La lutte internationale contre la pêche illicite en haute mer dans l’océan Pacifique Nord se poursuit

Communiqué de presse

Ottawa (Ontario) -- La pêche illégale en haute mer, qui coûte à l’économie mondiale jusqu’à 23 milliards de dollars annuellement, pose une menace grave aux ressources marines mondiales. C’est pourquoi le Canada est fier d’annoncer, que nous avons de nouveau contribué à d’importantes activités multinationales d’application de la réglementation sur les pêches dans le Pacifique Nord, afin de protéger les stocks de poissons en haute mer contre les activités de pêche irresponsables et criminelles. C’est grâce à des partenariats bien établis au sein de la communauté internationale que nous pouvons faire reculer les activités criminelles et protéger nos écosystèmes marins, nos infrastructures et nos emplois pour les générations futures.

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, ainsi que l’honorable Harjit Sajjan, ministre de la Défense nationale, ont annoncé aujourd’hui que l’Opération Driftnet 2017 a pris fin après une autre initiative réussie d’application de la loi pour assurer la protection des ressources marines dans l’océan Pacifique Nord.

L’opération menée cette année, du 5 au 29 juillet 2017, était une fois de plus coordonnée par des agents des pêches canadiens de la Colombie-Britannique et les Forces armées canadiennes, avec le soutien de la Garde côtière des États-Unis postée à Juneau (Alaska).

Un aéronef de patrouille maritime à long rayon d’action CP-140 Aurora de l’Aviation royale canadienne était cantonné à l’aéroport d’Hakodate, situé sur l’île nordique d’Hokkaido, au Japon. Cet emplacement a permis aux agents de Pêches et Océans Canada à bord du CP-140 de mener des patrouilles de surveillance au-dessus de la zone où la menace est élevée, située à 322 kilomètres de la côte. Au moyen de l’ensemble de capteurs électroniques de pointe de l’aéronef Aurora, les agents des pêches et les opérateurs de capteurs Aurora recherchaient des signes d’activité de pêche illégale; ils ont recueilli des images qu’ils ont utilisées à titre de preuves dans le cadre d’une mesure d’application de la loi.

Depuis sa mise sur pied, en 1993, l’Opération Driftnet a contribué à réduire la pêche illégale dans les eaux internationales de l’océan Pacifique Nord; elle s’accompagne d’activités d’application de la loi menées par les États-Unis, la Corée du Sud, la Russie et le Japon.


Citations

« Je suis fier des efforts continus que le Canada déploie à l’échelle internationale pour prévenir et décourager la pêche illégale en haute mer. Nous ne pouvons pas laisser le maintien de la durabilité des pêches au simple hasard. Le Canada prend position contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et l’Opération Driftnet est un exemple parfait de collaboration internationale à son meilleur. »

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Le ministère de la Défense nationale du Canada est résolu à collaborer avec les organismes fédéraux et ses partenaires internationaux sur cette initiative importante visant à lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée. L’Opération Driftnet n’est qu’un élément de la contribution du Canada à la Commission des poissons anadromes du Pacifique Nord et des efforts multinationaux qu’il déploie pour contrôler cette pratique destructrice. »

L’honorable Harjit Sajjan, ministre de la Défense nationale

Faits en bref

  • Les experts estiment qu’environ 30 % du total des prises à l’échelle mondiale sont issus de la pêche illicite.

  • Un filet dérivant peut s’étendre sur plus de 2,5 kilomètres et racler tout sur son passage, laissant dans son sillage d’indescriptibles dommages environnementaux.

  • Les Nations Unies ont interdit la pêche au filet dérivant en haute mer à grande échelle en 1993.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca
  

Laura Gareau
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474
Laura.Gareau@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-2353
Sans frais : 1-866-377-0811
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca
mlo-blm@forces.gc.ca

Jordan Owens
Attaché de presse
Cabinet du ministre
Défense nationale
613-996-3100


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :