Cuisinier / Cuisinière

Description du travail

Les cuisiniers voient à préparer une foule de produits alimentaires nutritifs et variés pour le personnel militaire et les employés de la Défense nationale. 

Leurs principales responsabilités sont les suivantes : 

  • Utilisation, nettoyage et entretien du matériel et des installations d’alimentation
  • Salubrité des aliments
  • Aider à manutentionner et à contrôler des produits alimentaires et non alimentaires
  • Appliquer des procédures de santé et de sécurité au travail
  • Préparer et servir des repas variés, allant des plats de cantine aux repas officiels à plusieurs services pour des dignitaires militaires et civils

 

 

Transcription

DURANLEAU: Trois repas par jour, tous les jours de l’année… les cuisiniers fournissent aux hommes et femmes des Forces canadiennes le carburant dont ils ont besoin pour accomplir leur mission.

Bonjour mon nom est Caporal-chef Nadia Duranleau. Moi je suis cuisinière à la base militaire de Borden.

Et bien moi j’aime mon métier parce que ça m’apporte une extrême satisfaction à la fin de ma journée. Ce que j’ai accompli, je sais que je l’ai bien accompli et je sais que les gens, les consommateurs ont apprécié mon travail.

POULIN: Que ce soit au pays ou en déploiement à l’étranger, en mer ou dans les airs…

…ils doivent tous manger, et on est là pour les nourrir.

Je suis le Soldat Lina Poulin, je viens de la ville de Québec. Je suis cuisinière pour les Forces canadiennes. Je suis mutée à la base de Trenton, en Ontario.

Ce que j’aime à propos de mon métier c’est qu’à tous les matins quand je rentre au travail, j’ai l’impression de travailler avec ma famille parce qu’on est tous des amis et on sert des personnes qui sont aussi de notre famille.

Bonjour mon nom est Guy Provençal. Je suis né à Montréal dans la province de Québec. Je suis matelot-chef cuisinier à la base de Halifax.

Combien de chefs cuisiniers professionnels peuvent dire qu’ils ont travaillé dans les sous-marins. Moi je l’ai fait.

DURANLEAU : On doit suivre des normes très strictes pour la nutrition, la propreté et la manutention des aliments pour s’assurer que tout le monde a les portions nécessaires pour bien faire son boulot.

POULIN : On prépare toutes sortes de mets traditionnels typiques comme de la dinde avec de la farce ou un gâteau au chocolat.

DURANLEAU : On essaie de créer autant que possible une ambiance relaxe, une ambiance de confort où les gens de la troupe peuvent se sentir comme chez eux.

Et on sert régulièrement de nouvelles créations… et de différentes sortes de desserts et de pâtisseries pour faire changement.

Comme cuisinier on fait de tout, comme préparer des diners spéciaux pour des dignitaires ou concocter des hors-d’œuvres pour des événements spéciaux.

POULIN : Ce que j’aime le plus à propos de mon travail, c’est la variété. Chaque matin je ne sais jamais ce qui m’attend. Ça peut être la salade, les desserts. Chaque jour est différent.

DURANLEAU : On s’occupe aussi d’énormes cuisines très modernes un peu partout au pays… où on prépare les repas servis à bord des avions des Forces canadiennes.

POULIN : Que tu choisisses la Marine, l’Armée ou la Force aérienne, tu peux te retrouver à travailler partout dans le monde.

DURANLEAU : Et peu importe où ils sont, nos troupes savent bien que la cantine est un endroit idéal pour décompresser, se reposer et bien manger.

On dit que l’armée marche sur son estomac et bien croyez moi, c’est tout à fait vrai.

POULIN : Car si nos troupes sont bien nourries, la mission est bien partie.

DURANLEAU : Plusieurs défis s’ouvrent à nous en cuisine de campagne.

On doit souvent revoir les bases du métier. On travaille dans des cuisines mobiles, ou dans une cuisine semi-permanente déplaçable si le camp est plus gros … …et souvent, on travaille avec un simple brûleur à propane, sans électricité et sans eau courante.

Même avec ça, il faut quand même bien nourrir nos troupes.

PROVENÇAL : Cuisiner à bord d’un navire, c’est pas toujours évident non plus, parce qu’il faut souvent travailler dans une cuisine compacte et en plus, quand la mer est agitée, on doit être vigilant. Par exemple, faire bouillir de l’eau pour la soupe peut être dangereux.

DURANLEAU : Pour bien faire le travail, ça prend un bon mélange de talent et de créativité, du goût, le souci du détail et de l’entregent.

Comme cuisinier, on est debout la plupart du temps, par exemple à lever et à transporter des chaudrons et de l’équipement. C’est très exigeant de s’occuper d’une grande cuisine professionnelle.

POULIN : Ils doivent tous manger et on est là pour les nourrir.

La meilleure recette pour être un bon cuisinier c’est d’avant tout être un très bon joueur d’équipe. On travaille tous ensemble. On s’entraide afin de servir les meilleurs repas pour nos troupes.

DURANLEAU : On dit que si t’aimes pas ça quand ça chauffe, reste pas dans la cuisine et bien, c’est tout à fait vrai. On a beaucoup de bouleau, on aime ça et c’est une grande satisfaction.

Les cuisiniers commencent leur formation en suivant le cours de Qualification militaire de base, à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. C’est là que tu acquiers les connaissances, les valeurs et les compétences de base communes à tous les métiers des Forces canadiennes.

Ensuite, tu vas à l’École d’administration et de logistique des Forces canadiennes à Borden, en Ontario, pour suivre pendant 13 semaines ton instruction élémentaire de métier.

PROVENÇAL : C’est là qu’on apprend tout ce qu’il faut pour devenir cuisinier dans les Forces.

DURANLEAU : Dans nos cours, on a beaucoup de théorie comme vous pouvez en constater, on a beaucoup l’occasion de mettre la main à la pâte.

On t’enseigne comment cuisiner de petites ou de grandes quantités; la cuisine en campagne; comment entretenir l’équipement de cuisine spécialisé… les bons termes à utiliser, comment préparer un budget et établir les coûts … ainsi que les pratiques alimentaires sûres et les précautions contre l’incendie.

Tu pourrais être admissible à recevoir la plupart ou l’ensemble de ta formation professionnelle initiale dans le cadre du nouveau Plan de formation subventionnée des militaires du rang.

Ce programme te permet d’obtenir la même formation offerte par une école technique ou un collège reconnu près de chez toi.

Tes frais de scolarité, tes dépenses connexes et le coût de tes livres et instruments seront pris en charge, et tu auras droit à l’intégralité de ta solde et des avantages sociaux.

Ensuite, en tant qu’apprenti-cuisinier, tu fais partie d’une équipe, et tu continues ta formation en cours d’emploi… et on pourrait même finir par te confier la gestion de toute la cuisine!

POULIN : Si tu as du talent et de l’ambition et si avant tout tu aimes ton métier, tu peux suivre une formation pour devenir compagnon pleinement qualifié.

DURANLEAU : Au niveau de compagnon, on te confie plus de responsabilités, et tu as plus d’autonomie et d’occasions de démontrer tes capacités de leader.

POULIN : À partir de là, tu pourras suivre une formation pour atteindre les niveaux de supervision et de gestion et renforcer ton leadership, en assumant de plus en plus de responsabilités pour la planification et la gestion du soutien des services d’alimentation.

DURANLEAU : Je pense qu’il n’y a aucun autre métier qui a un impact quotidien sur les membres des Forces canadiennes.

Notre métier de cuisinier est super agréable si tu es créatif. Notre travail est vraiment apprécié.

On les nourrit chaque jour et ils repartent contents, prêts à reprendre le boulot...

POULIN : Et c’est pour ça qu’ils nous adorent.

DURANLEAU : Si tu veux relever le défi, si tu veux nourrir des gens affamés, viens te joindre à nous comme cuisinier dans les Forces canadiennes.

Aperçu

Environnement de travail

Les cuisiniers travaillent dans toutes sortes d’environnements de travail, qu’ils soient au Canada ou à l’étranger lors des déploiements. Près de la moitié d’entre eux travaille sur des bases ou des aérodromes, alors que l’autre moitié œuvre au sein des unités d’opération terrestres ou à bord de navires et de sous-marins.

Solde et perfectionnement professionnel

Le salaire de départ pour un cuisinier entièrement formé est de 49 400 $ par année. Cependant, ce montant peut être plus élevé selon l’expérience et la formation antérieures. Les cuisiniers qui manifesteront le dévouement, les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à des possibilités d’avancement, de promotion et de perfectionnement.

Au stade de compagnon, les cuisiniers peuvent exécuter des tâches de façon autonome ou sous supervision minimale et expliquer ou montrer à des apprentis comment exécuter certaines tâches. Les compagnons d’expérience sont appelés à superviser des quarts et à appliquer leurs aptitudes au commandement.

Les cuisiniers superviseurs doivent planifier, attribuer, diriger, contrôler et évaluer les tâches et les fonctions de leurs subalternes, développer leurs connaissances et compétences professionnelles, former des équipes de travail solidaires et assurer un bon leadership.

Les cuisiniers cadres doivent planifier le soutien des services d’alimentation, contrôler l’efficacité d’utilisation des ressources (aliments, main-d’œuvre, matériel et budget), gérer des ressources humaines, assurer leur perfectionnement professionnel, gérer le rendement des services d’alimentation et entretenir des relations professionnelles avec des clients, des fournisseurs et d’autres organisations de soutien.

Emplois civils équivalents

  • Cuisinier dans un établissement ou un restaurant
  • Professeur en services alimentaires dans une école secondaire ou un collège
  • Directeur ou superviseur d’un établissement de restauration

Retour au début

Formation

Qualification militaire de base (QMB)

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Ce cours vous enseignera les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que vous conserviez la norme de condition physique des Forces armées canadiennes (FAC); par conséquent l'entraînement est physiquement exigeant.

Instruction de qualification professionnelle de base

Vous suivrez ensuite pendant 18 semaines le cours professionnel – niveau élémentaire à l’École d’administration et de logistique des Forces canadiennes de Borden, en Ontario. Des cours théoriques, des démonstrations et une expérience pratique vous permettront de vous initier aux compétences de base suivantes du groupe professionnel militaire :

  • Terminologie culinaire, poids et mesures
  • Conversions et équivalences
  • Initiation à la boulangerie-pâtisserie et à la boucherie
  • Cuisson d’une foule de produits en petite et en grande quantité
  • Cuisine en campagne
  • Pratiques et techniques de salubrité des aliments
  • Normes de service des aliments et contrôle du coût de base des vivres
  • Mesures de sécurité et prévention des incendies
  • Entretien du matériel et des installations

Formation en cours d'emploi

Vous acquerrez ensuite une expérience pratique dans le cadre d’un programme de formation en cours d’emploi de 18 mois. L’emploi comprend principalement des tâches liées à la préparation et au service des repas. Des superviseurs fixent les priorités et les plans de production des repas, donnent des directives et surveillent le travail en cuisine.

Instruction avancée

À mesure qu’ils progresseront dans leur carrière, les cuisiniers qui manifesteront les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à l’instruction avancée. Les cours offerts sont les suivants :

  • Techniques de formation
  • Service à bord d’un sous-marin
  • Plongeur de bord
  • Parachutisme, niveau élémentaire
  • Steward navigant
  • Accréditation – directeur de la restauration
  • Cours de développement en gestion de réception

Retour au début

Programmes d'enrôlement

Études exigées

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur onzième année ou leur secondaire V au Québec, y compris le cours de mathématiques générales de 11e année ou le cours de mathématiques 514 au Québec. Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues.

Enrôlement direct

Si vous détenez déjà un diplôme d’études collégiales, les FAC détermineront si votre programme de formation remplit les critères du poste, et vous pourriez être envoyé directement à une formation en cours d’emploi après avoir obtenu votre qualification militaire de base. Cette qualification et la formation en cours d’emploi militaire sont requises avant toute affectation.

Études payées

Programme d’instruction et d’études subventionnées à l’intention des militaires du rang (PIES-MR)

Comme le poste en question nécessite une formation spécialisée, les FAC paieront les frais de scolarité des recrues retenues qui suivent un programme agréé d’un collège canadien. Les étudiants du PIES-MR suivent la qualification militaire de base et une formation en cours d’emploi durant les mois d’été. Le salaire à temps plein comprend les soins médicaux et dentaires, ainsi que des vacances payées (à plein salaire). En échange du paiement des études collégiales, les candidats s’engagent à servir dans les FAC pendant une certaine période de temps. Si vous voulez participer au programme, vous devez faire une demande auprès des FAC et du collège approprié. Pour de plus amples renseignements, voir la section Études payées.

Retour au début

Option temps partiel

Ce métier est disponible à temps partiel au sein des environnements suivants : Marine, Armée, Force aérienne

Servir dans la Force de réserve

Cette possibilité d’emploi à temps partiel est offerte auprès de la Première réserve, à certains endroits au Canada. En règle générale, les membres de la Force de réserve servent à temps partiel au sein d’une unité militaire dans leur communauté et peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas assujettis aux affectations ni aux déménagements militaires. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base ou pour être déployés au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

Emploi à temps partiel

Les cuisiniers peuvent servir dans la Marine royale canadienne, l’Armée canadienne ou l’Aviation royale canadienne. Leur travail consiste à préparer des aliments et des repas pour les membres des FAC et les employés de la Défense nationale. Lorsque les cuisiniers sont employés à temps partiel ou à titre d’occasionnels à temps plein, ils effectuent habituellement leur service dans des bases militaires, des escadres, des ports d’attache ou des navires à différents endroits au Canada.

Instruction de la Force de réserve

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Ils commencent généralement leur instruction avec leur unité d’attache pour s’assurer qu’ils répondent aux normes militaires professionnelles de base. Après l’instruction de base, une instruction de base propre au poste de cuisinier est offerte pendant 18 semaines environ à l’École d’administration et de logistique des Forces canadiennes à Borden, en Ontario. Les cuisiniers acquièrent ensuite une expérience pratique dans un programme de formation en cours d’emploi de 18 à 24 mois.

Environnement de travail

En règle générale, les membres de la Force de réserve effectuent leur service à temps partiel au sein de leur unité d’attache, le soir et la fin de semaine, suivant un horaire établi. Toutefois, ils peuvent également effectuer leur service en occupant des postes à temps plein au sein de certaines unités pour des périodes déterminées, selon la nature des tâches à exécuter. Ils reçoivent 85 pour cent du taux de rémunération de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :