Technicien / Technicienne en distribution électrique

Description du travail

Les techniciens en distribution électrique fournissent des services de soutien électrotechnique à des unités opérationnelles au pays et à l’étranger.

La profession de technicien en distribution électrique est l’une des sept professions du génie construction qui fournissent des services du génie construction, civil, électrique et mécanique à l’appui des opérations des Forces armées canadiennes (FAC) partout dans le monde.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

  • Installer, réparer et entretenir des réseaux de distribution électrique haute et basse tension, des systèmes de balisage fixes et mobiles de terrain d’aviation, des systèmes d’alarme-incendie et des systèmes de sécurité
  • Produire des montages, des caractéristiques et des dessins électriques connexes
  • Effectuer des reconnaissances liées aux fonctions ci-dessus et aider d’autres travailleurs du génie construction
Transcription

COUPAL : Si ça t’allume de travailler avec l’électricité, alors dans les Forces canadiennes, il y a un métier qui peut te brancher sur un bon salaire, d’excellents avantages sociaux et la fierté de servir ton pays.

GUAY : On est les techniciens en distribution électrique et on représente une section importante du génie-construction dans les Forces canadiennes.

Je suis le Caporal-chef Patrick Coupal de Mont St-Hilaire – je suis technicien en distribution électrique pour le Groupe Infrastructure sur la base de Bagotville.

Et je suis Caporal Jean-François Guay de St-Jean-sur-Richelieu au Québec, muté présentement à la 14e escadre de Greenwood, en Nouvelle-Écosse.

TITRE :

TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN DISTRIBUTION ÉLECTRIQUE

DANS LES FORCES CANADIENNES

COUPAL : Que tu sois dans la Force régulière ou la Réserve, le travail de distribution électrique dans le milieu militaire ressemble à ce qui se fait au civil.

On fait de la construction, de la rénovation, on répare ce qui est brisé, qui fonctionne plus. Mais en plus de ça, aussi, on a des parties de monteur de ligne, construire un camp au complet sur une base d’opérations avancées en Afghanistan en plein milieu du désert. C’est un métier d’électricien civil, mais avec beaucoup plus.

GUAY : Mais c’est loin d’être tout! On a des tâches simples comme s’occuper des circuits électriques pour les prises de courant et l’éclairage, mais aussi, on grimpe dans les poteaux, on travaille avec des camions-nacelle sur des lignes électriques et des transformateurs, et on peut même installer des lumières de pistes pour la Force aérienne.

Des fois, t’arrives le matin, bon ben qu’est-ce que tu vas faire aujourd’hui – t’arrives avec un bon de travail. Là, il faut que tu commences par regarder ce que t’as besoin comme matériel, faut trouver la meilleure solution – la plus efficace pour faire ton travail.

Une des choses que j’apprécie beaucoup de la vie militaire, c’est la camaraderie.

Ben, nous autres, on travaille avec des menuisiers puis des plombiers. C’est une grosse famille. C’est toujours le fun, on a une bonne chimie puis chaque personne est prête à aider les autres métiers.

COUPAL : En déploiement, c’est vraiment là que tu t’aperçois que tu fais partie d’une grande équipe.

Je suis arrivé là, puis ils m’ont demandé de construire un camp au complet. Mais y avait pas de plan pré-fabriqué. C’était vraiment un beau défi, monter un camp de 1000 personnes en-dedans de 3 mois. Au bout de la ligne, ce qui était le plus valorisant dans tout ça, c’est de savoir que ce que tu fais, ça fait du bien à nos soldats qui s’en vont se battre pour nous autres.

Pas besoin d’être déjà électricien professionnel pour devenir technicien en distribution électrique dans les Forces canadiennes.

GUAY : Les Forces vont te donner ta formation, y compris pour les étapes d’apprenti et de compagnon.

COUPAL : Après ta Qualification militaire de base, pour devenir technicien en distribution électrique, tu passes environ six mois à l’École du génie militaire à Gagetown, au Nouveau-Brunswick.

T’étudies les bases de la circuiterie et de la pose de fils, comment lire des plans, installer des systèmes d’alarme-incendie et de sécurité et aussi, on te fait connaître des systèmes spécifiques au milieu militaire comme le balisage lumineux de terrains d’aviation.

GUAY : Après ce premier cours-là, on t’affecte à une base de l’Armée de terre, de la Marine ou de la Force aérienne et là, tu vas acquérir de l’expérience en cours d’emploi.

COUPAL : Ensuite, tu reviens à Gagetown pour encore six mois, pour compléter ta qualification.

GUAY : Ce que j’aime particulièrement, c’est de voir qu’avec tout ça, tout le défi que ça amène, t’arrives à la fin puis tu regardes ton travail puis c’est une job satisfaisante. La personne pour qui t’as fait le travail est contente. Tu peux dire que t’as mis la main à la pâte pour pouvoir améliorer l’efficacité du travail des autres.

COUPAL : La partie que j’aime le plus de mon travail, c’est de faire de l’électricité mais en voyageant. Je suis allé en Jamaique aussi 2 mois – on arrive là, puis on découvre – c’est comme une boîte à surprises. Faut faire de l’électricité avec ce qu’il y a sur place, fait que là il faut que tu te creuses les méninges pour trouver de un - comment ça fonctionne, puis après ça, c’est de le faire fonctionner sécuritairement. Mais en même temps, ça nous permet de voir du pays puis d’être un petit peu à l’étranger, en dehors du Canada.

GUAY : Dès mon jeune âge, tout ce que je recevais en cadeau, je le démontais puis je le remontais. Tout ce qui était électronique, je touchais à ça.

COUPAL : C’est un peu comme quand on est enfant, puis on joue avec des Legos. C’est pas de jouer avec les Legos, c’est de construire la pièce qui est intéressante. Ben, c’est tout le temps ça, de voir que t’arrives là, y a rien, puis quand tu repars de là, ben y a quelque chose de fonctionnel puis c’est toi qui as tout fait ça.

Aperçu

Environnement de travail

Les techniciens en distribution électrique travaillent souvent dans des conditions environnementales variées et difficiles. Ils exercent leurs compétences à leur unité d’appartenance ou dans le cadre d’opérations humanitaires et de missions des Nations Unies.

Solde et perfectionnement professionnel

Le salaire de départ pour un technicien en distribution électrique entièrement formé est de 49 400 $ par année. Cependant, ce montant peut être plus élevé selon l’expérience et la formation antérieures. Les techniciens en distribution électrique qui manifesteront le dévouement, les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à des possibilités d’avancement, de promotion et de perfectionnement.

Emplois civils équivalents

  • Électricien
  • Réparateur d’appareils ménagers
  • Installateur et réparateur d’alarmes-incendie
  • Installateur et réparateur d’alarmes de sécurité
  • Électrotechnicien/ technicienne certifié (électricité)

Retour au début

Formation

Qualification militaire de base (QMB)

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Ce cours vous enseignera les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que vous conserviez la norme de condition physique des FAC; par conséquent l'entraînement est physiquement exigeant.

Instruction de qualification professionnelle de base

Vous suivrez un cours de sept jours pour apprendre à grimper à des poteaux électriques d’au plus 30 mètres de hauteur et à des pylônes de plus de 30 mètres. La poursuite de l’instruction dépend de la réussite du cours.

Vous fréquenterez ensuite l’École du génie militaire de Gagetown, au Nouveau-Brunswick. L’instruction dure environ 19 semaines et comprend :

  • Compétences propres au service comme les tactiques de défense et les armes à feu
  • Entretien et utilisation de matériel d’essai et d’outils courants et spéciaux
  • Application de règlements et de codes professionnels
  • Interprétation de dessins et de schémas
  • Ascension de poteaux électriques
  • Réseaux de distribution d’électricité haute et basse tension
  • Systèmes d’éclairage
  • Systèmes d’alarme-incendie
  • Systèmes de balisage de terrain d’aviation
  • Moteurs et commandes électriques
  • Principes de l’électricité et de l’électronique

Instruction spécialisée

Vous pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi.

Retour au début

Programmes d'enrôlement

Études exigées

Ce poste exige que les postulants aient au moins terminé leur 10e année ou leur secondaire IV au Québec conformément aux normes provinciales ou l’équivalent, y compris le cours de mathématiques avancées de 10e année ou le cours de mathématiques 436 au Québec. Les études à l’étranger pourraient être reconnues.

Retour au début

Option temps partiel

Ce métier est disponible à temps partiel au sein de l’environnement suivant : Force aérienne

Servir dans la Force de réserve

Cette possibilité d’emploi à temps partiel est offerte auprès de la Première réserve à certains endroits au Canada. En règle générale, les membres de la Force de réserve servent à temps partiel au sein d’une unité militaire dans leur communauté et peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas assujettis aux affectations ni aux déménagements militaires. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base ou pour être déployés au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

Emploi à temps partiel

Les techniciens en distribution électrique peuvent servir auprès de l’Armée canadienne ou de l’Aviation royale canadienne. Leur emploi consiste à offrir un soutien technique à l’égard de l’électricité, pour l’instruction et les opérations des FAC. Lorsqu’ils sont employés à temps partiel ou à titre d’occasionnels à temps plein, ils effectuent habituellement leur service dans une base militaire ou au sein d’une escadre ou d’une unité au Canada.

Instruction de la Force de réserve

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Ils commencent généralement leur instruction avec leur unité d’attache pour s’assurer qu’ils répondent aux normes militaires professionnelles de base. Par suite de l’instruction de base, les techniciens en distribution électrique assistent à un cours d’une durée de sept jours pour apprendre à grimper à des poteaux électriques pouvant mesurer jusqu’à 30 mètres et à des pylônes de plus de 30 mètres. La poursuite de l’instruction, d’une durée d’environ 19 semaines, dépend de la réussite de ce cours; l’instruction est dispensée par l’École du génie militaire des Forces canadiennes à Gagetown, au Nouveau‑Brunswick.

Environnement de travail

En règle générale, les membres de la Force de réserve effectuent leur service à temps partiel au sein de leur unité d’attache, le soir et la fin de semaine, suivant un horaire établi (les techniciens en distribution électrique employés dans la Réserve aérienne effectuent habituellement jusqu’à 12 jours de service par mois dans le cadre de journées normales de travail). Toutefois, ils peuvent également effectuer leur service en occupant des postes à temps plein au sein de certaines unités pour des périodes déterminées, selon la nature des tâches à exécuter. Ils reçoivent 85 pour cent du taux de rémunération de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.

Retour au début

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :