Opération PRESENCE (Afrique)

Résumé

  • Les contributions des Forces armées canadiennes à la stratégie du gouvernement du Canada en matière d’opérations de paix sont collectivement appelées l’opération PRESENCE. Le Canada s’est engagé à fournir des capacités militaires de grande valeur aux missions de maintien de la paix des Nations Unies.
  • La politique de défense du Canada reconnaît que les Forces armées canadiennes doivent être prêtes à contribuer à la paix et à la stabilité à l’étranger afin de maintenir la sécurité au pays, notamment par un engagement accru dans le maintien de la paix au sein des Nations Unies.

Contexte

  • Au cours de la Conférence ministérielle des Nations Unies sur le maintien de la paix à Vancouver en novembre 2017, le Canada a annoncé son intention d’accroître son soutien au maintien de la paix des Nations Unies. Les Principes de Vancouver sur le maintien de la paix et la prévention du recrutement et de l’utilisation d’enfants-soldats et l’Initiative Elsie sur les femmes dans les opérations de paix faisaient également l’objet de l’annonce.
  • Le Canada s’est aussi engagé à contribuer aux missions de maintien de la paix de l’ONU en fournissant des capacités militaires de haut calibre, dont une force opérationnelle aérienne, du soutien tactique en transport aérien, de l’instruction novatrice, une équipe d’instruction, une équipe consultative et une force de réaction rapide. Ces déploiements ne compteraient pas plus de 600 personnes.
  • Les contributions des Forces armées canadiennes à cette stratégie sont collectivement connues sous le nom d’opération PRESENCE. Comme la stratégie est mise en œuvre dans plusieurs pays, un descripteur de pays est joint au nom de l’opération. Par exemple, l’opération PRESENCE (Mali) fait référence aux capacités des Forces armées canadiennes déployées au Mali à l’appui de la mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA); l’opération PRESENCE (Ouganda) fait référence au déploiement par les Forces armées canadiennes du soutien au transport aérien tactique au Centre d’appui régional de l’ONU à Entebbe en Ouganda. 
  • Idéalement, les Forces armées canadiennes fourniraient ces capacités à l’ONU sous forme d’engagements conjoints, ce qui signifie qu’elles fourniraient des capacités essentielles au bassin de ressources de l’ONU de façon plus fiable, soutenue et prévisible.
  • Jusqu’à présent, la contribution canadienne la plus visible a été la force opérationnelle aérienne au Mali, qui comprenait deux hélicoptères CH147 Chinook pour fournir à la MINUSMA la capacité de transport et de logistique dont elle a un besoin urgent, ainsi que quatre hélicoptères CH146 Griffon pour assurer une escorte et une protection armées. La force opérationnelle était accompagnée d’un certain nombre de membres des Forces armées canadiennes, ce qui portait à 250 le nombre total de soldats en déploiement, appuyés par 120 autres à Dakar, au Sénégal. 
  • Les Forces armées canadiennes déployées dans le cadre de l’opération PRESENCE (Mali) ont effectué onze évacuations sanitaires et plus de 100 missions de transport. Les hélicoptères canadiens ont accumulé plus de 4 000 heures de vol, transporté environ 2 800 passagers et livré plus de 370 000 livres de fret. Cette contribution a fourni un appui essentiel à la MINUSMA dans l’exécution de sa mission.
  • Les Forces armées canadiennes ont lancé l’opération PRESENCE (Ouganda) en août 2019, après la fin de la mission de la force opérationnelle aérienne au Mali. Il s’agit du déploiement d’un avion CC130J Hercules à Entebbe de manière épisodique, cinq jours par mois, pour fournir un appui à des missions de l’ONU en République démocratique du Congo (MONUSCO) et au Soudan du Sud (MINUSS).

Considérations

  • La stratégie du Canada en matière d’opérations de paix vise à promouvoir la réforme au sein des opérations de paix internationales et à leur fournir un soutien essentiel. Le Canada s’engage avec ses partenaires à élaborer des initiatives novatrices pour encourager la réforme et la modernisation du système des Nations Unies. Ces efforts reconnaissent la nécessité de revitaliser et d’adapter les opérations de paix de l’ONU à l’évolution du contexte mondial.
  • De plus, la politique de défense du Canada exige un engagement accru dans le maintien de la paix des Nations Unies. La politique de défense reconnaît que les contributions à la paix et à la stabilité à l’étranger contribuent à maintenir la sécurité intérieure.
  • Ces piliers de la politique de défense canadienne actuelle se recoupent clairement en Afrique, où les défis en matière de sécurité – comme le terrorisme et les migrations – ont des répercussions bien au-delà du continent, et où l’ONU est activement engagée.
  • La politique de défense demande également aux Forces armées canadiennes d’être un partenaire responsable dans les alliances et les organisations traditionnelles. En ce sens, l’opération PRESENCE renforce les relations avec des alliés clés comme les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne, et favorise les liens avec d’importantes institutions multilatérales comme l’Union africaine.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :