Le gouvernement du Canada rend le sport plus sécuritaire et plus inclusif pour nos athlètes et nos enfants

Communiqué de presse

VANCOUVER, le 15 mars 2019

Le sport aide des millions de Canadiens et Canadiennes partout au pays à se faire des amis, à rester en forme physiquement et mentalement, ainsi qu’à s’exprimer. Nos athlètes et nos enfants devraient toujours se sentir en sécurité au moment de jouer, de s’entraîner ou de pratiquer un sport comme ils le souhaitent. C’est pourquoi, cette semaine, le gouvernement du Canada a pris des mesures pour s’assurer que le sport est accessible et à l’abri du harcèlement, des abus et de la discrimination.

Mercredi, l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports, a annoncé l’octroi d’un financement au Centre de règlement des différends sportifs du Canada (CRDSC) pour le lancement de deux services :

  • Une unité d’enquêtes indépendante à laquelle les organismes nationaux de sport, les organismes de services multisports et les centres sportifs canadiens peuvent faire appel pour enquêter sur les allégations d’abus, de discrimination et de harcèlement. Ce nouveau service pilote est essentiel, car il permet d’assurer que les organismes sportifs n’enquêtent pas sur leurs propres membres.

  • Une nouvelle ligne d’assistance confidentielle nationale gratuite, où les victimes et les témoins de harcèlement, d’abus et de discrimination pourront parler en toute confiance à un tiers indépendant et obtenir l’aide dont ils ont besoin. Cette ligne d’assistance permet d’offrir un service professionnel d’écoute et d’aiguillage.

Jeudi, la ministre Duncan a annoncé le versement d’une aide financière à l’Association canadienne pour l’avancement des femmes, du sport et de l’activité physique (ACAFS) afin de soutenir ses efforts visant à accroître la participation des femmes et des filles aux activités sportives, à titre d’athlètes et de dirigeantes.

Ces mesures concrètes visant à atteindre l’équité des genres dans le sport à tous les niveaux d’ici 2035 s’appuient sur plusieurs mesures récemment mises en place.

En avril dernier, la ministre Duncan a convoqué un groupe de travail sur l’équité des genres dans le sport pour mettre en commun les expériences, les points de vue et les connaissances de 12 champions et championnes afin de rendre le sport plus sécuritaire et inclusif. Les recommandations du Groupe de travail sont maintenant disponibles sur son site Web.

Par la suite, en juin, la ministre Duncan a annoncé qu’elle retiendrait le financement des organismes nationaux de sport financés par le gouvernement fédéral s’ils n’instauraient pas des mesures précises pour favoriser un milieu sportif sain et sécuritaire.

De plus, la ministre a récemment annoncé l’élaboration d’un code de conduite pour le sport, et ce, à tous les niveaux, des organismes de sport nationaux aux équipes communautaires. Le code servira de base à la gestion des cas de harcèlement, d’abus et de discrimination. Il sera aussi un modèle de sanctions communes à infliger à ceux qui y contreviennent.

La ministre a également créé un secrétariat fédéral de l’équité des genres qui élaborera, mettra en œuvre et supervisera une stratégie sur l’équité des genres dans le milieu canadien du sport. L’objectif du secrétariat est d’accroître le nombre de femmes dans des postes de dirigeantes, d’entraîneuses et d’officielles, ce qui, en retour, contribue à rehausser la sécurité dans le sport.

Toutes ces mesures s’appuient sur la récente Déclaration de Red Deer, à laquelle ont souscrit le gouvernement du Canada et tous les gouvernements provinciaux et territoriaux, qui vise l’élimination des abus, de la discrimination et du harcèlement dans le sport.

Le gouvernement du Canada a aussi annoncé qu’il aiderait AthlètesCAN à réaliser une étude afin d'évaluer toutes les formes de maltraitance vécues par les athlètes au Canada, dont les abus sexuels, émotionnels et physiques; la négligence; le harcèlement; l’intimidation; l’exploitation et la discrimination.

Citations

« Nous mettons nos athlètes et nos enfants au premier plan dans le sport, du terrain de jeu jusqu’au podium, en augmentant l’accès au sport pour les filles et les femmes et en créant un espace sécuritaire pour les victimes et les témoins de harcèlement, d’abus et de discrimination afin de les aider à obtenir l’aide dont ils ont besoin. Cette démarche s’inscrit dans le changement de culture systémique que nous apportons pour que chacun puisse vivre ce que le sport a de mieux à offrir. »

— L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports

Faits en bref

  • Dans le Budget de 2018, le gouvernement du Canada annonçait qu’il avait pour objectif d’atteindre l’équité des genres dans le sport à tous les niveaux d’ici 2035. Pour ce faire, il a alloué un premier montant de 30 millions de dollars sur trois ans à la réalisation de recherches et à la collecte de données sur les pratiques novatrices pour promouvoir le sport au féminin, et au soutien des organismes nationaux de sport pour les aider à promouvoir une plus grande inclusion des femmes et des filles dans tous les aspects du sport.

  • Selon les recherches récentes :

    • 41 % des filles de 3 à 17 ans et 84 % des femmes ne font pas de sport;

    • 38 % des cadres supérieurs au sein des organismes nationaux de services multisports sont des femmes;

    • 29 % des membres des conseils d’administration sportifs sont des femmes;

      34,9 % des entraîneurs certifiés sont des femmes, tandis que ce taux passe à 30 % chez les officiels.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Daniele Medlej
Attachée de presse
Bureau de la ministre des Sciences et des Sports
343-291-4204
daniele.medlej@canada.ca

Relations avec les médias
Patrimoine canadien
819-994-9101
1-866-569-6155
pch.media-media.pch@canada.ca

Recherche d'information connexe par mot-clés: Sport | Patrimoine canadien | Canada | grand public | communiqués de presse
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :