Le gouvernement du Canada investit dans la capacité scientifique et la création d’emplois à la Station biologique de St. Andrews

Communiqué de presse

St. Andrews (Nouveau-Brunswick)  – Le gouvernement du Canada est résolument engage à avoir recours aux preuves scientifiques pour éclairer les décisions en matière de gestion marine. Les investissements dans les sciences permettront de protéger nos océans et d’assurer que nos secteurs des pêches et de l’aquaculture fournissent des emplois significatifs aux Canadiens pour les générations à venir. 

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Canada continue de mettre en œuvre des investissements de l’ordre de 8,9 millions de dollars à la Station biologique de St. Andrews, qui est l’installation de recherche marine la plus ancienne du Canada atlantique. Les investissements continuent d’être axés sur les mises à niveau des laboratoires voués à la recherche en sciences océaniques, et à améliorer l’accès à l’édifice ainsi que sa sécurité.  

Le ministre LeBlanc a également annoncé que 15 nouveaux scientifiques, biologistes, hydrographes et autres professionnels en sciences seront placés à la Station. Ces nouveaux employés appuieront la recherche sur la santé des stocks de poissons et des écosystèmes, ainsi que sur la durabilité de l’aquaculture. Ils accompliront également du travail essentiel visant à assurer la protection de nos milieux marins et des collectivités des effets négatifs éventuels entraînés par les déversements de pétrole et de l’exploitation au quotidien des navires. 

Certains de ces nouveaux employés seront recrutés dans le cadre du Plan de protection des océans de 1,5 milliard de dollars, visant à améliorer la sécurité maritime et la responsabilisation en matière de trafic maritime, et à protéger les habitats côtiers, les écosystèmes et les espèces marines du Canada. D’autres seront recrutés dans le cadre de l’investissement de 197,1 millions de dollars attribué dans le budget de 2016 pour les sciences des océans et des eaux douces.

Grâce au Plan de protection des océans et aux investissements consentis dans le budget de 2016, Pêches et Océans Canada recrute 254 professionnels des sciences partout au pays.

Légende de la photo : L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé du financement visant à appuyer la recherche scientifique et la création de 15 nouveaux postes en sciences à la Station biologique de St. Andrews.


Citations

« La Station biologique de St. Andrews a contribué de manière significative à la recherche maritime depuis 1908, et notre gouvernement est ravi d’investir dans l’amélioration des infrastructures et dans la reconstruction de la capacité scientifique du MPO. Nos investissements dans les infrastructures et les postes de scientifiques permettront d’assurer que cette installation peut continuer à mener une recherche scientifique de calibre mondial pour les nombreuses années à venir ».

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« La Station biologique de St. Andrews a la réputation d’être une installation de recherche de renommée mondiale. Ces investissements additionnels dans les infrastructures et les nouveaux postes de scientifiques témoignent de l’engagement résolu de notre gouvernement à la fois dans les sciences et la croissance économique de la région. Nous sommes déjà témoins de l’émergence d’une filière du secteur maritime autour de ce centre, qui va, sans nul doute, continuer à s’étendre suite à l’annonce d’aujourd’hui ».

Karen Ludwig, députée de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest 

Faits en bref

  • Fondée en 1908, la Station biologique de St. Andrew conduit des études scientifiques axées principalement sur la baie de Fundy et le golfe du Maine, de même que sur les écosystèmes côtiers de la région et les pêches traditionnelles. Une grande partie de la recherche est effectuée en collaboration avec les universités, les groupes environnementaux, et les industries de la pêche et de l’aquaculture.

  • Les rénovations de l’infrastructure sont financées grâce au Fonds sur les infrastructures fédérales.

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Laura Gareau
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474
Laura.Gareau@dfo-mpo.gc.ca

C-MAR-17-05F

Internet : http://www.dfo-mpo.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter!   www.Twitter.com/MPO_DFO

 


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :