Technicien / Technicienne en réfrigération et mécanique

Description du travail

Les techniciens en réfrigération et mécanique offrent un soutien technique aux unités opérationnelles au Canada et à l’étranger relativement aux systèmes de chauffage, ventilation et conditionnement d’air, de réfrigération, d’arrêt d’aéronef et de radar.

Le poste de technicien en réfrigération et mécanique est l’un des sept postes techniques du domaine de la construction responsable de la prestation de tous les services techniques liés au génie construction, civil, électrique et mécanique, à l’appui des opérations des Forces armées canadiennes (FAC).

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

  • Installer, exploiter, entretenir et réparer des systèmes de réfrigération fixes et mobiles ainsi que les appareils de régulation connexes
  • Installer, exploiter, entretenir et réparer des systèmes de chauffage, ventilation et conditionnement d’air et les appareils de régulation connexes
  • Installer, exploiter, entretenir et réparer des systèmes d’arrêt d’aéronef
  • Installer, exploiter, entretenir, réparer et remettre à neuf des systèmes mécaniques liés aux systèmes de radar d’aéronefs
  • Produire des dessins et des devis connexes
  • Produire des dessins mécaniques connexes
  • Procéder à des activités de reconnaissance liées aux éléments susmentionnés

Transcript

Je suis le caporal-chef Benoît Beaulieu, originaire de Jonquière, technicien en réfrigération et mécanique muté à la base de Trenton, en Ontario.

Et je suis le soldat David Poulin, originaire de la ville de Québec. Je suis technicien en réfrigération et mécanique à la base de Kingston.

BEAULIEU : Qu’on soit dans la Force régulière ou la Réserve, on va partout où les Forces ont besoin de techniciens en réfrigération et mécanique. Il y a toujours de l’entretien à faire et quand les systèmes brisent, c’est à nous de tout faire pour les remettre en marche. Les techniciens en réfrigération et mécanique installent et entretiennent les systèmes de réfrigération des aliments et les climatiseurs, dans les bases et en déploiement. Ici à la base, on répond surtout à des demandes de service concernant les systèmes mécaniques et de réfrigération dans les bâtiments des quartiers généraux, les ateliers, les casernes et les cuisines des mess.

BEAULIEU: On a des tâches connexes aussi comme les portes de garage, les portes d’hangar, les systèmes pneumatiques, les compresseurs à air. Donc c’est très varié comme métier.

BEAULIEU : Comme techniciens en réfrigération et mécanique, on entretient les composantes mécaniques des systèmes de radar d’aéronefs, mais on est aussi des soldats avant tout, évidemment.

POULIN : En plus, on est responsables de l’entretien, de l’exploitation et des restaurations des dispositifs d’arrêt des avions. C’est le système qui sert de frein d’urgence quand les CF‑18 atterrissent. Il peut arrêter un avion chasseur en moins de 300 mètres.

BEAULIEU: Lors d’un désengagement, on s’est déployé rapidement, on a été en mesure justement d’arrêter les aéronefs dans un temps très rapide. C’est valorisant – c’est un peu du stress, mais je dirais que c’est du bon stress. Ça prend ça pour se surpasser, justement. Après ça, après coup, on est fiers de notre travail.

BEAULIEU: La job du côté du civil est un peu différente, parce que c’est axé seulement sur le travail en tant que tel tandis qu’au militaire, la différence c’est qu’on a justement certaines formation, on est appelé justement, à travailler pas nécessairement toujours dans notre métier. Si on est appelé à participer à un exercice ou aller en tour ou quoi que ce soit, on peut faire différentes choses.

POULIN: On va travailler avec les charpentiers-menuisiers, les plombiers et les électriciens très souvent, ce qui va nous amener à apprendre d’autres métiers aussi, ce qui est vraiment très intéressant puisque, par la suite, on peut transposer notre savoir qu’on va avoir appris pour nos futurs travaux.

POULIN : On peut avoir un problème électrique à régler le matin, puis un problème de réfrigération l’après-midi. Il faut savoir utiliser nos connaissances en physique.

POULIN: On a toujours quelque chose à apprendre, même après 30 ans d’expérience, il va toujours y avoir quelque chose de nouveau.

BEAULIEU : Quand on va en déploiement, c’est là que ça devient excitant. Il y a un bel esprit d’équipe et on sent qu’on est important pour l’unité, et qu’on est au service du Canada.

BEAULIEU: Moi j’ai eu l’opportunité d’aller à l’extérieur du Canada comme technicien en réfrigération et mécanique. On est allés en Caroline du Nord, on a participé à un projet – on a installé un air climatisé justement sur un bâtiment. Ça a été un projet intéressant qu’on a fait conjointement avec les Américains. Puis on est partis de rien, puis finalement, on a assemblé le système, puis j’ai adoré mon expérience là-bas.

BEAULIEU : Si ça t’intéresse de devenir technicien en réfrigération et mécanique, tu as besoin de bases en mathématiques et en sciences et il faut avoir envie d’apprendre du nouveau tout le temps. Après ta Qualification militaire de base, tu es prêt pour l’École du génie militaire, à Gagetown, où tu apprends tout ce qu’il faut pour bien commencer ta carrière.

POULIN : Quand tu termines à Gagetown, on t’affecte à une base de l’Armée de terre, de la Marine ou de l’Aviation.

POULIN: Quand on arrive sur notre première base, on va toujours se faire épauler pour commencer notre travail. Les personnes qui vont être avec nous vont toujours être des personnes tellement qualifiées, qui vont avoir souvent beaucoup de connaissances vu qu’ils touchent à tous les aspects de la réfrigération.

BEAULIEU: Les journées de travail ne sont pas nécessairement pareilles, c’est pas comme du travail à la chaîne, donc il y a beaucoup de variété, il y a beaucoup de diversité. C’est ça que j’aime aussi dans ce métier-là.

BEAULIEU : Ensuite, tu es prêt pour un déploiement, là où les Forces ont besoin de techniciens en réfrigération et mécanique. Toutes les bases du pays ont besoin de techniciens en réfrigération, alors on peut aller à peu près n’importe où au Canada, ce qui est un autre bel aspect de ce travail.

POULIN: L’aspect du métier que j’aime le plus, ce serait vraiment, à tous les matins, que j’aie toujours un nouveau défi, que je sache jamais ce que je m’en vais faire le matin. Un nouveau défi à accomplir, c’est toujours un bonus en soi.

BEAULIEU: Je suis allé à Edmonton, après ça je suis allé à Cold Lake, je suis allé à Prince Albert, je suis allé à des villes que je connaissais même pas, finalement, à plusieurs endroits. Ça m’a permis de découvrir que le Canada, effectivement, est très vaste C’est intéressant comme ça de voyager, puis on est payé pour le faire, fait que, pourquoi s’en passer?

April Fools Day is coming. Prank your friends opening a never ending fake update screen on their computer. Sit back and watch their reaction.

Aperçu

Environnement de travail

Dans le cadre de leur travail, les techniciens en réfrigération et mécanique doivent souvent relever des défis associés aux diverses conditions environnementales. En temps de paix, ils assurent le maintien de leurs compétences au sein de leur unité d’attache ou dans le cadre d’affectations opérationnelles humanitaires et des Nations Unies.

Solde et perfectionnement professionnel

Le salaire de départ pour un technicien en réfrigération et mécanique entièrement formé est de 49 400 $ par année. Cependant, ce montant peut être plus élevé selon l’expérience et la formation antérieures. Les techniciens en réfrigération et mécanique qui manifesteront le dévouement, les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à des possibilités d’avancement, de promotion et de perfectionnement

Emplois civils équivalents

  • Technicien/ technicienne en systèmes de chauffage, ventilation et conditionnement d’air
  • Technicien/ technicienne en réfrigération
  • Technicien/ technicienne certifié en génie mécanique

Retour au début

Formation

Qualification militaire de base (QMB)

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Ce cours vous enseignera les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que vous conserviez la norme de condition physique des FAC; par conséquent l'entraînement est physiquement exigeant.

Instruction de qualification professionnelle de base

Vous suivrez ensuite le cours à l’École du génie militaire des Forces canadiennes à Gagetown, au Nouveau-Brunswick. La formation dure environ 24 semaines et porte sur les sujets suivants :

  • Compétences propres au service comme les tactiques de défense et les armes à feu
  • Entretien et utilisation de matériel d’essai et d’outils courants et spéciaux
  • Application de règlements et de codes professionnels
  • Interprétation de dessins et de schémas
  • Systèmes de réfrigération fixes et mobiles
  • Systèmes de radar d’aéronefs
  • Principes mécaniques, électriques, électroniques et de physique
  • Portes des hangars d’aérodrome
  • Techniques de brasage et de soudure

Instruction spécialisée

Vous pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi, y compris les cours suivants :

  • Commandes de chauffage, ventilation et conditionnement d’air
  • Systèmes d’arrêt d’aéronef
  • Techniques d’instruction
  • Cours de chef d’équipe
  • Cours de technicien de dispositifs fixes d’arrêt d’aéronef
  • Cours sur les systèmes mécaniques des radars côtiers
  • Cours sur les systèmes mécaniques des radars de surveillance aérienne

Retour au début

Programmes d'enrôlement

Études exigées

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur 10e année ou leur secondaire IV au Québec, conformément aux normes provinciales avec mathématiques théoriques de 10e année ou mathématiques 436 au Québec. Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues.

Retour au début

Option temps partiel

Ce métier est disponible à temps partiel au sein de l’environnement suivant : Force aérienne

Servir dans la Force de réserve

Cette possibilité d’emploi à temps partiel est offerte auprès de la Première réserve à certains endroits au Canada. En règle générale, les membres de la Force de réserve servent à temps partiel au sein d’une unité militaire dans leur communauté et peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas assujettis aux affectations ni aux déménagements militaires. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base ou pour être déployés au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

Emploi à temps partiel

Les techniciens en réfrigération et mécanique peuvent servir auprès de l’Armée canadienne ou de l’Aviation royale canadienne. Leur emploi consiste à offrir un soutien technique à l’égard des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation, des systèmes d’arrêt d’aéronef et des systèmes radar pour l’instruction et les opérations des FAC. Les personnes employées à temps partiel ou à titre d’occasionnels à temps plein effectuent habituellement leur service dans une base militaire ou au sein d’une escadre ou d’une unité au Canada.

Instruction de la Force de réserve

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Ils commencent généralement leur instruction avec leur unité d’attache pour s’assurer qu’ils répondent aux normes militaires professionnelles de base. Par suite de l’instruction de base, l’instruction propre au poste de technicien en réfrigération et mécanique dure environ 24 semaines et est dispensée par l’École du génie militaire des Forces canadiennes à Gagetown, au Nouveau‑Brunswick.

Environnement de travail

En règle générale, les membres de la Force de réserve effectuent leur service à temps partiel au sein de leur unité d’attache, le soir et la fin de semaine, suivant un horaire établi (les techniciens en en réfrigération et mécanique employés dans la Réserve aérienne effectuent habituellement jusqu’à 12 jours de service par mois dans le cadre de journées normales de travail). Toutefois, ils peuvent également effectuer leur service en occupant des postes à temps plein au sein de certaines unités pour des périodes déterminées, selon la nature des tâches à exécuter. Ils reçoivent 85 pour cent du taux de rémunération de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.

Retour au début

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :