L'accent sur la formation linguistique

Le PICM a pour mandat d’améliorer l’interopérabilité de soutien de la paix entre les partenaires du Canada. Pour ce faire, le Programme offre un certain nombre de cours d’anglais et de français. Il y a une forte demande pour ces cours au sein des pays membres.


Étudiante vietnamienne
ayant participé au CFPL,
Canada, 2018

Au cours de l’année financière 2017-2018, le PICM a donné 13 cours de langue au Canada, ce qui représente une augmentation de 30 pour 100 par rapport à l’exercice précédent. Il y a quatre principaux cours de langue. Le cours d’anglais – long et le cours de français – long durent 14 semaines. Ils sont conçus pour renforcer les capacités de compréhension orale et écrite et de communication orale et écrite des stagiaires en vue d’améliorer l’interopérabilité entre l’ONU, l’OTAN et les Forces canadiennes. De plus, le PICM comprend un cours d’anglais accéléré de cinq semaines pour les lieutenants-colonels et les officiers de grade supérieur qui ne peuvent pas suivre le long cours en raison de leur poste. Enfin, dans l’esprit du mandat de renforcement des capacités du PICM, ce dernier comprend un cours de formation pour les professeurs de langue. Ce cours permet de former des professeurs de langue selon une approche communicative de l’enseignement de la langue anglaise au moyen d’exercices et de jeux de rôles. Le cours permet aux stagiaires d’en apprendre davantage sur les FAC, le rôle de l’armée dans une société démocratique et la société canadienne au moyen de sorties pédagogiques, de séminaires, de séjours en famille d’accueil et de stages.

En plus d’offrir des cours, le PICM parraine souvent des visites d’experts liées à la formation linguistique. En octobre 2017, la DICM a financé une visite de la chef des normes en matière de langues étrangères de l’Académie canadienne de la Défense en Géorgie. Elle y a alors discuté linguistique du pays. Ayant deux langues officielles, le Canada est souvent perçu comme un modèle pour les pays cherchant à élaborer et à institutionnaliser des programmes de formation linguistique ou à établir une deuxième langue officielle, ce qui est le cas des Forces armées géorgiennes.

Les attachés de défense du Canada ont mentionné des progrès observables en matière de capacité linguistique chez les stagiaires de la formation linguistique du PICM. Une telle instruction présente un avantage de renforcement des capacités à long terme, car elle permet aux stagiaires de suivre d’autres cours du PICM (ou des alliés) dans d’autres domaines de formation. La DICM a également observé une augmentation des demandes de cours de français, notamment parce que de nombreuses OSP ont lieu dans des milieux francophones.


Chef des opérations de la DICM et cours d’anglais – long, Canada, février 2018
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :