Défis COVID-19

Défis COVID-19

L’appel de propositions actuel pour le défi COVID-19 fermera le 30 juillet 2020 à 14 heures HAE

Quel est le défi

Traumatisme moral sur la ligne de front – Voir, prévenir et traiter – date limite des propositions le 30 juillet 2020, 14 h HAE.

Énoncé du défi

Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), en collaboration avec les communautés de défense, de sûreté et de sécurité publique du Canada, est à la recherche de travaux de pointe sur le "préjudice moral", sur les modèles de prévention et sur les stratégies de traitement de pointe, en appui au personnel du MDN et des FAC, aux travailleurs de la santé et aux premiers intervenants en première ligne de la pandémie actuelle, afin d'assurer la santé mentale à long terme de ces populations.

Historique et contexte

Les membres des forces armées Canadiennes opèrent dans des contextes et des situations opérationnelles extrêmement difficiles et dangereuses, dans lesquels ils sont régulièrement confrontés à des dilemmes moraux et éthiques complexes. Tous les membres des forces armées sont formés pour prendre rapidement des décisions morales et éthiques, parfois avec des informations limitées. Néanmoins, certaines expériences opérationnelles peuvent être profondément pénibles. Ces expériences peuvent donner lieu à des sentiments de culpabilité et de honte, qui peuvent être moralement préjudiciables et entraîner des problèmes de santé mentale et des déficiences durables s'ils ne sont pas résolus.

Si le risque de "préjudice moral" est généralement associé à la guerre et aux conflits, les données recueillies sur la ligne de front de la pandémie COVID-19 suggèrent que les travailleurs de la santé et les premiers intervenants souffrent également de réactions psychologiques, cognitives et émotionnelles extrêmes, y compris la culpabilité et la honte. Cet état d'anxiété et de détresse est souvent décrit comme un épuisement professionnel. Cependant, l'ensemble des caractéristiques et des symptômes du préjudice moral n'est pas suffisamment pris en compte par les interventions et les traitements associés à l'épuisement professionnel [1]. Le préjudice moral n'est pas non plus bien saisi par les outils de diagnostic existants.

Le traumatisme psychologique associé aux blessures morales peut entraîner l'insomnie, la dépression, la douleur physique et psychologique, et des comportements inadaptés, notamment l'isolement des amis et de la famille, l'automédication avec de l'alcool et des drogues, etc. Bien que ces symptômes soient souvent attribués aux traumatismes liés au stress opérationnel, notamment le syndrome de stress post-traumatique (SSPT), les blessures morales produisent des "cicatrices" qui ne sont pas bien saisies par ces conceptualisations actuelles. [2].

L'objectif de ce défi est de stimuler la recherche empirique sur le "préjudice moral" chez les travailleurs de la santé et les premiers intervenants. On espère que les résultats permettront également de comprendre comment le personnel militaire est susceptible de réagir lorsqu'il est confronté à des circonstances moralement préjudiciables similaires lors de combats, d'opérations de maintien de la paix ou de la réponse à une future pandémie. L'objectif est de comprendre les circonstances et les événements qui peuvent donner lieu à un "préjudice moral", les critères de diagnostic, les modèles de prévention et les stratégies de traitement (par exemple, les interventions psychologiques, neurologiques et endocriniennes pour le traitement des réactions prolongées liées au stress).

Résultats souhaités:

Les propositions doivent porter, sans s'y limiter, sur un ou plusieurs de ces résultats:

  • Méthodes fondées sur des données probantes pour la prévention des blessures morales et/ou les thérapies de traitement;
  • Recherche et stratégies pour aider les individus à prendre des décisions difficiles, stressantes et émotionnelles dans des contextes moraux complexes et des situations d'urgence, y compris, mais sans s'y limiter, la COVID-19, afin de réduire l'impact potentiel des dilemmes moraux sur leur santé mentale;
  • Identification des facteurs dont il est prouvé qu'ils modèrent et atténuent le potentiel de traumatisme et de déficience psychologique à long terme associés aux conflits éthiques et aux violations de la morale;
  • Moyens d'identifier les événements et les circonstances susceptibles de causer un "préjudice moral" et d'en mesurer la gravité, chez les premiers intervenants et les travailleurs de soins de santé primaires;
  • Des critères de diagnostic reflétant l'ensemble des caractéristiques et des symptômes du "préjudice moral" qui peuvent être liés au SSPT, mais qui en sont distincts, et qui peuvent être utilisés pour identifier avec précision les personnes touchées;
  • Des méthodes de recherche empirique et des propositions pour mesurer la réponse physiologique liée au stress (par exemple, l'inflammation) qui caractériseront les effets d'une exposition prolongée au stress au niveau de la population sur la structure et le fonctionnement du cerveau et sur les schémas de réponse physiologique;
  • Développement de modèles qui aideraient à prévoir les risques associés au "préjudice moral" et à y répondre au cours de la prochaine phase de la pandémie ou à l'avenir, y compris, mais sans s'y limiter, le développement de modèles critiques de prévention des maladies et de modèles d'intervention psychologique, neurologique et endocrinienne pour répondre aux risques.

Informations complémentaires

Les innovateurs sont encouragés à former des équipes multidisciplinaires pour relever ce défi.

Les propositions impliquant la recherche de contacts au niveau individuel ne seront pas prises en compte pour ce défi.

Définitions

Les propositions ou autres solutions qui impliquent la prévention ou le traitement du SSPT ne seront pas prises en considération.

Les propositions qui tiennent compte des différences socioculturelles et des différences entre les sexes sont préférées.

Les innovateurs sont encouragés à former des équipes interdisciplinaires pour relever ce défi. Nous encourageons les perspectives provenant des milieux et/ou des disciplines suivants: premiers intervenants, militaire, biologique, philosophique, sociologique, psychologique, juridique, religieux, santé mentale, etc.

Définitions

Blessure morale : "... [L]es conséquences psychologiques, biologiques, spirituelles, comportementales et sociales durables de la perpétration, de l'absence de prévention ou du témoignage d'actes qui transgressent des croyances et des attentes morales profondément ancrées, c'est-à-dire le préjudice moral" [3].

Œuvres citées

[1] Talbot, S. G., & Dean, W. (2018, July 26). Physicians aren't 'burning out.' They're suffering from moral injury. Retrieved May 22, 2020, from www.statnews.com/2018/07/26/physicians-not-burning-out-they-are-suffering-moral-injury

[2] Litz, Brett T., et al. “Moral Injury and Moral Repair in War Veterans: A Preliminary Model and Intervention Strategy.” Clinical Psychology Review, vol. 29, no. 8, 2009, pp. 695–706., doi:10.1016/j.cpr.2009.07.003.

[3] Litz, Brett T., et al. “Moral Injury and Moral Repair in War Veterans: A Preliminary Model and Intervention Strategy.” Clinical Psychology Review, vol. 29, no. 8, 2009, pp. 695–706., doi:10.1016/j.cpr.2009.07.003.

Opportunités fermées :

Réponse rapide: Information en temps réel pour la prise de décision en temps de pandémie

Énoncé du défi

Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), en collaboration avec les milieux de la défense, de la sûreté et de la sécurité publique du Canada, est à la recherche de solutions novatrices en matière d'épidémiologie et de soins de santé, faisant appel à des technologies de collecte et d'analyse de données pour soutenir la détection précoce et la surveillance communautaire des épidémies de maladies contagieuses. L'objectif est de fournir des informations utiles et de permettre une prise de décision rapide concernant l'ensemble des mesures de préparation aux situations d'urgence.

Historique et contexte

En quelques mois seulement, le nouveau coronavirus COVID-19 est passé de moins de 100 cas dans un seul pays[i] à une urgence de santé publique mondiale touchant plus de 3,6 millions de personnes dans 188 pays[ii]. En date du 20 mai 2020, on comptait 81 194 cas confirmés et 6 106 décès signalés au Canada[iii].

Les responsables gouvernementaux doivent être en mesure de prendre des décisions rapides et éclairées à différents stades du spectre de la gestion des urgences lorsqu'ils gèrent tous les aspects d'une maladie hautement contagieuse de l'ampleur de la COVID-19. Par exemple, il est de la plus haute importance que les responsables soient capables de détecter l'épidémie le plus tôt possible et de prendre des décisions rapides pour s'adapter aux risques encourus par les Canadiens, les éliminer ou les réduire (c'est-à-dire prévention et atténuation); d'être prêts à répondre à l'urgence et à gérer ses conséquences par des mesures avant et après l'épidémie au Canada (c'est-à-dire préparation et réponse); et de pouvoir rétablir rapidement les conditions à un niveau acceptable (c'est-à-dire rétablissement). Les responsables des soins de santé et les organismes de première intervention ont besoin d'une image précise, en temps quasi réel, de l'étendue et des modes de transmission des maladies au niveau communautaire, afin de mieux comprendre les demandes actuelles et évolutives en matière de soins de santé, de pouvoir prendre des décisions éclairées et rapides sur la manière d'allouer des ressources supplémentaires limitées et/ou sûres; et de pouvoir relâcher les efforts d'atténuation.

Ce défi représente un appel à l'action pour les innovateurs canadiens afin d'encourager les partenariats entre différents secteurs et entre les individus dans différents domaines afin de travailler ensemble pour atténuer les impacts de la pandémie COVID-19 ainsi que les futures flambées de maladies contagieuses. L'objectif est de soutenir le développement de méthodes nouvelles et innovantes de collecte, de partage et d'analyse de données du monde réel (source ouverte, médias sociaux, information privilégiée, etc.) au niveau communautaire afin de favoriser une meilleure prévision, une meilleure connaissance de la situation et de permettre une meilleure gestion de ces épidémies.

Résultats

RDDC cherche à identifier des recherches, des concepts et des solutions technologiques novateurs qui aideront le Canada à améliorer sa gestion de la pandémie du coronavirus COVID-19 et des urgences de santé publique similaires à l'avenir. Les solutions recherchées portent sur un ou plusieurs des éléments suivants, sans toutefois s'y limiter.

Résultats essentiels:

- Améliorer la réponse du Canada à la pandémie en utilisant les données de la collecte et de l'analyse des données pour identifier les tendances et prendre des décisions cruciales en matière de soins de santé communautaires à différentes étapes du spectre de la gestion des urgences;

- Mettre au point des indicateurs en temps réel de la transmission des maladies au niveau communautaire, et d'autres indicateurs qui aideraient les responsables à détecter une nouvelle menace pour la santé publique, et fournir des renseignements utiles aux premiers intervenants locaux dans des contextes opérationnels locaux;

- trouver des moyens novateurs pour recueillir, extraire, partager et analyser automatiquement des données du monde réel afin d'améliorer la réponse du Canada à la pandémie. Les sources de données doivent être fiables et d'une qualité suffisante pour être analysées. Les solutions proposées seront évaluées en fonction de leur créativité dans l'utilisation ou la collecte des données afin d'estimer avec précision les taux de transmission de la maladie, y compris dans les endroits difficiles d'accès.

Résultats souhaités:

- Capacité à effectuer une cartographie géospatiale au niveau communautaire des schémas et des groupes de symptômes, ainsi que des cas suspects ou confirmés de COVID-19, en temps quasi réel afin de soutenir la prise de décision;

- Capacités d'analyse des données et algorithmes, outils et méthodes d'exploration des données, d'analyse statistique, d'intelligence artificielle, d'apprentissage automatique, de visualisation des données, d'analyse prédictive et inférentielle pour les projections à court et moyen terme.

Informations complémentaires

Les innovateurs sont encouragés à former des équipes multidisciplinaires pour relever ce défi.

Les propositions impliquant la recherche de contacts au niveau individuel ne seront pas prises en compte pour ce défi.

Définitions

Indicateurs au niveau communautaire. Les indicateurs communautaires (IC) sont des mesures qui se réfèrent à des groupes de population plutôt qu'à des membres individuels de la communauté. Ils fournissent une perspective globale en aidant à indiquer ce qui se passe au niveau de la communauté plutôt qu'au niveau individuel et sont dérivés des observations de différents aspects de la communauté. Ces indicateurs aident les responsables à mieux comprendre comment les communautés sont touchées par une maladie.

[i] Source : https://ipac-canada.org/coronavirus-resources.php

[ii] Source: COVID-19 Dashboard by the Center for Systems Science and Engineering (CSSE) at Johns Hopkins University (JHU).” ArcGIS Dashboards, 20 May, 2020, gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

[iii] Source:https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

Frottez vos blouses : Identifier des solutions pour réutiliser l'équipement de protection contre la COVID-19

Énoncé du défi

Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), en collaboration avec les milieux de la défense, de la sûreté et de la sécurité publique du Canada, est à la recherche de solutions innovantes en matière de matériaux et de conception, ainsi que de stratégies et de solutions de décontamination rapides et efficaces, pour l'équipement de protection individuelle (EPI), les vêtements opérationnels et les équipements destinés au personnel intervenant lors d'événements impliquant des risques biologiques.

Historique et contexte

La pandémie actuelle de la Covid-19 a révélé des lacunes dans la disponibilité et le type d'EPI pour se protéger contre les agents biologiques utilisés par le personnel militaire et les premiers intervenants, ainsi que dans la capacité de l'EPI et des vêtements et équipements opérationnels à supporter des désinfections répétées et rapides.

La plupart des EPI sont faits pour être jetables après un usage unique; cependant, pendant la crise actuelle, le personnel impliqué dans la réponse aux événements doit continuellement porter son équipement de protection et les pressions sur l'approvisionnement sont telles que la réutilisation des EPI est hautement souhaitable. Par exemple, les EPI médicaux jetables actuels sont généralement conçus pour les milieux hospitaliers et ne possèdent pas les caractéristiques appropriées (par exemple, résistance, matériau, conception) pour garantir la protection des premiers intervenants et du personnel militaire opérant dans des environnements opérationnels austères et éloignés (par exemple, lutte contre les incendies, lutte contre les inondations, conduite d'opérations de recherche et de sauvetage, pilotage d'avions, exploitation de plates-formes maritimes avec la poussière, la saleté et les conditions climatiques variables qui y sont associées). Une stratégie à usage unique crée également une charge logistique importante. Les organisations doivent maintenir des stocks suffisants et assurer le réapprovisionnement pour répondre à une demande opérationnelle élevée, ce qui est d'autant plus difficile lorsque les premiers intervenants et le personnel militaire opèrent dans des environnements éloignés ou austères.

En outre, la pandémie actuelle a mis en évidence la nécessité de pouvoir désinfecter le matériel et les équipements opérationnels spécialisés utilisés par les premiers intervenants et le personnel des FAC. Alors que certaines méthodes actuelles de décontamination rapide se sont avérées efficaces, il a été démontré que l'application répétée de désinfectants associés à la décontamination rapide dégrade certains matériaux utilisés dans l'équipement opérationnel spécialisé, réduisant ainsi la durabilité et les performances fonctionnelles. Par exemple, les polymères et certains métaux peuvent être incompatibles avec les produits chimiques qui sont généralement considérés comme assurant une désinfection sporicide, bactérienne et virucide rapide et efficace. L'exposition à la lumière UV a été proposée comme alternative au lavage et à la décontamination chimique, mais là encore, la dégradation des matériaux (par exemple certains polymères) est préoccupante. L'exposition à des UV intenses nécessite une zone de traitement fermée pour protéger l'opérateur des effets négatifs sur la santé dus à l'exposition.

Ce défi vise deux objectifs. Le premier consiste à développer des solutions innovantes en matière de matériaux et de conception pour les EPI médicaux, les vêtements et équipements opérationnels qui satisfont ou dépassent toutes les exigences fonctionnelles et de performance actuelles tout en étant adaptés à des procédures de décontamination et de réutilisation fréquentes et rapides. En outre, il faut envisager l'emploi de ces articles par du personnel privé de sommeil et stressé, qui effectue des tâches très dynamiques dans des environnements austères et éloignés.

Deuxièmement, il faut trouver des solutions pour une décontamination rapide et efficace des EPI et des vêtements et équipements opérationnels qui ne dégraderont pas les performances de ces articles et la protection qu'ils offrent contre les risques biologiques.

Résultats essentiels

RDDC est à la recherche de recherches, de concepts et de technologies novatrices:

- Pour l'objectif 1: Un protocole de décontamination rapide et efficace et des technologies qui: (a) ne dégraderont pas l'EPI médical ou les vêtements et équipements opérationnels lorsqu'ils sont appliqués de façon répétée pendant des jours, des semaines ou des mois; (b) permettront de porter à nouveau l'EPI ou les vêtements et équipements après une courte période suivant les protocoles de décontamination; et (c) réduiront au minimum le temps nécessaire à un seul opérateur pour traiter plusieurs articles de vêtements et d'équipements;

- Pour l'objectif 2: disponibilité de solutions de matériaux et de conception pour les EPI et les vêtements et équipements opérationnels qui satisfont ou dépassent les exigences actuelles de performance fonctionnelle, qui permettent également une désinfection répétée et/ou plus facile sans compromettre la fonctionnalité, la performance ou le cycle de vie et qui garantissent le respect continu des normes de performance après un nombre de cycles établi.

Résultats souhaités

Outre les résultats essentiels susmentionnés, des solutions sont recherchées qui répondent, sans s'y limiter, à un ou plusieurs des résultats souhaités suivants associés à la décontamination:

Pour l'objectif 1

  • Des solutions de décontamination pour les équipements opérationnels ayant une faible empreinte physique pour faciliter le déploiement en utilisant des équipements de transport standard ;
  • Des solutions de décontamination pour les EPI médicaux qui n'ont pas été conçus pour être réutilisés, qui permettront de réutiliser les EPI tout en assurant la conformité avec les normes de protection conçues à l'origine.

Pour les objectifs 1 et 2

  • Des solutions adaptées aux opérations dans des endroits éloignés ou austères et aux opérations difficiles qui réduisent au minimum l'utilisation de biens non durables; qui sont sûres à utiliser, stocker et éliminer; qui réduisent au minimum le besoin de connexions externes (par exemple, électricité, eau).
  • Des solutions adaptées à la protection des utilisateurs opérant dans des lieux rapprochés, y compris les quartiers d'habitation et d'entraînement.

Informations complémentaires

Pour l'objectif 1, les solutions qui nécessitent soit une installation de nettoyage centralisée, soit le transport d'articles d'EPI et de vêtements opérationnels vers un autre lieu ou une autre base d'opérations pour le nettoyage et la décontamination ne seront pas prises en compte.

Définitions:

Décontamination: Un processus de nettoyage qui diminue les éléments antimicrobiens sur les surfaces. Les types de décontamination sont la désinfection, l'antisepsie et la stérilisation. La décontamination générale tue certaines bactéries et champignons tout en désactivant les virus.

Désinfection: Un processus qui vise à réduire, et non à tuer, l'apparition et la croissance des bactéries, des virus et des champignons de 99,9 % (3log 10).

Stérilisation: Un processus qui "tuera" un ensemble défini d'organismes microscopiques. Le niveau minimum d'efficacité d'un désinfectant moderne est de tuer 100 % de 6 log10 d'un organisme.

EPI médical: Masques, écrans faciaux, lunettes de protection, combinaisons, blouses, gants, bottes, etc. conçus comme des barrières pour les contaminants biologiques et généralement utilisés dans un environnement médical.

Vêtements et équipements opérationnels: Uniforme opérationnel (par exemple, combinaison de combat, combinaison de vol), ceintures, bottes, gants, lunettes, bérets, vestes, sacs à dos et autres moyens de transport de charges) et équipement opérationnel spécialisé (par exemple, équipement de survie des aviateurs (ALSE), combinaison G, gilet de survie (LPSV), autres dispositifs de flottaison, etc.)

Super désinfection: Nettoyage des équipements et des espaces de travail sensibles

Énoncé du défi

Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), en collaboration avec les communautés de la défense, de la sûreté et de la sécurité publique du Canada, recherche des processus et des méthodes viables et efficaces pour décontaminer rapidement et en toute sécurité les environnements de travail fermés (par exemple, les bâtiments et les modes de transport) contenant des équipements sensibles.

Historique et contexte

Il est essentiel de désinfecter et de stériliser correctement et rapidement les espaces, les surfaces et les équipements susceptibles d'abriter des agents pathogènes dans différents environnements et lieux de travail (par exemple, les chambres d'hôpital, les zones de triage des patients, les centres d'opération, les navires de la marine, etc.), les différents modes de transport (par exemple, le transport ferroviaire, terrestre, aérien et maritime), et en particulier ceux qui servent au transport de patients atteints de maladies hautement infectieuses (par exemple, les ambulances terrestres, les avions et les hélicoptères ambulances) pour garantir la santé et la sécurité des travailleurs, des patients et du public.

Actuellement, toutes les surfaces doivent être débarrassées des débris visibles, des déchets médicaux, des souillures, des contaminants, de la saleté et de la poussière avant d'être décontaminées manuellement à l'aide de désinfectants chimiques qui, très souvent, nécessitent également un temps de contact humide de plusieurs minutes pour diminuer les éléments antimicrobiens sur les surfaces (par exemple, tuer les bactéries, les champignons et désactiver les virus). Il s'agit d'une opération à très forte intensité de main-d'œuvre et qui nécessite souvent beaucoup de temps, ce qui entraîne des retards inutiles dans l'accès à cet environnement de travail ou à ce véhicule. Dans le cas d'une ambulance, le temps passé à nettoyer enlève à un intervenant de première ligne sa capacité à se préparer pour le prochain appel de secours médical/traumatique, ce qui a un impact direct sur la fourniture de soins.

Ce défi ne vise pas nécessairement à éliminer la nécessité d'un nettoyage manuel, mais plutôt à susciter des solutions efficaces, y compris des approches potentiellement automatisées qui (a) répondront aux normes d'assurance de Santé Canada; et (b) contribueront à réduire considérablement le temps nécessaire pour nettoyer, stériliser et désinfecter et le ralentissement des opérations associée à cette capacité. Les environnements de travail sont divers, allant des espaces clos des centres opérationnels et des navires de la Marine avec des conduits d'air et des systèmes de circulation intégrés aux ambulances et aux avions. En outre, les surfaces et les matériaux de l'environnement de travail sont variés, allant des surfaces carrées, plates et solides aux surfaces et matériaux mous et poreux. Par exemple, certains environnements (par exemple, les ambulances aériennes et les véhicules de transport) contiennent également des équipements et des fournitures médicales sensibles et, dans le cas des véhicules de transport (par exemple, les cockpits, les postes de pilotage), des équipements électroniques et spécialisés sensibles. Ainsi, on s'attend à ce que les solutions proposées doivent tenir compte de la gamme de surfaces et de matériaux existants.

Résultats

RDDC est à la recherche de solutions de nettoyage et de décontamination novatrices, à tous les stades de la recherche et du développement (R-D), qui sont adaptées aux milieux de travail et/ou à des modes de transport particuliers, notamment le transport ferroviaire, terrestre, aérien et maritime, et surtout dans les cas où des patients sont transportés avec des maladies infectieuses, dont le COVID-19.

Les recherches, les concepts et les technologies recherchés porteront sur les points suivants:

Résultats essentiels

  • Des solutions viables et efficaces pour la décontamination des surfaces et des espaces, dont il est prouvé qu'elles tuent/réduisent le nombre de bactéries et de virus présents sur ces surfaces de 99,9 % (3 log10), ce qui doit inclure les coronavirus; plus précisément, le virus SARS-CoV-2 qui provoque la COVID-19;
  • Des solutions rapides qui réduiront considérablement le temps nécessaire pour stériliser et désinfecter un environnement de travail, un lieu intérieur spécifique et/ou un mode de transport;
  • Être sûr pour être utilisé sans résidus nocifs ou dégagements gazeux toxiques qui pourraient affecter la santé humaine.

Résultats souhaités

Outre les résultats essentiels susmentionnés, des solutions sont recherchées qui répondent, sans s'y limiter, à un ou plusieurs des résultats souhaités suivants associés à la décontamination:

  • Des solutions mobiles pour la décontamination des types de surfaces qui existent dans les différents modes de transport (par exemple, terrestre, aérien, ferroviaire et maritime) qui n'interféreront pas avec (par exemple, causer de la corrosion ou de la dégradation) ou n'auront pas un impact négatif sur les équipements médicaux, électroniques, ou opérationnels et de navigation;
  • Capacité à décontaminer des surfaces variées selon leur type, par exemple des surfaces solides (par exemple, carrées, plates), souples et poreuses, ainsi que des surfaces difficiles d'accès, y compris le dessous des surfaces exposées, etc. Les exemples peuvent comprendre, sans s'y limiter, les brancards, les équipements médicaux et de vol;
  • Des solutions mobiles, approuvées par l'aviation, pour décontaminer le cockpit et le compartiment arrière d'une ambulance aérienne, qui n'endommageront pas ou n'auront pas un impact négatif sur les équipements électroniques de l'avion, et qui n'exigeront pas que l'avion retourne à sa base d'opérations d'origine;
  • Capacité à décontaminer facilement les surfaces tout en respectant les normes d'assurance qualité;
  • Des solutions automatisées pour décontaminer facilement les surfaces dans les modes de transport.

Informations complémentaires

Nous ne considérerons pas les solutions pour les différents modes de transport qui nécessitent soit une installation de nettoyage centralisée, soit le transport des articles vers un autre lieu ou une autre base d'opérations.

Seront privilégiées les solutions qui ont fait l'objet d'essais fonctionnels pour a) les niveaux d'efficacité pour le traitement unique et multiple de surfaces variées; b) le risque de corrosion et de dégradation des performances des matériaux et des systèmes; et/ou c) l'impact sur les équipements médicaux ou électroniques.

Définitions:

Décontamination: Un processus de nettoyage qui diminue les éléments antimicrobiens sur les surfaces. Les types de décontamination sont la désinfection, l'antisepsie et la stérilisation. La décontamination générale tue certaines bactéries et champignons tout en désactivant les virus.

Désinfection: Un processus qui vise à réduire, et non à tuer, l'apparition et la croissance des bactéries, des virus et des champignons de 99,9 % (3log 10).

Stérilisation: Un processus qui "tuera" un ensemble défini d'organismes microscopiques. Le niveau minimum d'efficacité d'un désinfectant moderne est de tuer 100 % de 6 log10 d'un organisme.

Déchets médicaux: Selon l'Organisation mondiale de la santé, différents types de déchets médicaux peuvent être inclus:

a) les déchets infectieux : tout ce qui est infectieux ou contaminé;

b) les objets tranchants: les déchets tels que les aiguilles, les scalpels, les bris de verre et les rasoirs;

les déchets pathologiques: les tissus humains ou animaux, les parties du corps, le sang et les liquides;

les déchets pharmaceutiques: les médicaments non utilisés ou périmés, tels que les crèmes, les pilules, les antibiotiques;

les déchets génotoxiques: déchets génotoxiques: médicaments cytotoxiques et autres déchets toxiques dangereux, c'est-à-dire cancérigènes, mutagènes ou tératogènes;

déchets radioactifs: tout déchet contenant des matières potentiellement radioactives;

déchets chimiques: déchets liquides, provenant généralement de machines, de piles et de désinfectants; et

déchets généraux/autres: tous les autres déchets non dangereux. Les déchets radioactifs, bien que considérés comme une forme de déchets médicaux, ne sont pas concernés par ce défi.

Contexte

Contexte

Dans le cadre Protection, Sécurité, Engagement : la politique de défense du Canada, le ministère de la Défense nationale (MDN) a lancé le programme Innovation pour la défense, l’excellence et la sécurité (IDEeS). Le programme IDEeS vise à soutenir, améliorer et maintenir la capacité du milieu des sciences et de la technologie à l’extérieur du MDN qui peut générer de nouvelles idées et formuler des solutions aux défis d’innovation actuels et futurs de la défense et de la sécurité du Canada. Ces solutions novatrices sont essentielles pour le Canada et ses alliés afin d’atténuer les nouvelles menaces et de conserver un avantage sur leurs adversaires, et ce, tout en générant des connaissances et des retombées économiques pour le Canada. Les innovateurs désirant mettre au point des solutions aux problèmes émergents selon leur propre perspective sont invités à participer au programme IDEeS.

Le programme IDEeS vise à encourager et à faire progresser des solutions innovatrices le long de l’échelle du niveau de maturité des solutions (NMS), comme décrit dans son site Web (https://canada-preview.adobecqms.net/fr/ministere-defense-nationale/programmes/idees-defense/niveau-maturite-solution.html).

Le présent appel de propositions est une invitation aux innovateurs à présenter des propositions novatrices en sciences et technologie, à l’appui de la défense et de la sécurité publique du Canada. Le MDN est à la recherche d’idées nouvelles et de solutions novatrices pour relever des défis scientifiques et technologiques dans les domaines suivants :

  • Réponse rapide: Information en temps réel pour la prise de décision en temps de pandémie
  • Frottez vos blouses : identifier des solutions pour réutiliser l'équipement de protection contre la COVID-19
  • Super désinfection: Nettoyage des équipements et des espaces de travail sensibles

Pour le milieu de la sécurité publique, ces défis s’inscrivent dans le cadre du Programme canadien pour la sûreté et la sécurité (PCSS). Ce programme a pour mission de renforcer la capacité du Canada à prévoir les catastrophes naturelles, les accidents graves, les crimes et les actes de terrorisme, à les prévenir, à les atténuer, à s’y préparer, à y réagir et à mettre en œuvre des mesures de rétablissement par la convergence des sciences et de la technologie avec les politiques, les opérations et le renseignement.

Aperçu des contributions

Les projets compétitifs sont des projets financés visant à relever des défis scientifiques et technologiques par le biais d’appels de propositions réguliers. Le programme IDEeS offrira du soutien financier sous forme d’entente de contributions non remboursables, assorties de phases de développement qui permettront une mise en œuvre rapide du projet et un progrès continu.

À titre d'information, les contributions non remboursables sont des paiements en argent qui n’ont pas pour résultat l’acquisition de biens, de services ou d’actifs par le gouvernement du Canada. Ce type d’entente diffère des précédents appels d’offres lancés pour les projets compétitifs, où le Ministère avait opté pour un marché public. Ainsi, certaines des exigences énoncées dans le Guide peuvent différer de celles que vous avez pu voir par le passé.

Même si les projets qui sont retenus pour cet appel de propositions seront financés par des contributions non remboursables, le Ministère de la défense nationale et les Forces armées canadiennes pourraient acquérir ultérieurement certaines des solutions en sciences et technologie mises au point dans le cadre de cet appel de propositions en recourant à un processus d’approvisionnement distinct.

Admissibilité et financement

Bénéficiaires admissibles

Cet appel de propositions est ouvert aux particuliers, aux universitaires, aux organisations sans but lucratif, aux organisations à but lucratif et aux gouvernements provinciaux/territoriaux/municipaux.

Les demandeurs ayant des coentreprises peuvent également faire une demande. Voir la section 1.6 du guide du demandeur IDEeS

Financement disponible

Les projets compétitifs utilisant des contributions sont divisés en deux phases : La phase 1 qui accorde jusqu'à 200 000 $ pour une période de 6 mois, et la phase 2 qui accorde jusqu'à 1 000 000 $ pour une période d'un an. Pour la phase 1 et la phase 2 pour les défis en science et technologie du présent appel à propositions, le ministère prévoit de mettre de côté un montant initial estimé à 15 millions de dollars (ce montant peut être modifié).

Le présent appel à propositions concerne uniquement la phase 1.

Première phase – Attribution jusqu’à 200 000 $

Cette première phase a pour but d’établir le mérite, le caractère novateur et l’impact scientifique et technologique d’une solution pour relever un défi précis en sciences et technologie. Les demandeurs proposent une solution de NMS de 1 à 6 (inclusivement). Les propositions sont évaluées et les solutions répondant aux critères d’évaluation et à toutes les autres exigences peuvent être recommandées aux fins de financement. S’ils sont sélectionnés, les demandeurs peuvent recevoir jusqu’à 200 000 $ par entente pour mettre au point la solution qu’ils proposent en une période d’exécution maximale de six mois.

Deuxième phase – Attribution jusqu’à 1 000 000 $

La deuxième phase vise la poursuite des efforts déployés en sciences et technologie à la première phase dans le but de faire progresser les solutions prometteuses vers un NMS plus élevé. Les demandeurs ayant proposé des solutions retenues à la première phase peuvent recevoir une invitation du MDN à progresser davantage dans le continuum de NMS et être invités à soumettre une proposition (formulaire fourni par le MDN le moment venu). Les propositions seront évaluées et, si elles sont retenues, les demandeurs pourront recevoir jusqu’à 1 000 000 $ par entente pour mettre au point la solution proposée en une période d’exécution maximale d’un an.

La participation à la deuxième phase n’est ni garantie ni obligatoire. Les informations relatives pour la phase 2 seront mises à la disposition des candidats qui ont terminé avec succès les projets de la phase 1 et qui sont invités à soumettre une proposition pour la phase 2. L’exercice de la deuxième phase est à la seule discrétion du Canada.

Toutes les propositions doivent être en dollars canadiens.

Comment présenter une demande

Survol du processus de demande et d’évaluation

Survol du processus de demande et d’évaluation

Le présent appel de propositions invite à soumettre des propositions portant uniquement sur la première phase et comporte un processus de financement en trois étapes. Voici un résumé des mesures de chaque étape pour bien illustrer le processus global. Pour plus d'informations, veuillez consulter le guide du demandeur IDEeS

Étape 1

Étape 2

Étape 3

Présentation de la proposition

Évaluation et sélection des propositions

Conclusion de l’entente de contribution

Le demandeur doit remplir et soumettre un formulaire de proposition.

Le MDN évaluera les propositions soumises et fera la sélection.

Les demandeurs retenus concluront une entente de contribution.

Étape 1 : Soumission des propositions

Le demandeur doit :

  1. Lire le Guide du demandeur et déterminer son admissibilité.
  2. Examiner les défis scientifiques et technologiques et déterminer s’il peut les relever en proposant une innovation.
  3. Remplir le formulaire de proposition et le soumettre au plus tard à la date de clôture de l’appel de propositions.

Pour cet appel de propositions, les propositions doivent être reçues au plus tard le 30 juillet 2020 à 14 h (HAE).

Partie 2 : Évaluation et sélection des propositions

  1. Le MDN convoquera un comité d’évaluation pour évaluer, noter et classer chaque proposition en fonction des critères d’évaluation.
  2. La ou les propositions qui satisfont aux critères d’évaluation et aux autres exigences de l’appel de propositions seront considérées comme conformes et seront placées dans un bassin de propositions pré-qualifiées aux fins d’examen.
  3. Toutes les propositions pré-qualifiées seront classées et d’autres facteurs pourront être pris en compte avant la recommandation de financement, comme :
    • les initiatives scientifiques et technologiques similaires, financées par les partenaires du MDN;
    • les avantages pour le Canada sur les plans industriel et social; et
    • l’harmonisation avec les priorités du gouvernement du Canada.

Le MDN peut décider de retenir une proposition, plusieurs propositions ou aucune proposition à financer par défi scientifique et technologique.

Étape 3 : Conclusion de l’entente de contribution

  1. Les demandeurs ayant présenté les propositions retenues seront invités à conclure une entente de contribution avec le MDN (une version provisoire de l’entente de contribution peut être fournie sur demande).
  2. Le classement et la sélection des propositions pour le financement ne constituent pas une garantie de la part du Canada qu’une entente de contribution sera conclue.

Le guide du demandeur et formulaire de proposition

Le guide du demandeur IDEeS

Le guide du demandeur IDEeS

Formulaire de proposition

Étapes pour accéder et utiliser le formulaire de proposition :

  1. Ouvrir le formulaire de proposition IDEeS [PDF - 1,05Mo].
  2. Enregistrez le formulaire de proposition vierge sur votre ordinateur.
  3. Saisissez les informations dans le formulaire.
  4. Sauvegardez à nouveau le formulaire en utilisant un nom de fichier approprié.

Pour soumettre une proposition, veuillez-vous référer au Guide du demandeur IDEeS : 2 Processus de présentation. Les propositions doivent être soumises en utilisant le service Connexion postel offert par Postes Canada. Le demandeur doit envoyer un courriel à DND.IDEaS-IDEeS.MDN@forces.gc.ca demandant d’ouvrir une conversation du service Connexion postel le plus tôt possible et, dans tous les cas, au moins cinq jours ouvrables avant la date et l'heure de clôture de l'appel à propositions.

Foire aux questions

Foire aux questions (FAQ)

Défis COVID-19

À propos du financement

Qui peut postuler?

Cet appel de propositions est ouvert à tout individu, au milieu universitaire, aux organisations à but non lucratif, aux organisations à but lucratif, et aux gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux.

Quelle est l’enveloppe totale disponible?

Un montant initial de 15 million de $ a été alloué à ces défis liés à la COVID-19.

Combien recevra chaque participant?

Les candidats ayant réussi la première ronde pourront recevoir jusqu’à 200 000$ sur une période de 6 mois, et les bénéficiaires de la deuxième ronde pourront recevoir jusqu’à 1 000 000$ sur une période d’un an.

S’agit-il d’un prêt ou d’une subvention?

Ce financement est une contribution non-remboursable. Les fonds n’ont pas besoin d’être remboursés au Canada. Une contribution non-remboursable est une forme de financement qui ne débouche pas sur l’acquisition par le gouvernement du Canada de quelque bien, service, ou actif que ce soit. C’est un mécanisme qui diffère des précédents appels de propositions pour l’élément Projets compétitifs, pour lesquels le ministère avait alors eu recours à des contrats d’approvisionnement. En conséquence, certaines des exigences mises de l’avant dans le Guide de programme pourraient différées.

Bien que les projets de cet appel de propositions soient financés par des contributions non remboursables, le Ministère de la défense nationale et les Forces armées canadiennes peuvent acquérir des solutions S & T élaborées à partir de cet appel par le biais d'un processus d'achat distinct dans le futur.

Dois-je rembourser la contribution si ma solution n’est pas sélectionnée pour la deuxième ronde de financement?

Non. Il s’agit d’une contribution non-remboursable, et donc aucun remboursement n’est attendu de votre part, même si vous ne recevez de fonds que pour la première ronde.

Comment les fonds me seront-ils transférés?

Les candidats retenus seront invités à remplir un formulaire de dépôt direct.

Une fois l'accord de contribution signé par le demandeur et le Ministère de la défense nationale, les paiements seront effectués en fonction d'étapes mesurables et prédéfinies du projet, ainsi qu'à la réception des documents définis dans les accords de contribution.

Soumettre votre proposition

Puis-je soumettre plusieurs propositions sous un même défi?

Oui. Les candidats peuvent soumettre plus d’une proposition par défi, à la condition expresse qu’elles soient totalement indépendantes les unes des autres. Chaque proposition sera évaluée indépendamment, sur la base de ses propres mérites.

J’ai une proposition à soumettre, mais elle ne rentre dans le cadre d’aucun des défis. Puis-je la soumettre sans sélectionner de défi?

Non. Toute proposition non sollicitée sera refusée. D’autres plateformes de programmes pourraient vous offrir les opportunités que vous recherchez pour votre solution; par exemple, vous pouvez consulter Innovation Canada (https://innovation.ised-isde.canada.ca/s/?language=fr&lang=eng) ou la page de soutien du CNRC dans le contexte de la COVID-19 (https://nrc.canada.ca/fr/recherche-developpement/recherche-collaboration/soutien-cnrc-contexte-covid-19).

Comment le programme IDEeS définit-il l'innovation?

Pour cet appel de propositions, nous recherchons des innovations qui répondent à un ou plusieurs des critères suivants :

  • Une invention*, une nouvelle technologie ou un nouveau processus qui n'est pas encore disponible sur le marché
  • Des modifications significatives de l'application de technologies, composants ou processus existants et qui sont utilisés dans un environnement ou dans des conditions pour lesquels ces applications existantes ne sont pas envisageables au point de vue faisabilité.
  • Une amélioration de la fonctionnalité, du coût ou de la performance par rapport à une technologie ou processus considéré comme étant soit à la pointe du progrès, soit la meilleure pratique actuelle du marché.

* Une "invention" est définie aux fins de la présente proposition comme "Une conception de fabrication ou toute autre amélioration novice et utile qui est nouvelle ou inédite, qui n'est pas communément connue ou qui n'est pas un dérivé évident des méthodes de travail existantes".

Comment puis-je soumettre ma proposition?

Toutes les propositions doivent être soumises via un compte avec Postes Canada sous Connexion Postel . Vous trouverez les instructions sur la façon dont vous devez soumettre votre proposition dans le Guide de programme du requérant

Puis-je éditer ma proposition après soumission?

Oui. Vous pouvez réviser votre proposition jusqu’à la date limite fixée pour le défi via votre compte Connexion Postel

Évaluation des propositions et rétroaction

Comment sera évaluée ma proposition?

Des représentants du Canada évalueront les propositions.

Vais-je recevoir de la rétroaction sur ma proposition?

Oui, tous les candidats recevront de la rétroaction sur leur proposition par courriel.

Quand recevrai-je les résultats de l’évaluation?

Cela dépend d’un certain nombre de facteurs, incluant la complexité du défi et le nombre de propositions reçues. De manière générale, vous devriez recevoir une réponse dans les deux mois suivant de dépôt de votre proposition.

Comment vais-je être informé si ma solution est retenue pour recevoir du financement?

Vous serez contacté par courriel.

Propositions acceptées

Si je suis sélectionné, quand puis-je commencer les travaux?

Afin de commencer le travail, un accord de contribution doit être signé entre vous et le Canada.

Qui possède les droits de propriété intellectuelle?

Vous. Les bénéficiaires conservent les droits de propriété intellectuelle, tout en accordant une license d’utilisation au Canada des dits-droits, ce qui inclue le droit d’utiliser et d’avoir utilisé la propriété intellectuelle dans le cadre d’activités du Canada.

Tous les droits de propriété intellectuelle (PI) qui découlent de ce programme sont dévolus au bénéficiaire. La Couronne peut, à sa seule discrétion, inclure une disposition dans l'accord de contribution exigeant que le bénéficiaire accorde à la Couronne, à perpétuité, une licence non exclusive, irrévocable, libre de redevance et mondiale, pour utiliser ou faire utiliser la propriété intellectuelle à des fins gouvernementales. Cette licence permet à la Couronne de faire tout ce qu'elle serait en mesure de faire si elle était propriétaire de la propriété intellectuelle, à l'exception de l'exploiter commercialement, ou d'en transférer ou d'en céder la propriété.

Comment puis-je passer à la deuxième ronde?

Dans l’éventualité où leur solution semble prometteuse, les participants de la première phase seront contactés par IDEeS afin de soumettre une autre proposition en vue de la deuxième phase. Le passage à la phase 2 est laissé à la seule discrétion du Canada.

Comment puis-je vous contacter si j’ai plus de questions?

Veuillez envoyer vos questions à l’adresse courriel du programme IDEeS (DND.IDEaS-IDEeS.MDN@forces.gc.ca). Nous essayons de répondre dans un délai de 48 heures. Veuillez toutefois noter que nous pourrions ne pas répondre aux questions envoyées moins de cinq (5) jours calendrier avant la date butoir de remise des propositions.

Questions du webinaire

J'aimerais communiquer avec une personne de votre programme afin de déterminer si la solution correspond aux exigences de votre défi.

Nos énoncés de défis définissent chaque enjeu et fournissent les résultats essentiels et souhaités pour permettre aux candidats d'exposer et de soumettre les solutions proposées. D'ailleurs, ceux-ci permettent aux candidats de fournir les informations nécessaires afin de déterminer si les travaux proposés répondent aux exigences du défi.

Dois-je tenir compte des espaces et de la ponctuation dans le décompte total des caractères? En raison des restrictions actuelles, je ne peux pas soumettre ma proposition.

Les limites de caractères comprennent les espaces, la ponctuation, les lettres, les chiffres ou les symboles; en outre, les espaces vides entre les paragraphes comptent pour le nombre de caractères, donc nous vous recomendons de ne pas les utiliser. L'espace alloué est suffisant pour que les demandeurs puissent fournir une description pertinente et de haut niveau.

Nous sommes une entreprise basée à l'étranger et nous menons des recherches similaires avec des organisations internationales. Pouvons-nous demander un financement dans le cadre de ce défi?

Cet appel à propositions est ouvert aux bénéficiaires admissibles décrits dans le Guide du demandeur, section 1.6, qui stipule que les Bénéficiaires admissibles : particuliers, universités, organismes sans but lucratif, organisations à but lucratif et gouvernements provinciaux/territoriaux/municipaux qui peuvent être situés à l'extérieur du Canada. Toutefois, veuillez également vous référer à la section 1.12 du Contenu canadien pour de plus amples détails : De manière générale, les coûts admissibles doivent être engagés au Canada. Toutefois, le programme IDEeS peut soutenir les activités admissibles (et les coûts connexes) menées à l’extérieur du Canada lorsqu’elles sont nécessaires pour assurer la réussite du projet. En aucun cas les dépenses engagées à l’extérieur du Canada ne peuvent représenter plus de 50 % des coûts admissibles.

Le formulaire de proposition ne demande que des informations de base sur le demandeur. Y a-t-il un module supplémentaire où le CV doit être joint pour évaluer l'expertise du candidat?

Il n'est pas nécessaire de fournir un CV avec la soumission de la proposition. Si vous souhaitez fournir un CV, vous pouvez le joindre à la proposition lors de la conversation Connection postel. Les candidats des propositions sélectionnées peuvent être invités à fournir des informations supplémentaires pour appuyer les décisions finales de sélection de financement. Une analyse supplémentaire du projet peut être requise, notamment une évaluation des risques financiers et une évaluation technique.

Nous éprouvons des difficultés à enregistrer la date dans le formulaire de proposition. Nous avons essayé différents logiciels de traitement des PDF sur trois ordinateurs différents, en ayant tous le même résultat.

Veuillez essayer les étapes ci-dessous :

  1. Accédez au site web d'IDEeS, Formulaire de proposition [PDF - 888Ko]
  2. Avant de saisir les informations, faites un enregistrement sous du fichier et enregistrez le formulaire de proposition vierge sur votre ordinateur.
  3. Saisissez les informations dans le formulaire. (Vous pouvez faire un test en saisissant quelques champs de données).
  4. Sauvegardez à nouveau le formulaire en utilisant un nom de fichier approprié.

Y aura-t-il des retards dans le traitement des demandes de conversation postel connectées par IDEeS en raison de COVID?

Les demandes de connexion epost seront traitées dans l'ordre où elles sont reçues. Comme indiqué dans le Guide du demandeur, section 2 Processus de soumission, les propositions doivent être soumises en utilisant le service postel Connexion fourni par la Société canadienne des postes (SCP). Le demandeur doit envoyer un courriel de demande pour ouvrir une conversation Connexion postel le plus tôt possible, et dans tous les cas, au moins cinq jours ouvrables avant la date et l'heure de clôture de l'appel à propositions, . Les demandes d'ouverture d'une conversation Connexion postel reçues après ce délai risquent de ne pas recevoir de réponse ou d'entraîner la soumission tardive de la proposition. Les demandeurs sont tenus de veiller à ce que leur proposition soit soumise correctement et dans son intégralité avant la date limite de dépôt des demandes.

J'ai une solution qui ne correspond pas à vos défis actuels. C'est une innovation importante et j'aimerais trouver un moyen de la commercialiser. J'aimerais parler avec quelqu'un de l'acquisition de cette innovation.

Les propositions non sollicitées ne seront pas acceptées. Vous pouvez consulter d'autres programmes tels qu'Innovation Canada ou les plateformes de soutien communautaire COVID-19 du CNRC afin de vous renseigner sur les autres possibilités de fournir votre solution.

Vous cherchez des solutions SRL 1-6 uniquement. Et s'il existe déjà sur le marché une solution entièrement développée et commercialisée qui répondra à vos besoins?

Conformément au guide du demandant, IDEeS vise à encourager et à faire progresser les solutions innovantes sur l'échelle du niveau de maturité de la solution (NMS), tel qu'indiqué sur notre site web. Le NMS actuel de la solution proposée doit se situer entre 1 et 6 ( inclusivement).

Les candidats peuvent également consulter d'autres programmes tels qu'Innovation Canada ou les plateformes de soutien communautaire COVID-19 du CNRC pour d'autres occasions de fournir votre solution. Les candidats disposant de solutions entièrement disponibles sont également encouragés à suivre les possibilités d'appels d'offres en cours sur le site web Achat et Vente.

Notre organisation a soumis une solution à une autre agence de financement mais n'a pas encore reçu de réponse. Pouvons-nous également soumettre la même solution à l'appel à propositions IDEeS?

Les candidats peuvent obtenir un financement d'autres sources et sont tenus d'inclure ces informations dans le tableau 1 - Activités du projet et budget (maximum de 5 activités) du formulaire de proposition. Les candidats doivent identifier toutes les sources de financement dans leurs propositions et confirmer ces informations dans un accord de contribution si la proposition est sélectionnée pour un financement. Les différences entre les projets doivent être clairement identifiées dans le formulaire de proposition, car le financement du gouvernement fédéral ne peut être accordé pour le même projet. Pour de plus amples informations, veuillez vous référer au Guide du demandeur, 1.8 Dispositions relatives au cumul et autres aides gouvernementales.

Je suis un employé fédéral et j'ai une proposition de recherche pour le programme COVID-19 Challenge. Je travaillerais en collaboration avec des universitaires et d'autres organisations gouvernementales. Serais-je admissible en tant que candidat?

Un employé fédéral n'est pas un bénéficiaire éligible au programme IDEaS. Le but de ce processus est de financer des innovateurs externes au gouvernement fédéral. Par conséquent, un employé du MDN ne serait pas admissible.

Nous sommes intéressés à soumettre une proposition dans le cadre de l'appel à propositions du programme IDEeS. Nous avons déjà un contrat d'innovation avec le MDN dans le cadre d'un autre programme. Y a-t-il des limites au nombre de projets pour lesquels nous pouvons obtenir un financement et cette soumission aura-t-elle une incidence sur les considérations futures pour nos contrats actuels.

Le nombre de projets IDEaS avec un bénéficiaire spécifique n'est pas limité. Les candidats peuvent soumettre plus d'une proposition par défi, mais une proposition ne peut porter que sur un seul défi. Les propositions doivent être autonomes et ne doivent pas être interdépendantes. Si des propositions sont identifiées comme dépendantes, elles seront déclarées irrecevables et ne seront pas examinées plus avant. Chaque proposition sera évaluée séparément en fonction de son propre mérite.

Les différences entre vos projets doivent être clairement identifiées dans le formulaire de proposition, car le financement du gouvernement fédéral ne peut être accordé pour un même projet. Pour de plus amples informations, veuillez vous référer au Guide du candidat, 1.8 Dispositions relatives au cumul et autres aides gouvernementales.

J’aimerais savoir si une demande conjointe entre une entreprise (organisation à but lucratif) et un incubateur d’entreprises (organisation à but non lucratif) est recevable.

Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez au le programme IDEeS. Cet appel de propositions est ouvert aux particuliers, aux universitaires, aux organisations sans but lucratif, aux organisations à but lucratif et aux gouvernements provinciaux/territoriaux/municipaux. Pour plus d'informations concernant les coentreprises, veuillez vous référer au Guide du demandeur, section 1.6 Bénéficiaires.

Aurai-je accès aux données et au personnel pertinents pendant ma période de travail dans le cadre de l'accord de contribution?

Les innovateurs devront obtenir et utiliser leurs propres ensembles de données ou soumettre des propositions qui soutiennent les activités de collecte de données. Les biens fournis par le gouvernement ne seront pas fournis par le ministère pendant la 1ère phase des travaux. Les innovateurs sont encouragés à planifier l'utilisation des ressources, des ensembles de données et du personnel disponibles dans leurs propositions.

Les clauses relatives à la propriété intellectuelle mentionnent que les droits de PI qui en découlent resteront chez le bénéficiaire, mais que l'État peut demander au bénéficiaire de lui accorder la propriété de la PI. Dans quels cas/scénarios l'État demande-t-il ces droits?

Il est difficile de donner un exemple de situation spécifique; cependant, si la propriété intellectuelle présente un intérêt pour l'État, celui-ci peut demander une licence. La licence permettra au Canada de faire tout ce qu'il serait en mesure de faire s'il était le propriétaire des renseignements originaux, à l'exception de les exploiter commercialement et d'en transférer ou d'en céder la propriété.

Pour nous joindre

Veuillez envoyer vos questions à l’adresse courriel du programme IDEeS (DND.IDEaS-IDEeS.MDN@forces.gc.ca). Nous essayons de répondre dans un délai de 48 heures. Veuillez toutefois noter que nous pourrions ne pas répondre aux questions envoyées moins de cinq (5) jours calendrier avant la date butoir de remise des propositions.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :