Résultats de nouvelles

Afficher 1 à 10 de 1178 entrées

La ministre Jordan fait avancer la prochaine étape de l’intervention sur le glissement rocheux de Big Bar

| Pêches et Océans Canada | communiqués de presse

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et Terry Beech, secrétaire parlementaire de la Ministre, et député de Burnaby North-Seymour ont rencontré hier les Nations High Bar et Stswecem’c Xgat’tem, ainsi que le Conseil de gestion du saumon du Fraser. Ils ont également visité le site du glissement rocheux de Big Bar.


Projet d’assainissement du passage du poisson au niveau du glissement rocheux de Big Bar dans le fleuve Fraser

| Pêches et Océans Canada | documents d'information

Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) travaille avec Pêches et Océans Canada (MPO), la Province de la Colombie-Britannique, et les gouvernements des Premières Nations en vue d’améliorer le passage du poisson dans le fleuve Fraser en réponse à un glissement rocheux survenu près de Big Bar, au nord de Lillooet (en Colombie-Britannique), et qui a été découvert en juin 2019.


Première condamnation en vertu du nouveau Règlement sur les mammifères marins entraînant une amende de 2 000 $ pour s’être approché à moins de 100 mètres d’une baleine

| Pêches et Océans Canada | communiqués de presse

En août 2019, l’honorable juge George Leven de la cour provinciale de Prince Rupert a déclaré le guide Scott Babcock coupable d’une infraction au Règlement sur les mammifères marins. Le juge Leven a condamné M. Babcock à payer une amende de 2 000 $. M. Babcock a également fait deux jours de service communautaire pour sensibiliser le public à la sécurité des plaisanciers autour des baleines.


Fermeture de la cueillette de mollusques dans un secteur de la Gaspésie-Bas-Saint-Laurent

| Pêches et Océans Canada | communiqués de presse

Pêches et Océans Canada, région du Québec, désire avertir la population de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent que le secteur coquillier suivant est fermé à la cueillette de mollusques pour pollution, et ce en vertu de l'ordonnance mentionnée ci-après et prise en conformité avec le paragraphe 3 (1) du Règlement sur la gestion de la pêche du poisson contaminé.


Le gouvernement du Canada investit plus de 7,3 millions de dollars dans des mesures d’intervention en cas de déversement de pétrole et dans la surveillance des données environnementales côtières de référence à Terre-Neuve-et-Labrador

| Pêches et Océans Canada | communiqués de presse

Le Canada possède le plus long littoral du monde et est entouré de trois océans, et la santé de nos océans est importante pour nous tous. Le gouvernement du Canada s'est engagé à protéger nos océans et nos voies navigables et à les garder propres, sécuritaires et productifs pour le bénéfice de tous les Canadiens, maintenant et dans l'avenir. Nous comprenons l'importance de protéger les écosystèmes marins qui abritent une abondance de vie marine, soutiennent plus de 350 000 emplois et des centaines de collectivités côtières et autochtones. Nous reconnaissons également que la recherche scientifique est essentielle à la prise de décisions fondées sur des données probantes dans la planification et la réalisation des efforts de conservation du milieu marin.


Investir dans la recherche sur les mesures d'intervention en cas de déversement de pétrole dans le cadre de l'Initiative de recherche multipartenaire et protéger les zones côtières du Canada grâce au Programme sur les données environnementales de référence

| Pêches et Océans Canada | documents d'information

Les côtes du Canada abritent des écosystèmes productifs qui soutiennent les moyens de subsistance des collectivités autochtones et côtières. Dans le cadre du Plan de protection des océans du Canada, Pêches et Océans Canada réunit les meilleurs chercheurs du pays et du monde entier pour aider à protéger nos côtes et nos voies navigables contre les effets d’éventuels déversements de pétrole, tout en appuyant la collecte de données de référence pour cerner les changements dans les milieux côtiers.


Le gouvernement du Canada annonce un financement annuel supplémentaire de 15 millions de dollars pour la protection du saumon du Pacifique

| Pêches et Océans Canada | communiqués de presse

Vancouver (Colombie-Britannique) – Le saumon sauvage du Pacifique est une espèce emblématique et une importante ressource naturelle qui procure à la côte Ouest toute une gamme d’avantages sociaux, culturels, économiques et environnementaux. Il s’agit d’une espèce vitale pour notre environnement, car elle fournit des nutriments à d’autres espèces végétales et animales, y compris à l’épaulard résident du Sud. Le saumon sauvage du Pacifique fait également partie intégrante de la culture traditionnelle et du patrimoine des Premières Nations de la côte Ouest. Le gouvernement du Canada demeure déterminé à protéger le saumon sauvage du Pacifique pour les générations à venir.


Pêches et Océans Canada et la Garde côtière canadienne entreprennent des changements transformateurs pour faire progresser la réconciliation

| Pêches et Océans Canada | communiqués de presse

Le gouvernement du Canada s’est engagé à établir avec les peuples autochtones une relation renouvelée fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat. Pêches et Océans Canada travaille en vue de moderniser et de renforcer ses structures afin d’appuyer l’amélioration des capacités autochtones et leur vision de l’autodétermination.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :