Vidéo — Saison de la Fierté 2021 — Cérémonie virtuelle de lever du drapeau

Le dialogue passent du français à l'anglais durant la vidéo. Si vous souhaitez voir la traduction, sélectionnez le sous-titrage codé (cc) à partir du lecteur vidéo.

Transcription

Transcription de la vidéo Saison de la Fierté 2021 — Cérémonie virtuelle de lever du drapeau

Longueur de la vidéo: 10 :12

[Une personne debout devant une grande roue tenant un drapeau canadien avec des rayures de la Fierté. Une musique joyeuse joue.]

Bonne saison de la Fierté de Montréal, Québec.

[De nombreuses vidéos de diverses personnes se transforment en groupes de mosaïques et en vidéos individuelles. La moitié d'une feuille d'érable est tracée aux couleurs du drapeau inclusif sur un fond gris. Les mots « Célébrons la Fierté au Canada » apparaissent. La musique s'arrête.]

[John R. Sylliboy portant une chemise noire avec des rayures de la Fierté. Une musique douce commence.]

[En mi’kmaq]

[traduit de l'anglais] Bonjour à tous. Je m’appelle John R. Sylliboy, et je suis membre des Premières Nations d’Eskasoni et de Millbrook. Je suis ici à Kjipuktuk (Halifax), sur le territoire des Mi’kmaw, aussi appelé Mi’kma’ki.

[Texte à l’écran : John R. Sylliboy, Directeur général par intérim, Wabanaki Two-Spirit Alliance]

Nous rendons hommage à la terre sur laquelle nous vivons, à la terre d’où nous venons, à la langue, aux plantes, aux animaux ainsi qu’aux personnes et à la culture qui continuent de s’épanouir dans notre région.

En tant que personne bispirituelle, je suis ici pour célébrer ce qu’est la Fierté. Et aussi ce que ça représente d’être une personne bispirituelle lors des événements de la Fierté. D’abord et avant tout, nous sommes conscients qu’en tant que personnes bispirituelles, nous avons différents points de vue et différentes langues culturelles, en quelque sorte.

Par exemple, ici en Mi'kma'ki, nous sommes conscients que nous sommes à l’intersection des genres et de la sexualité, ce qui est étroitement lié à notre spiritualité et à nos langues.

Nous explorons cette identité en ce moment même. Dans diverses régions et divers territoires, il existe d’autres points de vue et d’autres langues qui reflètent ce qu’est une personne bispirituelle.

Essentiellement, nous voulons souligner le fait qu’être bispirituel, c’est être ancré à la fois dans sa culture, son identité, son genre, sa sexualité et sa spiritualité. C’est très important et, pendant la Fierté, nous célébrons nos identités, nous nous faisons entendre, nous jouons du tambour, nous chantons, nous dansons, nous faisons la fête. Venez célébrer avec nous pendant le mois de la Fierté. Bonne Fierté à tous!

Kepmitelsi N’in (« Je suis fier »).

[La musique s'arrête. La vidéo de John R. Sylliboy se transforme en une vidéo d'une personne portant une chemise à col devant de grandes fenêtres apparaît.]

[traduit de l'anglais] Bonne Fierté depuis Ottawa, en Ontario, au Canada, sur le territoire traditionnel non cédé des peuples Algonquins Anishinaabe.

[La vidéo se transforme en une vidéo du très honorable Justin Trudeau, Premier ministre du Canada devant 4 drapeaux du Canada. Une musique douce commence.]

Bonjour à tous.

[traduit de l'anglais] Bon mois de la Fierté et bienvenue à la cérémonie de levée virtuelle du drapeau de la Fierté!

[Texte à l’écran : Justin Trudeau, Premier ministre du Canada]

La saison de la Fierté de cette année marque le 50e anniversaire des toutes premières manifestations en faveur des droits LGBTQ2 qui ont eu lieu à Vancouver et à Ottawa en 1971.

Ce fut un moment décisif pour le mouvement LGBTQ2 au Canada.

Mes amis, on a fait beaucoup de chemin depuis.

Mais il reste tellement de travail à faire.

On a tous un rôle à jouer pour bâtir un pays plus inclusif et plus ouvert, où toutes les personnes peuvent vivre une vie sans discrimination ou obstacle – peu importe leur orientation sexuelle, leur identité de genre ou leur expression de genre.

[traduit de l'anglais] Depuis 2015, notre gouvernement ne ménage pas les efforts pour lutter contre la haine et la discrimination envers les personnes LGBTQ2.

Ensemble, nous avons créé le premier Secrétariat LGBTQ2 afin d’aider à promouvoir les droits de la personne et à élaborer des politiques et des programmes inclusifs et multidimensionnels dans l’ensemble du gouvernement.

Nous avons maintenant une ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse qui nous aide à édifier un pays qui valorise la diversité et où chaque personne a des chances égales de réussir.

Nous avons modifié la Loi canadienne sur les droits de la personne afin de protéger les droits des personnes transgenres et non binaires et de prévenir la discrimination fondée sur l’identité ou l’expression de genre.

Nous allons interdire la thérapie de conversion dans tout le pays.

Aussi, notre gouvernement a fait des investissements sans précédent dans les organismes de services aux communautés LGBTQ2 et les organismes pour les jeunes de ces communautés – ici et ailleurs dans le monde.

Notre combat pour l’égalité se poursuit.

Et tout au long de la saison de la Fierté, on va célébrer les progrès qu’on a réalisés, la résilience et le courage de ceux et celles qui ont revendiqué la liberté et plus de droits ainsi que la diversité qui fait la force de notre pays.

Et, ensemble, on va bâtir un pays où tout le monde est libre d’être soi-même.

Bonne Fierté à tous!

[La musique s'arrête. La vidéo du premier ministre Justin Trudeau arrête. Une personne est devant un cours d’eau et un drapeau de la Fierté.

Bonne fierté de la Fierté, d’Edmundston, Nouveau-Brunswick.

[La ministre Chagger à l’écran portant une chemise à manches longues avec les mots « True Love » et une feuille d’érable. Une musique douce commence.]

Bonjour.

Merci pour vos paroles inspirantes, Monsieur le Premier Ministre.

[Texte à l’écran : Bardish Chagger, Ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse]

Bonne saison de la Fierté!

[traduit de l'anglais] L’énergie joyeuse de la Fierté s’affiche haut et fort sur mon écran! Même une pandémie mondiale n’aura pas réussi à freiner cette énergie.

Il y a 50 ans, les Canadiens et Canadiennes sont descendus pour la première fois dans les rues d’Ottawa et de Vancouver pour défendre les droits des communautés LGBTQ2 et exiger la modification des lois fédérales qui les discriminaient.

Depuis, il y a eu beaucoup de changements positifs, mais la lutte pour l’équité est loin d’être terminée.

On doit continuer à exiger des changements jusqu’à ce que chacun d’entre nous soit libre d’être véritablement et authentiquement soi-même.

Il reste beaucoup à faire pour construire le Canada plus compatissant et plus consciemment inclusif que l’on veut. C’est pourquoi la saison de la Fierté est si importante. C’est une célébration de la belle diversité qui fait notre force.

Grâce à leur travail et à leur dévouement, des organismes communautaires et des organismes de la Fierté ont su nous rassembler en toute sécurité. Alors que c’est plus important que jamais, ils continuent à nous offrir une belle programmation.

[traduit de l'anglais] Aujourd’hui, le 15 juin, on va hisser le drapeau inclusif de façon virtuelle sur les médias sociaux. Je vous invite à y participer. Vous trouverez une trousse pour la saison de la Fierté et un drapeau virtuel sur le site canada.ca/sois-toi-meme.

Ce sera une puissante déclaration de solidarité. J’ai hâte de voir les couleurs de l’arc-en-ciel dans mes fils de nouvelles!

En cette saison de la Fierté, j’espère que vous vous joindrez à moi pour participer aux célébrations virtuelles, soutenir les entreprises appartenant à des membres de la communauté LGBTQ2, utiliser les mots-clics #SoisToMeme et #SaisonDeLaFierte, et vous engager à agir et à honorer la résilience et l’esprit des diverses communautés LGBTQ2 d’un océan à l’autre.

J’espère que l’an prochain, on pourra célébrer la Fierté en personne. Merci aux premiers intervenants et au personnel de la santé LGBTQ2 qui travaillent fort pour que ce soit possible.

Et maintenant, je passe le micro à ceux qui sont avec nous pour donner le coup d’envoi de la saison de la Fierté cette année!

[La musique s’arrête. Transition vers une vidéo de trois personnes portant des drapeaux devant des montagnes.]

[traduit de l'anglais] Bonne Fierté depuis Whitehorse, au Yukon, le territoire traditionnel de la Première Nation des Kwanlin Dun et du Conseil des Ta’an Kwächän.

[Transition vers une vidéo du personnel médical de l'hôpital Charles-Le Moyne debout devant un drapeau de la Fierté, portant des tenues de soins ainsi que des masques médicaux des couleurs de l’arc-en-ciel.]

On tient tellement à votre santé. 

[Texte à l’écran : Hôpital Charles-Le Moyne, Longueuil, Québec]

On tient à notre métier. 

Protégeons-nous tous ensemble. 

Il faut se faire vacciner pour qu’on puisse célébrer la prochaine Fierté en tout liberté. 

Bonne saison de la Fierté de la part du Service de radio-oncologie à l’hôpital Charles-Le Moyne, Longueuil, Québec. 

Bonne Fierté tout le monde!

[La vidéo se transforme en une vidéo d'une personne devant un arrière-plan arc-en-ciel tenant un drapeau inclusif.]

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté de Cochrane, en Alberta.

[La vidéo se transforme en une photo des membres de la Edmonton 2 Spirit Society assis devant un fond bleu avec des symboles qui les entourent. Vidéo de Jeffery Chalifoux et Cheyenne Mihko Kihêw chevauchant des vidéos d'eux tenant un drapeau à l'extérieur. Une musique douce commence.]

Bonne saison de la Fierté à tout le Canada de la part de l’Edmonton 2 Spirit Society, située sur le territoire du Traité no 6 à Amiskwaciwâskahikan/ᐊᒥᐢᑲᐧᒋᐋᐧᐢᑲᐦᐃᑲᐣ , à Edmonton, en Alberta, les terres ancestrales de la bande de Papaschase et de nombreux autres groupes autochtones.

[traduit de l'anglais] Aujourd’hui, nous levons le drapeau non seulement dans la fierté, mais aussi dans la guérison. Aujourd’hui, nous continuons également à faire de la place aux Autochtones de tout le pays. Nous guérissons les blessures de notre histoire et les dommages causés à nos personnes bispirituelles. Nous invitons les Canadiens à se joindre à nous pour lever le drapeau, car nous sommes tous des gens visés par un traité. Travaillons ensemble et trouvons des moyens de ramener nos ihkwêw (personnes bispirituelles) au sein des cercles sacrés.

La Fierté est plus qu’une simple célébration. La Fierté, c’est l’amour et l’égalité, peu importe qui vous êtes.

Levons le drapeau ensemble.

[La vidéo passe à plusieurs extraits de diverses personnes souhaitant aux Canadiens une joyeuse saison de la Fierté. Une musique joyeuse commence.]

[traduit de l'anglais] Bonne Fierté de Toronto.

Bonne saison de la Fierté de Montréal, Québec.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté de York, en Ontario. Je suis un fier étudiant co-op à Transports Canada.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté, et rappelez-vous, vous êtes aimés.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté d’Ottawa, Ontario.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté de Vancouver, en Colombie-Britannique.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté de London, en Ontario.

Bonne Fierté. [traduit de l'anglais] Joyeuse Fierté d’Ottawa.

[La moitié d'une feuille d'érable est tracée aux couleurs du drapeau inclusif sur un fond gris. Les mots « Vidéos envoyées par : » apparaissent. Une liste de tous les participants apparaît : Alexa Quarrington, Andrea Polgar, Andrew Yin, Antoine Boss, Brian Broom, Charley Ford, Chioni McAlister, Phoenix and Maddox McAlister-Rodé, Cpl Brandon Pitre and Wayne Kelley, Dana McDonald, Danielle Duplisea, Davy-Anthony Sabourin, Dino Blasioli and Chad Ranger, Dominic Cliche, Elizabeth Brunet, Éric Levasseur, Farzana Hussain, Christina Marcoux, Hôpital Charles-Le Moyne, Jacq Brasseur, Jason Bett, Jason Struthers, Jean Parlina, Jean-Michel Orfali , Jeffery Chalifoux and Cheyenne Mihko Kihêw, Jess Ethier, Joe Wickenhauser, Noella Horoscoe and Asha Bittenbender, John R. Sylliboy, Laurie Dezainde-Dubuc, Mark Schaan, Nicole Frandsen, Rev. Dr. Brent Hawkes, C.M., Roxanne Laneuville, Sagar Kulkarni, Sarah Kim Stainton, Stéphane Alary and Olivier Earl Goodman, Thiago Fernandes de Lima, Timothy Schwinghamer. Des extraits de personnes souhaitant aux Canadiens une bonne saison de la Fiertés se poursuivent.]

Bonne saison de la Fierté de Gatineau, Québec.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté depuis Yellowknife, territoire du chef Drygeese, Denendeh, Territoires du Nord-Ouest.

Bonne saison de la Fierté du Réseau de la fierté à la fonction publique.

[traduit de l'anglais] La Fierté est un sentiment de communauté. Pour moi, la Fierté est l’expression la plus authentique de soi-même tous les jours. Bonne Fierté.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté de Dallas, au Texas.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté d’Ottawa, Ontario.

Joyeuse saison de la Fierté de Madrid en Espagne.

[traduit de l'anglais] Je vous envoie cette vidéo pour souhaiter à tous une bonne saison de la Fierté.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté.

[traduit de l'anglais] Bon mois de la Fierté de la part de l’OCFED, 14e Escadre Greenwood, Nouvelle-Écosse.

Bonne saison de la Fierté.

Bonne saison de la Fierté de Gatineau.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté de Victoria en Colombie-Britannique.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté de Montréal.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté de Toronto, en Ontario.

[traduit de l'anglais] Bonne saison de la Fierté depuis Ottawa, sur le territoire traditionnel non cédé du peuple Algonquin Anishinaabe.

La moitié d'une feuille d'érable est tracée aux couleurs du drapeau inclusif sur un fond gris. Les mots « Célébrons la Fierté au Canada » apparaissent. La musique s'arrête. Le mot-symbole « Canada » apparaît, dont le dernier « a » est surmonté d’un drapeau canadien flottant au vent.]

Symbole du gouvernement du Canada
Date de modification :