Commis des postes

Description du travail

Les commis des postes offrent aux militaires et leurs familles une gamme complète de services postaux dans les bases et les établissements des Forces armées canadiennes (FAC).

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

  • Accomplir toutes les tâches relatives à la manutention du courrier telles que la réception, la distribution et la livraison
  • Faire fonctionner un système postal de recherche
  • Assurer la sécurité du courrier, des installations des bureaux de poste, de la caisse, des biens postaux et du matériel de valeur
  • Préparer et distribuer les connaissements des services du courrier interne et international expédié par transport routier, maritime ou aérien
  • Tenir un comptoir postal conformément aux règlements et aux directives de Postes Canada
  • Effectuer des tâches relatives à la comptabilité et à la vérification au bureau de poste militaire
  • Dactylographier des lettres, des formules et des documents courants
  • Utiliser le matériel de bureau, y compris des calculatrices, des photocopieurs, des ordinateurs et des machines à affranchir
Transcription

Commis des postes

Je suis Caporal Jean-François Barrette, de Boisbriand, Québec. Je suis commis des postes, présentement muté à Gagetown.

Et je suis Caporal Brenda Hamel, de Sherbrooke, commis des postes mutée à Ottawa.

BARRETTE : Le commis des postes militaire effectue les services postaux dans les bases au Canada et partout dans le monde où sont déployées nos troupes. Il fait la réception, le tri, la distribution et la livraison du courrier et est responsable du courrier secret et confidentiel.

HAMEL : On va où vont nos troupes. Et on expédie du courrier vers presque tous les continents, souvent à des endroits où livrer à temps et à l’adresse exacte constitue tout un défi.

BARRETTE : C’est un travail important et très valorisant car grâce à nous, les troupes ont un contact plus personnel avec leurs proches à la maison.

C’est une expérience qui est unique en son genre. On offre un des plus beaux services à ces gens-là. C’est d’avoir un contact avec la famille.

HAMEL : C’est pour ça qu’on s’entraîne. C’est pour les déploiements et puis les soldats ont besoin de nous autres là-bas.

BARRETTE : Le service qu’on offre existe depuis plus de 100 ans. On est sur place, sur le terrain, avec nos troupes.

HAMEL : Y a un lien spécial qui se fait là-bas et puis ça se compare pas nulle part. C’est quelque chose que j’avais jamais vraiment vécu.

BARRETTE : On peut pas recevoir des biscuits, des dessins de nos enfants par email. C’est quelque chose qu’on… c’est tangible, on le touche, on le voit, on le sent. C’est une lettre que nos conjointes nous envoient, juste le parfum qu’elle peut y mettre à l’intérieur.

C’est un contact physique qu’on a directement avec la famille lorsqu’on reçoit quelque chose comme ça. De voir le sourire, les yeux briller de ces gens-là, ça remet de la joie de vivre dans ces missions qui sont parfois dures.

HAMEL : Travailler avec mes confrères et puis l’amitié que j’ai construit avec eux autres… j’ai vraiment aimé mon expérience là-bas et j’y retournerais n’importe quand.

BARRETTE : Le commis des postes fait sa qualification militaire de base, comme tous les autres soldats.

HAMEL : Ensuite, tu suis ton cours professionnel à Trenton, en Ontario, à l’Unité du service postal des Forces canadiennes.

BARRETTE : Pendant les six semaines de ce cours de niveau élémentaire, tu apprends la réception, la manutention, le tri et la livraison des lettres et colis ainsi que le fonctionnement du service postal militaire.

HAMEL : Après cette formation et une période où tu acquiers de l’expérience en cours d’emploi, tu es éligible pour ton instruction qui porte sur le volet financier du service postal militaire, suite à quoi, tu es prêt à travailler à un comptoir postal.

BARRETTE : La plupart des commis des postes débutent leur carrière militaire en prenant de l’expérience dans un grand comptoir postal au Canada.

C’est une petite équipe, donc ça devient quand même une famille. On est bien pris en charge. Y a toujours quelqu’un derrière nous pour nous montrer ce qu’on doit savoir. Je vais m’occuper du plancher avec les autres collègues – envoyer les courriers à la bonne destination, offrir un service de base au niveau de manutention à l’arrière. Je vais être au service à la clientèle à l’avant – le service des timbres, le service des courriers express, prioritaire. Donc, une journée sur deux, on fait la rotation, pour être capable de toucher à peu près à tout ce qui englobe le travail postal.

HAMEL : Les commis des postes travaillent aussi dans les dépôts centraux des dossiers. On y contrôle et distribue la correspondance officielle – classifiée ou non – et on y classe des messages et des dossiers officiels.

BARRETTE : Le métier offre plusieurs occasions de voyages et de déploiements car c’est à l’étranger qu’on a le plus besoin de nous.

J’ai fait un tour au Texas, éventuellement j’ai été en Afghanistan. J’ai été à bien des places. Pour ce qui est de l’avenir, on a des possibilités d’être muté en Europe. On parle de l’Allemagne, on parle de l’Italie, on parle de la Belgique. Tout ce qui englobe le métier des postes au niveau des Forces canadiennes est exceptionnel.

BARRETTE : D’avoir accompli un tour en Afghanistan, d’avoir été sur place avec mes amis, avec mes collègues, avoir eu la chance d’offrir ce service-là là-bas… ça c’est une fierté qu’on pourra pas m’enlever.

HAMEL : Moi, c’était mon rêve de rentrer dans les Forces et puis je le regrette pas – pas une journée.

Aperçu

Environnement de travail

Les commis des postes sont affectés à l’un ou l’autre des trois éléments (Marine royale canadienne, Armée canadienne, Aviation royale canadienne) des FAC au Canada et à l’étranger. Bien que les commis des postes travaillent la plupart du temps dans un bureau de poste situé dans un édifice confortable d’une base, ils peuvent également être appelés à travailler en mer, à bord d’un navire, dans un bureau de poste temporaire au sein d’une unité opérationnelle ou à bord d’un camion postal.

Solde et perfectionnement professionnel

Le salaire de départ pour un commis des postes entièrement formé est de 49 400 $ par année. Cependant, ce montant peut être plus élevé selon l’expérience et la formation antérieures. Les commis des postes qui manifesteront le dévouement, les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à des possibilités d’avancement, de promotion et de perfectionnement.

Emplois civils équivalents

  • Commis au courrier
  • Trieur/trieuse de courrier

Retour au début

Formation

Qualification militaire de base (QMB)

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Ce cours vous enseignera les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que vous conserviez la norme de condition physique des FAC; par conséquent l'entraînement est physiquement exigeant.

Instruction de qualification professionnelle de base

Vous suivrez ensuite une formation liée aux services postaux de six semaines à Trenton, en Ontario. Cette formation inclut :

  • Réception, manutention, tri, réacheminement, livraison et distribution de toutes les classes de courrier
  • Sécurité du courrier en identifiant et en signalant les irrégularités
  • Interprétation de la législation et de la réglementation sur les postes

Instruction spécialisée

Vous pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi, y compris les cours suivants :

  • Comptabilité et vérification
  • Techniques didactiques

Instruction avancée

À mesure qu’ils progresseront dans leur carrière, les commis des postes qui manifesteront les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à l’instruction avancée. Les cours offerts sont les suivants :

  • Gestion du personnel
  • Administration des postes

Retour au début

Programmes d'enrôlement

Études exigées

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur 10e année ou leur secondaire IV au Québec, conformément aux normes provinciales. Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues. 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :