La ministre Duncan annonce une aide aux organismes de sport afin d’enrayer le harcèlement, les abus, la discrimination et la maltraitance dans le sport

Communiqué de presse

OAKVILLE, le 21 mai 2019

Tous les Canadiens et Canadiennes devraient pouvoir faire du sport et y exceller, peu importe leurs sexe, âge ou capacités, et être en mesure de le faire dans un environnement libre de harcèlement, d’abus, de discrimination et de toute autre forme de maltraitance. L’absence d’équité des genres dans le milieu du sport est reconnue comme un facteur contribuant au harcèlement et aux abus.

Le gouvernement du Canada est au fait des enjeux et des recommandations formulés, d’une part, par des athlètes membres d’équipes nationales, anciens et actuels, dans le cadre de l’Étude sur la prévalence des mauvais traitements dans le sport et, d’autre part, par des athlètes et des organismes de sport lors du sommet sur la sécurité dans le sport.

L’aide financière annoncée aujourd’hui vise à soutenir les organismes nationaux de sport, les organismes nationaux de services multisports et les centres et instituts canadiens de sport dans les démarches suivantes :

  • donner aux administrateurs, aux entraîneurs, aux officiels, aux parents et aux athlètes la formation obligatoire sur le harcèlement et les abus, soit sous forme d’apprentissage à distance, de séminaires ou d’ateliers;
  • combler les lacunes dans les politiques internes et renforcer les meilleures pratiques afin de créer un lieu de travail exempt de harcèlement, d’abus et de discrimination;
  • assurer l’accès à un organisme tiers indépendant qui procurera un lieu sûr où divulguer des informations et où mener des enquêtes sur des cas de harcèlement et d’abus.

Aujourd’hui, l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports, a annoncé une aide de 5 millions de dollars sur 3 ans destinée à des organismes sportifs financés par le gouvernement fédéral. Ce financement fait partie d’un investissement de 30 millions de dollars prévu dans le budget de 2018 pour appuyer la collecte de données, la recherche et les pratiques novatrices visant à promouvoir la sécurité dans le sport ainsi que la participation des femmes et des filles aux sports.

Dans le budget de 2019, notre gouvernement a également proposé d’investir 30 millions de dollars sur 5 ans. Grâce à ces fonds, les organismes de sport canadiens pourront assurer une pratique du sport qui est sécuritaire, accessible, éthique et équitable. De plus, les familles, les athlètes, les entraîneurs et les autres participants au sport vivront des expériences de meilleure qualité. D’autres renseignements concernant ce financement seront communiqués sous peu.

L’annonce d’aujourd’hui s’inscrit dans une série de démarches entreprises par la ministre Duncan ces derniers mois dans le but de rendre le sport plus sécuritaire et d’améliorer l’équité des genres dans le monde du sport.

  • En juin dernier, la ministre Duncan a annoncé la mise en place de nouvelles mesures rigoureuses pour les organismes sportifs financés par le gouvernement fédéral et a indiqué clairement que le gouvernement du Canada retirerait leur financement s’ils ne prenaient pas de mesures précises pour favoriser un environnement sportif sain et sécuritaire.
  • Lors d’une rencontre des ministres des sports fédéral-provinciaux-territoriaux tenue en février, la ministre Duncan et ses homologues ont signé la Déclaration de Red Deer, s’engageant à éliminer les abus, la discrimination et le harcèlement dans le sport. La collaboration à tous les niveaux se poursuit, le but commun étant de transformer le sport pour le rendre plus sécuritaire.
  • En mars, la ministre Duncan a annoncé la création d’une unité d’enquêtes indépendante par l’entremise du Centre de règlement des différends sportifs du Canada, un centre tiers indépendant déjà au service des membres de la communauté sportive nationale et mandaté pour aider à régler des différends sportifs et recevoir des plaintes d’abus.
  • La Ligne d’assistance du sport canadien a aussi été lancée en mars 2019. Elle procure aux victimes et aux témoins de harcèlement, d’abus ou de discrimination un lieu sûr où obtenir des conseils ou simplement parler en toute confiance à une personne neutre apte à leur offrir l’aide dont ils ont besoin.
  • La ministre Duncan a créé, à l’échelle fédérale, le Secrétariat sur l’équité des genres qui verra à élaborer, à mettre en œuvre et à surveiller une stratégie sur l’équité des genres dans le sport au Canada. Elle a aussi annoncé un financement qui servira à concevoir, à créer et à mettre en œuvre un centre de recherche sur l’équité des genres afin de soutenir la recherche sur la sécurité dans le sport et de consolider les recherches effectuées à ce sujet.
  • Plus tôt en mai, la ministre Duncan a également annoncé l’élaboration d’un code de conduite pour le sport au Canada visant à enrayer les abus, la discrimination et le harcèlement dans le sport.

Citations

« Les athlètes, peu importe leur âge et leurs capacités, doivent être au cœur de nos actions dans le système sportif. Ensemble, nous devons retrousser nos manches et modifier la culture du sport. Nous continuerons de travailler avec la communauté sportive pour rendre le système sportif canadien plus sécuritaire, plus accueillant et plus accessible pour toute la population canadienne. »

— L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports

« Le Comité paralympique canadien félicite la ministre Duncan pour son leadership soutenu et son engagement à collaborer avec la communauté sportive et ses collègues de partout au pays pour régler les enjeux rapidement, comme la situation l’exige. Nous soutenons pleinement ces importantes mesures et nous allons contribuer activement pour que la communauté sportive soit sensibilisée et qu’elle acquière les connaissances et les outils nécessaires pour s’engager dans la voie menant vers un environnement sécuritaire, accueillant et inclusif pour toute la population canadienne. »

—M. Marc-André Fabien, président du Comité paralympique canadien

« Étant adeptes d’un sport qui prône l’équité des genres et la sécurité de ses participants, nous applaudissons cette initiative. Le message de nos athlètes est clair et bien senti : nous vous écoutons, et vous serez respectés et en sécurité. Je sais que les joueurs de curling, en fait les athlètes tous sports confondus, sont reconnaissants envers la ministre Duncan pour son dévouement et les efforts qu’elle déploie afin de faire du système sportif un lieu sécuritaire pour tous. »

— Mme Katherine Henderson, directrice générale de Curling Canada

« Les résultats de l’étude nationale sur la prévalence des expériences de mauvais traitements subies par des athlètes d’équipes nationales, anciens ou actuels, indiquent clairement qu’il faudra, à l’avenir, éduquer et former les parties prenantes. Sachant qu’il est très fréquent que les athlètes soient l’objet de préjudices psychologiques et de négligences de la part d’entraîneurs, de directeurs de haut niveau et de coéquipiers, il est plus facile de définir les objectifs des programmes éducatifs et la clientèle cible. En outre, puisqu’il appert que les athlètes féminines vivent plus d’expériences négatives de toute forme que les athlètes masculins, il devient évident qu’il faut lutter contre la violence faite aux femmes et aux filles par l’éducation et la formation. »

— Mme Gretchen Kerr, professeure et vice-doyenne à la Faculté de kinésiologie et d’éducation physique de l’Université de Toronto, Programmes et Innovation

Faits en bref

  • Le budget de 2018 comprenait un engagement triennal initial de 30 millions de dollars pour appuyer la collecte de données, la recherche et les pratiques novatrices visant à promouvoir la participation des femmes et des filles aux sports, ainsi qu’à soutenir les organismes nationaux de sport dans leurs efforts pour inclure plus de filles et de femmes. Le gouvernement compte atteindre l’équité des genres à tous les niveaux dans le sport d’ici 2035.

  • Selon les recherches récentes :

    • 41 p. 100 des filles de 3 à 17 ans et 84 p. 100 des femmes ne font pas de sport;
    • 38 p. 100 des cadres supérieurs des organismes nationaux de services multisports sont des femmes;
    • 29 p. 100 des membres des conseils d’administration sportifs sont des femmes;
    • 34,9  p. 100 des entraîneurs certifiés sont des femmes;
    • 30 p. 100 des officiels sont des femmes.
  • En avril 2018, la ministre Duncan a convoqué un groupe de travail sur l’équité des genres dans le sport afin de recueillir les expériences, les perspectives et les commentaires de 12 champions de l’équité des genres dans le milieu sportif. Le groupe a fourni un éventail de points de vue et de conseils visant à mieux comprendre les besoins particuliers des filles et des femmes dans le sport et à mieux y répondre. L’initiative annoncée aujourd’hui a été élaborée à la lumière des discussions du groupe de travail.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements (médias seulement), veuillez communiquer avec :

Daniele Medlej
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Sciences et des Sports
343-291-4204
daniele.medlej@canada.ca

Relations avec les médias
Patrimoine canadien
819-994-9101
1-866-569-6155
pch.media-media.pch@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :