Opération IMPACT : Mission de l’OTAN en Irak

Résumé

  • La mission en Irak de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) est une mission non combattante, consultative et d’instruction conçue pour aider à bâtir des institutions irakiennes de défense et de sécurité plus efficaces et durables. Le Canada a pris le commandement de la mission de l’OTAN en Irak en novembre 2018 et est actuellement le principal contributeur à la mission.
  • Les contributions du Canada à la mission de l’OTAN en Irak s’harmonisent étroitement avec l’accent renouvelé que le Canada met sur l’accroissement de la stabilité et de la résilience à long terme en Irak, étant donné le mandat de renforcement des capacités institutionnelles de la mission. La contribution du Canada est également une démonstration éloquente de l’engagement du Canada envers l’OTAN.

Contexte

  • La mission de l’OTAN en Irak mène deux lignes d’effort : donner des conseils sur la réforme du secteur de la sécurité, principalement au ministère irakien de la Défense et au Bureau du conseiller à la sécurité nationale, et développer les établissements d’enseignement militaire professionnel en Irak, notamment en créant ou en développant des écoles spécialisées, des académies et des écoles de commandement et d’état-major militaires. L’OTAN offre également des cours techniques aux forces de sécurité irakiennes sur la lutte contre les engins explosifs improvisés (dirigés par le Canada), la médecine militaire, l’entretien des véhicules blindés de l’époque soviétique, l’élimination des munitions explosives et le déminage.
  • Le Canada a pris le commandement de la mission de l’OTAN en Irak pendant les deux premières années et a fourni jusqu’à 250 membres ainsi que des ressources des Forces armées canadiennes à la mission pendant cette période. Cette contribution comprend [CAVIARDÉ], des conseillers et des formateurs, le personnel du quartier général de la mission et un détachement d’hélicoptères, dont trois hélicoptères CH146 Griffon et le personnel associé. Les Forces armées canadiennes offrent également de l’instruction sur la lutte contre les engins explosifs improvisés et les patrouilles de dégagement d’itinéraires.
  • Au total, la mission comprend environ 580 membres du personnel de l’OTAN. Le Canada est le principal contributeur à la mission de l’OTAN en Irak, et l’Espagne, la Pologne, le Royaume-Uni et la Turquie y contribuent également de façon importante.

Considérations

  • Le gouvernement du Canada a autorisé les Forces armées canadiennes à participer à la mission de l’OTAN en Irak jusqu’au 31 mars 2021.
  • Le Canada cherche à être un allié responsable et à valeur ajoutée au sein de l’OTAN, et le fait d’assumer le commandement de cette mission est un exemple de l’engagement inébranlable du Canada envers l’Alliance. La mission démontre également l’engagement du Canada à partager plus équitablement le fardeau avec les alliés de l’OTAN et renforce le message du Canada en tant que contributeur important à l’Alliance avant la réunion des chefs d’État et de gouvernement alliés de décembre 2019.
  • Sa solide contribution et son rôle de chef de file permettent au Canada de faire progresser les priorités canadiennes importantes dans le cadre de la mission, comme l’engagement du Canada au sein du G7 à promouvoir la mise en œuvre du droit international humanitaire. Cet engagement exige que le G7 aide les partenaires à intégrer le droit international humanitaire dans leur doctrine, leur éducation, leur entraînement sur le terrain, leurs processus décisionnels opérationnels et leurs règles d’engagement. 
  • [CAVIARDÉ]
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :