Technologue en radiologie médicale

Description du travail

Les technologues en radiologie médicale fournissent des services d’imagerie diagnostique aux professionnels de la santé pour le diagnostic et le traitement médical et chirurgical.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

  • Fournir des soins aux patients
  • Effectuer des examens diagnostiques
  • Aider les radiologistes, les médecins spécialistes et les médecins militaires
  • Entretenir l’équipement, les accessoires et les fournitures
  • Gérer un programme d’assurance de la qualité
Transcription

Technologue en radiologie médicale

CAPORAL-CHEF CAROLINE TURCOTTE : Je suis le Caporal-chef Caroline Turcotte de Lévis, Québec.  Je suis technologue en radiologie médicale à la 5e Ambulance de campagne, à Valcartier.

CAPORAL-CHEF MARIE-JOSÉE DUGUAY : Et je suis le Caporal-chef Marie-Josée Duguay native de Tracadie, Nouveau-Brunswick, technologue en radiologie médicale présentement affectée à la base d’Edmonton.

DUGUAY : En tant que membres de l’équipe des Services de santé des Forces canadiennes, les technologues en radiologie médicale servent dans certaines des installations d’imagerie médicale les plus modernes au Canada, dans les salles de radiologie à bord des navires d’approvisionnement de notre Marine, et dans les hôpitaux de campagne – en déploiement et lors de missions humanitaires, partout dans le monde.

TURCOTTE : Partout où on va, on met notre équipement de pointe au service de nos soldats, marins et membres de la Force aérienne. Dans les Forces – et surtout en traumatologie, sur le terrain – on travaille directement avec les médecins et on sent qu’on fait partie intégrante de l’équipe.

TURCOTTE : C’est plus facile d’aller approcher les médecins et tous les autres professionnels de la santé.  Je peux apprendre davantage des médecins, j’acquiers beaucoup plus d’expérience grâce à cet aspect-là.

DUGUAY : Au pays, dans les cliniques de nos bases, notre travail est similaire à ce qui se fait dans les hôpitaux civils canadiens : radiographie numérisée, tomodensitométrie, échographie. Mais on est toujours prêts à être déployés dans le cadre d’opérations.

DUGUAY : C’est sûr que là-bas, c’est vraiment très occupé.  Au début, on fait les radiologies de base.  Un coup que ça c’est terminé, c’est soit qu’on fait une tomodensitométrie assez rapidement pour voir c’est quoi le degré des blessures.  On est vraiment très inclus, très près du patient tout le long du traitement.

TURCOTTE : En mission, comme ça, les ressources sont toujours plus limitées, alors il y a toujours moins de médecins spécialistes, alors il arrivait très très fréquemment que les médecins venaient demander notre opinion sur les radiographies que l’on venait tout juste de faire.

TURCOTTE: Lors du déploiement initial en Afghanistan, grâce à la téléradiographie, on envoyait des radiographies au Canada par satellite; les radiologistes faisaient leur analyse et renvoyaient ensuite les résultats aux médecins à Kandahar, dans la salle de traumatologie.

TURCOTTE : Le métier de technologue en radiologie médicale est très stimulant car il allie technologie, voyages et déploiements.

TURCOTTE : J’avais comme besoin que ça bouge davantage et puis de pouvoir partir à l’aventure, aller voir autre chose pendant que je suis encore jeune.  Alors c’est un peu pour ça que la vie civile ne comblait pas toutes mes attentes.

DUGUAY: Si tu cherches plutôt un travail à temps partiel, il existe une autre excellente façon de participer à la mission des Forces et servir ton pays : en étant technologue en radiologie médicale dans la Réserve des Services de santé.

MODULE 2 – Ce qui rend le métier unique

DUGUAY : Nous, c’est sûr que des amis, on en a, mais les amis militaires, c’est pas pareil.  Peu importe où tu vas, quand tu t’en vas, tu reviens, tu te vois pas pendant des années, tu te retrouves – c’est comme si tu t’étais jamais laissés.  C’est incroyable – les amitiés qu’on se fait dans les Forces canadiennes, c’est des amitiés qui durent, c’est des amitiés pour la vie.

TURCOTTE : Quand on est en mission, on a vraiment le sentiment d’accomplir quelque chose de très très concret, puis vraiment pour des gens qui font partie de notre grande famille.  C’est des blessés totalement différents de ce qu’on peut avoir ici dans les hôpitaux civils, c’est toujours très très excitant pour nous de voir des choses, médicalement parlant, très exceptionnelles.  Alors, faut être fait fort pour aller travailler en mission.

DUGUAY : Pour aimer ce métier, c’est sûr qu’il faut aimer travailler avec les gens, il faut aimer les soins aux patients, il faut avoir la patience, la compassion, il faut avoir un petit peu d’empathie, de la sympathie. Ça prend un petit peu de tout.  Aussi la chance d’aller aider outremer, dans des pays que bien des gens auront jamais la chance d’aller visiter – c’est pour ça qu’on s’est enrôlé, c’est pour aller aider. 

MODULE 3 – Formation spécifique pour le métier

DUGUAY : Pour exercer le métier de technologue en radiologie médicale dans les Forces canadiennes, tu dois être technologue autorisé en radiographie avec une licence émise par l’Association canadienne des technologues en radiation médicale ou par l’Ordre des technologues en imagerie médicale et en radio-oncologie du Québec.

DUGUAY : Si tu envisages faire carrière dans ce domaine ou si tu es actuellement inscrit à un programme de technologue en radiologie médicale dans un collège canadien accrédité, tu pourrais être éligible au programme de formation subventionnée par lequel les Forces payent tes études, en échange d’une période de service obligatoire, une fois ton diplôme obtenu.

TURCOTTE : Les membres de l’équipe des Services de santé sont des soldats avant tout, comme tous les militaires. Ainsi les premiers pas de ta carrière militaire sont ta formation de base à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec.

TURCOTTE: Une fois ta formation de base terminée, tu entreprends un préceptorat d’une année sous la supervision d’autres technologues d’expérience.

MODULE 4 – Première affectation et défis du métier

DUGUAY: Ta première affectation sera dans une clinique médicale des Forces ici au pays, où les technologues en radiologie médicale ont un horaire régulier, du lundi au vendredi.

DUGUAY : Tous mes amis que je connais avec qui j’ai été au collège, justement, ils travaillent de nuit, de soir, de fin de semaine. Donc, il y a beaucoup de beaux avantages; le salaire est assez comparable aussi.

TURCOTTE : Au cours de ta carrière militaire, tu auras des occasions d’entreprendre des formations avancées dans des spécialités comme la tomodensitométrie et l’échographie diagnostique. Il y aura aussi des occasions de voyages et de déploiements ainsi que l’accès à de la formation continue et à des cours en leadership et en gestion.

TURCOTTE : C’est un métier qui est en constante évolution, vu la numérisation, les ordinateurs, ces choses-là.  Alors c’est très très important de se maintenir à jour et de ne pas perdre nos compétences.

MODULE 5 – Témoignages personnels et professionnels

DUGUAY : Ben, le plus fier, c’est de porter mon uniforme, d’être partie des Forces canadiennes, c’est déjà gros.  Pour moi, c’est le plus important, c’est de travailler pour mon pays et j’en suis très fière. 

TURCOTTE : Lors de ma mission humanitaire en Haïti, c’était de voir le sourire de toute la population locale qu’on a accueillie dans notre hôpital de campagne, leur bonheur de vous rencontrer, un médecin, d’avoir des soins médicaux pour la première fois de leur vie.  Je crois que c’est une des choses qui m’a marquée, qui m’a marquée le plus.

DUGUAY : J’adore le métier en général, je l’ai choisi parce que c’est ça que je voulais faire.  Tous les jours, c’est une bonne journée, peu importe ce qu’on fait, à la fin de ma journée, je suis contente, je retourne chez nous, puis ça a été valorisant du début à la fin.

Aperçu

Environnement de travail

Les technologues en radiation médicale travaillent dans des cliniques modernes entièrement équipées un peu partout au Canada. Ils peuvent aussi être déployés lors de missions à l’étranger ou à bord de navires en mer.

Solde et perfectionnement professionnel

Le salaire de départ pour un technologue en radiologie entièrement formé est de 49 400 $ par année. Cependant, en fonction de l’expérience et de la formation antérieures, le salaire de départ pourrait être plus élevé. Les technologues en radiologie qui manifesteront le dévouement, les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à des possibilités d’avancement, de promotion et de perfectionnement.

Emplois civils équivalents

  • Technologue en radiologie médicale
  • Technologue en ultrasonoscopie

Retour au début

Formation

Qualification militaire de base (QMB)

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Ce cours vous enseignera les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que vous conserviez la norme de condition physique des Forces armées canadiennes (FAC); par conséquent l'entraînement est physiquement exigeant.

Instruction de qualification professionnelle de base

Vous serez ensuite affecté à une unité médicale au Canada pour suivre un programme de préceptorat d’une durée d’un an, sous la supervision de personnel supérieur d’état-major. Cette formation vous permettra d’acquérir les connaissances de base requises pour exercer les fonctions de technologue en radiologie médicale dans un établissement militaire.

Instruction spécialisée

Vous pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi, y compris les cours suivants :

  • Ultrasonoscopie
  • Tomographie par ordinateur

Instruction avancée

À mesure qu’ils progresseront dans leur carrière, les technologues en radiologie médicale qui manifesteront les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à l’instruction avancée.

Retour au début

Programmes d'enrôlement

Enrôlement direct

Vous serez considéré pour ce poste si vous êtes déjà titulaire d’un diplôme collégial ou d’un baccalauréat en un programme reconnu de radiologie médical, d’une certification d’une association professionnelle détenant des ententes réciproques avec l’Association canadienne des technologues en radiation médicale (ACTRM), d’une certification, d’un permis ou d’un agrément illimité en vigueur provenant d’une autorité réglementaire reconnue provinciale ou territoriale et donnant le droit de travailler en tant que technicien ou technicienne en radiologie médicale. Il faut aussi détenir une lettre d’attestation de régularité d’une autorité professionnelle approuvée. Il se peut que les FAC vous inscrivent directement dans tout programme de formation pratique requis après avoir réussi l’instruction de base. Cette qualification et la formation en cours d’emploi militaire sont requises avant toute affectation.

Études payées

Programme d’instruction et d’études subventionnées à l’intention des militaires du rang (PIES-MR)

Comme le poste en question nécessite une formation spécialisée, les FAC paieront les frais de scolarité des recrues retenues qui suivent un programme agréé d’un collège canadien. Les étudiants du PIES-MR suivent la qualification militaire de base et une formation en cours d’emploi durant les mois d’été. Le salaire à temps plein comprend les soins médicaux et dentaires, ainsi que des vacances payées (à plein salaire). En échange du paiement des études collégiales, les candidats s’engagent à servir dans les Forces pendant une certaine période de temps. Si vous voulez participer au programme, vous devez faire une demande auprès des Forces et du collège approprié. Pour de plus amples renseignements, voir la page Études payées.

Retour au début

Commencez!

Si ce poste vous intéresse, commencez à remplir votre demande maintenant ou envoyez un courriel pour obtenir plus de renseignements.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :