Technicien / Technicienne en imagerie

Description du travail

Les techniciens en imagerie sont des spécialistes des médias visuels et sont responsables de l’exploitation, de l’entretien et de la gestion d’une vaste gamme d’équipements et de produits d’imagerie. Ils assurent la couverture tant photo que vidéo des Forces armées canadiennes (FAC) en appui aux opérations, aux affaires publiques et aux communications internes.

Ils utilisent des appareils photo et des caméras vidéo; produisent des photographies, des vidéos et des éléments multimédias; contrôlent la qualité des produits; et assurent l’entretien de l’équipement d’imagerie.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

  • Produire des images fixes et des images vidéo
  • Utiliser du matériel d’imagerie infrarouge, thermique et intensificateur
  • Produire des animations tridimensionnelles
Transcription

TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN IMAGERIE

DUCHESNE : Nous, on est les chasseurs d’images pour les Forces canadiennes : les vidéographes, photographes et monteurs qui documentent les faits et gestes qui définissent et honorent le travail de nos soldats.

PARÉ : Des images en zone de combat, des images d’entraide, d’engagement et de sacrifice. C’est notre mission et notre fierté.

Je suis le Caporal-chef Ronald Duchesne du Saguenay, Technicien en imagerie avec l’Unité de Caméra de combat à Ottawa.

Et je suis Caporal-chef Issa Paré de Victoriaville.

PARÉ : Si la vidéo, la photographie et le journalisme te passionnent et que tu veux toujours être au cœur de l’action, alors la carrière de technicien en imagerie dans les Forces canadiennes serait parfaite pour toi.

TITRE :

TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN IMAGERIE

DUCHESNE : Au cours d’une semaine typique, je pourrais me retrouver à bord d’un hélicoptère en train de prendre des photos aériennes, puis sur une base pour couvrir un entraînement militaire et finir par un portrait du Chef d’état major.

PARÉ : On est les yeux des Forces canadiennes, on fait l’histoire des Forces canadiennes, on rapporte l’image pour les médias.

DUCHESNE : Ce que j’aime beaucoup de mon métier ici avec Combat Caméra, c’est que ça m’a donné l’opportunité d’aller dans des pays que j’aurais jamais eu l’occasion dans ma vie civile d’aller. Comme au Sierra Leone, Dubai, des endroits comme l’Afghanistan, des endroits que Monsieur-tout-le-monde n’a pas accès, puis moi, je suis au-devant de l’action, je la capture sur vidéo pour montrer aux gens qu’est-ce qui se passe dans ces pays-là.

Mais être technicien en imagerie, c’est bien plus que faire de la vidéo et de la photo.

PARÉ : J’ai été sélectionnée pour être la photographe personnelle de la Gouverneure-générale. Juste d’être sélectionnée pour moi, ça a été une grande opportunité. Cinq minutes avec son Excellence, elle m’a dit « Bienvenue dans la famille ».

DUCHESNE : La satisfaction de voir ta photo sur une première page d’un journal national. Quand tu apportes tes photos à tes clients, de voir leur sourire dans le visage, c’est la meilleure récompense qu’un photographe ou qu’un caméraman peut avoir pour son métier.

Moi ce que j’aime le plus là-dedans, c’est l’aspect créatif.

Je suis toujours à la recherche d’idées innovatrices. Mes yeux, c’est comme un objectif. Je suis toujours en train de cadrer l’environnement qui est autour de moi, je suis toujours en train de regarder la lumière, de chercher le meilleur angle pour regarder les choses, regarder la nature.

PARÉ : Si tu te joins à nous, tu vas suivre la même formation de base que tous les autres soldats.

DUCHESNE : Ensuite, tu vas à L’École de technologie et du génie aérospatial des Forces canadiennes à Borden, en Ontario

PARÉ : Tu passes environ six mois à Borden pour ta formation de base en photographie. T’apprends les notions de base d’éclairage et de composition et comment fonctionner quand tu travailles avec les haut-gradés quand tu fais des portraits officiels

DUCHESNE : T’as ton plein salaire et des avantages sociaux pendant que t’apprends la photo numérique, les techniques de multimédia, comment te servir d’une caméra vidéo, l’éclairage, le montage – toutes des compétences pour lesquelles la demande est forte dans le civil.

PARÉ : Quand t’as terminé cette formation-là, on te demande trois choix d’affectations. Dans la plupart des cas, tu seras affecté à l’un de ces choix et l’affectation peut durer entre quatre et six ans.

DUCHESNE : Une fois à ton unité, t’as douze mois pour bâtir ton portfolio avec : un portrait officiel, des clichés d’événements sportifs, de techniciens au travail à l’intérieur ou à l’extérieur – des choses comme ça. C’est ce portfolio-là qui détermine ta réussite comme technicien en imagerie. Après, tu suis la Formation avancée en photographie pendant trois mois – toujours à Borden – où tu travailles de façon autonome.

Si on revient sur mon voyage en Afghanistan, ça va être probablement le summum de ma carrière parce que j’ai pu me joindre avec des sections d’infanterie ou ce que, l’infanterie, on est allés combattre les insurgés du Taliban. Puis, c’est moi qui a pris les vidéos de ça. C’était les premières images vidéo qu’on avait de soldats au combat depuis la guerre de Corée. Tout le monde ont vu ces images-là à un moment donné dans leur vie, puis tout le monde savent de quoi je parle, puis je trouve que c’est valorisant.

Si t’aimes être sur le terrain, te servir de ta créativité, faire du sport, être avec les gens, on a la job parfaite pour toi!

PARÉ : C’est certain que je changerai jamais de métier, j’avais 12 ans, j’avais déjà ma caméra dans les mains…

DUCHESNE : J’ai une passion pour la photo. Partout où ce que je vais, que je sois en uniforme ou en civil, j’ai ma caméra avec moi.

TITRE :

TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN IMAGERIE

  • Télécharger des données d’images depuis des capteurs d’image, vers des installations de traitement au sol
  • Traiter et reproduire des pellicules aériennes
  • Cataloguer, décrire, stocker et récupérer des images
  • Analyser, annoter et améliorer des images
  • Assurer la gestion des couleurs des systèmes d’imagerie
  • Réaliser des produits d’imagerie
  • Maintenir une base de données d’imagerie
  • Mettre à l’essai et évaluer du nouvel équipement d’imagerie

Aperçu

Environnement de travail

Les techniciens en imagerie travaillent avec les autres membres des FAC, dans la Marine royale canadienne, l’Armée canadienne et l’Aviation royale canadienne, pour documenter les événements importants de la vie dans les Forces. Ils peuvent travailler dans n’importe quelle base au Canada, à bord de navires en mer et à l’étranger dans le cadre de missions des Nations Unies et de l’OTAN.

Solde et perfectionnement professionnel

Le salaire de départ pour un technicien en imagerie entièrement formé est de 49 400 $ par année. Cependant, ce montant peut être plus élevé selon l’expérience et la formation antérieures. Au départ, les techniciens en imagerie sont affectés à une Section d’imagerie au Canada. Pendant leur carrière, en plus des cours de leadership et de perfectionnement des autres compétences, ils continueront à recevoir de la formation correspondant à leur domaine d’emploi.

Emplois civils équivalents

  • Photographe de journalisme
  • Cadreur vidéo
  • Monteur vidéo
  • Technicien/ technicienne à l’enregistrement audio et vidéo

Retour au début

Formation

Qualification militaire de base (QMB)

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Ce cours vous enseignera les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que vous conserviez la norme de condition physique des FAC; par conséquent l'entraînement est physiquement exigeant.

Instruction professionnelle de niveau élémentaire

Vous fréquenterez ensuite l’École de technologie et du génie aérospatial des Forces canadiennes de Borden, en Ontario. L’instruction dure environ quatre mois et porte sur les sujets suivants :

  • Rudiments de base en électricité et en électronique
  • Utilisation d’appareils photo, de caméras vidéo et d’équipement d’éclairage connexe
  • Traitement des épreuves couleur au moyen d’équipement automatique
  • Utilisation d’équipement d’acquisition et de traitement numériques
  • Entretien de l’équipement
  • Gestion des images

Instruction spécialisée

Vous pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi, y compris les cours suivants :

  • Photojournalisme
  • Production vidéo avancée
  • Techniques de production multimédia
  • Photographie sous-marine
  • Photographie ultrarapide et techniques de vidéographie

Retour au début

Programmes d'enrôlement

Études exigées

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur 10e année ou leur secondaire IV au Québec, conformément aux normes provinciales. Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues.

Enrôlement direct

Si vous détenez déjà un diplôme d’études collégiales, les Forces décideront si votre programme de formation remplit les critères du poste, et vous pourriez être envoyé directement à une formation en cours d’emploi après avoir obtenu votre qualification militaire de base. Cette qualification et la formation en cours d’emploi militaire sont requises avant toute affectation.

Retour au début

Option temps partiel

Ce métier est disponible à temps partiel au sein des environnements suivants : Marine, Armée, Force aérienne

Servir dans la Force de réserve

Cette possibilité d’emploi à temps partiel est offerte auprès de la Première réserve à certains endroits au Canada. En règle générale, les membres de la Force de réserve servent à temps partiel au sein d’une unité militaire dans leur communauté et peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas assujettis aux affectations ni aux déménagements militaires. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base ou pour être déployés au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

Emploi à temps partiel

Les techniciens en imagerie peuvent servir dans la Marine royale canadienne, l’Armée canadienne ou l’Aviation royale canadienne. Leur travail consiste à consigner les événements importants qui rythment la vie au sein des FAC, sur imagerie fixe et vidéo. Lorsqu’ils sont employés à temps partiel ou à titre d’occasionnels à temps plein, ils effectuent habituellement leur service à un endroit où œuvrent les FAC au Canada.

Instruction de la Force de réserve

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Ils commencent généralement leur instruction avec leur unité d’attache pour s’assurer qu’ils répondent aux normes militaires professionnelles de base. Après l’instruction de base, l’unité d’attache s’occupera de prévoir de l’instruction additionnelle permettant l’acquisition des compétences spécialisées. L’instruction pour le poste de technicien en imagerie dure environ quatre mois et est dispensée par l’École de technologie et du génie aérospatial des Forces canadiennes à Borden, en Ontario.

Environnement de travail

En règle générale, les membres de la Force de réserve effectuent leur service à temps partiel au sein de leur unité d’attache, le soir et la fin de semaine, suivant un horaire établi (les techniciens en imagerie employés dans la Réserve aérienne effectuent habituellement jusqu’à 12 jours de service par mois dans le cadre de journées normales de travail). Toutefois, ils peuvent également effectuer leur service en occupant des postes à temps plein au sein de certaines unités pour des périodes déterminées, selon la nature des tâches à exécuter. Ils reçoivent 85 % du taux de rémunération de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.

Retour au début

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :