tôt cette année, nous avons accueilli conjointement à Vancouver vingt ministres des Affaires étrangères et des représentants du monde entier afin de discuter de nouvelles approches diplomatiques pour faire face aux défis en matière de sécurité dans la région de la péninsule.

Au cours de cette rencontre, le Canada s’est engagé à financer le renforcement du régime mondial de sanctions en améliorant la capacité des pays partenaires à appliquer plus efficacement les résolutions du Conseil de sécurité.

J’ai également le plaisir de vous annoncer que, cet été, le Canada renforcera son engagement envers le Commandement des Nations Unies, en assumant un plus grand leadership et une plus grande responsabilité dans la région.

Cet engagement accru est marqué par la nomination récente du lieutenant-général Wayne Eyre, qui est parmi nous aujourd’hui, au poste de commandant adjoint du Commandement des Nations Unies en Corée.

C’est la première fois que le poste est occupé par un général canadien, et je sais que vous servirez l’ONU avec distinction.

Le Canada s’est engagé avec des pays partenaires à établir un cadre pour la diffusion et le partage de l’information concernant le contournement des sanctions. Cette mesure facilitera la dénonciation publique des responsables et encouragera une application plus stricte desdites sanctions.

Le Canada a également envoyé un patrouilleur maritime à grand rayon d’action pour effectuer de la surveillance dans le cadre de l’effort international de localisation et de dénonciation du contournement des sanctions en haute mer. En cas de besoin, nous sommes prêts à faire davantage.

À l’avenir, le Canada continuera d’assurer une présence militaire dans la région de l’Asie-Pacifique afin d’encourager la paix et la sécurité.

Cela comprend le déploiement de deux frégates et d’un ravitailleur dans la région. À l’heure actuelle, l’un d’entre eux se trouve déjà en Asie du Sud-Est.

Mesdames et Messieurs, nous ne pouvons accepter la Corée du Nord en tant qu’État nucléaire.

Ni aujourd’hui.

Ni de notre vivant.

Ni jamais.

Si nous voulons accomplir notre mission pour renforcer la paix dans la région et dans le monde entier, la dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible de la Corée du Nord est la seule solution acceptable.

C’est le seul moyen pour que le pays soit accepté au sein de la communauté internationale.

C’est le seul moyen d’accroître la sécurité dans la région et dans le monde.

Ensemble, continuons à unir nos efforts pour encourager la Corée du Nord à participer honnêtement à la diplomatie.

Le Canada défendra toujours la paix et la sécurité internationales. Nous serons toujours solidaires de nos partenaires afin de promouvoir la dénucléarisation de la péninsule de Corée.

Nous devons nous unir pour trouver une solution pacifique à ce problème de longue date.

Merci, thank you.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :