Technicien/Technicienne de marine

Description du travail

Les techniciens de marine sont responsables du fonctionnement et de l’entretien de systèmes de propulsion et de systèmes mécaniques et électriques hautement perfectionnés, permettant ainsi aux navires de guerre de la Marine royale canadienne de flotter, bouger et combattre.

Les principales responsabilités des techniciens de marine sont les suivantes :  faire fonctionner tout l’équipement de génie des systèmes maritimes à bord des navires, trouver la cause des défaillances, aviser le commandement des limites et effectuer les réparations nécessaires pour remettre les systèmes en marche. Les techniciens de marine établissent et suivent un calendrier de maintenance pour garder l’équipement de génie du navire en bon état. Ils interviennent en cas d’urgence, notamment en situation de lutte contre les incendies et de contrôle des avaries, y compris lors de l’écrasement d’hélicoptères. Ce sont les spécialistes de la métallurgie du navire et ils effectuent des travaux de brûlage, de soudage et d’usinage.

Le commandement se fie sur la connaissance approfondie qu’ont les techniciens de marine :

  • des moteurs de propulsion à turbine à gaz ou au diesel et des systèmes connexes, y compris des engrenages et de la ligne d’arbre;
  • des génératrices et des réseaux de distribution d’électricité, y compris de l’alimentation de secours;
  • de l’équipement et des systèmes hydrauliques;
  • des systèmes de contrôle de l’équipement électronique;
  • de l’équipement de contrôle des avaries et de lutte contre les incendies fixe et portatif;
  • du matériel de réfrigération, de climatisation et de ventilation;
  • des systèmes de gestion du carburant et d’autres liquides.

Aperçu

Environnement de travail

Les techniciens de marine passent la majeure partie de leur carrière à bord de navires basés à Halifax, en Nouvelle-Écosse ou à Esquimalt, en Colombie-Britannique. Ils vivent et expérimentent les défis uniques qui découlent du travail en mer, comme l’exécution de tâches dans des espaces réduits et peu éclairés. Ils seront parfois appelés à travailler sur des ponts découverts pour effectuer la réparation et l’entretien de l’équipement dans diverses conditions météorologiques. En mer, tous les membres de l’équipage du navire travaillent par quarts. À terre, les techniciens de marine travaillent habituellement sur les quarts de jour.

En plus de leurs fonctions principales, les techniciens de marine subalternes effectuent des tâches générales non liées à leur profession, comme nettoyer, peindre, travailler à la cafétéria et charger des provisions.

Solde et perfectionnement professionnel

Le salaire de départ pour un technicien de marine entièrement formé est de 63  372 $ par année. Cependant, en fonction de l’expérience et de la formation antérieures, le salaire de départ pourrait être plus élevé. Les techniciens de marine qui manifesteront les aptitudes, le dévouement et les prédispositions nécessaires auront accès à des possibilités d’avancement, de promotion et de perfectionnement. Grâce à la formation technique avancée, ils exerceront des responsabilités de niveau supérieur liées à l’entretien technique, y compris des fonctions de supervision.

Emplois civils équivalents

  • Soudeur à l’arc et à l’acétylène
  • Mécanicien de chantier de construction et mécanicien industriel
  • Électricien
  • Mécanicien d’équipement
  • Mécanicien d’équipement à usage intensif
  • Opérateur de station hydroélectrique
  • Mécanicien de marine
  • Électrotechnicien de marine
  • Électricien d’équipement de marine
  • Mécanicien de chantier
  • Plombier
  • Tôlier
  • Mécanicien de machines fixes et opérateur d’équipement auxiliaire

Retour au début

Formation

Qualification militaire de base (QMB)

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Cette instruction permet d’acquérir les compétences et les connaissances élémentaires communes à tous les groupes professionnels. Comme l’un des objectifs du cours est de veiller à ce que toutes les recrues respectent constamment la norme de condition physique des Forces, l’instruction est exigeante sur le plan physique.

Instruction de la Marine

Les recrues de la Marine fréquentent l’École navale (Pacifique) à Esquimalt, en Colombie-Britannique, ou l’École navale (Atlantique) à Halifax, en Nouvelle-Écosse, pendant environ cinq semaines. Cette formation porte sur les sujets suivants :

  • Histoire et organisation de la Marine royale canadienne
  • Lutte contre les incendies et contrôle des avaries à bord des navires
  • Sécurité à bord des navires
  • Services de quart
  • Matelotage

Instruction de qualification professionnelle de base

Les techniciens de marine fréquentent l’École navale (Pacifique) à Esquimalt, en Colombie-Britannique. L’instruction dure plusieurs mois et porte sur les sujets suivants :

  • Théorie élémentaire des systèmes mécaniques, électriques et de coque
  • Maintenance corrective et préventive de base des systèmes maritimes
  • Rondes de vérification des systèmes de propulsion et accessoires
  • Procédures de mise en marche et d’arrêt de l’équipement
  • Procédures élémentaires d’intervention d’urgence en cas de défaillances de l’équipement
  • Fonctionnement d’équipement de soudure et de brûlage d’urgence
  • Réparation des dispositifs de fermeture étanches et non étanches à l’eau

Instruction spécialisée

Les techniciens de marine pourraient avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi, par exemple :

  • Lutte contre les incendies en cas d’écrasement d’hélicoptère
  • Soudage
  • Fabrication et usinage
  • Inspection de moteurs diesel
  • Entretien de turbines à gaz

Instruction avancée

À mesure qu’ils progresseront dans leur carrière, les techniciens de marine qui manifesteront les capacités et le potentiel nécessaires pourront suivre de l’instruction avancée, dont les cours suivants :

  • Techniques avancées de maintenance corrective et préventive des systèmes mécaniques
  • Techniques avancées de maintenance corrective et préventive des systèmes électriques
  • Fonctionnement des stations et supervision du personnel de quart
  • Techniques avancées de lutte contre les incendies et de contrôle des avaries
  • Gestion du radoub
  • Gestion du cycle de vie de l’équipement
  • Gestion de la maintenance

Retour au début

Programmes d'enrôlement

Études exigées

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur dixième année ou leur secondaire IV au Québec, en plus d’avoir réussi :

  • le cours de mathématiques théoriques (mathématiques 436 au Québec) ou
  • le cours de mathématiques appliquées (mathématiques 426 au Québec)

Un diplôme d'équivalence d'études secondaires sera accepté seulement si le candidat a également une 10e année avec mathématiques générales ou une 12e année avec mathématiques appliquées. La réussite d’un cours de sciences physiques de n’importe quel niveau est un atout.

Enrôlement direct

Si vous détenez déjà un diplôme d’études collégiales ou un « Sceau rouge » pour un métier civil connexe, les Forces décideront si votre programme de formation remplit les critères du poste, et vous pourriez être envoyé directement à une formation en cours d’emploi après avoir obtenu votre qualification militaire de base. Cette qualification et la formation en cours d’emploi militaire sont requises avant toute affectation.

Retour au début

Option temps partiel

Servir dans la Force de réserve

Cette possibilité d’emploi à temps partiel est offerte auprès de la Première réserve, à certains endroits au Canada. En règle générale, les membres de la Force de réserve servent à temps partiel au sein d’une unité militaire dans leur communauté et peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas assujettis aux affectations ni aux déménagements militaires. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base ou pour être déployés au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

Emploi à temps partiel

Les techniciens de marine de la Force de réserve servent dans la Marine royale canadienne. Comme leurs homologues de la Force régulière, ils assurent le fonctionnement et l’entretien de tous les systèmes mécaniques, électriques et structurels à bord des navires de la Marine, et ce, jusqu’au grade de matelot de première classe. Les réservistes fournissent une expertise technique dans les hangars à bateaux et effectuent de la maintenance préventive et corrective sur les petites embarcations. À l’appui des équipes de sécurité navales, les réservistes procèdent à l’installation, à l’exploitation et à la maintenance de systèmes d’alimentation électrique, de ventilation et autres systèmes connexes pour les centres d’opérations et camps mobiles; à l’appui des opérations, ils peuvent aller jusqu’à diriger des équipes de maintenance et à gérer l’équipement sous leur responsabilité. Lorsqu’ils sont employés à temps partiel, les techniciens de marine travaillent normalement dans leur division de la Réserve navale. Une partie de l’instruction à temps partiel se donne la fin de semaine dans les écoles de la Marine ou à bord de navires en mer. En règle générale, le travail occasionnel à temps plein à bord de navires, dans le cadre d’exercices et d’opérations de la division de la Réserve navale ou dans les écoles de la Marine est possible durant l’été.

Instruction de la Force de réserve

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière pour le travail commun aux deux composantes. Ils commencent généralement leur instruction au sein de leur division de la Réserve navale pour se préparer au cours de qualification militaire navale de base qui se donne à l’École navale (Québec). Après avoir suivi l’instruction de base et l’instruction sur l’environnement naval, les techniciens de marine suivent leurs cours de qualification professionnelle à l’École navale des Forces armées canadiennes à Esquimalt, en Colombie-Britannique, ou à Halifax, en Nouvelle-Écosse, pendant environ neuf semaines

Environnement de travail

En règle générale, les membres de la Force de réserve effectuent leur service à temps partiel au sein de leur unité d’attache, le soir et la fin de semaine, suivant un horaire établi. Ils reçoivent 85 % du taux de rémunération de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :