Section 1 : Introduction

L'histoire de la profession militaire au Canada est indissociable de l’histoire du pays. Enracinées dans les coutumes guerrières des Premières nations et les traditions militaires de la Nouvelle-France et des milices coloniales britanniques, les premières unités régulières à l’origine des Forces armées actuelles ont été formées peu de temps après la Confédération. Ces unités (Écoles d’artillerie à Kingston et au Québec) ont fourni à la milice canadienne les premières compétences professionnelles nécessaires pour protéger le nouveau pays contre d’éventuelles menaces, notamment celles d’un voisin beaucoup plus grand et puissant, les États-Unis.

Les menaces ont évolué avec le temps, mais la défense du Canada et de ses intérêts demeure le principal souci de la profession militaire canadienne et des professionnels volontaires qui servent en uniforme. En effet, le but fondamental de la profession au Canada est l’application ordonnée et légitime de la force armée selon les directives du Gouvernement. Ce simplefait définit un lien de confiance privilégié entre le peuple du Canada, l’institution militaire canadienne et les membres des Forces armées qui ont accepté la « responsabilité illimitéeNote de bas de page 1  » inhérente à la carrière des armes. Cependant, les conflits armés continuent de gagner en complexité par suitede situations politiques très nuancées, d’armements ultra-perfectionnés, d’une technologie de l’information révolutionnaire et d’une opinion publique des plus vigilantes : tous ces facteurs se conjuguant pour hausser les exigences imposées aux militaires de profession.

Le nécessaire lien de confiance entre les Forces canadiennes et les Canadiens, ainsi que l’environnement complexe des conflits armés modernes, exige que tous les militaires canadiens partagent une même vision du professionnalisme militaire et de la façon de l’appliquer au Canada et à ses citoyens. De même, pour que les Forces canadiennes participent avec succès à des conflits armés, leurs membres doivent posséder une compréhension commune de l’éthos militaire et s’identifier, collectivement et individuellement, à la profession militaire canadienne. Le présent chapitre traite de cette vision commune, en définissant le cadre théorique de la professionmilitaire et ses caractéristiques marquantes.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :