Le gouvernement du Canada et la province de Terre-Neuve-et-Labrador financent des projets visant à accroître la durabilité du secteur du poisson et des fruits de mer

Communiqué de presse

Le 5 décembre 2018

St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador) - Avec le plus long littoral du monde, les collectivités côtières du Canada comptent sur l’industrie de la pêche pour contribuer de manière intégrale aux économies locales et régionales. C’est pourquoi le gouvernement du Canada et la Province de Terre-Neuve-et-Labrador ont annoncé aujourd’hui une aide financière au secteur du poisson et des fruits de mer dans le cadre du Fonds des pêches de l’Atlantique.

Le financement, une contribution totale de plus de 18 millions de dollars, permettra d’investir et d’innover dans les technologies de pêche et de manutention, l’automatisation et la modernisation de la transformation des fruits de mer. Ce financement appuiera également la recherche sur les pêches en vue d’accroître notre compréhension des répercussions des changements climatiques sur la productivité de nos pêches. Nous investissons plus spécifiquement dans les secteurs suivants :

  • Le secteur de la pêche ─ plus de 3,7 millions de dollars pour 54 projets dans toute la province, axés sur les trois stocks de morue de Terre-Neuve-et-Labrador, qui alimentent les pêches commerciales et les pêches d’intendance. Les projets mettent l’accent sur l’amélioration de la qualité des débarquements, grâce à l’adoption de technologies de pêche et de manutention à bord des navires pour les pêches côtières au poisson de fond.
  • Le secteur de la transformation ─ Plus de 4,6 millions de dollars pour cinq projets dans la province. Ces projets mettent l’accent sur une technologie de pointe, l’automatisation, et l’amélioration de la qualité et de la productivité des activités de transformation.
  • Le secteur de l’aquaculture ─ Plus de 1,5 million de dollars pour quatre projets axés sur l’amélioration de la technologie, et l’accroissement de l’effort de recherche dans le domaine de l’aquaculture en vue d’en améliorer la durabilité.
  • Le secteur des partenariats scientifiques ─ Plus de 4,3 millions de dollars pour un projet de recherche scientifique d’une durée de cinq ans, visant à combler les principales lacunes en matière de connaissances pour améliorer les évaluations des stocks, contribuer à la certification des pêches, et éclairer des stratégies avec pour objectif de gérer les répercussions des changements climatiques et de productivité.
  • Le secteur de l’innovation, de la recherche et du développement ─ 4,5 millions de dollars pour un projet pluriannuel de recherche appliquée et de développement ayant pour objectif de stimuler l’innovation dans le secteur des fruits de mer, en reliant les capacités des universités aux besoins de l’industrie.

Le financement de ces projets augmentera l’efficacité, la qualité et la durabilité du secteur du poisson et des fruits de mer à Terre-Neuve-et-Labrador, ce qui aura des effets positifs sur les économies locales et permettra de créer des emplois. La contribution provient du Fonds des pêches de l’Atlantique (FPA), d’une valeur de 400 millions de dollars, qui est financé conjointement par les gouvernements fédéral et provincial, et qui met l’accent sur les possibilités de croissance et l’augmentation de la valeur marchande des produits du poisson et des fruits de mer de haute qualité et issus de pratiques durables, provenant du Canada atlantique.

Le Fonds des pêches de l’Atlantique continuera d’investir dans divers projets au cours des sept années du programme. Les participants du secteur des produits de la mer, incluant les pêcheurs commerciaux, les transformateurs des produits de la mer et les représentants de l’industrie de l’aquaculture, les groupes autochtones, le milieu universitaire et les instituts de recherche, et les organismes du secteur peuvent présenter une demande.

Les projets admissibles doivent mettre l’accent sur :

  • l’innovation – afin de soutenir la recherche et le développement d’innovations qui contribuent à la durabilité du secteur du poisson et des fruits de mer, et d’établir des partenariats et des réseaux qui viseront à promouvoir et à encourager l’innovation dans le secteur;
  • l’infrastructure – afin d’adopter ou d’adapter de nouvelles technologies, des processus ou de l’équipement pour améliorer le rendement et la durabilité du secteur du poisson et des fruits de mer;
  • les partenariats scientifiques – des partenariats avec le milieu universitaire et les institutions axés sur l’industrie de la pêche et de l’aquaculture dans le but d’améliorer les connaissances et la compréhension des répercussions des changements climatiques sur notre océan et sur les industries de pêche et d’aquaculture.

Citations

« Ces nouveaux fonds permettront de favoriser l’innovation et de créer des emplois pour les collectivités de l’ensemble de Terre-Neuve-et-Labrador. Je suis heureux que nous travaillions avec les entreprises et les collectivités pour faire croître nos pêches et nous assurer qu’elles demeurent saines pour les générations futures. »

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Le Fonds des pêches de l’Atlantique permet de créer de nouveaux débouchés pour les producteurs de la province qui produisent des poissons et des fruits de mer de qualité supérieure et issus de sources durables. Ce dernier cycle d’investissements fournit un important appui financier aux pêcheurs, aux transformateurs de produits de la mer, aux exploitations aquicoles, au milieu universitaire et à d’autres intervenants dans toute la province de Terre-Neuve-et-Labrador, et réaffirme la reconnaissance du gouvernement fédéral de l’importante contribution qu’apporte le secteur de l’aquaculture pour soutenir et faire vivre de nombreuses collectivités rurales de Terre-Neuve-et-Labrador. »

L’honorable Dwight Ball, premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador

« L’annonce faite aujourd’hui envoie un message clair à notre industrie de la pêche ─ le secteur à Terre-Neuve-et-Labrador progresse et nous orientons l’industrie de manière à ce qu’elle réponde aux besoins changeants et croissants des consommateurs du monde entier. L’amélioration du secteur des pêches à l’échelle provinciale est une composante essentielle de notre stratégie de la Voie à suivre. Nous poursuivrons notre collaboration avec le gouvernement fédéral et les intervenants du secteur au fur et à mesure que nous garantirons un maximum de bénéfices pour les gens et les collectivités de Terre-Neuve-et-Labrador, qui dépendent de la pêche pour vivre. »

L’honorable Gerry Byrne, ministre des Pêches et des Ressources foncières du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador

Faits en bref

  • Le Fonds des pêches de l’Atlantique investira plus de 400 millions de dollars sur sept ans pour soutenir le secteur canadien du poisson et des fruits de mer.

  • Le gouvernement fédéral fournira 70 % du financement, dont 30 % proviendront des provinces de l’Atlantique.

  • Le fonds vise à aider le secteur des fruits de mer du Canada à faire une transition pour répondre aux demandes croissantes du marché à l’égard de produits de qualité élevée, à valeur ajoutée et exploités par des méthodes durables.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements :

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse  

Cabinet du ministre des Pêches, des Océans
et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863

Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec es médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branché



Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :