Le gouvernement du Canada appuie d’importantes recherches de l’Université Dalhousie portant sur les déversements d’hydrocarbures

Communiqué de presse

Le 31 mai 2019

Halifax (Nouvelle-Écosse) - Le gouvernement du Canada s’est engagé à protéger nos océans et à les garder sains, propres et sûrs pour les générations futures. Dans le cadre du Plan de protection des océans du Canada, le gouvernement du Canada investit des sommes importantes dans les sciences pour contribuer à protéger nos côtes et nos voies navigables contre les effets d’éventuels déversements de pétrole.

Au nom du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Jonathan Wilkinson, le député d’Halifax, Andy Fillmore, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Canada investit près de  523 000 dollars dans la recherche scientifique à l’Université Dalhousie pour contribuer à protéger les eaux canadiennes dans l'éventualité peu probable d'un déversement. Ce financement appuiera deux nouveaux postes de stagiaires scientifiques.

Des chercheurs de l’Université Dalhousie étudieront des stratégies en vue de mieux séparer le pétrole de l’eau et examineront le risque de déversements de pétrole dans l’archipel arctique canadien, une région importante sur le plan écologique. Comme les changements climatiques accélèrent la fonte de la glace de mer dans l’Arctique, le passage du Nord‑Ouest pourrait devenir une route importante entre les océans Pacifique et Atlantique Nord. Compte tenu de l'augmentation possible du trafic maritime dans l'Arctique, le gouvernement du Canada investit dès maintenant dans les sciences et la recherche pour s'assurer que nous sommes prêts en cas de déversement de pétrole.  Un projet de recherche financé dans le cadre de ce programme mettra à l'essai de nouvelles méthodes d'élimination du pétrole de l'eau, afin d'accroître l'efficacité pendant le nettoyage. L'autre projet fera appel à une technologie de pointe pour aider les intervenants à localiser et à identifier les déversements, tout en réduisant au minimum les dommages causés au milieu marin. Cette nouvelle science et ces nouvelles données seront importantes pour informer les décideurs et aideront à accélérer l'efficacité de la prise de décision.

Les projets sont financés dans le cadre de l’Initiative de recherche multipartenaire, dotée d’un budget de 45,5 millions de dollars, qui vise à donner les meilleurs avis scientifiques possible pour intervenir en cas de déversements d’hydrocarbures dans les eaux canadiennes. L’Initiative met en contact des chercheurs de pointe au Canada et dans le monde entier. Ces efforts nous aideront à améliorer nos connaissances sur le comportement des déversements d’hydrocarbures, sur la meilleure façon de les contenir et de les nettoyer, et sur la manière de réduire au maximum leurs répercussions environnementales.

Multimédia supplémentaire

De gauche à droite : Dr. John Newhook, Dalhousie University, Dr. Haibo Niu, Dalhousie, MP Fillmore, Ken Lee, MPO, Dr. Lei Liu, Dalhousie, Kerri Graham, MPO.
De gauche à droite : Dr. John Newhook, Dalhousie University, Dr. Haibo Niu, Dalhousie, MP Fillmore, Ken Lee, MPO, Dr. Lei Liu, Dalhousie, Kerri Graham, MPO.

Citations

« Le gouvernement du Canada s'est engagé à préserver la santé, la propreté et la sécurité de nos océans pour les générations futures. Notre nouvel investissement dans les sciences et la recherche à l'Université Dalhousie nous permettra non seulement d'accroître notre compréhension scientifique de nos océans, mais aussi d'appuyer deux nouveaux postes de stagiaires scientifiques. »  

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Dans le cadre de l’Initiative de recherche multipartenaire, notre gouvernement stimule l’acquisition de connaissances scientifiques qui contribueront à protéger nos eaux et nos côtes contre les déversements d’hydrocarbures pour les générations à venir. La recherche menée à l’Université Dalhousie appuiera l’élaboration d’un modèle de prévision des impacts des déversements d’hydrocarbures et de mesures d’intervention efficaces dans l’Arctique canadien. »

Andy Fillmore, député d’Halifax et secrétaire parlementaire du ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme

« Félicitations aux scientifiques M. Niu et M. Liu pour cette reconnaissance bien méritée de Pêches et Océans Canada. Leur travail d'évaluation des risques de déversement d'hydrocarbures en milieu marin et d'intervention est vraiment de calibre mondial, et nous sommes extrêmement fiers que cela se fasse à Dalhousie. »

Alice Aiken, scientifique et vice-présidente, Recherche et Innovation de l’Université Dalhousie

Faits en bref

  • Le Plan de protection des océans, d’une valeur de 1,5 milliard de dollars, est l’investissement le plus important jamais effectué par le gouvernement du Canada pour assurer que nos côtes soient en meilleure santé, plus sûres et mieux protégées.

  • L’Initiative de recherche multipartenaire de 45,5 millions de dollars, annoncée en décembre 2017, améliore la collaboration avec des spécialistes de l’intervention en cas de déversement d’hydrocarbures du monde entier, fait progresser la recherche sur les déversements d’hydrocarbures au Canada et contribuera à réduire les impacts environnementaux des déversements d’hydrocarbures.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse  
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :