Conclusion

83. En résumé, le présent document constitue une introduction générale aux éléments fondamentaux du Programme d’éthique de la Défense. Il aborde les questions et les problèmes particuliers de l’éthique à la Défense surtout des points de vue philosophiques, sociaux et psychologiques et des spécialistes de l’organisation. Le Programme d’éthique de la Défense qui est mis de l’avant veut et doit répondre aux besoins éthiques est de l’individu et de l’organisation. On y aborde en détail l’Énoncé d’éthique de la Défense et on décrit le rôle que les principes et les obligations éthiques doivent jouer dans la prise de décision. On y décrit aussi la complexité du développement moral personnel et l’effets du contexte institutionnel sur l’éthique de la Défense. Finalement, on y explique la matrice des processus d’éthique de base, qui doit être intégrée dans un ensemble complet et mis en pratique à la grandeur des Forces canadiennes et du ministère de la Défense nationale, si l’on veut que la Défense soit une organisation grandement intègre.

84. Le programme d’éthique de la Défense des Forces canadiennes et du Ministère de la Défense nationale est un programme normatif et de type descendant. En créant ce programme et en s’y engageant, la haute direction de l'organisation de la défense rempli une part importante de sa responsabilité organisationnelle. Le Programme d’éthique de la Défense a pour fondement l’Énoncé d’éthique de la Défense. En proclamant publiquement que les principes et obligations de l’Énoncé d’éthique de la Défense sont tenus comme les éléments déterminants de la culture de la Défense canadienne, la haute direction indique aussi que ces principes et obligations doivent non seulement servir de guide dans la conduite personnelle et institutionnelle mais aussi de critère à partir duquel juger de la conduite.

85. L’élaboration et la mise en oeuvre du Programme d’éthique de la Défense suivent les principes de la théorie organisationnelle et de la gestion du changement. Le programme accorde une attention particulière à l’intégration des résultats de la recherche entreprise sur le développement moral dans les sciences sociales. Ainsi, les travaux de Lawrence Kohlberg, Carol Gilligan, Martin L. Hoffman, T.M. Jones et James R. Rest ont servi de point d’appui importants. Une importance toute particulière a été accordée aux écrits des spécialistes en sciences sociales comme Linda Klebe Trevino et Albert Bandura qui mettent l’accent sur le rôle des facteurs conjoncturels et de l’environnement de travail dans le développement et le comportement moraux.

86. Le Programme d’éthique de la Défense a mis en place un cadre d’éthique conçu pour favoriser un très grande intégrité dans l’organisation. On place un accent particulier sur l’amélioration des capacités de prise de décision tant sur le plan individuel que collectif. Il est impératif d’apprendre ce savoir-faire et de le mettre en pratique non seulement dans la salle de classe traditionnelle mais aussi dans le milieu de travail. En conséquence, le Programme d’éthique de la Défense vise non seulement à revitaliser les capacités individuelles déjà acquises pour trancher les questions d’éthique, mais aussi de veiller à l’éthique d’une manière qui concorde avec précisément aux responsabilité qui émanent de leur rôle. Ainsi, le programme appuie fortement la vertu d’un dialogue ouvert sur l’éthique en milieu de travail et sur la nécessité de gérer le risque d'ordre éthique.

87. Enfin, le Programme d’éthique de la Défense tient pour acquis que la responsabilité en matière d’éthique de la défense en est une partagée entre l’organisation et l’individu. Il a été élaboré à partir de la double hypothèse qu’on s’attend à ce que le ministère de la Défense nationale et les Forces canadiennes soient des organisations d’intégrité et que les individus qui en font partie devraient s’efforcer d’être des personnes d’intégrité. De cette façon, la Défense peut être à la hauteur des normes morales auxquelles la société, à bon droit, s’attend de ses effectifs de Défense étant donné que les organisations et les individus d’intégrité font toujours en sorte que leurs actions répondent aux exigences de ces normes.

 

Préparé par :
Major Denis Beauchamp
Officier - Programme d’Éthique de la Défense
Programme d’Éthique de la Défense,
Chef - Service d’examen
QGDN, Ottawa
Janvier 2002 (révision)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :