Levez les boucliers! Défendre les satellites contre les menaces naturelles et artificielles

Image d'un satellite

1. Énoncé du défi

Le ministère de la Défense nationale (MDN) et les Forces armées canadiennes (FAC) cherchent des capacités nouvelles et novatrices pouvant être intégrées dans la conception et le fonctionnement des systèmes canadiens basés dans l’espace pour défendre les satellites contre toute la gamme de menaces naturelles et artificielles.

2. Contexte

Les armées des démocraties occidentales, dont le Canada, dépendent de plus en plus de capacités fournies ou permises par des systèmes basés dans l’espace ainsi que leur infrastructure spatiale et terrestre (p. ex. pour les communications, la surveillance, la surveillance environnementale, la navigation). Le MDN et les FAC sont les seules organisations chargées de protéger les capacités spatiales du Canada. Le Ministère collabore étroitement avec nos alliés et partenaires afin d’assurer une approche coordonnée devant permettre un accès continu au domaine spatial et aux ressources spatiales.

Les satellites sont vulnérables aux menaces naturelles et artificielles (p. ex. météo spatiale, collision avec des débris, etc.) et, de plus en plus, aux menaces d’adversaires qui tentent de perturber ou de détruire les systèmes spatiaux alliés (p. ex. cyberattaques, brouillage, mystification, laser éblouissant, effets cinétiques, etc.). La plupart des services par satellite sont de nature commerciale et, jusqu’à présent, les mesures défensives n’ont pas été un critère principal de leur conception. L’espace devient un environnement de plus en plus compétitif, encombré et contesté, et le MDN et les FAC doivent défendre les satellites canadiens pour ne pas mettre en danger leurs capacités et leurs opérations militaires.

3. Résultats escomptés

Les satellites sont exposés à de nombreuses et diverses menaces naturelles et artificielles et d’attaques d’adversaires potentiels. Des concepts, des designs innovateurs et des prototypes sont recherchés pour se défendre, entre autres, contre les menaces suivantes :

  • Interception de données dans le cyberespace;
  • Mystification des commandes de contrôle dans le cyberespace;
  • Menaces électromagnétiques (p. ex. interférence, brouillage, mystification, etc.);
  • Collision avec des débris, interceptions et collisions antisatellites coorbitales;
  • Manipulation physique par des adversaires.

4. Résultats supplémentaires

Les innovateurs sont libres de proposer des concepts et des prototypes pour contrer d’autres vecteurs de menace, pourvu qu’ils justifient de manière suffisante et raisonnable l’importance de ces menaces. Voici des exemples d’autres vecteurs de menace pour lesquels des solutions additionnelles sont recherchées :

  • Collisions antisatellites coorbitales provoquées par des adversaires;
  • Météo spatiale, ceintures de radiations, ionisation et charge électrostatique des engins spatiaux;
  • Missiles antisatellites lancés du sol par des adversaires;
  • Éblouissement laser d’origine coorbitale ou terrestre perpétré par des adversaires, etc.

5. Renseignements supplémentaires

Le Canada adhère à plusieurs traités internationaux sur l’utilisation sécuritaire et durable de l’espace et à des normes mondiales volontairement acceptées sur le comportement responsable des pays présents dans l’espace.Note de bas de page 1  Les mesures ne doivent pas nuire à la sécurité nationale, à la défense du Canada, à la sécurité des FAC ou aux relations internationales du Canada. Le financement de projet ne sera pas accordé auxoptions ne respectant pas les obligations internationales du Canada.

Le type d’orbite (orbite terrestre basse, orbite terrestre moyenne, orbite géosynchrone et orbite très elliptique) influencera et changera les vecteurs de menace. On demande aux innovateurs d’expliquer leurs hypothèses concernant le type d’orbite dans leur proposition.

Les concepts des mesures défensives doivent tenir compte des environnements radioactifs générés par le rayonnement cosmique, de la météo spatiale et des interactions avec l’atmosphère terrestre.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :