Risque de collision : localiser et enlever les débris spatiaux

Image des satellites en l'espace

1. Énoncé du défi

Le ministère de la Défense nationale (MDN) et les Forces armées canadiennes (FAC) cherchent des solutions viables pour localiser et enlever les débris spatiaux afin de réduire le risque de collision des systèmes spatiaux en orbite.

2. Contexte

Même si les débris spatiaux comprennent techniquement les astéroïdes, les comètes et les météoroïdes, ce défi concerne spécifiquement les débris, la ferraille, les déchets, les ordures et les détritus en orbite dans l’espace, ainsi que les fragments de leur désintégration et de leurs collisions. Les réseaux de surveillance de l’espace suivent régulièrement environ 22 300 débris en orbite terrestre, totalisant plus de 8 400 tonnes, ce qui inclut 1 950 satellites opérationnels. En janvier 2019, les modèles statistiques estimaient qu’il y avait en orbite terrestre un total de 34 000 débris de plus de 10 cm, 900 000 débris de 1 cm à 10 cm, et 128 millions de débris de 1 mm à 1 cm.Note de bas de page 1

En orbite terrestre, ces débris présentent un risque de collision avec les véhicules spatiaux, les humains et même d’autres débris. Les dangers de collisions avec des débris incluent la dégradation des coques, des panneaux solaires et des appareils optiques, la fragmentation qui augmente rapidement le nombre total de débris spatiaux, la perte totale de véhicule ou de bien, et/ou des blessures graves et/ou des pertes de vie humaines. Au fil du temps, le nombre de débris spatiaux augmentera avec le nombre d’objets fabriqués par l’homme en orbite terrestre.

Il n’existe pas de moyen opérationnel présentement en utilisation utilisée globalement pour enlever des débris spatiaux et les prototypes actuels manquent des capacités importantes et s’avérent inefficaces. Par exemple, il est nécessaire de capturer et d’enlever plusieurs débris par effort de nettoyage, sinon le procédé devient extrêmement dispendieux. De même, il faut avoir la capacité de localiser et de capturer des débris spatiaux plus petits que 10 cm ou plus grands que le véhicule de capture (p. ex. des corps de fusée).

3. Résultats escomptés

Le MDN et les FAC cherchent des solutions novatrices au problème des débris spatiaux, répondant à l’une des descriptions suivantes ou les deux :

  • des solutions robustes et fiables pour localiser les débris spatiaux d’un diamètre inférieur à 10 cm;
  • des concepts, dessins ou prototypes pour enlever plusieurs débris de toute taille.

4. Résultats supplémentaires

Le Canada adhère à plusieurs traités internationaux sur l’utilisation sécuritaire et durable de l’espace et à des normes mondiales volontairement acceptées sur le comportement responsable des pays présents dans l’espace.Note de bas de page 2  Les mesures ne doivent pas nuire à la sécurité nationale, à la défense du Canada, à la sécurité des FAC ou aux relations internationales du Canada. Le financement de projet ne sera pas accordé aux options ne respectant pas les obligations internationales du Canada.

Il est prévu que le type d’orbite (orbite terrestre basse, orbite terrestre moyenne, orbite géosynchrone et orbite très elliptique) influencera la manière dont les débris sont localisés et enlevés ainsi que la durée de la tâche. On demande aux innovateurs d’expliquer leurs hypothèses concernant le type d’orbite dans leur proposition.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :