DOAD 1000-6, Cadre stratégique de la gestion des technologies de l’information et de l’information


1. Introduction

Date de publication : 2017-01-20

Application : La présente Directive et ordonnance administrative de la Défense (DOAD) est une directive qui s’applique aux employés du ministère de la Défense nationale (MDN), ci-après nommés « employés du MDN », et une ordonnance qui s’applique aux officiers et aux militaires du rang des Forces armée canadiennes (FAC), ci-après nommé « militaires ».

Autorités approbatrices :

  • Sous-ministre de la Défense nationale (SM)
  • Chef d’état-major de la défense (CEMD)

Demandes de renseignements : Directeur – Services ministériels stratégiques (DSMS)

2. Principes de fonctionnement

But

2.1 La présente DOAD de cadre stratégique énonce les domaines fonctionnels en gestion des technologies de l’information et de l’information dans le cadre desquels des conseillers de niveau un (N1) et d’autres hauts fonctionnaires spécifiés se voient attribuer l’autorité fonctionnelle leur permettant d’élaborer et de publier des DOAD – politiques et des DOAD – instructions. Au cours de l’élaboration de DOAD relevant du présent cadre, les conseillers de N1 et les autres hauts fonctionnaires sont encouragés à adopter une approche fondée sur la collaboration et la consultation afin d’assurer la cohérence des politiques.

2.2 La présente DOAD doit être lue conjointement avec la DOAD 1000-0, Cadre principal des Directives et ordonnances administratives de la défense.

Utilisation d’autres instruments

2.3 Les conseillers de N1 et les autres hauts fonctionnaires peuvent également élaborer et publier des manuels, des instructions permanentes d’opération et d’autres instruments semblables, autres que les DOAD, dans un domaine fonctionnel attribué ou autorisé pour fournir des instructions et des conseils détaillés aux employés du MDN et aux militaires. Ces autres instruments doivent être cités dans une DOAD – politique ou une DOAD – instruction appropriée publiée par un conseiller de N1 ou un autre haut fonctionnaire.

3. Domaines fonctionnels

Domaines fonctionnels attribués

3.1 Le SM et le CEMD attribuent aux conseillers de N1 et à d’autres hauts fonctionnaires l’autorité fonctionnelle leur permettant d’élaborer et de publier des DOAD qui ont trait aux domaines fonctionnels en gestion des technologies de l’information et de l’information énoncés dans le tableau suivant :

Conseillers de N1 et autres hauts fonctionnaires Domaines fonctionnels
sous-ministre adjoint (Gestion de l’information) / dirigeant principal de l’information (DPI) 
  • gestion de l’information
  • gestion de la technologie de l’information
  • terminologie de la défense
commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada
  • leçons retenues lors des instructions interarmées et des déploiements opérationnels
Secrétaire général
  • accès à l’information et protection des renseignements personnels

Autorisation d’élaborer des DOAD donnée à d’autres conseillers de N1 et hauts fonctionnaires

3.2 Tout autre conseiller de N1 ou haut fonctionnaire qui ne s’est pas vu attribuer une autorité fonctionnelle en vertu du paragraphe 3.1, mais qui souhaite élaborer une DOAD liée à l’un des domaines fonctionnels énoncés dans ce paragraphe afin d’exercer l’autorité fonctionnelle, doit :

  1. consulter le conseiller de N1 ou tout autre haut fonctionnaire approprié indiqué au paragraphe 3.1 et recevoir son consentement écrit pour obtenir l’autorité fonctionnelle permettant d’élaborer et de publier une DOAD qui a trait à ce domaine fonctionnel;
  2. envoyer une demande au SM, au CEMD, ou aux deux selon le cas, comportant une justification détaillée pour obtenir l’autorité fonctionnelle permettant d’élaborer et de publier une DOAD qui a trait à ce domaine fonctionnel.

3.3 Une demande formulée en vertu du paragraphe 3.2 doit être présentée au DSMS et examinée par le Comité directeur de gestion des politiques administratives du Ministère (CDGPAM), avant d’être acheminée pour autorisation au SM, au CEMD, ou aux deux selon le cas.

Attribution de tâches par le CEMD

3.4 En approuvant la présente DOAD, le CEMD attribue aux personnes occupant les postes énoncés au paragraphe 3.1, ou détenant une autorisation en application du paragraphe 3.2, la tâche de publier des DOAD et d’autres instruments appropriés, au besoin, dans leurs domaines fonctionnels. En vertu de cette attribution de tâches, ces personnes peuvent publier à titre d’ordres à l’intention des militaires, conformément à l’article 1.235 des ORFC, Pouvoir d’autres personnes d’émettre des ordres et directives, des DOAD et d’autres instruments qui sont nécessaires pour donner suite aux décisions et aux directives du gouvernement du Canada et du ministre de la Défense nationale.

4. Administration

Exigences d’examen

4.1 Le CDGPAM doit veiller à ce que les domaines fonctionnels énoncés au paragraphe 3.1 soient examinés tous les cinq ans et, si nécessaire, soient modifiés afin de garantir que les attributions demeurent à jour.

Surveillance des DOAD et rapports

4.2 La surveillance des DOAD autorisées aux termes de la présente DOAD doit être menée par les conseillers de N1 et les autres hauts fonctionnaires mentionnés au paragraphe 3.1, ou par ceux ayant obtenu une autorisation aux termes du paragraphe 3.2, ou autrement sur demande du SM ou du CEMD. Chacune des DOAD publiées conformément au présent cadre stratégique doit être examinée tous les trois à cinq ans, selon la décision des conseillers de N1 et des autres hauts fonctionnaires appropriés. Ces conseillers de N1 et autres hauts fonctionnaires doivent remettre le calendrier d’examen des DOAD au DSMS, qui recueille et gère l’information pour qu’elle soit examinée périodiquement par le CDGPAM.

Conformité

4.3 Les conseillers de N1 et les autres hauts fonctionnaires peuvent traiter de la conformité dans leurs DOAD publiées conformément au présent cadre stratégique.

Conséquences d’une non-conformité

4.4 La non-conformité à la présente DOAD peut entraîner des conséquences tant pour le MDN que pour les FAC, en tant qu’institutions.

5. Responsabilité

Généralités

5.1 Le conseiller de N1 ou tout autre haut fonctionnaire visé peut signaler au SM ou au CEMD, selon le cas, tout cas de non-conformité à la présente DOAD.

6. Références

Lois, règlements, politiques d’organismes centraux et DOAD – politique

  • Article 1.235 des ORFC, Pouvoir d’autres personnes d’émettre des ordres et directives
  • DOAD 1000-0, Cadre principal des Directives et ordonnances administratives de la Défense

Autres références

  • DOAD 1000-1, Directives et ordonnances administratives de la défense
  • DOAD 1000-4, Cadre stratégique de la gestion du matériel et des biens
  • DOAD 1000-5, Cadre stratégique de la gestion financière
  • DOAD 1000-7, Cadre stratégique de la gestion du personnel militaire
  • DOAD 1000-8, Cadre stratégique de la gestion de la sécurité et de la sûreté
  • DOAD 1000-9, Cadre stratégique de la gestion des employés du ministère de la Défense nationale
  • DOAD 1000-10, Cadre stratégique de la gestion des services administratifs du ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes
  • DOAD 1000-11, Cadre stratégique de la gestion de l’infrastructure et de l’environnement
  • Guide d’élaboration des DOAD
  • Processus d’élaboration des DOAD
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :