Opération CARRIBE (Amérique central et du Sud)

Résumé

  • L’opération CARIBBE est la contribution du Canada à l’opération de lutte contre la contrebande dirigée par les États-Unis dans la mer des Caraïbes et dans l’océan Pacifique Est. Le Canada déploie des navires, des aéronefs et du personnel maritime dans la région dans le cadre de l’opération CARIBBE depuis 2006.
  • Les activités des Forces armées canadiennes dans le cadre de l’opération CARIBBE sont une preuve importante de l’engagement du gouvernement du Canada à l’égard du renforcement de la sécurité au Canada et en Amérique du Nord.

Contexte

  • L’opération CARIBBE soutient les activités de la Joint Interagency Task Force South des États-Unis dans le cadre de l’opération MARTILLO, qui vise à mettre fin au trafic illicite de drogues, d’armes, d’argent et de personnes dans la mer des Caraïbes et dans l’océan Pacifique Est.
  • L’opération MARTILLO bénéficie d’un large soutien international et régional. Parmi les pays partenaires qui contribuent à l’opération MARTILLO figurent les principaux alliés (Royaume-Uni, France, Pays-Bas et Espagne), ainsi que des partenaires régionaux tels que le Belize, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, la République dominicaine, l’El Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Mexique, le Nicaragua, Panama, le Pérou, République dominicaine et Trinidad et Tobago.
  • Depuis 2006, dans le cadre de l’opération CARIBBE, le Canada a déployé des navires et des avions militaires (avion de patrouille à long rayon d’action CP140 Aurora) pour assurer la surveillance aérienne et maritime en détectant et en suivant les navires et les aéronefs présentant un intérêt dans les eaux régionales et l’espace aérien international. En octobre 2010, un protocole d’entente avec les États-Unis a élargi le mandat de l’opération, qui est passé de la détection et de la surveillance à l’autorisation pour les équipes des détachements d’application de la loi de la Garde côtière américaine d’embarquer à bord de ressources canadiennes et de s’en servir pour mener des opérations.
  • Depuis 2006, les Forces armées canadiennes ont contribué à la perturbation du trafic de drogues ou à la saisie d’environ 100,2 tonnes de cocaïne et de 6,7 tonnes de marijuana. Des déploiements récents ont été particulièrement fructueux et ont permis de perturber le trafic de drogues et de saisir plus de 11,5 tonnes de drogues illicites (2017) et 9,9 tonnes de cocaïne (automne 2018).
  • Le nombre de membres des Forces armées canadiennes participant à l’opération CARIBBE varie selon la durée du déploiement et les ressources utilisées.
  • Le dernier déploiement de l’opération CARIBBE a eu lieu du 25 mars au 6 mai 2019, lorsque deux navires de défense côtière de la classe KINGSTON et un avion CP140 Aurora ont été déployés dans l’est de l’océan Pacifique et ont contribué à la saisie de 2,7 tonnes de stupéfiants.
  • Le prochain déploiement dans le cadre de l’opération CARIBBE aura lieu en novembre et décembre 2019 et comprendra un avion CP140 Aurora. La planification du premier déploiement en 2020 est en cours.

Considérations

  • L’opération CARIBBE démontre clairement l’engagement du Canada à l’égard d’un certain nombre de priorités et d’objectifs de défense énoncés dans la politique de défense du Canada, notamment la sécurité du Canada et de l’Amérique du Nord, le partenariat bilatéral de défense avec les États-Unis, la promotion des intérêts et des valeurs du Canada à l’étranger et l’interopérabilité régionale en Amérique.
  • L’opération contribue également à l’orientation de la politique de défense du Canada selon laquelle la Marine royale canadienne aura la capacité de maintenir une présence de routine dans les trois océans du Canada et de contribuer aux opérations de soutien de la sécurité de l’Amérique du Nord, y compris les Caraïbes.
  • Dans le cadre de l’opération CARIBBE, les membres et les ressources des Forces armées canadiennes ne participent pas directement aux opérations d’application de la loi ni à la détention de navires ou de personnes.
  • À l’occasion, les navires de la Marine royale canadienne doivent amener temporairement des contrebandiers à bord pour assurer la sauvegarde de la vie humaine en mer. Lors de telles occasions, les détenus restent des personnes en garde à vue (Persons Under Custody) du détachement de la Garde côtière américaine chargé de l’exécution de la loi jusqu’à ce qu’ils puissent être transférés sur un navire de la Garde côtière américaine.
  • Le coût estimatif de l’opération CARIBBE pour l’année financière 2018-2019 est de 5,4 millions de dollars.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :