Histoires à succès - Exportations des industries créatives

Portrait de six personnes célébrant leur succès.

Afin de mieux faire connaître les programmes relevant de la Stratégie d'exportation créative du Canada, nous publierons sur cette page des histoires soulignant comment certains de nos bénéficiaires ont tiré parti de leur financement pour gagner du terrain sur la scène internationale.

NOUVEAU – Magazines Canada – industrie canadienne de l’édition des périodiques

L'organisation

Magazines Canada est l’association professionnelle nationale qui représente les principaux magazines d’intérêt général, culturels, spécialisés, professionnels et d’affaires, de propriété et de contenu canadiens. Les magazines membres sont des publications de langues française et anglaise qui couvrent une grande diversité de sujets, y compris les affaires, les intérêts professionnels, l’actualité, la politique, les sports, les arts et la culture, les loisirs, les modes de vie, les intérêts féminins et la jeunesse et sont offerts sur une multitude de plates-formes. L’association centre son action sur les affaires gouvernementales, le perfectionnement professionnel, la recherche, les campagnes de marketing nationales et la prestation de services destinés à répondre aux besoins de l’industrie du magazine au Canada.

Nom du programme dont vous avez bénéficié

Le volet Initiatives collectives – Fonds du Canada pour les périodiques

Notre objectif

Aider les éditeurs canadiens à développer des marchés, des stratégies de marque et leur capacité d'exportation, et leur a permis de tirer avantage de Londres et du Royaume-Uni, principaux marchés d'exportation de magazines en anglais et de passerelle vers les marchés européens.

La mise en œuvre

Une délégation d'éditeurs et de dirigeants d'associations clés de l’industrie des magazines canadiens a participé au congrès mondial de la Fédération internationale de la presse (FIPP) qui s'est tenu du 9 au 11 octobre 2017. Le congrès mondial biennal était le premier événement international de l'industrie des magazines et des médias, mettant en vedette des innovateurs numériques et des experts dans un large éventail de sujets. L'événement, qui s’est tenu à Londres, au Royaume-Uni, a attiré plus de 700 professionnels des médias de magazines de plus de 50 pays, qui ont partagé de l’information sur des meilleures pratiques, les tendances, les orientations futures de l’industrie de la presse et les nouvelles techniques et technologies numériques innovantes. L’évènement était aussi une occasion pour des opportunités de réseautage, de promotion, de partenariats et d'exportation.

Les résultats

Le projet a permis à une délégation de 13 éditeurs canadiens d'assister à la conférence FIPP de Londres 2017 en octobre. Il comprenait huit éditeurs délégués de publications de l’Ontario, trois du Québec et deux de l’Ouest du Canada avec des titres de presse dans les deux langues officielles, ainsi qu’un titre en langue officielle minoritaire, un titre autochtone et une publication exclusivement numérique.

Second Story Press – industrie de l'édition canadienne

L'organisation

Second Story Press est un petit éditeur canadien spécialisé dans les livres pour adultes et jeunes personnes qui portent sur des questions liées aux droits de la personne et à la justice sociale. Ses titres, qui ont été vendus dans une quarantaine de marchés à l'étranger, accordent une grande importance à l'éducation et explorent les préoccupations, l'histoire et les contributions des femmes, l'expérience autochtone et l'Holocauste.

Nom du programme dont vous avez bénéficié

Le Programme d'aide à la commercialisation des droits à l'étranger (offert par l'intermédiaire de Livres Canada Books (LCB) pour le compte du Fonds du livre du Canada (FLC)) ainsi que des missions commerciales par l'intermédiaire de LCB.

Notre objectif

Notre objectif ultime est de faire connaître les auteurs et les livres canadiens à un public international sans cesse croissant, tout en augmentant constamment les recettes de notre entreprise.

La mise en œuvre

Il n'est jamais facile de trouver des débouchés, en grande partie en raison des coûts associés à la recherche de nouveaux clients et partenaires étrangers. Par exemple, on nous avait encouragés à vendre nos produits en Chine pendant de nombreuses années, mais nous n'avions pas les ressources pour le faire. Nous avons trouvé un agent qui pouvait nous aider et l'an dernier nous avons pu participer à une mission commerciale à Shanghai (par l'intermédiaire de LCB), qui a beaucoup contribué à ouvrir les portes de ce marché.

Les résultats

Grâce à cette aide, nous avons financé de nouveaux partenaires de publication qui ont acheté huit de nos titres au cours des derniers mois, y compris une série que nous produisons en collaboration avec un centre local pour enfants maltraités. Chose plus importante, nous avons la possibilité de réaliser des ventes à long terme ce qui nous aidera à atteindre nos objectifs.

Téléfilm Canada – soutient l'industrie audiovisuelle canadienne

L'organisation

Créée en 1967, Téléfilm est voué à la réussite de l'industrie audiovisuelle canadienne sur les plans culturel, commercial et industriel. Grâce à ses différents programmes de financement et de promotion, Téléfilm appuie des entreprises dynamiques et des créateurs de talent ici et à l'international.

Nom du programme dont vous avez bénéficié

Allocation budgétaire supplémentaire faisant suite à la présentation au Conseil du Trésor intitulée « Présenter les industries culturelles du Canada au monde entier ».

Notre objectif

Le Festival international du film de Berlin, ou « Berlinale », qui en est maintenant à sa 68e édition, est avec Cannes et Venise un des plus anciens et des plus prestigieux festivals du film annuels au monde. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles la Berlinale, un festival très dynamique, cosmopolite et convivial, revêt un intérêt particulier pour les cinéastes et les membres de l'industrie cinématographique canadiens. Il s'agit d'un festival de catégorie supérieure qui offre toutes les caractéristiques internationales auxquelles on s'attend. Le Marché du film européen (MFE), qui est devenu un marché incontournable, offre deux autres plateformes, le Berlinale Co-Production Market (marché des coproductions de la Berlinale) et Berlinale Talents (événement de mise en valeur des talents).

Chaque février, le MFE attire plus de 9 500 producteurs, acheteurs, agents de vente, distributeurs, exposants et financiers au premier grand marché du cinéma de l'année. C'est la première date importante au calendrier du secteur et ce marché sert d'indicateur précoce de la nouvelle année cinématographique.

En 2018, Canada a été le pays d'honneur du MFE. Ce programme, nommé « Country in Focus », a été créé en 2017 dans le but de donner aux créateurs et aux membres de l'industrie du cinéma d'un pays donné l'occasion de se présenter de manière plus officielle et de mettre en lumière certains aspects de leur culture et de leurs talents.

Le volet « Canada in Focus » du MFE a eu lieu à l'occasion des célébrations entourant le 150e anniversaire de la Confédération. En symbole du partenariat qui relie nos deux pays, les échanges dans les domaines de la culture, du commerce, des sciences et de la technologie ont été intensifiés. « Canada in Focus » a été une vitrine mondiale importante pour les créateurs canadiens qui a permis au contenu canadien de conquérir de nouveaux publics et qui a créé de nouvelles occasions d'exportation pour notre industrie.

La mise en œuvre

En voulant sortir de notre zone de confort et aller au-delà de la présentation de l'industrie cinématographique, nous avons créé des événements mettant en lumière le caractère particulièrement novateur et créatif de l'industrie audiovisuelle canadienne, notamment un événement sur la chaîne de blocs (encore peu connu dans le milieu du cinéma), un spectacle de performance musicale incluant des projections 3D, des projections de contenu de réalité virtuelle pour l'industrie et une installation de films de réalité virtuelle autochtones au cœur du Pavillon du Canada.

Dans l'optique de rejoindre le public le plus large possible et de maximiser la présence du Canada au festival, nous avons également créé un partenariat avec iTunes et lancé la boutique Rendezvous Kanada sur la version allemande d'iTunes.

En l'absence de films canadiens dans la compétition cette année, nous avons collaboré étroitement avec le festival pour assurer la présence d'un(e) Canadien(ne) au sein du jury ou d'un(e) expert(e) canadien(ne) aux Berlinale Talents. Malheureusement, des conflits d'horaire ont rendu ces participations impossibles.

Les résultats

Le financement nous a permis de faire ce qui suit :

  • développer une boutique dans la version allemande d'iTunes (choix de films, sous-titrages, promotion);
  • bonifier un partenariat avec Jets (Junior Entertainment Talent Slate) pour une deuxième année (participation de 8 Canadiens, soit 2 fois plus qu'en 2017, dont 2 ont remporté un prix);
  • susciter un intérêt accru envers les producteurs canadiens, notamment ceux mis de l'avant comme potentiels partenaires d'expérience pour la coproduction;
  • susciter un intérêt accru envers les talents canadiens des domaines des technologies (chaîne de blocs, projections 3D, réalité virtuelle) et de la musique (Dear Criminals);
  • développer un nouveau site international, soitrdvcanada.ca;
  • développer l'initiative First Look, qui consiste en une projection d'extraits de films bientôt disponibles;
  • augmenter le nombre de films présentés dans le cadre de l'initiative Perspective Canada et stimuler la demande pour le contenu canadien. Une présence accrue dans les salles a été observée;
  • développer un nouveau partenariat avec les Berlinale Talents qui met de l'avant des talents émergents canadiens (les participants) tout en faisant la promotion de l'expertise canadienne dans l'industrie par l'entremise de talents reconnus (les experts);
  • ajouter un volet de promotion du documentaire grâce à la participation de 20 à 30 Canadiens à l'activité de réseautage de DocSalon;
  • bonifier la campagne promotionnelle, notamment avec un outil de réalité augmentée, une bannière de rue pour iTunes (la promotion entourant la boutique sur la version allemande d'iTunes a d'ailleurs encouragé iTunes à proposer un partenariat pour une boutique américaine lancée dans le cadre de SXSW);
  • agrandir le Pavillon du Canada afin de donner plus d'espace aux compagnies qui font de la vente et favoriser ainsi l'exportation de contenu canadien. L'équivalent de 4 bureaux individuels supplémentaires occupés par de nouveaux clients a été ajouté pour un total de 11 espaces individuels occupés par 7 compagnies.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :