Technicien / Technicienne en approvisionnement

Nous embauchons : nous acceptons actuellement les candidatures pour ce poste par le biais de l'enrôlement direct.

Description du travail

Les techniciens en approvisionnement veillent à ce que les Forces armées canadiennes (FAC) aient à leur disposition les services et le matériel de ravitaillement nécessaires au déroulement des opérations. Il peut s’agir du ravitaillement en vivres, en carburant, en équipement lourd, en pièces de rechange, en fournitures de bureau ou en vêtements.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

  • Veiller à l’approvisionnement, à l’entreposage, à l’expédition, à la livraison, au contrôle de l’inventaire, et au retrait de l’équipement et du matériel désuet
  • Recevoir, acheminer et préparer le matériel
  • Opérer des véhicules militaires pouvant peser jusqu’à 10 tonnes et de l’équipement tel qu’un charriot élévateur
  • Traiter les factures et préparer la documentation pour l’envoi
  • Commander du matériel provenant de sources internes et externes et acheter des fournitures
  • Livrer des fournitures et offrir du service aux unités opérationnelles
  • Effectuer la tenue des dossiers et la prise d’inventaire
  • Effectuer la comptabilité et l’inscription de données financières
  • Effectuer et coordonner les tâches liées à la réparation et à l’élimination de matériel
Transcription

Technicien / Technicienne en approvisionnement

CAPORAL-CHEF ANNY COUTURE : Je suis caporal-chef Anny Couture, de Québec. Technicienne en approvisionnement au sein du 5e Bataillon des services du Canada, à Valcartier.

CAPORAL JEAN-SÉBASTIEN CHOINIÈRE-CODAIRE : Et je suis caporal Jean-Sébastien Choinière-Codaire, de Granby. Technicien en approvisionnement, présentement muté à la 5e Ambulance de campagne, à Valcartier, Québec.

NARRATION : Les techniciens en approvisionnement gèrent tous les services et l’approvisionnement nécessaires aux opérations des Forces armées canadiennes, tant au pays qu’à l’étranger. Ils sont responsables de l’acquisition, de l’entretien, de la conservation, du contrôle et de la livraison d’équipement de pointe, et ce, peu importe le lieu, le temps ou le climat. Ils distribuent de tout, des systèmes de protection individuelle pouvant sauver des vies jusqu’aux trousses spécifiques aux missions.

COUTURE : Le travail d’une technicienne en approvisionnement, c’est très diversifié. De un, il faut être très flexibles. Ce que ça comporte, dans le fond, c’est la logistique de tout ce qui passe dans l’armée.

CHOINIÈRE-CODAIRE : Que ça soit à l’habillement, quand on met le combat sur le compte client de la personne qui vient de rentrer dans l’armée, ou même quand on est en unité de première ligne où on va transférer des équipements majeurs, que ça soit des véhicules, que ça soit des génératrices, que ça soit des tentes, peu importe c’est quoi, c’est nous qui s’occupons du mouvement de stock puis du contrôle de ce matériel-là dans le système.

NARRATION : Dans ce métier, l’adaptabilité est un atout, puisque les techniciens en approvisionnement doivent intervenir et apporter leur soutien dans des situations diverses, allant de la gestion de matériel à petite échelle jusqu’à la distribution en vrac à grande échelle. Ils doivent également être très bien organisés et maintenir une disponibilité opérationnelle afin de s’assurer que les bonnes fournitures, en quantité suffisante, sont prêtes et livrées au bon endroit pour répondre aux besoins opérationnels.

CHOINIÈRE-CODAIRE : Nous travaillons beaucoup plus dans l’ombre. On est là pour justement organiser les camps, partir les exercices, les terminer aussi.

NARRATION : Les techniciens en approvisionnement peuvent être envoyés en mission partout où se trouvent les Forces armées canadiennes. Ils servent au sein de la Marine royale canadienne, de l’Armée de terre, de l’Aviation royale canadienne et même des forces d’opérations spéciales.

CHOINIÈRE-CODAIRE : C’est un métier extrêmement technique, justement parce qu’il faut avoir beaucoup de connaissances dans diverses sphères.

COUTURE : Il y a des lois, il y a des normes à respecter, il y a des cadres de contrôles à effectuer. Ça prend quelqu’un de flexible, quelqu’un de minutieux, quelqu’un qui est intéressé, qui a la soif d’apprendre.

COUTURE : Une de mes plus belles aventures en tant que militaire a été d’aller au Portugal. Le Portugal m’a amenée à voir plein de choses puis à apprendre comment ça fonctionne en déploiement. Ç’a été extraordinaire, les rencontres qu’on a faites puis le travail qu’on a dû faire pour supporter les Portugais, les Canadiens pendant leur déploiement.

NARRATION : Une fois en mer, les techniciens en approvisionnement coordonnent généralement les efforts afin de faire livrer l’approvisionnement aux navires à divers endroits dans le monde. Ils peuvent également avoir des responsabilités secondaires, comme la lutte contre les incendies et l’évacuation des blessés, ou faire partie de l’équipe d’arraisonnement ou de plongée du navire.

CHOINIÈRE-CODAIRE : Ce que je retire le plus, ce que moi je vais apprécier le plus, ça va être quand je vais aider mes camarades. C’est quand on va travailler en équipe. C’est l’esprit de camaraderie, c’est ça qui est le plus important dans les Forces canadiennes.

NARRATION : Après avoir achevé leur instruction, les techniciens en approvisionnement seront prêts pour leur première affectation, qui pourrait avoir lieu à n’importe quelle base, escadre ou unité opérationnelle des Forces armées canadiennes au pays, ou sur un navire.

CHOINIÈRE-CODAIRE : On va être amenés à faire tellement de travail différent, que ça soit du service à la clientèle, que ça soit des achats, que ça soit de l’habillement, que ça soit de la (inaudible). Une journée typique pour moi ne se limitera pas seulement à mon travail d’acheteur. On est amenés à faire ce qu’on appelle toute autre tâche connexe, que ça soit de donner des armes dans la route, que ça soit de répondre aux clients à l’entrée pour le service à la clientèle. Souvent on va avoir des personnes qui vont arriver puis qui vont avoir besoin de leur dotation de base.

COUTURE : Ma journée est très diversifiée. En gros, j’aide mes caporaux, mes soldats et caporaux qui sont au comptoir d’approvisionnement, ou souvent je vais me retrouver à mon bureau à gérer les rendez-vous, gérer la gestion de personnel, les rendez-vous du comptoir d’habillement.

NARRATION : L’un des rôles les plus uniques de ce métier est celui d’arrimeur de parachute. Les techniciens en approvisionnement fournissent aux Forces armées canadiennes des services d’emballage et d’entretien de parachutes, y compris la réparation majeure du matériel.

Les techniciens en approvisionnement gèrent de vastes entrepôts et les stocks grâce à des méthodes de gestion de la chaîne d’approvisionnement éprouvées et à des pratiques commerciales exemplaires. Ils reçoivent une formation avancée en logistique portant notamment sur le principal système de gestion des stocks du SAP.

Ils peuvent également avoir la possibilité d’obtenir une qualification HAZMAT. S’ils sont affectés à une unité de l’Armée, ils s’entraîneront en tant que soldats et utiliseront de l’équipement spécialisé pour la communication ou le terrain accidenté, en plus de s’acquitter de leurs tâches habituelles.

Ils peuvent aussi avoir l’occasion de perfectionner leurs compétences administratives en suivant des cours sur la gestion des marchés, la budgétisation et les procédures de vérification interne.

C’est à vous de décider jusqu’où vous irez dans votre carrière.

CHOINIÈRE-CODAIRE : Les différentes opportunités de voyagement dans notre métier vont surtout s’appliquer avec les différentes mutations. Étant donné qu’on est un métier qui va être appelé à travailler sur toutes les bases, que ça soit les navires, que ça soit les escadres, que ça soit les bases, on va être appelés à travailler partout au Canada. Fait que, il ne faut pas avoir peur d’être déménagés dans l’Ouest canadien, comme sur un bateau ou sur une base près de chez-nous, parce que, on ne sait jamais où est-ce qu’on va être mutés après notre cours de métier.

COUTURE : Ce qui me rend fière, c’est de pouvoir participer à des missions, à des exercices ou à quelconques missions de l’OTAN, qui peut nous donner la chance d’aider, d’aider les autres. Je suis fière d’être Canadienne et d’être dans l’Armée canadienne pour pouvoir être là puis supporter les gens dans le besoin.

CHOINIÈRE-CODAIRE : En plus de pouvoir voyager au travers du monde, on va être amenés justement à travailler avec plein de personnes, on va faire dans certains cas de l’aide humanitaire. On va, oui, peut-être être amenés à faire des missions de combat, mais ce qu’il y a de plus valorisant c’est justement de revenir à la maison, d’avoir la fierté d’avoir le sentiment justement du devoir accompli, participer souvent dans des opérations domestiques, puis le fait de pouvoir aider un civil, quelqu’un qui est en détresse, moi c'est ce qui me motive le plus.

Aperçu

Environnement de travail

Les techniciens en approvisionnement peuvent travailler au Canada ou à l’étranger. Ils soutiennent les opérations de la Marine royale canadienne, de l’Armée canadienne ou de l’Aviation royale canadienne. Les techniciens en approvisionnement qui travaillent sur un navire vivent des défis qui découlent du travail en mer. Ils peuvent également agir à titre de gardiens en service et s’occuper des tâches liées à l’entretien et au nettoyage. Les techniciens en approvisionnement qui travaillent avec l’Armée canadienne participent aux opérations et à l’entraînement avec les équipes de combat, ce qui comprend des tâches liées à la conduite et à la maintenance de véhicules. Les techniciens en approvisionnement qui travaillent avec l’Aviation royale canadienne peuvent être déployés dans des régions éloignées à court préavis.

Solde et perfectionnement professionnel

Le salaire de départ pour un technicien en approvisionnement entièrement formé est de 60 000 $ par année. Cependant, ce montant peut être plus élevé selon l’expérience et la formation antérieures. Les techniciens en approvisionnement qui manifesteront le dévouement, les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à des possibilités d’avancement, de promotion et de perfectionnement.

Emplois civils équivalents

  • Administrateur des marchés
  • Agent des achats
  • Superviseur d’entrepôt
  • Gestionnaire du matériel

Retour au début

Formation

Qualification militaire de base (QMB)

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Ce cours vous enseignera les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que vous conserviez la norme de condition physique des FAC; par conséquent l'entraînement est physiquement exigeant.

Instruction de qualification professionnelle de base

Vous continuerez votre formation au Centre d’instruction logistique des Forces canadiennes à la BFC Borden, en Ontario. L’instruction dure environ 70 jours et porte sur le système d’approvisionnement des FAC, y compris les sujets suivants :

  • Gestion et administration du matériel, contrôle de l’inventaire et pratiques comptables
  • Demande, réception, livraison et entreposage du matériel
  • Acheminement et comptabilisation du pétrole, des huiles et des lubrifiants
  • Acheminement et comptabilisation des ravitaillements en vivres
  • Gestion comptable de la munition
  • Approvisionnement en matériel et en services
  • Traitement du matériel pour la réparation et l’élimination
  • Méthodes de gestion financière
  • Gestion budgétaire
  • Opérations d’approvisionnement
  • Identification du matériel
  • Préparation des demandes d’approvisionnement
  • Système de localisation des stocks en entrepôt
  • Correspondance militaire
  • Distribution et réception
  • Opérations de traitement et maintenance
  • Procédures de prêts
  • Traitement protecteur et emballage de matériel
  • Comptabilité et vérification du matériel numéroté en série
  • Fonctions administratives d’appui liées à l’approvisionnement

Instruction spécialisée

Vous pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi, y compris les cours suivants :

  • Techniques d’instruction
  • Plieur et arrimeur de parachutes
  • Contrôle de marchandises dangereuses
  • Entreposage et emballage
  • Emballage-sécurité

Instruction avancée

À mesure qu’ils progresseront dans leur carrière, les techniciens en approvisionnement qui manifesteront les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à l’instruction avancée. Les cours offerts sont les suivants : 

  • Contrats militaires
  • Procédures de vérification interne
  • Gestion de personnel
  • Gestion de matières
  • Gestion budgétaire
  • Procédé de planification opérationnelle

Retour au début

Programmes d'enrôlement

Nous embauchons : nous acceptons actuellement les candidatures pour ce poste par le biais de l'enrôlement direct.

Études exigées

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur 10e année ou leur secondaire IV au Québec, conformément aux normes provinciales. Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues.

Retour au début

Option temps partiel

Ce métier est disponible à temps partiel au sein des environnements suivants : Marine, Armée, Force aérienne

Servir dans la Force de réserve

Cette possibilité d’emploi à temps partiel est offerte auprès de la Première réserve à certains endroits au Canada. En règle générale, les membres de la Force de réserve servent à temps partiel au sein d’une unité militaire dans leur communauté et peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas assujettis aux affectations ni aux déménagements militaires. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base ou pour être déployés au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

Emploi à temps partiel

Les techniciens en approvisionnement peuvent servir dans la Marine royale canadienne, l’Armée canadienne ou l’Aviation royale canadienne. Leur travail consiste à s’assurer que toutes les fournitures nécessaires soient disponibles pour l’instruction et les opérations militaires. Lorsqu’ils sont employés à temps partiel ou à titre d’occasionnels à temps plein, ils effectuent habituellement leur service à un endroit où œuvrent les FAC au Canada.

Instruction de la Force de réserve

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Ils commencent généralement leur instruction avec leur unité d’attache pour s’assurer qu’ils répondent aux normes militaires professionnelles de base. Après l’instruction de base, l’unité d’attache s’occupera de prévoir de l’instruction additionnelle permettant l’acquisition des compétences spécialisées. L’instruction pour le poste de technicien en approvisionnement dure environ 70 jours et est dispensée par l’École d’administration et de logistique des Forces canadiennes à Borden, en Ontario.

Environnement de travail

En règle générale, les membres de la Force de réserve effectuent leur service à temps partiel au sein de leur unité d’attache, le soir et la fin de semaine, suivant un horaire établi. Toutefois, ils peuvent également effectuer leur service en occupant des postes à temps plein au sein de certaines unités pour des périodes déterminées, selon la nature des tâches à exécuter. Ils reçoivent 85 pour cent du taux de rémunération de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :