Santé

La santé a été et demeurera un domaine primordial de votre bien-être. Elle ne se limite pas à la santé physique ou à l’absence de maladies et nécessite plus que la simple capacité de bien fonctionner physiquement. On peut la définir comme étant la capacité physique, sociale, mentale et spirituelle globale d’une personne de bien fonctionner. Elle comprend la capacité de s’adapter à des situations nouvelles ou difficiles et repose sur vos ressources physiques et mentales personnelles, comme votre capacité à gérer le stress et à résoudre des problèmes. Ces ressources diffèrent de vos ressources extérieures, par exemple avoir un emploi et de l’argent, posséder de bonnes compétences de vie, avoir de bonnes relations et vivre dans une bonne maison.

La bonne santé est un phénomène holistique et est tributaire de votre bien‑être physique, social, mental et spirituel. Mettre l’accent sur votre santé vous permet de consacrer du temps à d’autres domaines du bien‑être, tels que le travail, la réadaptation ou la participation à la communauté.

De nombreux vétérans rapportent que les problèmes chroniques de santé physique ou mentale sapent leur bien-être, particulièrement lorsque ceux‑ci sont concomitants. Les vétérans sont susceptibles d’être aux prises avec divers troubles de santé, qu’ils soient liés au service ou non, y compris le vieillissement.

Certains points à prendre en compte

Votre équipe des Svc S FC peut vous aider à vous préparer en vue de l’avenir, où vous pourriez avoir besoin de soins fournis par des médecins, des infirmiers, des spécialistes de la réadaptation, des physiothérapeutes, des dentistes, des psychologues, des travailleurs sociaux, ou des coordonnateurs du rétablissement. Comme tous les militaires quittent les FAC à un moment donné, on vous encourage à vous préparer à cette transition de manière proactive.

Avez-vous adopté les comportements suivants : faire de l’activité physique, s’alimenter convenablement, dormir suffisamment, gérer son stress, limiter sa consommation d’alcool et d’autres substances nuisibles, éviter de fumer et rechercher régulièrement des conseils médicaux?

Avez-vous fait les démarches nécessaires pour obtenir votre carte d’assurance maladie provinciale?

Avez-vous confirmé que vous pourriez continuer de bénéficier du Régime de soins de santé de la fonction publique (RSSFP) et vous êtes-vous inscrit au Régime de services dentaires pour les pensionnés (RSDP)?

Disposez-vous d’un plan pour continuer à obtenir les soins médicaux dont vous avez besoin et avez-vous commencé à prendre des dispositions pour avoir accès à un médecin, à un dentiste et à une assurance maladie, ce qui comprend le transfert des dossiers militaires pertinents?

Planifier la continuation des soins de santé

Une des questions les plus importantes pour les membres des FAC et leurs familles est le maintien des soins de santé après la libération.

Tous les militaires devraient réfléchir aux domaines de la santé et du mieux-être où ils pourraient bénéficier d’une aide supplémentaire, par exemple pour cesser de fumer, se remettre de blessures ou terminer un traitement dentaire. Tous les militaires aux prises avec une incapacité permanente devraient effectuer une planification approfondie avant de sélectionner un nouveau lieu de résidence, car il est important de s’assurer que les soins de santé requis seront offerts dans ce lieu.

Pour planifier la continuation des soins de santé, la famille doit se poser les questions suivantes :

  • Est-ce que moi-même, mon conjoint ou ma conjointe, ou l’un de mes enfants a besoin de soins médicaux continus?
  • De quel genre de soins médicaux ma famille a-t-elle besoin?
  • Les soins médicaux qu’il nous faut sont-ils offerts dans la ville où nous envisageons de nous installer?
  • Quelle distance devrons-nous parcourir pour accéder aux soins médicaux?

Haut de page

Examens médicaux à la libération

Au moment de la libération, tous les militaires doivent subir un examen médical. Ce dernier contrôle vise à faire en sorte que toute blessure ou maladie liée au service dans les FAC soit enregistrée au cas où des complications se manifesteraient plus tard dans la vie. L’examen médical à la libération est également un bon moment pour aborder la question de la continuation de la prise de médicaments et des services, et pour confirmer cette continuation, pour les personnes qui ont été jugées admissibles à une prestation d’invalidité d’ACC.   

Haut de page

Trouver un médecin de famille

Les membres des FAC ne sont pas assujettis à la Loi canadienne sur la santé et, par conséquent, ils reçoivent les services de soins de santé par l’intermédiaire d’un régime de soins de santé financé par le gouvernement fédéral, soit le Groupe des Svc S FC. À la libération des FAC, ils doivent adhérer à un des dix régimes de soins de santé provinciaux ou à un des trois régimes territoriaux.

Il importe que les militaires cherchent à se trouver un médecin de famille avant de quitter les FAC, de manière à bénéficier ainsi de soins médicaux primaires ininterrompus. Ce ne sont pas tous les médecins de famille qui acceptent de nouveaux patients; il importe donc de se renseigner le plus tôt possible sur la disponibilité des médecins.

Les membres des FAC auront besoin d’une carte d’assurance-maladie provinciale ou territoriale à la suite de leur libération des Forces. Heureusement, on exempte les membres des FAC de la période d’attente de trois mois qui s’applique normalement aux nouveaux résidents de chaque province ou territoire. Afin de favoriser une transition harmonieuse d’un régime de soins de santé à un autre, les militaires ont avantage à faire une demande d’adhésion au régime de la province ou du territoire où ils vivront au moment de la libération. La demande doit être envoyée dès réception du message de libération. La carte d’assurance-maladie est censée leur être livrée dans les deux semaines suivantes. Si le militaire se réinstalle dans une autre province ou un autre territoire après sa libération, la carte délivrée par la province ou le territoire qu’il quitte sera acceptée jusqu’à la réception de la nouvelle carte santé.

Haut de page

Documents médicaux des Forces armées canadiennes

À la libération, la section conservant vos documents médicaux vous remettra un dossier contenant les documents médicaux dont vous avez besoin. Ce dossier sommaire permettra à votre fournisseur de soins civil d’assurer la continuité des soins médicaux.

Tout militaire a le droit de demander informellement une copie de leurs dossiers médicaux selon DOAD 1002-2.

Haut de page

Examen dentaire à la libération

Un examen dentaire à la libération n’est pas obligatoire, mais peut être effectué à la demande du militaire si les ressources le permettent. Les militaires intéressés devraient communiquer avec le détachement dentaire au début du processus de libération, idéalement un an avant la date prévue de leur libération. Il incombe au militaire de se soumettre à un examen dentaire annuel tout au long de sa carrière et d’assister à des rendez-vous de suivi si un traitement est nécessaire. Le militaire n’est pas tenu d’avoir une dentition saine au moment de sa libération. Les traitements dentaires en suspens qui ne résultent pas d’une blessure liée au service ne seront complétés avant la libération que si le temps et les ressources le permettent. Même si le traitement est commencé avant qu’un militaire ne soit libéré des FAC, le traitement ne sera pas terminé après sa libération.

Les militaires dont l’état de santé dentaire résulte d’une blessure liée au service devraient s’inscrire auprès d’ACC dès que la blessure survient, même s’ils ne prévoient pas être libérés dans un avenir rapproché. Cela aidera à assurer la continuité des soins pour les militaires faisant la transition à la vie civile.

Les militaires en voie d’être libérés devraient s’informer au sujet du RSDP auprès de la Section des libérations. L’adhésion au RSDP n’est pas automatique au moment de la libération. En raison du coût élevé des soins dentaires, les militaires sont fortement encouragés à s’inscrire à ce programme. Les militaires admissibles peuvent présenter une demande d’adhésion au RSDP en remplissant une demande et en l’envoyant au bureau des pensions désigné dans les 60 jours suivant la date d’entrée en vigueur du droit à pension. Vous trouverez de plus amples renseignements sur le RSDP à Canada.ca, sous la rubrique « Régime de services dentaires pour les pensionnés – Règlement ».

Dossiers dentaires des Forces armées canadiennes

On recommande aux militaires libérés de trouver un dentiste civil dans leur collectivité et de fixer un premier rendez-vous au cours de la première année suivant leur libération. À ce rendez‑vous, le dentiste procédera à un « nouvel examen dentaire ». Si, après en avoir discuté avec le patient, le dentiste juge qu’il serait bénéfique d’obtenir le dossier dentaire des FAC du militaire pour la continuité des soins ou pour les décisions de traitement futures, le militaire libéré peut alors en demander une copie. Le militaire peut obtenir le dossier complet ou une partie de celui‑ci, selon les besoins du dentiste civil. Ces demandes doivent être faites de façon informelle, en personne ou par téléphone, au détachement dentaire qui dessert la base de libération du militaire dans l’année suivant sa libération. Tous les membres du personnel ont le droit de demander officieusement une copie de leur dossier dentaire.

Haut de page

Examen des besoins actuels en matière de soins de santé – Harmonisation des avantages médicaux

L’initiative d’harmonisation des avantages médicaux vise à permettre aux membres des FAC en voie d’être libérés de prendre des décisions éclairées concernant leurs futurs besoins en matière de soins de santé. Un membre des FAC en voie d’être libéré peut demander à ce que ses avantages médicaux actuels fassent l’objet d’un examen afin que l’on détermine ceux qui pourront être couverts par ACC après sa libération. Ce service sera fourni par Croix Bleue Medavie au nom d’ACC. Il s’adresse aux militaires dont la date prévue de libération est dans moins de six mois et qui touchent une prestation d’invalidité existante d’ACC. Le militaire recevra une lettre l’informant des résultats de l’examen.

Haut de page

Rester en forme et en bonne santé

La période de la libération peut être très occupée, car vous vous préparez à faire la transition à la vie civile. Il importe que vous mainteniez une bonne forme physique pour faire face aux défis et aux incertitudes. Cela peut aider à réduire le niveau de stress, accroître votre énergie et contribuer à renforcer votre confiance en vous.

Un mode de vie sain, un nombre suffisant d’heures de sommeil et une bonne alimentation vous aideront aussi à faire preuve de résilience. Si vous êtes libéré pour des raisons médicales et si vous avez besoin d’équipement spécialisé, d’instruction et d’activités adaptées à votre situation, le programme Sans limites pourrait vous fournir des ressources et des possibilités.

Pour plus d’information, veuillez consulter le visitez le site web Sans-limites.

Conseils à suivre pour conserver un bon état de santé émotif et psychologique

  • Trouvez un ami ou un parent à qui parler, ou joignez-vous à un groupe de soutien pour les membres de la famille et les pairs tel que le programme de SSBSO. 
  • Trouvez des ressources communautaires sur place au CRFM  
  • Retrouvez un intérêt que vous avez peut-être laissé de côté dans le passé et essayez de l’intégrer dans votre programme quotidien (lire un livre, cuisiner, faire de l’exercice ou de l’artisanat, regarder un de vos films favoris, etc.); et
  • Obtenez l’aide d’un professionnel tel qu’un conseiller, un thérapeute, un chef religieux ou spirituel ou un travailleur social si le stress, la tristesse ou l’angoisse commencent à vous submerger.

Haut de page

Militaires libérés pour des raisons médicales

Introduction à la gestion de cas

Le partenariat établi entre les FAC et ACC permet d’élaborer et de coordonner un plan conjoint de transition médicale, de concert avec le militaire et sa famille, l’équipe des soins de santé et ACC, pour garantir une transition harmonieuse entre le système des soins de santé des FAC et le régime provincial ou territorial de soins de santé. Les partenaires des services de gestion de cas sont, entre autres :

  • Le centre de transition des Forces armées canadiennes;
  • Les Services de santé des Forces canadiennes;
  • Le Programme d’invalidité de longue durée des Forces armées canadiennes (ILD FAC) et le Programme de réadaptation professionnelle des Forces armées canadiennes (PRP FAC);
  • Le Programme de réadaptation professionnelle à l’intention des militaires en activité de service(PRPMAS); et
  • Anciens Combattants Canada (ACC).

Haut de page

Centre de transition des Forces armées canadiennes (CT FAC)

Les membres des FAC bénéficient d’importants mécanismes de soutien, y compris un réseau d’unités qui mettent l’accent sur leurs besoins.

Le CT FAC fournit un soutien personnel et administratif et des programmes aux militaires malades ou blessés de la F rég et de la F rés des FAC. Les membres des FAC ne sont pas obligés d’être affectés à un centre pour bénéficier des services que le CT FAC offre.

Le CT FAC comporte quatre principaux volets : une section des services, un peloton de soutien, une équipe de transition et des organismes partenaires. L’efficacité de la prestation des services est assurée par la collaboration de tous les partenaires qui travaillent en équipe.

  1. Section des services du CT FAC : Les principaux services offerts sont les suivants :
    • Coordination de retour au service;
    • L’aide à la transition sur le plan professionnel;
    • Les modifications à apporter au domicile et au véhicule;
    • Les services d’information, de soutien et de défense des droits des malades ou des blessés quant à l’administration, aux prestations et aux programmes; et
    • Le soutien administratif fourni aux familles des membres des FAC morts dans le cadre de leurs fonctions, y compris le désengagement de l’accompagnateur désigné.
  2. Peloton de soutien du CT FAC : Les membres malades ou blessés des FAC peuvent être affectés au centre si le commandant de l’unité et les autorités médicales le recommandent. Ces militaires relèvent du peloton de soutien du CT FAC le plus près. Bien que certains membres affectés au centre puissent être libérés à un moment donné en raison de leur état de santé, l’objectif principal du CT FAC est de soutenir les militaires pendant leur rétablissement et de favoriser leur retour au travail dans les FAC.
  3. Organismes partenaires du CT FAC : Parce que certains organismes partenaires sont installés dans les mêmes locaux que le centre, il existe là un service à guichet unique à même de répondre à une majorité des besoins des militaires actifs, des anciens membres des FAC et de leur famille. Les principaux partenaires travaillant avec les CT FAC sont les suivants :
    • ACC;
    • OLF;
    • PRP FAC;
    • Sans Limites;
    • Les Svc S FC; et
    • Les partenaires de la base et de l’escadre (OSP, aumôniers, etc.).

Les coordonnateurs des services des CT FAC collaborent de près avec les infirmiers gestionnaires de cas des Svc S FC, avec les conseillers du PRP FAC, les gestionnaires de cas d’ACC et d’autres organismes partenaires pour garantir l’existence d’une approche exhaustive et multidisciplinaire.

Pour en savoir plus sur les divers avantages, programmes et services offerts par le GT FAC et d’autres parties aux militaires actifs et aux anciens militaires ainsi qu’à leurs familles, appelez le CT de votre région ou rendez-y-vous.

Gestion de cas du Services de la santé des Forces canadiennes

La gestion de cas du Svc S FC est un processus de collaboration axé sur les clients et offre des services de santé et de soutien de qualité grâce à l’utilisation efficace et efficiente des ressources. Le système de gestion de cas aide le client à atteindre des objectifs sûrs, réalistes et raisonnables dans un contexte complexe en matière de santé et sur les plans social et financier.

Les fournisseurs de soins des Svc S FC veillent à ce que tous les militaires malades ou blessés admissibles profitent des services de gestion de cas au tout début du processus, de manière à garantir ainsi la coordination et la continuité des soins pour favoriser le retour au travail du militaire, ou sa transition à la vie civile. À cela s’ajoute l’accès aux prestations appropriées et aux appuis administratifs fournis par les divers intervenants.

Il y a des infirmiers gestionnaires de cas des Svc S FC dans tous les Centres des services de santé des Forces canadiennes (C Svc S FC) partout au pays.

Programme de réadaptation professionnelle à l’intention des militaires en activité de service (PRPMAS)

Le PRPMAS est un programme permettant aux membres des FAC ayant été informés qu’ils seraient libérés (motif 3[a] ou 3[b]) d’entreprendre, avec l’attestation de leur commandant, un Programme de réadaptation professionnelle, jusqu’à six mois avant la première des dates suivantes : le début de leur congé de retraite ou la date définitive de leur libération des FAC

Les personnes admissibles au PRPMAS sont les membres de la F rég qui ont satisfait aux exigences de la période de perfectionnement 1 (PP 1) et membres de la P rés qui ont accumulé deux années consécutives de service à temps plein à la date documentée à laquelle ils sont tombés malades ou ont subi une blessure, ou à laquelle a été prise la décision de les libérer pour raisons médicales, à la suite d’un examen administratif – contraintes à l’emploi pour raisons médicales (EA/CERM). Sont aussi admissibles ceux qui ont été blessés dans une zone de service spécial (ZSS) ou lors d’une opération de service spécial (OSS) à la suite de laquelle ils ont été libérés pour raisons médicales.

Les militaires participant au PRPMAS sont réputés être en service, par conséquent, ils sont toujours assujettis aux politiques administratives et disciplinaires. Les structures hiérarchiques de commandement et les responsabilités normales demeurent en vigueur.

Pour en savoir plus sur ce programme, appelez le CT de votre région ou rendez-y-vous.

Gestion des cas d’invalidité de longue durée des Forces armées canadiennes (ILD FAC) et counseling sur le Programme de réadaptation professionnelle des Forces armées canadiennes (PRP FAC)

Le régime d’ILD FAC est offert à tous les membres de la F rég et de la P rés. Il leur procure un remplacement du revenu après la libération et un accès au PRP FAC avant et après la libération.

Le régime d’ILD FAC couvre les maladies ou les blessures, qu’elles soient liées au service ou non. Toutefois, les membres de la P rés en service de classe A ou en service de classe B à court terme doivent avoir été blessés ou avoir contracté une maladie « dans le cadre de leur période de service » pour avoir droit aux prestations d’ILD FAC. Dans le cadre de vos avantages collectifs d’employés, le programme d’ILD FAC est le mécanisme initial par lequel sont fournis les prestations du remplacement du revenu et des services de soutien à la réadaptation professionnelle.

Les services de gestion sont offerts à tous les militaires admissibles. Les conseillers du PRP FAC travaillent de concert avec le gestionnaire de cas du programme pour aider les militaires pour les services suivants :

  • Planifier et à réaliser leurs objectifs professionnels; et
  • Créer des possibilités et un soutien favorisant la transition à l’emploi.

Programme d’invalidité de longue durée des Forces armées canadiennes (ILD FAC) – Soutien du revenu

Les prestations de remplacement du revenu d’ILD FAC est une assurance-invalidité collective parrainée par l’employeur. Dans le cadre de votre régime de prestations d’employé, l’allocation versée par le programme d’ILD FAC est considérée comme étant le premier fournisseur de prestations. Ces prestations font complément au revenu avant toute autre source de soutien destinée aux militaires libérés pour raisons médicales, ou à ceux qui sont libérés pour d’autres motifs et qui répondent aux critères d’admissibilité. Pendant qu’ils bénéficient d’une telle aide, les participants au programme ont accès au soutien à la réadaptation professionnelle, ce qui comprend la préparation ou la formation menant à une carrière dans la main-d’œuvre civile et la possibilité d’obtenir une aide au retour au travail.

Le programme d’ILD FAC fournit de l’aide au revenu aux militaires libérés pour des raisons médicales, et aux militaires libérés pour d’autres motifs qui répondent aux critères d’admissibilité, pour une période initiale maximale de 24 mois après leur date de libération. Si la personne reste totalement invalide, elle peut continuer à toucher les prestations jusqu’à l’âge de 65 ans :

  • Les membres de la F rég touchent 75 % de leur solde à la libération;
  • Les réservistes en service de classe C touchent 75 % de leur solde mensuelle au moment où ils ont subi la blessure ou contracté la maladie;
  • Les réservistes en service de classe B de longue durée touchent 75 % de leur solde mensuelle réelle au moment où ils ont subi la blessure ou contracté la maladie; et
  • Les réservistes en service de classe B de courte durée (contrat de moins de 180 jours) et de classe A touchent 75 % d’une solde réputée de 2 700 $ par mois, à condition qu’ils aient subi la blessure ou contracté la maladie pendant qu’ils étaient en service. Ils ont l’option d’acheter une couverture plus élevée de 3 700 $ ou de 4 700 $ par mois au besoin.

En outre, ACC, par sa prestation de remplacement du revenu (PRR) (appelée « allocation pour perte de revenus (APR) » avant le 1er avril 2019), veillera à ce que les individus qualifiés aient un revenu total égal à au moins 90 % de leur solde brut avant la libération s’ils sont des vétérans des FAC qui, en plus d’être inscrits au Programme de réadaptation d’ACC et d’y participer, ont un problème de santé qui est attribuable à leur service militaire dans les FAC et qui rend difficile leur adaptation à la vie chez eux, dans leur collectivité ou au travail.

L’allocation de remplacement du revenu d’ILD FAC est réduite si vous touchez aussi les prestations suivantes :

  • La pension versée au titre de la Loi sur la pension de retraite des Forces canadiennes (LPRFC);
  • Les prestations d’invalidité versées par le Programme de prestations d’invalidité du Canada (PPIRPC) ou le Programme de prestations d’invalidité du Régime des rentes du Québec (PPIRRQ) (aux cotisants invalides seulement);
  • Le revenu d’emploi. Pendant que vous participerez à un programme approuvé de réadaptation professionnelle, l’allocation mensuelle sera réduite de 50 % du revenu jusqu’à ce que le calcul vous amène à la solde que vous touchiez à la libération, après quoi la réduction sera de 100 % de l’excès;
  • Les prestations d’assurance automobile (réservistes seulement);
  • Une assurance d’ILD fournie par un autre employeur (réservistes seulement);
  • L’indemnité pour accident du travail (réservistes seulement);
  • Les prestations versées à même le régime de retraite d’un autre employeur (réservistes seulement); et
  • Les prestations versées au titre de la Loi sur l’indemnisation des agents de l’État (LIAE) (réservistes seulement).

Programme de réadaptation professionnelle des Forces armées canadiennes (PRP FAC) – Soutien

Le PRP FAC fait partie du programme d’ILD FAC; il en constitue un volet à adhésion volontaire et axé sur les besoins. Il a pour objectif d’aider les militaires à se préparer à un emploi viable après la libération. Quand le besoin existe, le programme fait fond sur les habiletés existantes du militaire, ou, s’il n’y en a aucune, il l’aide à acquérir de nouvelles compétences pour faciliter son retour au sein de la main-d’œuvre active, dans les limites des contraintes d’emploi d’ordre médical du militaire. La formation met alors l’accent sur l’acquisition d’un permis, d’un certificat ou d’un diplôme décerné par un établissement d’enseignement reconnu.

Les militaires admissibles libérés FAC pour des raisons médicales se voient offrir une période initiale maximale de six mois consécutifs avant la date même de leur libération et de 24 mois consécutifs après cette date. Ceux qui sont considérés comme étant totalement invalides ont pleinement accès au PRP FAC tant qu’ils demeurent admissibles à l’ILD FAC.

Le conseiller en réadaptation professionnelle (CRP) se réunit avec le requérant pour évaluer son degré de scolarité, ses compétences et l’étendue de sa formation professionnelle et de son expérience, afin de voir si un PRP FAC est possible et d’informer le requérant sur toutes les formes de soutien existantes. De concert avec le militaire, le conseiller élabore un plan :

  • Dont l’exécution et la nécessité sont réalistes;
  • Dont le coût se situe dans les limites du programme;
  • Qui ne dépasse pas les contraintes d’ordre médical du militaire;
  • Qui est réalisable dans le temps autorisé par le programme d’ILD des FAC;
  • Qui offre des possibilités d’emploi viables; et
  • Que le conseiller peut approuver.

Les services offerts dans le cadre du PRP FAC sont les suivants :

  • Des sessions de counseling individuelles;
  • La coordination du soutien médical fourni;
  • Un soutien financier pour le counseling professionnel et la réadaptation professionnelle;
  • Des services d’orientation professionnelle; et
  • Une aide à la recherche d’emploi, y compris un soutien pour la présentation de demandes d’emploi à la fonction publique et la fourniture de pistes d’emploi ciblées.

Gestion de cas d’Anciens Combattants Canada

Les services de gestion de cas aident les vétérans ayant des besoins complexes à atteindre leur niveau optimal de bien-être et d'autonomie grâce a un processus direct et collaboratif par la coordination des soins, l'utilisation des ressources et l'accès aux programmes. Les ACC offrent des services de gestion de cas pour aider les membres des FAC en voie de libération, ou pour les anciens membres des FAC ou de la GRC, et leurs familles, dont la transition vers la vie civile est difficile, souvent en raison d'une maladie ou d'une blessure grave résultant de leur service. En outre, les services de gestion de cas d'ACC peuvent également être offerts aux survivants ou aux conjoints des anciens combattants qui ont la désignation de capacité de gain réduite. Si vous êtes admissible aux services de gestion de cas, un gestionnaire de cas d’ACC travaillera en étroite collaboration avec vous (et votre famille). Après avoir évalué vos besoins, il vous aidera à établir des objectifs réalisables ainsi qu’un plan pour les atteindre.

Tout au long du processus de gestion du dossier, vous discuterez de nombreux aspects de votre vie, vous identifierez vos objectifs et vous préciserez les difficultés que vous rencontrez pour les atteindre. Votre gestionnaire de cas suivra et évaluera régulièrement vos progrès avec des professionnels de la sante et d'autres prestataires pour s'assurer que vos buts et objectifs sont atteints. Vous et votre gestionnaire de cas pouvez modifier votre plan a tout moment pour tenir compte de tout changement dans votre situation.

Programme de services de réadaptation et d’assistance professionnelle d’Anciens Combattants Canada suggère de consulter le service de réadaptation sur cette section.

ACC offre un programme de services de réadaptation et d’assistance professionnelle aux militaires en transition et aux vétérans aux prises avec des problèmes de santé découlant principalement du service. Si votre demande de participation à ce programme est approuvée, ACC se charge d’établir un plan de réadaptation qui prévoira possiblement des services de réadaptation médicale ou psychosociale dont vous aurez besoin pour atteindre les objectifs de réadaptation.  

  • Réadaptation médicale – Des experts en soins de santé travaillent avec vous pour vous aider à retrouver et à stabiliser votre santé dans la mesure du possible.
  • Réadaptation psychosociale – Des professionnels de la santé et de la réadaptation vous aident à acquérir des capacités qui favorisent votre autonomie et vous aident à vivre avec votre problème de santé ou invalidité et à vous y adapter. Cela peut comprendre une formation sur les aptitudes de la vie quotidienne, des stratégies de gestion de la douleur et plus encore.

Lien entre le Programme de réadaptation professionnelle des Forces armées canadiennes et le Programme de services de réadaptation et d’assistance professionnelle d’Anciens Combattants Canada.

Pour les personnes admissibles au PRP et à la prestation d’ILD FAC, SISIP est responsable du financement des services de réadaptation professionnelle pendant la période où le participant est admissible au programme.

Le Programme de services de réadaptation et d’assistance professionnelle d’ACC est le seul point d’accès à des services de réadaptation médicale et psychosociale axés sur des problèmes de santé non liés au service qui sont visés par le programme, jusqu’en 2024, pour tous les vétérans, y compris ceux qui ont été libérés pour des raisons médicales.

Un militaire en voie de libération ou un vétéran peut être admissible au Programme de services de réadaptation et d’assistance professionnelle d’ACC lorsque les critères suivants sont réunis :

Groupe 1 : Les membres des FAC et les vétérans peuvent être admissibles au Programme de réadaptation s’ils ont un besoin en matière de réadaptation (problème de santé physique ou mentale temporaire ou permanent qui crée une entrave à la réinsertion dans la vie civile et qui découle principalement du service dans les FAC). Les membres des FAC peuvent présenter une demande avant leur libération, et les vétérans ayant un besoin en matière de réadaptation ne sont assujettis à aucun délai pour ce qui est de présenter une demande après leur libération des FAC.

Groupe 2 : Les membres des FAC et les vétérans peuvent être admissibles au Programme de réadaptation si le problème de santé physique ou mentale pour lequel le vétéran a été libéré ne découle pas principalement du service; ils doivent normalement présenter une demande dans les 120 jours suivant leur libération des FAC. À noter qu’il est loisible à ACC de prolonger le délai s’il existe un motif raisonnable justifiant le retard.

**NOTA : Les vétérans admissibles en vertu de cette voie d’accès n’auront accès qu’aux services médicaux et psychosociaux d’ACC. L’admissibilité est limitée dans le temps et sera en vigueur seulement jusqu’au 1er avril 2024.

Qui plus est, le Programme de réadaptation d’ACC transmet les demandes au Régime de soins de santé de la fonction publique (RSSFP) lorsqu’une personne n’est pas déjà admissible à des soins de santé par l’intermédiaire des FAC ou du Programme d’avantages médicaux d’ACC.

Vous pouvez présenter une demande des façons suivantes :

 

  • Si vous avez un compte Mon dossier ACC, vous pouvez présenter votre demande en ligne; ou
  • Vous pouvez aussi télécharger le formulaire de demande, le remplir puis le présenter au bureau d’ACC le plus près de chez vous ou nous l’envoyer directement par la poste à l’adresse ci-dessous :

Anciens Combattants Canada
C.P. 6000 
Matane (Québec) G4W 0E4

Soutien encadré d’ACC

Le soutien guide est une approche visant a fournir un soutien aux membres libérés qui ont besoin de plus de soutien que celui fourni par une assistance ciblée, mais qui n'ont pas besoin de services de gestion de cas. Le soutien guide ne vise pas a remplacer la gestion de cas, mais fait plutôt partie du service qu'ACC offre aux anciens combattants qui ont besoin d'aide pour acceder aux services et aux avantages. A ce titre, un agent de service aux anciens combattants deviendra le principal point de contact de l'ancien combattant et assurera un suivi individualise pour veiller a ce que les besoins soient satisfaits.

Programme Sans limites

Sans limites est un programme offert par les Programmes de soutien du personnel (PSP) du GT FAC qui est déterminé à contribuer au rétablissement, à la réintégration et à la réadaptation des militaires des FAC et des vétérans malades et blessés en offrant des possibilités et des ressources dans le cadre d’activités sportives, créatives et de loisir. Le programme Sans limites vise à favoriser directement le rétablissement des militaires malades et blessés, plus précisément en contribuant aux voies d’accès ou en les fournissant dans le but d’améliorer les domaines du bien-être.

Le programme Sans limites est reconnu pour améliorer la qualité de vie et il constitue un volet très visible et intégral de l’engagement des FAC à soigner les militaires malades et blessés. Depuis 2007, le programme Sans limites a aidé des milliers de militaires à acquérir de l’équipement sportif ou de loisir et à participer à des activités de groupe structurées. En outre, le programme Sans limites est la principale organisation responsable d’Équipe Canada et de sa participation aux Jeux Invictus et aux Warrior Games.

Les coordonnateurs régionaux du programme Sans limites sont situés dans chacune des neuf régions des UT FAC et exécutent les activités qui permettent de s’adapter à un large éventail de restrictions et de degrés d’accessibilité et de compétences. Pour encourager un mode de vie actif, le programme fournit aussi des subventions pour l’achat d’équipement et établit des relations sociales en plus de s’engager à contribuer au rétablissement. 

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le programme Sans limites, veuillez visitez le site web de Sans limites.

Soutien social; blessures de stress opérationnel (SSBSO)

Créé en 2001, le programme de Soutien social; blessures de stress opérationnel (SSBSO) est un programme de partenariat entre ACC et le MDN dont la vision est la suivante : « Être un modèle exemplaire pour les programmes normalisés de soutien par les pairs offerts aux membres des FAC, aux vétérans et aux membres de leur famille qui ont subi directement les effets d’une blessure de stress opérationnel (BSO) ».

Le programme de SSBSO est un ajout essentiel et non clinique aux services de santé mentale des deux ministères : il joue un rôle primordial dans la lutte contre la stigmatisation et offre du soutien social à de nombreux militaires des FAC, à des vétérans et à leurs familles, tout en les encourageant à demander l’aide requise pour atténuer la détresse et améliorer l’intégration sociale afin de favoriser un bien-être mental optimal.

Le mandat du programme de SSBSO consiste à élaborer, à mettre en place et à améliorer des programmes de soutien social destinés aux militaires et aux vétérans souffrant d’une BSO, ainsi qu’à leurs familles. Le programme permet aussi d’offrir de l’information et de la formation aux membres des FAC pour les amener à comprendre et à accepter les BSO.

Les services de première ligne du programme de SSBSO sont offerts par des coordonnateurs du soutien par les pairs, des coordonnateurs du soutien des familles par les pairs et des bénévoles et ils peuvent être obtenus dans les CT partout au Canada. Ces personnes ont reçu une formation appropriée; il s’agit d’anciens membres des FAC et de membres de la famille de militaires qui ont vécu directement avec une BSO ou avec quelqu’un qui en avait subi une. Ils possèdent les connaissances et les ressources voulues pour aider les victimes d’une BSO. Ils peuvent les mettre en rapport avec des membres du personnel d’ACC ou des FAC qui peuvent se pencher sur leurs préoccupations liées à la libération, à la pension ou aux traitements. Ils peuvent les aider à accéder à des programmes conçus expressément pour elles, ou à d’autres ressources existant dans la collectivité. Ils ont aussi pour rôle d’écouter et de faire des suggestions, puis de laisser la personne prendre une décision. Il ne convient pas que les victimes d’une BSO luttent seules pour s’en remettre.

Il est possible de parler aux coordonnateurs du soutien par les pairs gratuitement au 1‑800‑883‑6094. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le programme de SSBSO, veuillez visitez le site web de SSBSO.

Haut de page

LISTE DE TÂCHES À ACCOMPLIR

Pour bien fonctionner sur les plans physique, mental, social et spirituel, la marche à suivre ci-dessous vous est proposée, car elle peut vous aider à opérer une transition harmonieuse.

De 7 à 12 mois avant la date de votre libération

  • Rencontrez l’infirmière ou l’infirmier gestionnaire de cas des FAC pour garantir une coordination continue et le transfert de votre régime de soins de santé et de vos avantages.
  • Signez les formulaires de consentement nécessaires au moment de votre libération.

De 1 à 6 mois avant la date de votre libération

  • Communiquez avec le Programme pour les familles des vétérans – Centres de ressources pour les familles de militaires.
  • Discutez de votre plan de continuité des soins avec votre infirmière ou votre infirmier gestionnaire de cas qui travaillera avec votre équipe médicale pour faciliter une transition harmonieuse aux soins qui vous seront fournis après la libération.
  • Préparez une liste des médicaments et des services de traitement de santé requis et vérifiez la couverture après la libération avec ACC (Croix Bleue Medavie) et votre régime d’assurance-maladie (p. ex. Sun Life).
  • Prenez rendez-vous et subissez votre examen médical en vue de votre libération.
  • Présentez une demande afin d’obtenir une prestation d’invalidité d’ACC, le cas échéant.
  • Renseignez-vous sur l’harmonisation des prestations relatives au traitement et la mesure dans laquelle elle s’applique à votre situation.
  • Trouvez des professionnels de la santé civils.
  • Faites une demande de services de réadaptation d’ACC.
  • Assurez-vous d’obtenir des régimes de soins médicaux et dentaires pour vous et votre famille.
    • Vérifiez votre admissibilité à participer aux régimes de soins médicaux et dentaires du gouvernement (RSSFP et RSDP).
    • Envisagez la possibilité d’obtenir une assurance de soins de santé et de soins dentaires privée, si nécessaire.

Durant le mois précédant la date de votre libération

  • Demandez une carte du régime provincial d’assurance-maladie approprié.
  • Trouvez des cours ou des programmes qui favorisent le bien-être ou un mode de vie sain.

Après la date de votre libération

  • Continuez le suivi avec des spécialistes ou des fournisseurs de soins de santé familiale.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :